Jean Claudio

acteur français
Jean Claudio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Saint-CloudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Claude Daniel Robert MartinVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Jean ClaudioVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité

Jean Claudio, né Claude Daniel Robert Martin[1] le à Neuilly-sur-Seine et mort le à Saint-Cloud, est un acteur français.

BiographieModifier

Il commence sa carrière d'acteur au cinéma à dix ans, en jouant le rôle du tsarévitch, fils du tsar Nicolas II, dans La Tragédie impériale (tourné en 1937, mais sorti début 1938).

En 1938, à onze ans, il interprète Mathieu Sorgue dans Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque. Il entre au conservatoire de Paris où, à quatorze ans, on lui confie le rôle de Chérubin dans Le Mariage de Figaro. Il a fait depuis une carrière internationale, en particulier aux États-Unis[2].

Il signe un recueil de poésies Les fausses joies (publié en 1950), ainsi que plusieurs romans : La saison chaude, Les torts réciproques, Monsieur Damoclès et L'inconnu de Genève[3].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

ThéâtreModifier

OuvragesModifier

  • Les fausses joies (poèmes), Éd. Duchemin, 1950
  • La saison chaude, Calmann-Levy, 1952
  • Les torts réciproques, Calmann-Levy, 1954
  • Monsieur Damocles, Éd. Mondiales, 1956

Les Enquêtes du Capitaine Alex :

  • L'inconnu de Genève, ill. Michel Gourlier, Éd. Alsatia, coll. « Safari Signe de piste », 1971 traduction en turc sous le titre Cenevre casusu, par A. Rıza Yalt

Notes et référencesModifier

  1. « Jean CLAUDIO », sur www.lesgensducinema.com (consulté le )
  2. Donatienne ROBY, « Jean Claudio - CinéArtistes.com », sur www.cineartistes.com, (consulté le )
  3. Michel Bonvalet, « L'inconnu de Genève », sur www.jeuxdepiste.com, (consulté le )
  4. « " MADAME, ÊTES-VOUS LIBRE ? " », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier