Antonio Banderas

acteur, réalisateur et producteur espagnol
Antonio Banderas
Description de cette image, également commentée ci-après
Antonio Banderas à l'avant-première parisienne d'Expendables 3 en 2014.
Nom de naissance José Antonio Domínguez Banderas
Naissance (61 ans)
Malaga (Espagne)
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnole
Profession Acteur,
réalisateur,
producteur
Films notables Evita
Entretien avec un vampire
Desperado
Le Masque de Zorro
Spy Kids (saga)
Séries notables Genius

José Antonio Domínguez Bandera, dit Antonio Banderas [anˈtonjo baˈdeɾas][1], est un acteur, réalisateur et producteur de cinéma espagnol, né le à Malaga (Andalousie).

Il est surtout connu par la critique pour ses nombreuses collaborations avec le réalisateur Pedro Almodóvar depuis les années 1980, dont Douleur et Gloire qui lui a notamment valu prix d'interprétation au Festival de Cannes en 2019 et une nomination aux Oscars 2020.

Après plusieurs seconds rôles d'hidalgo à Hollywood durant les années 1990, il se fait connaître du grand public mondial en incarnant Zorro dans Le Masque de Zorro (1998) et La Légende de Zorro (2005), réalisés par Martin Campbell. Il porte aussi le drame historique Le 13e Guerrier (1999) de John McTiernan et tient le premier rôle masculin du thriller Femme fatale (2002) de Brian De Palma.

Mais c'est le réalisateur Robert Rodriguez qui l'impose comme tête d'affiche du cinéma d'action : il joue le rôle-titre de la trilogie indépendante El Mariachi (1995-2003), puis interprète un père de famille espion dans la trilogie d'aventures Spy Kids (2001-2003). Auprès du jeune public anglophone, il est aussi la voix du personnage du Chat potté dans la saga d'animation Shrek.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Né d'un père policier et d'une mère enseignante, José Antonio Domínguez Banderas s'adonne au football en rêvant de devenir joueur professionnel, mais une fracture du pied l'oblige à renoncer à cette carrière.

Il se tourne vers l'école d'art dramatique de Malaga et intègre à 21 ans le théâtre national d'Espagne et en 1981 décroche rapidement un rôle dans Los Terranos, une pièce d'Alfredo Manas avec qui il se produit jusqu'en 1986.

Révélation critique avec Almodóvar (années 1980)Modifier

En 1982, il apparaît pour la première fois au cinéma grâce à Pedro Almodóvar dans Le Labyrinthe des passions. Avec ce réalisateur, il tourne aussi Matador (1985), La Loi du désir (1987), Femmes au bord de la crise de nerfs (1989) et Attache-moi ! (1989).

En 1982 et 1983, il tourne aussi dans quelques films espagnols plus discrets : Pestañas postizas, Y del seguro… líbranos señor ! et El Señor Galindez.

Il est découvert aux États-Unis grâce aux films qu'il a tournés avec Almodóvar et désiré par Madonna (dans In Bed with Madonna); qui se dit capable de tout pour l'avoir. Hollywood lui fait les yeux doux.

Passage à Hollywood (années 1990)Modifier

 
L'acteur en 1997, l'année de tournage du Masque de Zorro.

En 1992, l'acteur quitte son pays pour tourner son premier film américain, le long-métrage Les Mambo Kings.

Lorsqu'il débarque dans la capitale du cinéma, l'acteur ne parle pas un seul mot d'anglais. Le réalisateur du film Arne Glimcher lui fait apprendre le texte de façon phonétique. Un an après, il maîtrise un peu mieux la langue et tourne dans Philadelphia de Jonathan Demme, où il joue le petit ami de Tom Hanks.

L'acteur tourne toujours en Espagne, mais il participe aussi à des projets hollywoodiens, où il joue les hidalgos séduisants : en 1994, il partage l'affiche de la romance torride D'amour et d'ombres avec Jennifer Connelly ; tient un second rôle dans Entretien avec un vampire, où Neil Jordan dirige Brad Pitt et Tom Cruise ; il séduit ensuite Sarah Jessica Parker pour Miami Rhapsodie de David Frankel.

Mais c'est le réalisateur Robert Rodriguez qui l'impose comme tête d'affiche en 1995 en lui faisant reprendre le rôle du mariachi dans le film Desperado, qui révèle également Salma Hayek. Parallèlement, il est confronté à Sylvester Stallone dans le thriller d'action Assassins, réalisé par Richard Donner. Il partage aussi l'affiche du thriller psychologique Excès de confiance avec Rebecca de Mornay. Pour finir, on le voit à l'affiche de la comédie Two Much avec Melanie Griffith et Daryl Hannah.

En 1996, il retrouve Madonna pour le drame musical Evita d'Alan Parker, où l'acteur prête ses traits à ceux du Ché. Sa performance lui vaut une citation au Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie musicale.

Il conclut la décennie avec deux blockbusters. En 1998, il incarne Zorro dans l'adaptation Le Masque de Zorro, réalisé par Martin Campbell, qui révèle Catherine Zeta-Jones. Le film est un énorme succès international qui l'impose comme un héros d'action séduisant. Puis il porte le drame historique d'action Le 13e Guerrier, sous la direction de John McTiernan. Le film est une déception commerciale, mais deviendra culte. Parallèlement, il signe son premier film comme réalisateur, la comédie dramatique La Tête dans le carton à chapeaux, portée par son épouse d'alors, Melanie Griffith.

