Ouvrir le menu principal

Granges-d'Ans

commune française du département de la Dordogne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granges.

Granges-d'Ans
Granges-d'Ans
Le village de Granges-d'Ans.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Haut-Périgord noir
Intercommunalité Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort
Maire
Mandat
Jacques Mignot
2014-2020
Code postal 24390
Code commune 24202
Démographie
Population
municipale
155 hab. (2016 en diminution de 6,63 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 45″ nord, 1° 07′ 09″ est
Altitude Min. 198 m
Max. 338 m
Superficie 11,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Granges-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Granges-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Granges-d'Ans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Granges-d'Ans

Granges-d'Ans est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

 
La Soue au lieu-dit le Maine, en limites de Granges-d'Ans et Sainte-Orse.

La commune de Granges-d'Ans est arrosée par un ruisseau affluent du Blâme et sous-affluent de l'Auvézère, la Soue, qui y prend sa source .

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Granges-d'Ans
Temple-Laguyon Hautefort
Sainte-Orse   Nailhac
Saint-Rabier

ToponymieModifier

En français comme en occitan, la commune porte le même nom[1].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune de Granges-d'Ans a, dès 1790, été rattachée au canton d'Orse qui dépendait du district d'Excideuil. Les districts sont supprimés en 1795, et le canton d'Orse en 1801. La commune est alors rattachée au canton de Hautefort, lui-même dépendant de l'arrondissement de Périgueux[2].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, le canton de Hautefort disparaît aux élections départementales de mars 2015[3]. La commune est alors rattachée électoralement au canton du Haut-Périgord noir.

En 2017, Granges-d'Ans est rattachée à l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda[4],[5].

IntercommunalitéModifier

Au , Granges-d'Ans intègre dès sa création la communauté de communes du Pays de Hautefort. Celle-ci disparaît le , remplacée au par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir Thenon Hautefort.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
    Robert Lacoste[Note 1],[Note 2]    
1983 1995 René Dumaure   Agriculteur[6]
         
mars 2001 octobre 2007 Monique Montaulard    
novembre 2007[7] (réélu en mars 2014) En cours Jacques Mignot SE  

JumelagesModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 155 habitants[Note 3], en diminution de 6,63 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
625612616709656690719764731
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
730647653653624694719666595
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
600578505462461452427392419
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
361314259227209208172167167
2016 - - - - - - - -
155--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

EmploiModifier

En 2015[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 51 personnes, soit 32,5 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (six) a augmenté par rapport à 2010 (trois) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 12,2 %.

ÉtablissementsModifier

Au , la commune compte quatorze établissements[12], dont huit au niveau des commerces, transports ou services, deux dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans l'industrie, un dans la construction, et un relatif au secteur administratif[13].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Martin[14].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Helen Raimes, auteure.
  • Pierre Villot, président du Conservatoire des anciens métiers, arts lettres et traditions en Périgord. Auteur de Hasards, recueil de poèmes aux Éditions Mic Berthe, 1972. Sélectionné « Poètes de France » 1965 et 1966, Éditions de la Revue Moderne, Paris. Auteur d'une monographie Lafayolle, village de la commune de Granges d'Ans, juin 2003, dans la collection Pierres de mon pays. Éditeur des brochures Au pays de Jacquou le Croquant, 2007, et Au pays de la Forêt Barade - le château de l'Herm, 2009, avec textes inédits d'Eugène Le Roy ; collection Promenades littéraires en Périgord.
  • Eugène Gibiat (1815-1885), homme politique et patron de presse français, s'est marié à Granges-d'Ans où il avait une propriété.
  • Joseph Lachaud de Loqueyssie (1848-1896), officier et homme politique, s'est marié à Granges-d'Ans.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Décédé en fonctions.
  2. Homonyme de Robert Lacoste, député de la Dordogne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 2 mars 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 6 janvier 2015).
  4. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  5. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  6. Michel Pitout, « L'ancien maire, René Dumaure, s'est éteint », Sud Ouest édition Périgueux, 4 mai 2017, p. 25.
  7. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 19 août 2014.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Dossier complet - Commune de Granges-d'Ans (24202) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 24 novembre 2018.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 24 novembre 2018).
  13. Dossier complet - Commune de Granges-d'Ans (24202) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 24 novembre 2018.
  14. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 50.