Grand Prix automobile de Long Beach 2018

Grand Prix automobile de Long Beach 2018
Description de cette image, également commentée ci-après
BUBBA Burger Sports Car Grand Prix 2018
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) IMSA
Édition 15e
Lieu(x) Long Beach
Drapeau de la Californie Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date
Participants 22
Site(s) Circuit urbain de Long Beach
Site web officiel gplb.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : États-Unis Wayne Taylor Racing

Navigation

Le Grand Prix automobile de Long Beach 2018 (officiellement appelé le 2018 BUBBA Burger Sports Car Grand Prix at Long Beach) a été une course de voitures de sport organisée sur le circuit urbain de Long Beach en Californie, aux États-Unis, qui s'est déroulée le dans le cadre du Grand Prix de Long Beach. Il s'agissait de la troisième manche du championnat WeatherTech SportsCar Championship 2018 et seul les catégories Prototype et GT Le Mans y ont participé. Après avoir disputé les deux épreuves les plus longues du championnat, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring, les écuries ont participé à la course a été la plus courte du championnat WeatherTech SportsCar Championship 2018.

CircuitModifier

Le Grand Prix automobile de Long Beach 2018 se déroulent sur le Circuit urbain de Long Beach situé en Californie. Il s'agit d'un circuit automobile temporaire tracé dans les rues de la ville de Long Beach. De par sa situation urbaine et en bord de mer, le circuit a été surnommé par les médias « Monaco of the West » (« Le Monaco de l'ouest »), en référence au célèbre circuit de Monaco[1].

Contexte avant la courseModifier

Wayne Taylor Racing tentera de décrocher sa quatrième victoire consécutive à Long Beach. BAR1 Motorsports, après avoir manqué la manche des 12 Heures de Sebring a de nouveau été absent pour cette manche. La plus grande absence dans la classe prototype aura été la Cadillac DPi-V.R du Spirit of Daytona Racing qui avait été sévèrement endommagée lors d'une sortie de piste de Tristan Vautier lors des 12 Heures de Sebring. Dans la classe GT Le Mans, le grand absence aura été la Ferrari 488 GTE Evo du Risi Competizione qui a mis sa saison en suspens[2].

D'un point de vue performance, lors des 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring, les prototypes répondant à la réglementation LMP2 n'avait pas été en mesure de rivaliser en performances avec les prototypes répondant à la réglementation Daytona Prototype International (DPi). De ce fait, la Balance de Performance (BOP) a été ajustée. Les Voitures DPi ayant un moteur turbocompressé ont vu la pression de celui-ci limité. Les voitures ayant un moteur atmosphérique auront un restricteur de dimension plus réduite par rapport aux courses précédentes. La capacité des réservoirs a également été revue à la baisse pour les DPi.

Dans la classe GT Le Mans, les BMW M8 GTE ont également vu les performances de leur moteur turbocompressé évoluée avec une réduction de la pression de suralimentation[3].

EngagésModifier

La liste officielle des engagés était composée de 22 voitures, dont 14 en Prototypes et 8 en Grand Touring Le Mans. La catégorie Grand Touring Daytona ne participe pas a cette manche[4].

Essais libresModifier

Première séance, le vendredi de 07 h 40 à 09 h 40Modifier

La catégorie prototype a été extrêmement disputée avec les 9 premières voitures dans la même seconde. Felipe Nasr a réalisé le tour le plus rapide en 1 min 13 s 582, au volant de la Cadillac DPi-V.R no 31 de l'écurie Whelen Engineering Racing, en devançant son compatriote Hélio Castroneves dans les dernières minutes de la première séance d'essais libres. Au même moment, le coéquipier de Felipe Nasr, Filipe Albuquerque, a également amélioré son temps pour prendre la seconde place dans la Cadillac DPi-V.R no 5 de l'écurie Mustang Sampling Racing en repoussant ainsi l'Acura ARX-05 à la troisième place. Oliver Jarvis, en réalisant le quatrième temps, a permis d'avoir un troisième constructeur DPi dans les quatre premiers, en inscrivant la Mazda RT24-P no 77 du Mazda Team Joest avec un temps de 1 min 13 s 743. Le vainqueur des trois dernière éditions de la course, Jordan Taylor, a terminé en cinquième position avec la Cadillac DPi-V.R no 10. Malgré la revue de la Balance of Performance, les DPis ont dominé la catégorie prototype en s'adjugeant les neuf premières place. La première voiture LMP2, l'Oreca 07 du JDC Miller Motorsports se retrouve a près de 1,2 seconde de temps de référence réalisé par Felipe Nasr[5].

