Ouvrir le menu principal

Myotis myotis

genre d'animaux

Grand Murin

Le Grand Murin (Myotis myotis) est une espèce de chauves-souris présente en Europe.

Ce murin n'est actif que la nuit et par temps doux.

Habitat et répartitionModifier

Le Grand murin est présent dans toute la France et plutôt au sud de l'Europe, et jusqu'au Moyen-Orient.
Cette espèce fréquente des lieux boisés mais présentant des espaces dégagés à proximité de lieux pour s'abriter, grands édifices ou grottes. L'espèce peut utiliser des caves relativement chaudes pour hiberner, des combles ou grottes (colonies de femelles et leur petits), des arbres creux (mâles solitaires)..

L'espèce s'associe souvent au Petit murin pour former de grosses colonies.

Description de l'espèceModifier

  • Taille : corps de 11 à 14,5 cm
  • Envergure : 35 à 45 cm
  • Poids : 21 à 42 g

ReproductionModifier

La maturité sexuelle est acquise à 2−3 ans. L'accouplement a lieu en automne-hiver, avec une fécondation différée, et une gestation de 60−70 jours. Chaque couple ne produit qu'un seul jeune par an, en juin.

AlimentationModifier

Cette espèce se nourrit principalement de lépidoptères nocturnes, de coléoptères (hannetons ou carabes) capturés en vol ou au sol.

MigrationModifier

Cette espèce a été soumise par des scientifiques allemands, en laboratoire, à un faux champ magnétique terrestre (modifié par des électroaimants, de telle sorte qu'il simulait un champ dévié de 90 degrés vers l'est) ; les grands murins concernés se sont alors dirigés vers l'Est [1]. Ce qui est remarquable est que cet effet n'est observé qu'au moment du coucher du soleil. Il semble donc que la boussole magnétique de cette espèce soit en quelque sorte "calée" selon la position du soleil[1], ce qui laisse penser que la pollution lumineuse pourrait également affecter cette boussole (ce qui reste à démontrer).

LongévitéModifier

Il peut vivre jusqu’à 20 ans. Son espérance de vie ne dépasse probablement pas 4-5 ans[2].

Menaces et statut de protectionModifier

Comme toutes les chauves-souris, cette espèce est en régression sur la plupart de son aire naturelle de répartition. C'est une espèce strictement protégée (en tout temps et tous lieux en France, en vertu de la loi sur la protection de la Nature de juillet 1976). Elle est inscrite à l'annexe II des Directives européennes (CE/92/43) pour la conservation des habitats naturels[3], et par la Convention de Bonn du 23 juin 1979 sur la conservation des chauves-souris en Europe.

Cette espèce est classée au niveau de préoccupation LC (Least Concern, « préoccupation mineure ») par l'UICN[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pour la Science n° 391, Mai 2010, rubrique actualité, page 8 Brève intitulée « Chauve-souris à boussole ».
  2. Muséum national d'histoire naturelle, p. 74.
  3. « Faune de la lande de Fermanville »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site internet de la commune de Fermanville.
  4. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier