Saint-Coulitz

commune française du département du Finistère

Saint-Coulitz
Saint-Coulitz
Mairie de Saint-Coulitz.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Châteaulin
Intercommunalité Communauté de communes Pleyben-Châteaulin-Porzay
Maire
Mandat
Gilles Salaün
2020-2026
Code postal 29150
Code commune 29243
Démographie
Gentilé Saint-Couliziens
Population
municipale
437 hab. (2017 en augmentation de 4,05 % par rapport à 2012)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 28″ nord, 4° 03′ 36″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 212 m
Superficie 11,22 km2
Élections
Départementales Canton de Crozon
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Saint-Coulitz
Géolocalisation sur la carte : Finistère
Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Saint-Coulitz
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Coulitz
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Coulitz
Liens
Site web Site de la commune

Saint-Coulitz [sɛ̃ kuli] (en breton : Sant-Kouled) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sancto Collito en 1295, Sanctus Collitus en 1516[1], Saint Coulit en 1558[2].

Saint-Coulitz vient du saint breton nommé Coulitz[2].

HistoireModifier

 
La pierre gravée de Penhoat en Saint-Coulitz (dessin de Paul du Chatellier).

Époque moderneModifier

Cette commune est connue pour des faits liés à la Révolte des Bonnets rouges en 1675.

En 1759, une ordonnance de Louis XV ordonne à la paroisse de Saint-Coulit [Saint-Coulitz] de fournir 17 hommes et de payer 111 livres pour « la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne »[3].

Révolution françaiseModifier

Par la loi du , tous les villages de la paroisse de Cast « situés en deçà du grand chemin qui conduit de Châteaulin à Quimper (...) feront partie de la paroisse de Saint-Coulitz, réunie comme succursale à Châteaulin »[4].

Le XIXe siècleModifier

En 1848, Louis Guizien, entrepreneur de Châteaulin, ouvre une ardoisière à Poulpichon en Saint-Coulitz[5].

Le XXe siècleModifier

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2001 Kofi Yamgnane PS Député de 1997 à 2002
Conseiller général
Secrétaire d'État
2001 2008 Denise Kervévant DVG Professeure d'éducation physique en retraite
2008 En cours Gilles Salaün PS Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

JumelagesModifier

ÉvénementsModifier

Le bourg de Saint-Coulitz attire l'attention des médias en 1989 quand Kofi Yamgnane, ingénieur franco-togolais et conseiller municipal depuis 1983, est élu maire PS de la commune ; il est l'un des rares maires noirs en France métropolitaine, dans une commune par ailleurs sans population de couleur, mais non historiquement le premier. L'Antillais Raphaël Élizé, socialiste lui aussi, avait été élu maire de Sablé-sur-Sarthe en 1929, commune peuplée de près de 6 000 habitants à l’époque. Plus récemment, Auguste Senghor, neveu de Léopold Sédar Senghor, a été maire du May-sur-Èvre, commune de 800 habitants, de 1975 à 1989, puis de 1995 à 2008, avant de devenir maire de Saint-Briac-sur-Mer, commune de presque 2 000 habitants, en 2008.

DémographieModifier

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
397807508503540493528596594
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
550570578543565605629545571
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
576588561509532508485480392
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
415357372348354386424423429
2017 - - - - - - - -
437--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

MonumentsModifier

 
L'église paroissiale Saint-Coulitz.
  • Église paroissiale Saint-Coulitz, son ossuaire et son calvaire.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Kofi Yamgnane, homme politique franco-togolais, maire de Saint-Coulitz de 1989 à 2001.

Notes et référencesModifier

  1. Hervé Abalain, Noms de lieux bretons, Jean-paul Gisserot, 126 p. (ISBN 978-2-87747-482-5, présentation en ligne), p. 106
  2. a et b « Étymologie et Histoire de Saint-Coulitz », sur infobretagne.com (consulté le 1er février 2017)
  3. "Ordonnance... portant imposition pour la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne", 1759, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97412315/f7.image.r=Plovan?rk=21459;2
  4. "Archives parlementaires de 1787 à 1860 ; 34-51. Assemblée nationale législative", série 1, tome 46, 1890-1897, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k49561j/f589.image.r=Ch%C3%A2teaulin
  5. Léna Gourmelen, Ardoise en Bretagne, Coop Breizh, (ISBN 978-2-84346-383-9)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :