Ouvrir le menu principal
Jota Sport
Logo
Discipline European Le Mans Series (2011-2016)
Championnat du monde d'endurance FIA (2016-)
Localisation Drapeau : Royaume-Uni Kent, Angleterre
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan
Pilotes Voir liste
Caractéristiques techniques
Châssis Oreca 07 (2017-)
Moteurs Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo (2017-)
Pneumatiques Goodyear (2019-)
Résultats

Jota Sport est une écurie de sport automobile britannique fondée en 2000 par Simon Dolan.

HistoriqueModifier

En 2007, Simon Dolan reprend Jota Sport, une filiale de la société aéronautique Jota Aviation (dans laquelle il était investisseur), spécialisée dans le sport automobile. Jota Sport deviendra rapidement partenaire du constructeur de monoplaces Zytek et également partenaire officiel d'Aston Martin en 2010 (roulant avec des Vantage GT4 en 2010, puis des Vantage GTE en 2011)[1], ainsi que de Mazda Grande-Bretagne[2]. Dolan devient lui-même pilote automobile par la même occasion, et remporte les 24 heures de Spa 2010 en catégorie GT4. En 2011, Dolan et Jota Sport participent pour la première fois aux 24 Heures du Mans sur Aston Martin V8 Vantage GTE. Ils reviendront les deux années suivantes en LMP2 avec la Zytek Z11SN. Dolan acquiert rapidement et efficacement une expérience qui le sort très vite de la catégorie des « gentlemen drivers », tournant à quelques secondes seulement du pilote d'essai de McLaren, Oliver Turvey et de son équipier Lucas Luhr (vainqueur des 24 Heures du Mans en catégorie GT, en : 2000, 2002 et 2003) lors des 24 Heures du Mans 2013. Des compétences qui se traduisent notamment par une victoire lors des 3 Heures de Silverstone 2013. La consécration de l'écurie survient aux 24 Heures du Mans 2014 lorsque cette dernière remporte la catégorie LMP2, avec Simon Dolan, Oliver Turvey et Harry Tincknell, auréolé d'une 5e place au classement général.

En 2016, Jota Sport est engagé en championnat du monde d'endurance FIA avec une Oreca 05 et en European le Mans Series avec une Gibson 015S sous la bannière du G-Drive Racing, pour qui elle assure la gestion technique[3].

En 2017, Jota sera une nouvelle fois présent en championnat du monde d'endurance FIA, mais avec la nouvelle Oreca 07 à nouveau dans le cadre d'une supervision technique: cette fois, celle de l'écurie DC Racing, la structure du pilote sino-américain David Cheng (qui avait précédemment collaboré avec Signatech Alpine)[4],[5],[6].

 
L'Oreca 07 n°38 de l'écurie Jota Sport aux 4 Heures de Silverstone

Pour la seconde moitié de l'année 2019, et pour la nouvelle saison du Championnat du monde d'endurance FIA, l'écurie DC Racing à décidé de réduire la voilure et de n'inscrire qu'une seule voiture en championnat, toujours avec le soutien technique de Jota Sport[7]. l'écurie engagea alors une voiture sous son propre nom dans le Championnat du monde d'endurance FIA[8]. Pastor Maldonado devait originellement faire partie de l'aventure mais à quelques jours du début de la saison, il renonça à son programme. António Félix da Costa fera finalement partie de l'équipage de la n°38 avec Anthony Davidson[9]. La première manche du championnat fût assez anonyme et sera bouclée, dans le même tour que le vainqueur, à la 5e place de la catégorie. Pour la seconde manche du championnat, après une belle course, la n°38 fini sur la 2e marche du podium. la voiture fût malheureusement disqualifiée pour cause de déclassement de la course à l’issue des vérifications techniques d’après-course. Le commutateur de point mort n’a pas pu être déconnecté de la transmission[10]. Après la déception rencontrée aux 6 Heures de Fuji, l'équipage remporta de la plus belle manière les 4 Heures de Shanghai en dominant l'épreuve en ayant mèné la catégorie LMP2 depuis la fin de la première heure [11].

Résultats en compétition automobileModifier

24 Heures du MansModifier

 
Aston Martin V8 Vantage de l'écurie Jota Sport aux 24 Heures du Mans
 
Zytek Z11SN de l'écurie Jota Sport aux 24 Heures du Mans
Année Classe Voiture Moteur Pneus Tours Pos. Pos.
Cat.
2011 GTE Pro 79 Aston Martin V8 Vantage GT2 Aston Martin 4,5 l V8 D 74 Abd. Abd.
2012 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 271 Abd. Abd.
2013 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 319 13e 7e
2014 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 356 5e 1re
2015 LMP2 38 Gibson 015S Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 358 10e 2e
2016 LMP2 26 Oreca 05 Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 357 6e 2e
38 Gibson 015S Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D 222 Abd. Abd.
2017 LMP2 37 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D 363 3e 2e
38 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D 366 2e 1re
2018 LMP2 37 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D 361 8e 4e
38 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D 356 10e 6e

Championnat du monde d'endurance FIAModifier

Année Classe no  Voiture Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Total
points
Pos.
2016 LMP2 26 Oreca 05 Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D SIL
gén:7
cls:3
SPA
gén:11
cls:5
LMS
gén:6
cls:2
NÜR
Abd.
MEX
gén:13
cls:8
CDA
gén:10
cls:3
FUJ
gén:7
cls:1
SHA
gén:8
cls:1
BHR
gén:9
cls:1
164 3e
38 Gibson 015S SPA
gén:12
cls:6
LMS
Abd.
2017 LMP2 37 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D SIL
gén:11
cls:8
SPA
gén:16
cls:10
LMS
gén:3
cls:2
NÜR
gén:9
cls:5
MEX
gén:10
cls:6
CDA
gén:9
cls:5
FUJ
Abd.
SHA
gén:12
cls:8
BHR
gén:12
cls:8
77 7e
38 SIL
gén:4
cls:1
SPA
gén:9
cls:3
LMS
gén:2
cls:1
NÜR
gén:5
cls:1
MEX
gén:13
cls:9
CDA
gén:8
cls:4
FUJ
gén:7
cls:3
SHA
gén:8
cls:4
BHR
gén:6
cls:2
175 2e
2018-19 LMP2 37 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo D SPA
gén:9
cls:4
LMS
gén:8
cls:4
SIL
gén:5
cls:2
FUJ
gén:6
cls:1
SHA
gén:24
cls:4
SEB
gén:4
cls:1
SPA
gén:13
cls:6
LMS
Abd.
138 3e
38 SPA
gén:7
cls:2
LMS
gén:10
cls:6
SIL
gén:4
cls:1
FUJ
gén:7
cls:2
SHA
gén:8
cls:1
SEB
gén:29
cls:6
SPA
gén:10
cls:3
LMS
gén:7
cls:2
166 2e
2019-20 LMP2 37 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo G SIL
gén:7
cls:4
FUJ
gén:7
cls:2
SHA
gén:7
cls:2
BHR SÃO SEB SPA LMS 49* 2e*
38 SIL
gén:7
cls:5
FUJ
DSQ
SHA
gén:7
cls:1
BHR SÃO SEB SPA LMS 35* 5e*

N.B. * Saison en cours. Les courses en " gras 'indiquent une pole position, les courses en "italique" indiquent le meilleur tour de course.

European Le Mans SeriesModifier

Année Classe no  Voiture Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 Total Pos.
2011 LM GTE Pro 79 Aston Martin V8 Vantage GTE Aston Martin 4,5 l V8 D LEC
NC.
SPA
gén:21
cls:5
IMO
gén:30
cls:6
SIL
gén:32
cls:11
EST
gén:13
cls:5
24 7e
2012 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D LEC
gén:13
cls:9
DON
Abd.
2 10e
2013 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D SIL
gén:1
cls:1
IMO
Abd.
RBR
gén:4
cls:4
HUN
gén:3
cls:3
LEC
gén:3
cls:3
71 3e
2014 LMP2 38 Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D SIL
Abd.
IMO
gén:1
cls:1
RBR
gén:2
cls:2
LEC
gén:4
cls:4
EST
gén:3
cls:3
74 2e
2015 LMP2 38 Gibson 015S Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D SIL
gén:2
cls:2
IMO
gén:3
cls:3
RBR
gén:1
cls:1
LEC
gén:3
cls:3
EST
gén:4
cls:4
89 3e
2016 LMP2 38 Gibson 015S Nissan VK45DE 4,5 l V8 Atmo D SIL
gén:1
cls:1
IMO
gén:2
cls:2
RBR
gén:3
cls:3
LEC
gén:5
cls:5
SPA
gén:5
cls:5
EST
gén:1
cls:1
103 1re

PilotesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « About Jota Sport AMR », sur jotagroup.com
  2. (en) « About Jota Sport Mazda Motor Corporation », sur jotagroup.com
  3. « ELMS 2016 : GIEDO VAN DER GARDE REJOINT LE TEAM JOTA SPORT. », sur autonewsinfo.com, (consulté le 19 mars 2017)
  4. Jacques-Armand Dupuis, « DC Racing évoluera avec Jota Sport », sur autohebdo.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  5. « 24 Heures du Mans. Le Jackie Chan DC avec Jota Sport », sur ouest-france.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  6. Emmanuel Rolland, « JOTA Sport et DC Racing s'unissent pour 2017 », sur motorsport.com, (consulté le 19 mars 2017)
  7. David Bristol, « Jackie Chan DC Racing réduit la voilure… », sur endurance-info.com, (consulté le 12 novembre 2019)
  8. « Un nouveau trio chez Jota Sport pour la saison 2019/2020 », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  9. « WEC : Pastor Maldonado quitte JOTA, Antonio Felix da Costa en renfort », sur endurance24.fr, (consulté le 2 novembre 2019)
  10. « Fuji : l’ORECA 07/Jota Sport déclassée », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  11. « Shanghai : Rebellion Racing remporte sa première course WEC (sur la piste) », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2019)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :