Finage

étendue d'un territoire villageois

Le finage (du latin finis, limite, clôture) correspond à l'étendue d'un territoire villageois « sur lequel un groupe rural, une communauté de paysans, s’est installé, pour le défricher et le cultiver, et sur lequel il exerce des droits agraires[1] ». Très souvent le finage regroupe plusieurs terroirs permettant une diversification des ressources. En Europe, les limites des finages médiévaux se sont souvent transformées en limites de communes.

Makotřasy, un village de Bohême Centrale, République tchèque

Dispositions modifier

Le finage est divisé en trois grandes parties de distribution souvent centripète :

Il correspondait à un territoire sur lequel une communauté de paysans s'était établie et exerçait dès lors ses droits agraires sur cet espace.

Le plan d'organisation d'un finage est défini par l'habitat ainsi que la morphologie agraire du territoire.

Le finage contemporain modifier

La spécialisation agricole peut être perçue comme une remise en question du finage dans les espaces qui ont adopté la monoculture.

Références modifier

  1. René Lebeau, Les grands types de structures agraires dans le monde, Masson, , p. 8.

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

Articles connexes modifier