Sexcrimes

film américain de John McNaughton (1998)
Sexcrimes
Titre québécois Les Racoleuses
Titre original Wild Things
Réalisation John McNaughton
Scénario Stephen Peters
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandalay Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
thriller érotique
Durée 108 minutes
Sortie 1998

Série Sexcrimes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sexcrimes ou Les Racoleuses au Québec (Wild Things) est un film américain réalisé par John McNaughton, sorti en 1998.

SynopsisModifier

À Blue Bay, en Floride, le conseiller pédagogique d'un lycée est accusé de viol par une élève. Au cours de l'enquête, une autre élève avoue avoir aussi été violée. Mais lors du procès survient un retournement de situation. La réalité n'est pas toujours celle qu'on pense.

Résumé détailléModifier

Le conseiller d'orientation d'un lycée de la région de Miami, Sam Lombardo, est accusé de viol par deux étudiantes, la riche et populaire Kelly Van Ryan et la pauvre exclue Suzie Toller. Il engage l'avocat Kenneth Bowden pour se défendre.

Au procès, les deux filles admettent avoir menti pour se venger de Sam : Suzie pour son incapacité à la sortir de prison pour une accusation de consommation de drogue mineure et Kelly pour sa liaison avec sa mère. Sam et Kenneth négocient un règlement de 8,5 millions de dollars pour diffamation. Il est révélé par la suite que Sam et les deux filles sont des complices en utilisant le procès pour obtenir de l'argent de la riche famille de Kelly.

Le détective de police Ray Duquette soupçonne le trio. Contre la volonté du bureau du procureur de district, il continue d'enquêter sur Sam. Il dit à Suzie que Sam a déjà transféré l'argent sur un compte offshore. Suzie panique mais Kelly la réconforte. Celle-ci appelle Sam et lui dit qu'ils devront peut-être se débarrasser de Suzie. Dans la piscine, Suzie attaque Kelly. Elles se battent, mais finissent par s'embrasser, sous la surveillance de Ray, à leur insu. Quelques nuits plus tard, à la plage, Sam tue apparemment Suzie pendant que Kelly attend à proximité. Ils se rendent au marais où Sam se débarrasse du corps emballé dans du plastique.

Ray et sa partenaire, l'inspecteur Gloria Perez, enquêtent sur la disparition de Suzie. Son sang et une de ses dents sont retrouvés sur la plage tandis que sa voiture est retrouvée à une gare routière. Le bureau du procureur insiste à nouveau pour que Ray abandonne l'affaire, mais il demande à Gloria de surveiller Sam. Sam montre les dossiers scolaires de Kelly, qui prétendent qu'elle est une fille troublée et violente. Pendant ce temps, Ray affronte une Kelly effrayée et contrariée. Après que Ray soit entré dans sa chambre, trois coups de feu sont entendus, après quoi Ray sort de la pièce et s'effondre. Il affirme plus tard que Kelly a tiré en premier et qu'il l'a tuée en état de légitime défense. Aucune accusation n'est portée contre lui, mais il est renvoyé de la police pour avoir désobéi aux ordres.

Il est révélé que Sam travaille avec Ray. Bien que Sam soit mécontent que Ray ait tué Kelly au lieu de simplement l’incarcérer pour la mort de Suzie, il convient qu'ils ont moins de soucis. Les deux vont naviguer sur le voilier de Sam, où Sam essaie de tuer Ray. Lorsque Ray se défend, il est abattu par une Suzie bien vivante. Elle empoisonne ensuite la boisson de Sam et le jette par-dessus bord, afin que son corps ne soit pas retrouvé.

Plusieurs scènes du générique complètent les détails manquants. Les cinq conspirateurs sont Suzie Toller, Sam Lombardo, Ray Duquette, Kelly Van Ryan et Kenneth Bowden. Suzie se révèle être le cerveau ultime de l'intrigue alors qu'elle navigue seule vers le coucher du soleil. En flashback, elle entre dans le bureau d'orientation de Sam et dépose une série de photos sur son bureau le montrant avec Kelly en train de faire l'amour afin de le faire chanter pour qu'il l'aide à exécuter la machination, elle organise la première rencontre entre Sam et Ray, elle utilise une paire de pinces pour arracher une dent de sa propre mâchoire, enfin Kenneth lui donne une mallette pleine d'argent liquide qu'il décrit comme "juste de l'argent de poche" et un chèque de plusieurs millions de dollars ; alors qu'elle s'en va, il lui dit d'"être gentille".

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Sources et légende : version française (VF) sur Voxofilm[1]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[2]

Second doublage français en 2007Modifier

Le film ressort en 2007 en version longue au format Blu-ray, de nouvelles scènes (inédites) sont insérées dans l'histoire. L'éditeur fait donc le choix de redoubler le film tout en respectant scrupuleusement les dialogues de 1998.

Si plusieurs comédiens de l'ancienne version participent à ce nouveau doublage (comme Maurice Decoster, Philippe Vincent, Richard Darbois ou encore Aurélia Bruno), on note plusieurs remplacements, notamment celui de Nanou Garcia.

Autour du filmModifier

Bande originaleModifier

DistinctionsModifier

Entre 1998 et 1999, Sexcrimes a été sélectionné 6 fois dans diverses catégories et a remporté 2 récompenses[3].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm, consulté le 17 décembre 2014.
  2. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 17 décembre 2014.
  3. (en) Sexcrimes - Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 octobre 2020).

Liens externesModifier