Franchises et succès (années 2000)Modifier

 
L'acteur en juillet 2009, à une présentation de son second film comme réalisateur, au 44th Karlovy Vary International Film Festival.

L'acteur enchaîne d'abord plusieurs échecs commerciaux : le thriller Le Tombeau (2001), le sulfureux Péché originel qui l'oppose à Angelina Jolie ; le thriller Femme Fatale de Brian De Palma, où il est confronté à Rebecca Romijn ; le film d'action Ballistic (2002) avec Lucy Liu.

Mais Robert Rodriguez lui offre plusieurs succès : la trilogie Spy Kids, dont les films sortent entre 2001 et 2003, où il joue un espion père de famille. Puis il conclut avec le cinéaste et Salma Hayek la trilogie El Mariachi avec Il était une fois au Mexique... Desperado 2 (2003). Autre succès dans un registre familial : il double Le Chat potté dans la franchise du cinéma d'animation Shrek.

En 2005, la suite des aventures de Zorro, La Légende de Zorro, toujours de Martin Campbell, rencontre un succès plus faible que le premier volet sorti en 1998.

Dans un registre plus sérieux, l'acteur participe au biopic Frida, écrit et produit par Salma Hayek, où il joue David Alfaro Siqueiros. Il porte aussi le drame historique Disparitions (2004) de Christopher Hampton.

L'année 2006 est marquée par la sortie du second film de l'acteur comme réalisateur, le drame espagnol el camino de los ingleses.

Ses derniers projets passent cependant inaperçus, à l'instar de la comédie romantique Enquête rapprochée (2007).

Passage au second plan (années 2010)Modifier

 
Avec l'actrice Salma Hayek à l'avant-première parisienne du film Le Chat potté, en novembre 2011.

Les années 2010 débutent par des retrouvailles avec le film d'animation Le Chat potté de Chris Miller, centré sur son personnage à succès, qui lui permet aussi de retrouver Salma Hayek ; puis c'est Almodóvar qui lui confie le premier rôle du drame La piel que habito, présenté au Festival de Cannes 2011. Il apparaît aussi dans la comédie Les Amants passagers (2013).

Par la suite, l'acteur passe donc aux seconds rôles. En 2011, Antonio Banderas joue dans le drame historique Or noir de Jean-Jacques Annaud. En 2012, il fait partie de la distribution du thriller Piégée de Steven Soderbergh. En 2015, on le voit dans le drame expérimental Knight of Cups de Terrence Malick.

En 2019, il fait un retour dans des projets de premier plan. Le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar le choisit pour incarner le personnage principal de son nouveau long-métrage, Douleur et Gloire, présenté au Festival de Cannes 2019 et pour lequel il remporte le prix d'interprétation masculine[2]. En fin d'année, on le verra dans The Laundromat, qui marque sa seconde collaboration avec Steven Soderbergh.

L'acteur fonde son propre théâtre, Teatro del Soho dans sa ville natale de Malaga qu'il inaugure en novembre 2019 avec le spectacle A Chorus Line[3].

Vie personnelleModifier

 
L'acteur avec son ex-épouse Melanie Griffith, en mai 2010.

Durant l'été 1987, à l'âge de 27 ans, Antonio Banderas épouse l'actrice espagnole, Ana Leza, au bout de seulement cinq mois de relation. Ils se séparent en 1995, puis divorcent l'année suivante.

En mai 1995, il devient le compagnon de l'actrice américaine, Melanie Griffith - à peine séparée de son époux Don Johnson. Le couple se marie le 14 mai 1996, quelques mois après avoir divorcé de leurs partenaires respectifs. Ils ont une fille, prénommée Stella del Carmen Banderas (née le 24 septembre 1996). Il devient le beau-père des deux enfants de son épouse, Alexander Griffith-Bauer (né le 22 août 1985) et Dakota Johnson (née le 4 octobre 1989), tous deux issus de deux mariages différents. Le couple se sépare à l'amiable en juin 2014, puis divorce en décembre 2015, après plus de dix-neuf ans de mariage.

Depuis août 2014, il partage la vie de la mannequin néerlandaise, Nicole Kimpel - de vingt-et-un ans sa cadette[4].

ParfumsModifier

Antonio Banderas a un parfum qui porte son nom et qui est commercialisé par la compagnie Puig[5].

FilmographieModifier

ActeurModifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

RéalisateurModifier

DistinctionsModifier

ThéâtreModifier

  • 2003 : Nine (comédie musicale) d'Arthur Kopit
  • 2012 : Zorba de Joseph Stein
  • 2019 : A Chorus Line, Malaga, tournée

Voix françaisesModifier

En France, Bernard Gabay[7] est la voix française régulière d'Antonio Banderas. Pierre-François Pistorio[8] l'a doublé à quinze reprises. Thibault de Montalembert, Serge Faliu, Diego Asensio et Julien Kramer l'ont également doublé respectivement à quatre reprises pour le premier, quatre pour le second et lors de deux occasions pour les suivants.

Au Québec, Luis de Cespedes[9] a été la voix québécoise régulière de l'acteur. Depuis, Manuel Tadros[9] lui succède après sa mort. Pour les films La Loi du désir et Les Rois du Mambo, il est doublé par Alain Zouvi[9].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :