Ken Annakin

réalisateur britannique
Ken Annakin
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Kenneth Cooper Annakin
Naissance
Beverley, Yorkshire
(Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 94 ans)
Beverly Hills, Californie
(États-Unis)
Profession Réalisateur
Films notables Le Jour le plus long (coréalisateur)
Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines
La Bataille des Ardennes

Ken Annakin, né le à Beverley, Yorkshire, mort à Beverly Hills, en Californie, le [1], est un réalisateur britannique.

Annakin est connu pour une série de films d'aventure produits par Walt Disney dont Robin des Bois et ses joyeux compagnons (1952), La Rose et l'Épée (1953) et Les Robinsons des mers du Sud (1960)

BiographieModifier

Réalisant d'abord des documentaires, il entre aux Rank Studios en 1947. En 1939, la Rank Organisation avait acheèté les Denham Film Studios situés à un peu plus de 4 milles (6 km)[2]. Après la fusion des studios Pinewood et Denham, le studio est nommé D&P Studios. À la fin de l'année 1948, les fonds du studio Walt Disney Pictures bloqués dans les pays étrangers, dont le Royaume-Uni, dépassent les 8,5 millions d'USD[3]. Walt Disney décide de créer un studio en Grande-Bretagne, Walt Disney British Films Ltd[3] ou Walt Disney British Productions Ltd en association avec RKO Pictures[4] et lance la production de L'Île au trésor (1950). Le réalisateur Ken Annakin, le producteur Douglas Pierce, le scénariste Lawrence Edward Watkin, la directrice artistique Carmen Dillon sont chargés de porter cette production vers le succès[5]. C'est le second projet d'Annakin pour le studio[6]. Avec le succès de Robin des Bois et ses joyeux compagnons (1952), Walt souhaite conserver l'équipe de production pour faire un second film et choisit La Rose et l'Épée inspiré du roman When Knighthood Was in Flower (1898) de Charles Major[5],[6],[7].

Au début des années 1960, il cherche à obtenir les droits d'adapter Mary Poppins mais apprend que le studio Disney adapte le film avec comme réalisateur Robert Stevenson[8].

Il s'associe plus tard avec le producteur Darryl F. Zanuck, lorsque celui-ci s'occupait de la partie britannique du film Le Jour le plus long. À la tête des studios 20th Century Fox, Zanuck accorde sa confiance à Annakin pour un de ses plus ambitieux projets, Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines sorti en 1965. Il a également réalisé le film La Bataille des Ardennes avec Henry Fonda en 1965.

Suivent d'autres longs métrages comme Les Turbans rouges (1966), Gonflés à bloc (1969), L'Appel de la forêt (1972) ou Les Nouvelles Aventures de Fifi Brindacier (1988). Puis, en 1992, il réalise Genghis Khan, un film inachevé.

En 2002, Annakin est nommé officier de l'ordre de l'Empire britannique par la reine Élisabeth II.

FilmographieModifier

comme réalisateurModifier

comme scénaristeModifier

comme acteurModifier

comme producteurModifier

HommageModifier

« [Question d'Alex Simon] À propos de George Lucas, comment appréciez-vous qu'il ait nommé le personnage d'Anakin Skywalker d'après votre nom ?
[Réponse de Ken Annakin] (rires) Bien, je l'ai questionné à ce propos, mais je vais vous dire : il ne me l'a jamais demandé. Il ne m'a jamais invité à la première (de l'épisode 1). Apparemment, ce serait à cause d'Alec Guinness, qui travaillait aux Pinewood Studios sur le premier Star Wars et qui passait chaque jour devant la porte de mon bureau, avec mon nom sur la porte. Donc c'est Alec qui l'a suggéré à George. Ils ont enlevé un n pour l'orthographe, et c'est tout. Cela ne me faisait rien quand Anakin était un gentil, mais maintenant qu'il est devenu méchant, cela ne me plaît pas tant que cela (rires) »

— Ken Annakin[9]

Notes et référencesModifier

  1. Décès du réalisateur Ken Annakin, Le Figaro, 24 avril 2009
  2. James Skinner, Growing Up In Wartime Uxbridge, Stroud, Tempus Publishing, , 128 p. (ISBN 978-0-7524-4543-4)
  3. a et b (en) Richard Holliss, Brian Sibley, The Disney Studio Story, p. 60.
  4. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 104.
  5. a et b (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 111.
  6. a et b (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 191.
  7. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 535
  8. (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 150.
  9. (en) Alex Simon, « An Appreciation » : « [Alex Simon] Speaking of George Lucas, how did you feel when he named the character of Anakin Skywalker after you? [Ken Annakin] (laughs) Well, I asked him about that, but I’ll tell you: he never asked me. He never invited me to the first showing (of Episode One). Apparently it happened through Alec Guinness, who was working at Pinewood Studios on the first Star Wars and every day, would pass by my office door, which had my name on it. So it was Alec who suggested it to George. They dropped one ‘n’ from the spelling, and there it is. I didn’t mind it so much when Anakin was a good character, but now that he’s a bad character, I’m not so keen on it! (laughs) »

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier