Roberto González Valdez

Pilote Automobile Mexicain
Roberto González Valdez

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Mexico Drapeau du Mexique Mexique
Nationalité Drapeau : Mexique Méxicain
Carrière
Années d'activité Depuis 1995
Qualité Pilote automobile en endurance


Roberto González, né le à Mexico au Mexique, est un pilote automobile méxicain. Il est le frère du pilote automobile méxicain Ricardo González.

CarrièreModifier

En 2016, Roberto González participa pour la première fois de sa carrière à une manche du championnat du monde d'endurance FIA au sein de l'écurie anglaise Greaves Motorsport aux mains d'une Gibson 015S dans la catégorie LMP2 pour les 6 Heures de Mexico avec un équipage 100% sud-américain[1],[2]. En partant de la sixième place sur la grille de départ, et avec des conditions météorologiques variable durant les 6 heures de course, cette expérience se soldera par 5e place de la catégorie LMP2[3]. Après cette première expérience dans ce championnat, il rejoindra l'écurie britannique Manor pour les manches de Shanghai[4] et de Bahreïn[5]. Malheureusement, sa voiture dû abandonner à Shanghai mais pour la dernière manche de la saison, il finira en 7e position de sa catégorie à Bahreïn.

En 2017, Roberto González poursuivit sa collaboration avec l'écurie Manor, maintenant renommé CEFC Manor TRS Racing[6],[7], dans le championnat du monde d'endurance FIA dans la catégorie LMP2 aux mains d'une Oreca 07. Son niveau de performance a été similaire a celui vu la saison précédente et il ne réussit pas à monter sur le moindre podium de la saison et abandonna à deux reprises. Roberto González finira ainsi le championnat pilote LMP2 à la 18e place avec 46 points.

 
L'Oreca 07 de l'écurie DragonSpeed lors des 24 Heures du Mans

Début 2018, Roberto González participa également à deux manches, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring, du championnat américain WeatherTech SportsCar Championship avec l'écurie AFS/PR1 Mathiasen Motorsports aux mains d'une Ligier JS P217 dans la catégorie prototype[8]. Il finira ces courses à des anonymes 12e place. Pour le reste de l'année 2018, Roberto González a rejoint l'écurie américaine DragonSpeed afin de participer au championnat du monde d'endurance FIA dans la catégorie LMP2 aux mains d'une Oreca 07[9]. Sur cette première partie de saison, il finira en 3e position des 24 Heures du Mans et en seconde position lors des 6 Heures de Shanghai. En 2019, comme l'année précédente, Roberto González participa aux 24 Heures de Daytona mais cette fois ci avec l'écurie américaine DragonSpeed dans la catégorie LMP2 aux mains d'une Oreca 07[10]. Au terme d'une édition fortement perturbée par la pluie, le drapeau rouge final sauva la course de DragonSpeed et permet à Roberto González et ses co-équipiers de remporter la catégorie LMP2 de la course[11]. A la suite de cette course, il finira la saison du championnat du monde d'endurance FIA de la plus belle manière en remportant les 6 Heures de Spa[12] et grimpa sur la 3e marche du podium aux 1000 Miles de Sebring[13]. Une sortie de piste de Pastor Maldonado a malheureusement mis la voiture dans le mur au Tertre Rouge à 7 h 20 durant les 24 Heures du Mans et privera ainsi d'arrivée la voiture pour la dernière manche du championnat. Roberto González finira ainsi le championnat pilote LMP2 à la 3e place avec 117 points.

 
L'Oreca 07 de l'écurie Jota Sport aux 4 Heures de Silverstone

Pour la seconde moitié de l'année 2019, Roberto González s'engagea de nouveau dans le Championnat du monde d'endurance FIA mais cette fois ci avec l'écurie britannique Jota Sport dans la catégorie LMP2 aux mains d'une Oreca 07[14]. Pastor Maldonado devait originellement faire partie de l'aventure mais à quelques jours du début de la saison, il renonça à son programme. António Félix da Costa fera finalement partie de l'équipage de la n°38 avec Anthony Davidson[15]. La première manche du championnat fût assez anonyme et sera bouclée, dans le même tour que le vainqueur, à la 5e place de la catégorie. Pour la seconde manche du championnat, après une belle course les faisant finir sur la 2e marche du podium, la voiture fût malheureusement disqualifiée pour cause de déclassement de la course à l’issue des vérifications techniques d’après-course. Le commutateur de point mort n’a pas pu être déconnecté de la transmission[16]. Après la déception rencontrée aux 6 Heures de Fuji, l'équipage remporta de la plus belle manière les 4 Heures de Shanghai en dominant l'épreuve en ayant mèné la catégorie LMP2 depuis la fin de la première heure [17].