La catégorie GTLM, comme pour les prototypes, a été très disputée avec 5 voitures dans la même seconde. C'est finalement le team Ford Chip Ganassi Racing qui réalisa les premier et deuxième temps avec ses Ford GT avec un écart de 0,095 secondes entre Ryan Briscoe et Dirk Müller. Elles seront suivi par les Porsche 911 RSR en troisième et quatrième position.

La séance a été perturbée par 2 drapeaux rouges. Le premier à la cinquante-et-unième minute lorsque Nick Tandy a touché le mur dans le virage 9 et a délogé un panneau de commanditaire. Nick Tandy a été capable de rentrer aux stands, avec de légers dommages à la carrosserie arrière gauche et au diffuseur. Seulement 10 minutes après la reprise de la séance d'essai, Colin Braun a touché le mur dans le virage 8 engendrant ainsi le second drapeau rouge. Lors de ce choc, la voiture no 54 de l'écurie CORE Autosport a cassé son phare avant gauche et a perdu quelques éléments[6],[7].

Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la première séance d'essais libres (vainqueurs de catégorie en gras)[8]
Pos. Classe Écurie Temps Tours
1 P 31   Whelen Engineering Racing 1 min 13 s 582 (au 64e tour) 65
2 P 5   Mustang Sampling Racing 1 min 13 s 675 (au 73e tour) 73
3 P 7   Acura Team Penske 1 min 13 s 635 (au 38e tour) 53
15 GTLM 67   Ford Chip Ganassi Racing 1 min 17 s 898 (au 49e tour) 56
16 GTLM 66   Ford Chip Ganassi Racing 1 min 17 s 993 (au 51e tour) 54
17 GTLM 912   Porsche GT Team 1 min 18 s 012 (au 34e tour) 53

Deuxième séance, le vendredi de 16 h 45 à 17 h 30Modifier

Dans la catégorie prototype, Juan Pablo Montoya a réalisé le meilleur temps de cette séance d'essais libres avec l'Acura ARX-05 de l'écurie Acura Team Penske. En GTLM, La Chevrolet Corvette C7.R no 4 du Corvette Racing aux mains d'Oliver réalisa le meilleur temps devant les deux Porsche 911 RSR menée par Laurens Vanthoor[5].

Cette séance de 45 minutes a été perturbée par deux drapeaux rouges. En effet, Eric Curran a touché le mur en deux occasions successives avec la Cadillac DPi-V.R no 31 de l'écurie Whelen Engineering Racing. La seconde touchette endommagea sérieusement la voiture car l'arrière de celle-ci resta sur la piste et engendra ainsi la sortie du premier drapeau rouge. Plus tard dans la séance, à la suite de l'arrêt de l'Oreca 07 de l'écurie JDC Miller Motorsports en pleine piste, le second drapeau rouge a été sorti. En plus de l'incident d'Eric Curran, d'autres pilotes ont touché les barrières de béton dans cette séance, y compris la BMW M8 GTE n°24 et la Nissan Onroak DPi no 2. La Mazda RT24-P de l'écurie Mazda Team Joest a rencontré en plusieurs occasions des problèmes de démarrage du moteur lorsqu'elle se trouvait dans les stands[9],[10].

Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la seconde séance d'essais libres (vainqueurs de catégorie en gras)[11]
Pos. Classe Équipe Temps Tours
1 P 6   Acura Team Penske 1 min 13 s 160 (au 18e tour) 18
2 P 31   Whelen Engineering Racing 1 min 13 s 210 (au 8e tour) 22
3 P 7   Acura Team Penske 1 min 13 s 217 (au 5e tour) 23
15 GTLM 4   Corvette Racing 1 min 17 s 571 (au 7e tour) 22
16 GTLM 912   Porsche GT Team 1 min 17 s 596 (au 9e tour) 26
17 GTLM 911   Porsche GT Team 1 min 17 s 606 (au 24e tour) 25

QualificationsModifier

Dans la catégorie prototype, bien que Juan Pablo Montoya n'ait réalisé que 8 tours par rapport aux autres prototypes qui ont réalisé entre 11 et 12 tours, il a battu le record de la piste avec l'Acura ARX-05 de l'écurie Acura Team Penske afin de se positionner en pole position. Durant la majeure partie de la séance, la seconde Acura ARX-05 aux mains de Helio Castroneves était en seconde position avant d'être rétrogradé à la quatrième place dans les dernières minutes de la séance. Felipe Nasr a terminé à la deuxième place avec la Cadillac DPi-V.R no 31 du Whelen Engineering Racing suivie de Harry Tincknell avec la Mazda RT24-P no 55 du Mazda Team Joest. Gustavo Yacamán a été le pilote le plus rapide avec une LMP2 en qualifiant la Ligier JS P217 no 52 du AFS/PR1 Mathiasen Motorsports a près de 2,5 secondes du temps de référence réalisé par Juan Pablo Montoya. L'Oreca 07 no 85 du JDC Miller Motorsports n'a pas participé à la séance de qualification à la suite des problèmes rencontrés durant la précédente séance d'essais libres.

En GTLM, Joey Hand a réalisé un tour de piste de 1 min 16 s 869 dans les dernières secondes de la séance pour s'emparer de la pole position avec la Ford GT no 66 du Ford Chip Ganassi Racing. Ce temps a pris par surprise les pilotes du Porsche GT Team qui avaient dominé jusqu'a là la séance[12],[13],[14].

Temps réalisés lors de la séance de qualification (vainqueurs de catégorie en gras)[15]
Pos. Classe Équipe Pilote Temps Tours
1 P 6   Acura Team Penske   Juan Pablo Montoya 1 min 12 s 922 7
2 P 31   Whelen Engineering Racing   Eric Curran 1 min 13 s 109 9
3 P 55   Mazda Team Joest   Harry Tincknell 1 min 13 s 156 8
4 P 7   Acura Team Penske   Hélio Castroneves 1 min 13 s 346 4
5 P 5   Mustang Sampling Racing   João Barbosa 1 min 13 s 733 10
6 P 10   Konica Minolta Cadillac DPi-V.R   Renger van der Zande 1 min 13 s 880 12
7 P 77   Mazda Team Joest   Tristan Nunez 1 min 13 s 929 9
8 P 2   Tequila Patrón ESM   Scott Sharp 1 min 14 s 177 12
9 P 52   AFS/PR1 Mathiasen Motorsports   Gustavo Yacamán 1 min 14 s 622 12
10 P 22   Tequila Patrón ESM   Johannes van Overbeek 1 min 14 s 821 12
11 P 38   Performance Tech Motorsports   Kyle Masson 1 min 15 s 764 10
12 P 99   JDC Miller Motorsports   Mikhail Goikhberg 1 min 15 s 807 8
13 GTLM 66   Ford Chip Ganassi Racing   Joey Hand 1 min 16 s 869 10
14 GTLM 912   Porsche GT Team   Laurens Vanthoor 1 min 17 s 013 4
15 GTLM 911   Porsche GT Team   Patrick Pilet 1 min 17 s 263 9
16 GTLM 3   Corvette Racing   Jan Magnussen 1 min 17 s 293 11
17 GTLM 4   Corvette Racing   Oliver Gavin 1 min 17 s 533 11
18 GTLM 67   Ford Chip Ganassi Racing   Richard Westbrook 1 min 17 s 549 6
19 P 54   CORE Autosport   J. Bennett 1 min 17 s 672 10
20 GTLM 25   BMW Team RLL   Connor De Phillippi 1 min 18 s 153 4
21 GTLM 24   BMW Team RLL   Jesse Krohn 1 min 18 s 224 5
22 P 85   JDC Miller Motorsports pas de temps

CourseModifier

Déroulement de l'épreuveModifier

Le départ de l'épreuve a été mouvementé avec un accrochage au virage 2 entre l’Oreca 07 no 38 du Performance Tech Motorsports et la Ligier JS P217 no 52 de l'AFS/PR1 Mathiasen Motorsports. À la suite de ce contact, l’Oreca 07 n°38 dû abandonner pour cause de rupture de suspension. Cet incident a semé le trouble dans le peloton. En effet, Patrick Pilet, au volant de la Porsche 911 RSR du Porsche GT Team, a été surpris par le freinage de la Ford GT no 66 devant lui et le français a percuté fortement l’arrière de la Ford, endommageant ainsi le diffuseur arrière de cette dernière, mais également l’avant de sa voiture. À la suite de cela, Juan Pablo Montoya et Felipe Nasr ont animé le début de course dans la catégorie prototype et une fois que Felipe Nasr à trouver une ouverture pour dépasser l'Acura ARX-05, il a pris le large au volant de sa Cadillac DPi-V.R. À la suite de l'intervention de la voiture de sécurité causée par un tout droit de l’Oreca 07 no 85 du JDC Miller Motorsports, la très grande majorité des pilotes sont passés par les stands, sauf les deux premiers, qui ont préféré poursuivre. Cette stratégie décalée n’a pas du tout porté ses fruits car leurs arrêts au stand réalisés plus tard dans la course se sont réalisés sous le régime du drapeau vert et cela ne leur a pas permis de continuer de se battre pour la victoire. Le Mustang Sampling Racing a profité de cette erreur et grâce à l'arrêt au stand réalisé lorsque la voiture de sécurité était en piste, elle a pris le contrôle de la course dès que Juan Pablo Montoya et Felipe Nasr se sont arrêtés. Grace à une bonne stratégie, la Nissan Onroak DPi no 2 du Tequila Patrón ESM qui était partie de la huitième position sur la grille, Ryan Dalziel et Scott Sharp ont réussi à grimper sur la deuxième marche du podium. La troisième place fût remportée par la Cadillac DPi-V.R no 10 du Konica Minolta Cadillac DPi-V.R qui n'a pas réussi à décrocher sa quatrième victoire consécutive à Long Beach.

En GTLM, les carrosseries des voitures ont travaillé dans chaque écurie à la suite des différentes touchettes réalisées durant la course. Dès le premier virage, Laurens Vanthoor, au volant de la Porsche 911 RSR du Porsche GT Team, a pris l’ascendant sur Joey Hand et sa Ford GT. À la suite de cela, Laurens Vanthoor et Earl Bamber a mené la catégorie pendant une bonne partie de la course. Malheureusement, à 20 minutes de la fin de l'épreuve, la voiture a connu une rupture de suspension avant droite en poussant l'équipage à abandonner. Tommy Milner et Oliver Gavin, avec la Chevrolet Corvette C7.R n°4, ont alors profité de cette mésaventure pour prendre les commandes de la catégorie et d'offrir à Corvette Racing sa première victoire pour la saison 2018. Les deux Ford GT n°67 et n°66, qui se sont battues pour la deuxième place, ont complété les deux autres marches du podium[16],[17],[18].

Classement de la courseModifier

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jaune.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Classement de la course[19]
Pos Classe no  Écurie Pilotes Châssis Pneus Tours Temps
Moteur
1 P 5   Mustang Sampling Racing   Filipe Albuquerque
  João Barbosa
Cadillac DPi-V.R C 70 1 h 41 min 03 s 988
Cadillac 5,5 l V8
2 P 2   Tequila Patrón ESM   Ryan Dalziel
  Scott Sharp
Nissan Onroak DPi C 70 + 4 s 766
Nissan VR38DETT 3,8 l Turbo V6
3 P 10   Konica Minolta Cadillac DPi-V.R   Jordan Taylor
  Renger van der Zande
Cadillac DPi-V.R C 70 + 5 s 249
Cadillac 5,5 l V8
4 P 77   Mazda Team Joest   Oliver Jarvis
  Tristan Nunez
Mazda RT24-P C 70 + 6 s 748
Mazda MZ-2.0T 2,0 l I4 Turbo
5 P 6   Acura Team Penske   Dane Cameron
  Juan Pablo Montoya
Acura ARX-05 C 70 + 10 s 537
Acura AR35TT 3,5 l V6 Turbo
6 P 7   Acura Team Penske   Hélio Castroneves
  Ricky Taylor
Acura ARX-05 C 70 + 15 s 532
Acura AR35TT 3,5 l V6 Turbo
7 P 31   Whelen Engineering Racing   Eric Curran
  Felipe Nasr
Cadillac DPi-V.R C 70 + 16 s 340
Cadillac 5,5 l V8
8 P 99   JDC Miller Motorsports   Mikhail Goikhberg
  Stephen Simpson
Oreca 07 C 70 + 19 s 686
Gibson GK428 4,2 l V8
9 P 55   Mazda Team Joest   Jonathan Bomarito
  Harry Tincknell
Mazda RT24-P C 70 + 19 s 986
Mazda MZ-2.0T 2,0 l I4 Turbo
10 P 54   CORE Autosport   Jon Bennett
  Colin Braun
Oreca 07 C 70 +1 min 09 s 441
Gibson GK428 4,2 l V8
11 GTLM 4   Corvette Racing   Oliver Gavin
  Tommy Milner
Chevrolet Corvette C7.R M 69 + 1 tour
Chevrolet LT 5,5 l V8
12 GTLM 67   Ford Chip Ganassi Racing   Ryan Briscoe
  Richard Westbrook
Ford GT M 69 + 1 tour
Ford EcoBoost 3,5 l V6 Turbo
13 GTLM 66   Ford Chip Ganassi Racing   Joey Hand
  Dirk Müller
Ford GT M 69 + 1 tour
Ford EcoBoost 3,5 l V6 Turbo
14 GTLM 3   Corvette Racing   Antonio García
  Jan Magnussen
Chevrolet Corvette C7.R M 69 + 1 tour
Chevrolet LT 5,5 l V8
15 GTLM 24   BMW Team RLL   John Edwards
  Jesse Krohn
BMW M8 GTE M 69 + 1 tour
BMW S63 4,0 l V8 Double Turbo
16 GTLM 911   Porsche GT Team   Patrick Pilet
  Nick Tandy
Porsche 911 RSR M 69 + 1 tour
Porsche 4,0 l Flat-6
17 P 52   AFS/PR1 Mathiasen Motorsports   Sebastián Saavedra
  Gustavo Yacamán
Ligier JS P217 C 68 + 2 tours
Gibson GK428 4,2 l V8
18 GTLM 912   Porsche GT Team   Earl Bamber
  Laurens Vanthoor
Porsche 911 RSR M 52 Abandon
Porsche 4,0 l Flat-6
19 GTLM 25   BMW Team RLL   Connor De Phillippi
  Alexander Sims
BMW M8 GTE M 37 Abandon
BMW S63 4,0 l V8 Double Turbo
20 P 22   Tequila Patrón ESM   Pipo Derani
  Johannes van Overbeek
Nissan Onroak DPi C 32 Abandon
Nissan VR38DETT 3,8 l V6 Turbo
21 P 85   JDC Miller Motorsports   Robert Alon
  Simon Trummer
Oreca 07 C 20 Abandon
Gibson GK428 4,2 l V8
22 P 38   Performance Tech Motorsports   James French
  Kyle Masson
Oreca 07 C Abandon
Gibson GK428 4,2 l V8

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

  • no 6 Acura ARX-05 - Acura Team Penske : 23 tours (1-20 / 37-39)[20]
  • no 31 Cadillac DPi-V.R - Whelen Engineering Racing : 16 tours (21-36)
  • no 5 Cadillac DPi-V.R - Mustang Sampling Racing : 31 tours (40-70)

À noterModifier

  • Longueur du circuit : 2,704 km
  • Distance parcourue par les vainqueurs : 220,5 km

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Circuits: Long Beach », sur Grandprix.com
  2. (en) John Dagys, « End-of-Season Return Possible for Risi », sur sportscar365.com, (consulté le 9 avril 2018)
  3. Florian Defet, « La Balance de Performance de l’IMSA WTSC ajustée avant Long Beach », sur fanswec.org, (consulté le 9 avril 2018)
  4. (en) IMSA, « BUBBA burger Sports Car Grand Prix At Long Beach - Pre-Event Entry Lis », sur competitors.imsa.com, (consulté le 9 avril 2018)
  5. a et b (en) IMSA, « Official Schedule » [PDF], sur results.imsa.com, (consulté le 14 avril 2018)
  6. (en) John Dagys, « Nasr Tops Opening Practice at Long Beach », sur sportscar365.com, (consulté le 14 avril 2018)
  7. (en) JJ O'Malley, « Action Express Cadillacs 1-2 in Long Beach practice », sur racer.com, (consulté le 14 avril 2018)
  8. (en) IMSA, « Sports Car Grand Prix at Long Beach Free Practice 1 » [PDF], sur results.imsa.com, (consulté le 14 mars 2018).
  9. (en) John Dagys, « Montoya Quickest in Incident-Filled FP2 », sur sportscar365.com, (consulté le 14 avril 2018)
  10. (en) JJ O'Malley, « Montoya, Gavin pace second IMSA practice », sur racer.com, (consulté le 14 avril 2018)
  11. (en) IMSA, « Sports Car Grand Prix at Long Beach Free Practice 2 » [PDF], sur results.imsa.com, (consulté le 14 mars 2018).
  12. (en) John Dagys, « Montoya Takes Penske Acura DPi to Long Beach Pole », sur sportscar365.com, (consulté le 14 avril 2018)
  13. (en) JJ O'Malley, « Montoya earns Acura Team Penske's first Prototype pole; Hand claims GTLM pole at Long Beach », sur racer.com, (consulté le 14 avril 2018)
  14. Thibaut Villemant, « IMSA – Première pole pour Montoya et Acura à Long Beach », sur autohebdo.fr, (consulté le 14 avril 2018)
  15. (en) « Sports Car Grand Prix at Long Beach Qualifying » [PDF], sur results.imsa.com, (consulté le 14 avril 2018).
  16. Florian Defet, « IMSA WTSC – Long Beach : Deuxième victoire pour Albuquerque/Barbosa et AX Racing ! », sur fanswec.org, (consulté le 15 avril 2018)
  17. (en) Ryan Kish, « #5 Action Express Cadillac Wins At Long Beach », sur dailysportscar.com, (consulté le 15 avril 2018)
  18. (en) John Dagys, « Albuquerque, Barbosa Claim Long Beach Win », sur sportscar365.com, (consulté le 15 avril 2018)
  19. (en) IMSA, « 2018 Sports Car Grand Prix of Long Beach - Race Provisional Results », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 15 avril 2018)
  20. (en) IMSA, « 2018 Sports Car Grand Prix at Long Beach - Race Leader Sequence », sur results.imsa.com, (consulté le 15 avril 2018)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :