Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée

film sorti en 1999
Austin Powers
L'Espion qui m'a tirée
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.
Titre québécois Austin Powers: Agent secret 00Sexe
Titre original Austin Powers: The Spy Who Shagged Me
Réalisation Jay Roach
Scénario Mike Myers
Michael McCullers
Acteurs principaux
Sociétés de production Gratitude (Eric's Boy)
Moving Pictures (I)
Team Todd
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Aventure
Action
Durée 95 minutes
Sortie 1999

Série Austin Powers

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée ou Austin Powers: Agent secret 00Sexe au Québec et au Nouveau-Brunswick (Austin Powers: The Spy Who Shagged Me) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999.

SynopsisModifier

Le combat entre Austin Powers et le Docteur Denfer (Docteur Terreur dans la version québécoise) continue plus que jamais. Cette fois-ci le Docteur Denfer décide de voyager dans le temps en se servant d'une machine spéciale. Il se rend alors en 1969 pour dérober le « mojo » (pouvoir de séduction sexuelle) d'Austin Powers ; s'en étant rendu compte, celui-ci remonte également le temps en 1969 pour récupérer cet élément qui lui est précieux.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Austin Powers: The Spy Who Shagged Me
  • Titre français : Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée
  • Titre québécois : Austin Powers: Agent secret 00Sexe
  • Réalisation : Jay Roach
  • Scénario : Michael McCullers et Mike Myers, d'après les personnages créés par Mike Myers
  • Musique : George S. Clinton
  • Direction artistique : Alec Hammond
  • Décors : Rusty Smith et Sara Andrews
  • Costumes : Deena Appel
  • Photographie : Ueli Steiger
  • Son : Joe Barnett, John Ross, William Smith, Mathew Waters
  • Montage : Debra Neil-Fisher et Jon Poll
  • Production : Demi Moore, Mike Myers, John S. Lyons, Eric McLeod, Jennifer Todd et Suzanne Todd
Production déléguée : Michael De Luca, Donna Langley et Erwin Stoff
Production associée : Emma Chasin

DistributionModifier

ProductionModifier

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée
Score cumulé
SiteNote
Metacritic59/100[7]
Rotten Tomatoes52 %[8]
Allociné [9]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama [10]

Aux États-Unis, le long-métrage reçoit un accueil critique mitigé :

  • Les utilisateurs du site Internet Movie Database ont donné un vote moyen pondéré de 6,610 sur la base de 213 998 critiques[11].
  • La presse américaine sur le site Metacritic a des avis plutôt mitigés, le score obtenu est de 59100 sur la base de 34 avis critiques. Quant au public, il est plutôt reconnaissant en obtenant une moyenne de 8,710 sur la base de 318 évaluations[7].
  • Sur le site agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film bénéficie d'un taux d'approbation de 52 % basé sur 90 opinions (47 critiques positives et 43 négatives) et d'une note moyenne de 6,0310. Le consensus critique du site Web se lit comme suit : « Fournit beaucoup de rires avec Myers à la guérison; aussi drôle ou plus drôle que l'original. »[8].

En France, les retours sont tout aussi mitigés :

  • Le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,25 sur la base 17 critiques[9] et recense une moyenne de 2,75 sur la base 187 critiques de la part des spectateurs[12].
  • Sur le site SensCritique, le long métrage obtient une moyenne de 6,110 sur la base d’environ 13 000 retours du public dont 209 coups de cœur et environ 1 000 envies[13].
  • L'hebdomadaire culturel français Télérama recense une moyenne de ses lecteurs de 2,825 pour 1 087 critiques[10].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis (1er week-end) 17 981 900 $[2] du 10 au -
  États-Unis
  Canada
206 040 086 $[2] - -
  États-Unis 40 463 000 entrées[14] - -
  France

  Paris
6 482 167 $[15]
1 144 894 entrées[16]
282 609 entrées[16]
- -
  Total hors États-Unis 105 976 842 $[2] - -
  Total mondial 312 016 928 $[2] - -

DistinctionsModifier

Entre 1999 et 2000, Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée a été sélectionné 49 fois dans diverses catégories et a remporté 18 récompenses[17].

RécompensesModifier

Année Festivals de cinéma Prix Lauréat(es)
1999 Golden Trailer Awards Golden Trailer de la meilleure comédie Pour la bande-annonce n ° 1
MTV Video Music Awards Video Music Award de la meilleure vidéo de film Madonna
(pour la chanson Beautiful Stranger)
2000 American Comedy Awards American Comedy Award de l'acteur le plus drôle dans un film Mike Myers
American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP) ASCAP Award des chansons les plus jouées de films cinématographiques Madonna et William Orbit
(pour la chanson Beautiful Stranger)
Blockbuster Entertainment Awards Blockbuster Entertainment Award de la meilleur actrice dans une comédie Heather Graham
Blockbuster Entertainment Award du meilleur méchant Mike Myers
Blockbuster Entertainment Award de la meilleure bande originale (Internet uniquement) -
BMI Film and TV Awards Prix BMI de la meilleure musique de film George S. Clinton
Canadian Comedy Awards Canadian Comedy Award du meilleur acteur dans un film Mike Myers
Canadian Comedy Award du meilleur scénariste Mike Myers
Grammy Awards Grammy Awards de la meilleure chanson écrite pour un film, une télévision ou un autre média visuel Madonna et William Orbit
(pour la chanson Beautiful Stranger)
Las Vegas Film Critics Society Awards Sierra Award du meilleur DVD -
Sierra Award de la meilleure chanson originale Madonna et William Orbit
(pour la chanson Beautiful Stranger)
MTV Movie Awards MTV Movie Award du meilleur duo à l'écran Mike Myers et Verne Troyer
MTV Movie Award du meilleur méchant Mike Myers
Online Film & Television Association OFTA Film Award de la meilleure musique, chanson originale Madonna et William Orbit
(pour la chanson Beautiful Stranger)
Teen Choice Awards Teen Choice Award du meilleur film de comédie -
Teen Choice Award du meilleur méchant Mike Myers
(en tant que Fat Bastard)

NominationsModifier

Année Festivals de cinéma Catégorie Nommé(es)
1999 Golden Trailer Awards Le meilleur du spectacle -
Meilleure comédie Pour la bande-annonce n ° 2
Teen Choice Awards Meilleur film de l'été -
Meilleur méchant Mike Myers
The Stinkers Bad Movie Awards Pire chanson ou performance de chanson dans un film Mel B
(pour la chanson Word Up)
2000 Academy Awards Meilleurs maquillages Michèle Burke et Mike Smithson
Academy of Science Fiction, Fantasy and Horror Films - Saturn Awards Meilleur film fantastique -
Meilleure actrice Heather Graham
American Music Awards Meilleure bande-son -
Blockbuster Entertainment Awards Meilleur acteur dans une comédie Mike Myers
Meilleure actrice dans un second rôle dans une comédie Mindy Sterling
Meilleur acteur dans un second rôle dans une comédie Verne Troyer
Brit Awards Meilleure bande son -
Costume Designers Guild Awards Meilleur film en costumes d'époque, de fantasy, fantastique ou science-fiction Deena Appel
Golden Globes Meilleure chanson originale Madonna et William Orbit
(pour la chanson Beautiful Stranger)
Grammy Awards Meilleur album de bande originale Danny Bramson
Hollywood Makeup Artist and Hair Stylist Guild Awards Meilleur maquillage d'époque Patty York, Cheryl Ann Nick, Michèle Burke et Steve Artmont
Meilleur maquillage d’effets spéciaux Michèle Burke, Kenny Myers, Will Huff et Kevin Haney
(pour le maquillage de Mike Myers dans les rôles de Austin Powers et Dr.Evil, et pour Verne Troyer dans le rôle de Mini Moi)
Meilleur maquillage d’effets spéciaux Stan Winston et Mike Smithson
(pour le maquillage de Mike Myers dans le rôle de Fat Bastard)
Meilleure coiffure d'époque Candy L. Walken, Jeri Baker, Jennifer Bower O'Halloran et Toni-Ann Walker
Kids' Choice Awards Film préféré -
Acteur de cinéma préféré Mike Myers
Couple de cinéma préféré Heather Graham et Mike Myers
Chanson préférée d'un film Madonna
(pour la chanson Beautiful Stranger)
Las Vegas Film Critics Society Awards Meilleurs costumes Deena Appel
MTV Movie Awards Meilleur film -
Meilleure performance comique Mike Myers
Meilleure performance musicale Mike Myers et Verne Troyer
(pour la chanson "Just the Two of Us")
Meilleur combat Mike Myers et Verne Troyer
Online Film & Television Association Meilleurs maquillages et coiffures Michèle Burke, Mike Smithson, Kenny Myers, Will Huff, Stan Winston, Cheryl Ann Nick, Candy L. Walken et Jeri Baker
Teen Choice Awards Meilleure alchimie Mike Myers et Mindy Sterling

Autour du filmModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Le titre du film est une parodie de L'Espion qui m'aimait.
  • La partie sur la Lune parodie plusieurs scènes de Moonraker.
  • La machine à voyager dans le temps est inspirée par les machines temporelles que l'on retrouvait dans plusieurs films de série B dans les années 1960 et 1970 (notamment avec son portail avec un dessin de spirale).
  • Docteur Denfer passe un extrait de Independence Day au gouvernement américain pour leur faire peur.
  • On peut remarquer plusieurs références à Star Wars :
    • Au début du film, un texte défile en jaune.
    • Docteur Denfer veut appeler sa base lunaire Étoile de la Mort. Son fils Scott se moque de lui en l'appelant Dark Vador.
    • Les fenêtres de la base lunaire ont la même forme que les hublots des chasseurs TIE.
    • Docteur Denfer interpelle Austin Powers en lui disant Austin, je suis ton père. d'une voix extrêmement basse.
  • La machine à voyager dans le temps qu'utilise Austin Powers est une voiture, et fonctionne de la même manière que la DeLorean dans Retour vers le futur.
  • Austin Powers dit à Felicity que le monde futur est dominé par des singes, employant une réplique célèbre du film La Planète des singes.
  • Austin Powers affirme de façon moqueuse que Felicity ne coucherait pas avec Gras-Double, puis se tourne d'un air inquiété vers elle pour confirmer ce qu'il dit. Cette scène est inspirée d'une scène d'Indiana Jones et la Dernière Croisade, entre Indiana Jones et son père.
  • Austin dans son bloc de glace n'est pas dans la même position que dans le film précédent.
  • La chanson du générique est une parodie de celle de Goldfinger.
  • On peut entendre une reprise de My Generation des Who, chanson sortie en 1965.
  • Pour se rendre sur l'île du docteur Denfer, Austin et Felicity utilisent un sous-marin jaune : il s'agit d'une référence à l'album des Beatles, Yellow Submarine, sorti en 1969 (l'époque à laquelle se déroule une partie du film).
  • À leur arrivée sur l'île du docteur Denfer, Austin et Felicity portent le même maillot de bain qu'Ursula Andress dans James Bond 007 contre Dr No.
  • L'explication du Docteur Denfer sur son projet de laser est tirée des paroles de The Time Machine d'Alan Parsons.
  • Austin et Felicity embarquent dans la fusée Saturn V pour se rendre sur la Lune.
  • Le docteur Denfer et son fils Scott participent à une parodie du Jerry Springer Show animée par Jerry Springer lui-même et où l'on retrouve les bagarres et insultes censurées qui ont fait le succès de l'émission originelle.
  • Dans sa base lunaire, Denfer joue au ballon avec un globe terrestre, tel Hynkel dans Le Dictateur.
  • Le Mojo qui a été dérobé à Austin Powers est en fait une référence à l'anagramme de Jim Morrison, Mr. Mojo risin, que celui-ci chante avec The Doors dans leurs derniers album et chanson L.A. Woman du vivant de Morrison.
  • Gwyneth Paltrow et Cameron Diaz avaient été envisagées pour incarner Felicity Bonnebez.
  • La scène au lit entre Gras Double et Felicity devait durer plus longtemps. Dans une interview, Jay Roach a confirmé qu'ils avaient bien eu des rapports sexuels, et que Felicity était seulement repartie le lendemain, après une douche dans l'appartement de Gras Double.
  • Au départ, Gras Double devait être fétichiste des pieds, et une scène coupée montrait celui-ci suppliait Frau Farbissina de les lui lécher.
  • Une scène coupée montre Felicity dire à Austin qu'elle a pris du plaisir à coucher avec Gras Double.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée - Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 28 septembre 2020).
  2. a b c d et e (en) « Budget du film Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  3. (en) Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée - Spécifications techniques sur l’Internet Movie Database (consulté le 28 septembre 2020).
  4. (en) Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database (consulté le 28 septembre 2020).
  5. (en) Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée - Guide Parental sur l’Internet Movie Database (consulté le 28 septembre 2020).
  6. « Visa et Classification - Fiche œuvre Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur CNC (consulté le ).
  7. a et b (en) « Critique du film Austin Powers: The Spy Who Shagged Me », sur Metacritic.com (consulté le ).
  8. a et b (en) « Critique du film Austin Powers: The Spy Who Shagged Me », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le ).
  9. a et b « Critiques de la Presse du film Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur Allociné (consulté le )
  10. a et b « Critiques du public du film Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur Télérama (consulté le ).
  11. (en) Critiques du film Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée sur l’Internet Movie Database (consulté le 29 septembre 2020).
  12. « Critiques des spectateurs du film Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur Allociné (consulté le ).
  13. « Critiques du film Austin Powers - L'espion qui m'a tirée », sur SensCritique (consulté le ).
  14. « BO US de Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur JP's Box-Office (consulté le )
  15. (en) « BO France de Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur Box Office Mojo (consulté le )
  16. a et b « BO de Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée », sur JP's Box-Office (consulté le )
  17. (en) Austin Powers - L'Espion qui m'a tirée - Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 29 septembre 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier