Ouvrir le menu principal

Gare de Châteaulin-Embranchement

gare française

Châteaulin-Embranchement
Image illustrative de l’article Gare de Châteaulin-Embranchement
Vue du bâtiment voyageurs de la gare en 2011.
Localisation
Pays France
Commune Châteaulin
Adresse rue de la gare
29150 Châteaulin
Coordonnées géographiques 48° 12′ 06″ nord, 4° 05′ 39″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Bretagne
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) de Savenay à Landerneau
Carhaix à Camaret-sur-Mer (voie métrique fermée du Réseau breton)
Voies 2 + voies de service
Quais 2
Altitude 53 m
Historique
Mise en service 12 décembre 1864
Architecte PO (type sud Bretagne)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Châteaulin-Embranchement

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Châteaulin-Embranchement

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Châteaulin-Embranchement

La gare de Châteaulin-Embranchement est une gare ferroviaire française de la ligne de Savenay à Landerneau, située sur le territoire de la commune de Châteaulin, dans le département du Finistère, en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1864 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Bretagne, qui relient Brest à Quimper via Landerneau.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 53 mètres d'altitude, la gare de Châteaulin-Embranchement est située au point kilométrique (PK) 715,235 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares ouvertes de Quimper et de Pont-de-Buis. Elle est séparée de Quimper par les gares aujourd'hui fermées de Quéménéven et de Pont-Quéau[1]

Elle était une gare d'échanges avec le Réseau breton puisque la gare se trouvait également sur la ligne de Carhaix à Camaret-sur-Mer (aujourd'hui disparue) de ce réseau ferroviaire à voie métrique.

HistoireModifier

L'arrivée du chemin de fer à Châteaulin est programmée par la loi, du 2 mai 1855, relative à la concession, du chemin de fer de Nantes à Châteaulin, avec embranchement sur Napoléonville, à la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO). L'inauguration de la section, à voie unique, entre Quimper et Châteaulin a lieu le 12 décembre 1864[2]

La section, à voie unique, entre Châteaulin et Landerneau, qui permet le lien entre les deux grandes voies ferrées du nord (ligne de Paris-Montparnasse à Brest) et du sud (ligne de Savenay à Landerneau) de la Bretagne est mise en service par la compagnie du PO, le 16 décembre 1867[3], la gare est désormais reliée avec Brest.

Le bâtiment voyageurs est construit suivant le modèle habituel de la Compagnie du PO pour le sud Bretagne, il est composé d'un corps central à étage entouré de deux petites ailes en rez-de-chaussée, la construction utilise une alternance de lignes rouges en brique, et blanches en tuffeau.

La commune de Châteaulin possédait deux gares jusqu'à la fermeture de la ligne de Carhaix à Camaret-sur-Mer du Réseau breton, le 30 septembre 1967 :

  • Châteaulin-Ville située sur cette dernière ;
  • Châteaulin-Embranchement correspondant à la jonction de cette ligne et de la ligne allant de Landivisiau à Quimper et vers Camaret.

Aujourd'hui les voies allant vers Carhaix et celles conduisant à Crozon et Camaret sont déposées. La gare de Châteaulin-Ville est ainsi fermée. Seule la gare dite « de l'embranchement » reste utilisée, gardant officiellement le nom de Châteaulin-Embranchement, bien que sur le bâtiment voyageurs, seul « Châteaulin » y figure.

Le 9 juillet 2010[4] a lieu l'inauguration de la rénovation, extérieure et intérieure, du bâtiment voyageur construit par la compagnie du PO.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs (celui d'origine) avec guichet ouvert tous les jours.

DesserteModifier

La gare est desservie[5] par les trains TER Bretagne de la relation de Brest à Quimper (ligne 31), via les gares de Landerneau, Dirinon - Loperhet et Pont-de-Buis.

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules est aménagé[5].

Service des marchandisesModifier

Cette gare est ouverte au service du fret[6] (train massif seulement).

Notes et référencesModifier

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 168.
  2. Site Le Télégramme, Quimper ville : quelques repères historiques lire en ligne (consulté le 4 août 2010).
  3. « Ouverture du chemin de fer de Châteaulin à Landerneau », dans Annales des ponts et chaussées : Mémoires et documents relatif à l'art des constructions et au service de l'ingénieur, vol 1, A. Dumas, 1868, p. 94 intégral en ligne (consulté le 4 août 2010).
  4. Site assoter29 (association pour les petites gares de la ligne), La gare de Châteaulin toute neuve, publication du 14 juillet 2010, lire en ligne (consulté le 5 septembre 2010).
  5. a b et c Site SNCF TER Bretagne, Gare de Châteaulin lire en ligne (consulté le 17 avril 2011)
  6. Site Fret SNCF : la gare de Châteaulin-Embranchement.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Bretagne sud : De Savenay et de Rennes à Landerneau par Redon, Vannes, Auray, Lorient, Quimper et Châteaulin et ses embranchements vers Ploërmel, Quiberon, Pontivy, Concarneau, Pont-L'Abbé et Douarnenez-Tréboul, Pornichet, JPN Éditions, coll. « Archéologie ferroviaire », , 224 p. (ISBN 978-2-9519898-5-6, notice BnF no FRBNF41302229, présentation en ligne).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Brest Pont-de-Buis
ou Landerneau
TER Bretagne Quimper Quimper