PalmarèsModifier

24 Heures du MansModifier

Année Écurie Co-pilotes Voiture Classe Tours Pos. Class
Pos.
2017   CEFC Manor TRS Racing   Simon Trummer
  Vitaly Petrov
Oreca 07-Gibson LMP2 152 Abd. Abd.
2018   DragonSpeed   Pastor Maldonado
  Nathanaël Berthon
Oreca 07-Gibson LMP2 360 9e 5e
2019   DragonSpeed   Pastor Maldonado
  Anthony Davidson
Oreca 07-Gibson LMP2 245 Abd. Abd.

Championnat du monde d'endurance FIAModifier

(Les courses en gras indiquent la pole position) (Les courses en italiques indiquent le meilleur temps)

Année Écurie Voiture Moteur Classe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Position Points
2012 Greaves Motorsport Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo LMP2 SEB SPA LMS SIL SÃO
4
BHR FUJ SHA 85e 0.5
2016 Greaves Motorsport Gibson 015S Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo LMP2 SIL SPA LMS NÜR MEX
5
29e 6
Manor Oreca 05 Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo CDA FUJ SHA
Abd.
BHR
7
2017 CEFC Manor TRS Racing Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo LMP2 SIL
7
SPA
8
LMS
Abd.
NÜR
7
MEX
8
CDA
Abd.
FUJ
7
SHA
5
BHR
5
18e 46
2018–19 DragonSpeed Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo LMP2 SPA
5
LMS
3
SIL
4
FUJ
6
SHA
2
SEB
3
SPA
1
LMS
Abd.
3e 117
2019–20 Jota Sport Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo LMP2 SIL
5
FUJ
DSQ
SHA
1
BHR SÃO SEB SPA LMS 5e* 35*

N.B. * Saison en cours. Les courses en " gras 'indiquent une pole position, les courses en "italique" indiquent le meilleur tour de course.

Championnat WeatherTech SportsCarModifier

Année Ecurie Châssis Moteur Classe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Position Points
2018 AFS/PR1 Mathiasen Motorsports Ligier JS P217 Gibson GK428 4,2 l V8 atmosphérique P DAY
12
SEB
12
LBH MOH BEL WGL MOS ELK LGA ATL 43e 39
2019 DragonSpeed Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo LMP2 DAY
1
SEB MOH WGL MOS ELK LGA ATL 8e 35

Notes et référencesModifier

  1. « FIA WEC : Une Gibson 015S pour Greaves Motorsport à Mexico », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  2. « Plusieurs équipes en test à Monza », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  3. « Une cinquième place pour le Greaves Motorsport pour son retour en FIA WEC », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  4. « Première pôle position pour Manor en FIA WEC », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  5. « Bahrein : Un weekend sous haute tension pour la finale FIA WEC », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  6. « Simon Trummer chez CEFC Manor TRS Racing en FIA WEC », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  7. « Manor devient CEFC Manor TRS Racing et roule sous pavillon chinois », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  8. « AFS/PR1 Mathiasen Motorsports affiche complet pour la saison », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  9. « Simon Trummer chez CEFC Manor TRS Racing en FIA WEC », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  10. « 24H Daytona : deux ORECA 07 pour DragonSpeed », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  11. « Le drapeau rouge final sauve la course de DragonSpeed ! », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  12. « 6H Spa : la TS050 #8 s’impose en Belgique, Toyota et Porsche champions ! », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  13. « Sebring : victoire Toyota sous une pluie battante en fin de course », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  14. « Un nouveau trio chez Jota Sport pour la saison 2019/2020 », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  15. « WEC : Pastor Maldonado quitte JOTA, Antonio Felix da Costa en renfort », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  16. « Fuji : l’ORECA 07/Jota Sport déclassée », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  17. « Shanghai : Rebellion Racing remporte sa première course WEC (sur la piste) », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :