Prix Renaudot

prix littéraire français
(Redirigé depuis Prix Renaudot de l'essai)

Le prix Théophraste Renaudot, plus couramment appelé prix Renaudot, est un prix littéraire qui a été créé en 1926 par dix journalistes et critiques littéraires, attendant les résultats de la délibération du jury du prix Goncourt.

Prix Renaudot
Image associée à la récompense
Prix Renaudot affiché chez Drouant.

Nom original Prix Théophraste Renaudot
Prix remis Aucune dotation
Description Prix littéraire
Pays Drapeau de la France France
Date de création 1926
Le restaurant Drouant à l'angle des rues Saint-Augustin et Gaillon à Paris.

Historique

modifier

En 1925, durant l'attente de l'attribution du prix Goncourt, Georges Charensol et Gaston Picard, par boutade, proposèrent de créer un équivalent au Goncourt, par un juré de journalistes, mais à titre humoristique. Le prix est créé l'année suivante, nommé d'après Théophraste Renaudot, fondateur de La Gazette. Mais le premier lauréat est décerné en forme d'encouragement pour sa qualité, ce qui fait que la distinction doit viser le qualitatif pour le jury[1].

Le premier jury se composait de Raymond de Nys, Marcel Espiau, Georges Le Fèvre, Noël Sabord, Georges Martin, Odette Pannetier, Henri Guilac, Gaston Picard, Pierre Demartre, et Georges Charensol. Ceux-ci ont écrit une biographie de Renaudot en dix chapitres, dans laquelle chaque chapitre a été confié à un auteur différent. Elle a été publiée en 1929 chez Gallimard : La Vie de Théophraste Renaudot, par ********** (collection Vie des hommes illustres, 42). Sans être organiquement lié à l'Académie Goncourt, qui n'est composée que d'écrivains, le jury du Renaudot joue le rôle de son complément naturel, accentué par l'annonce du résultat, simultanément et dans le même cadre (premier mardi de novembre au restaurant Drouant à Paris).

Outre le prix principal, le jury décerne chaque année depuis 2003 un prix Renaudot de l'essai et depuis 2009 un prix Renaudot du livre de poche. Il existe également depuis 1992 un prix Renaudot des lycéens.

L'institution a un règlement intérieur souple pour l'attribution[2]. Les modalités varient selon les statuts mais il est reconnu qu'un écrivain lauréat d'un autre grand prix littéraire (Prix Goncourt, Prix Femina, Prix Interallié, Prix Médicis) ne peut recevoir le Renaudot[3]. C'est d'ailleurs en raison de ce manque de cumul que le jury créa spécifiquement un prix spécial pour Le Lambeau en 2018, déjà récompensé par le Femina[4]. En 2018, la sélection d'un livre auto-édité de Marco Koskas déclenche la polémique[5].

Polémiques sur certaines attributions de prix

modifier

Récompense d'importance au sein de la rentrée littéraire de l'automne, la sincérité du scrutin, accusé de favoritisme, a parfois néanmoins été mise en doute[6].

Accusations de copinage et de conflits d'intérêt

modifier

Le prix littéraire a fait l'objet d'accusations sévères de la part de plusieurs journaux français et internationaux. Le Monde décrit la récompense comme un « prix d’amis », une « figure de dinosaure dans une industrie très attachée à ses traditions », un « système fermé d’affinités sélectives » régi par un « processus opaque et arbitraire »[7]. L'Obs comme un entreprise de copinage, gâté par la « corruption sentimentale » et les « renvois d’ascenseur »[8].

En 2006, la presse s'interroge sur l'apport de Jacques Brenner (91 ans) au sein du jury, alors qu'il est « désormais incapable de lire », et qu'il vote par correspondance « suivant les consignes de [Yves] Berger » (directeur de Grasset)[9]. Dans son journal, Brenner notait les petits arrangements de ce même Berger, ce dernier lui déclarant, en 1983, « au premier tour, tu votes selon ton cœur. Au deuxième tour, tu votes pour ton éditeur »[10], puis, quelques années plus tard, l'intimant de « convaincre les jurés du Renaudot (...) de « bien » voter »[11].

L'attribution du prix Renaudot 2007 a fait l'objet d'une vive contestation. Christophe Donner a, en effet, accusé le Franz-Olivier Giesbert d'avoir « manipulé » les délibérations du jury[12]. Selon l'Agence France-Presse, c'est en effet « à la surprise générale » que les jurés du Renaudot ont attribué le prix 2007 à Daniel Pennac, alors que le livre de ce dernier ne figurait pas sur la liste des ouvrages sélectionnés[13]. Le cas s'est reproduit en 2018, puis en 2019, après que les livres de Valérie Manteau, Le Sillon et de Sylvain Tesson, La Panthère des neiges, qui ne figuraient pas dans les sélections successives, ont été désignés lauréats au mois de novembre[14]. Cette accusation est à nouveau portée après l'attribution du prix essai à Éric Neuhoff en 2019 (le jury comprenait Jérôme Garcin et Frédéric Beigbeder, respectivement animateur et intervenant au Masque et la Plume, auquel collabore Éric Neuhoff)[15].

En mai 2020, Christophe Claro demande au jury de retirer son roman La Maison indigène de sa liste de sélection, indiquant sur son blog et sur Twitter : « Je n'ai aucune envie de participer à quelque mascarade que ce soit, même patronnée par des écrivains aussi talentueux et prestigieux que le sont, pour ne citer qu’eux, messieurs Beigbeder, Giudicelli et Besson »[16].

Polémiques sur Gabriel Matzneff

modifier

L'attribution du prix de l'essai à Séraphin c'est la fin ! de Gabriel Matzneff en 2013 choque a posteriori de nombreuses personnes et incite Vanessa Springora à écrire son livre Le Consentement, paru en 2020[17],[18]. À la suite des révélations sur Gabriel Matzneff, Jérôme Garcin, membre du jury du prix, démissionne le . Il lie son départ, notamment, à « l’affaire Vanessa Springora » et critique en outre « l'aberrante constitution d’un jury à 90 % masculin »[19],[16]. Il est provisoirement suivi le par Jean-Marie Gustave Le Clézio[20] qui revient ensuite sur sa décision[16].

La révélation de relations pédophiles entretenues aux Philippines par Gabriel Matzneff ou Christian Giudicelli choque, en particulier aux États-Unis, où l'affaire Matzneff a été évoquée à trois reprises dans les pages du New-York Times, dont le correspondant local ne comprend pas que les écrivains en France soient ainsi sacralisés alors que « jamais un ouvrier pédophile n'aurait été protégé ainsi ». Pour Laure Murat, une historienne et professeur de littérature à UCLA qui a pourtant défendu Matzneff contre la « curée » dont il a fait l'objet, il reste toutefois « honteux » que Christian Giudicelli ne démissionne pas de ses fonctions, et pour elle « l’ensemble du jury aurait dû se remettre en question », tandis que pour d'autres jurés (Patrick Besson, Georges-Olivier Châteaureynaud), c'est un non-sujet[16].

Jurés du Renaudot

modifier

Les dix membres du jury sont élus à vie par cooptation. La présidence est tournante, elle change chaque année au sein du jury. Le président régule les débats. En cas de blocage, après dix tours de scrutin, la voix du président compte double pour les votes qui suivent. Un juré est également nommé secrétaire.

Anciens jurés

modifier

Lauréats

modifier

Prix Renaudot

modifier
Année Auteur Ouvrage Éditeur (xe fois) Notes
1926   Armand Lunel Nicolo-Peccavi ou
l'Affaire Dreyfus à Carpentras
Gallimard (1)
1927 Bernard Nabonne Maïtena Fayard
1928   André Obey Le Joueur de triangle Grasset (1)
1929   Marcel Aymé La Table-aux-crevés Gallimard (2)
1930   Germaine Beaumont Piège Lemerre Première femme à obtenir le prix
1931   Philippe Hériat L'Innocent Denoël (1)
1932   Louis-Ferdinand Céline Voyage au bout de la nuit Denoël (2)
1933   Charles Braibant Le roi dort Denoël (3)
1934   Louis Francis Blanc Gallimard (3)
1935 François de Roux Jours sans gloire Gallimard (4)
1936   Louis Aragon Les Beaux Quartiers Denoël (4)
1937   Jean Rogissart Mervale Denoël (5)
1938 Pierre-Jean Launay Léonie la bienheureuse Denoël (6) Également
Prix des Deux Magots
1939   Jean Malaquais Les Javanais Denoël (7)
1940 Jules Roy La Vallée heureuse Charlot (1) Prix décerné en 1946
1941 Paul Mousset Quand le temps travaillait pour nous Grasset (2)
1942 Robert Gaillard Les Liens de chaîne Colbert
1943 André Soubiran J'étais médecin avec les chars Didier
1944 Roger Peyrefitte Les Amitiés particulières Jean Vigneau Prix décerné en 1945
1945 Henri Bosco Le Mas Théotime Charlot (2)
1946 David Rousset L'Univers concentrationnaire Pavois
1947 Jean Cayrol Je vivrai l'amour des autres Seuil (1)
1948 Pierre Fisson Voyage aux horizons Julliard (1)
1949   Louis Guilloux Le Jeu de patience Gallimard (5)
1950   Pierre Molaine Les Orgues de l'enfer Corrêa (1)
1951 Robert Margerit Le Dieu nu Gallimard (6)
1952 Jacques Perry L'Amour de rien Julliard (2)
1953 Célia Bertin La Dernière Innocence Corrêa (2)
1954 Jean Reverzy Le Passage Julliard (3)
1955 Georges Govy Le Moissonneur d'épines La Table ronde (1)
1956 André Perrin Le Père Julliard (4)
1957   Michel Butor La Modification Minuit
1958 Édouard Glissant La Lézarde Seuil (2)
1959 Albert Palle L'Expérience Julliard (5)
1960 Alfred Kern Le Bonheur fragile Gallimard (7)
1961 Roger Bordier Les Blés Calmann-Lévy (1)
1962 Simonne Jacquemard Le Veilleur de nuit Seuil (3)
1963   J. M. G. Le Clézio Le Procès-verbal Gallimard (8)
1964   Jean-Pierre Faye L'Écluse Seuil (4)
1965 Georges Perec Les Choses Julliard (6)
1966   José Cabanis La Bataille de Toulouse Gallimard (9)
1967 Salvat Etchart Le Monde tel qu'il est Mercure de France
1968 Yambo Ouologuem Le Devoir de violence Seuil (5) Premier lauréat africain (Mali)
1969 Max-Olivier Lacamp Les Feux de la colère Grasset (3)
1970 Jean Freustié Isabelle ou l'Arrière-saison La Table ronde (2)
1971   Pierre-Jean Rémy Le Sac du palais d'été Gallimard (10)
1972 Christopher Frank La Nuit américaine Seuil (6)
1973 Suzanne Prou La Terrasse des Bernardini Calmann-Lévy (2)
1974 Georges Borgeaud Le Voyage à l'étranger Grasset (4) Premier lauréat suisse
1975   Jean Joubert L'Homme de sable Grasset (5)
1976   Michel Henry L'Amour les yeux fermés Gallimard (11)
1977   Alphonse Boudard Les Combattants du petit bonheur La Table ronde (3)
1978   Conrad Detrez L'Herbe à brûler Calmann-Lévy (3) Premier lauréat belge
1979 Jean-Marc Roberts Affaires étrangères Seuil (7)
1980 Danièle Sallenave Les Portes de Gubbio Hachette
1981 Michel del Castillo La Nuit du décret Seuil (8)
1982   Georges-Olivier Châteaureynaud La Faculté des songes Grasset (6)
1983   Jean-Marie Rouart Avant-Guerre Grasset (7)
1984   Annie Ernaux La Place Gallimard (12)
1985 Raphaële Billetdoux Mes nuits sont plus belles que vos jours Grasset (8)
1986 Christian Giudicelli Station balnéaire Gallimard (13)
1987 René-Jean Clot L'Enfant halluciné Grasset (9)
1988 René Depestre Hadriana dans tous mes rêves Gallimard (14) Premier lauréat haïtien
1989 Philippe Doumenc Les Comptoirs du Sud Seuil (9)
1990 Jean Colombier Les Frères Romance Calmann-Lévy (4)
1991   Dan Franck La Séparation Seuil (10)
1992 François Weyergans La Démence du boxeur Grasset (10) Auteur belge
1993 Nicolas Bréhal Les Corps célestes Gallimard (15)
1994 Guillaume Le Touze Comme ton père L'Olivier
1995 Patrick Besson Les Braban Albin Michel (1)
1996 Boris Schreiber Un silence d'environ une demi-heure Le Cherche midi
1997   Pascal Bruckner Les Voleurs de beauté Grasset (11)
1998   Dominique Bona Le Manuscrit de Port-Ébène Grasset (12)
1999   Daniel Picouly L'Enfant léopard Grasset (13)
2000 Ahmadou Kourouma Allah n'est pas obligé Seuil (11) Premier lauréat ivoirien
2001 Martine Le Coz Céleste Éditions du Rocher
2002 Gérard de Cortanze Assam Albin Michel (2)
2003   Philippe Claudel Les Âmes grises Stock (1)
2004   Irène Némirovsky Suite française Denoël (8) Récompense posthume
d'une auteure morte en 1942
2005   Nina Bouraoui Mes mauvaises pensées Stock (2)
2006   Alain Mabanckou Mémoires de porc-épic Seuil (12) Premier lauréat congolais
2007   Daniel Pennac Chagrin d'école Gallimard (16)
2008 Tierno Monénembo Le Roi de Kahel Seuil (13) Premier lauréat guinéen
2009   Frédéric Beigbeder Un roman français Grasset (14)
2010   Virginie Despentes Apocalypse Bébé Grasset (15)
2011   Emmanuel Carrère Limonov P.O.L
2012   Scholastique Mukasonga Notre-Dame du Nil Gallimard (17) Première lauréate rwandaise
2013   Yann Moix Naissance Grasset (16)
2014   David Foenkinos Charlotte Gallimard (18)
2015[25]   Delphine de Vigan D'après une histoire vraie Lattès
2016[26]   Yasmina Reza Babylone Flammarion
2017[27]   Olivier Guez La Disparition de Josef Mengele Grasset (17)
2018[28]   Valérie Manteau Le Sillon Le Tripode « Prix spécial » :
Le Lambeau de Philippe Lançon[29]
2019[30]   Sylvain Tesson La Panthère des neiges Gallimard (19)
2020[31]   Marie-Hélène Lafon Histoire du fils Buchet/Chastel
2021   Amélie Nothomb Premier Sang Albin Michel (3)
2022   Simon Liberati Performance Grasset (18)
2023[32] Ann Scott Les Insolents Calmann-Lévy (5)

Prix Renaudot de l'essai

modifier

Les liens renvoient aux titres des essais ou aux sujets qui y sont abordés.

Prix Renaudot du livre de poche

modifier

Prix Renaudot des lycéens

modifier

Notes et références

modifier
  1. « Naissance du prix Renaudot : quand tout est parti d'une blague », sur France Culture,
  2. « Le Renaudot 2019 pour Sylvain Tesson », sur Livre Hebdo,
  3. « Statuts »,
  4. « Le prix Renaudot 2018 pour Valérie Manteau... et un prix spécial pour Philippe Lançon », sur BibliObs,
  5. « "Bande de Français" de Marco Koskas, sélectionné par le prix Renaudot, provoque la colère des libraires », sur France Info,
  6. Raphaëlle Leyris, « Du Goncourt au Renaudot, enquête sur le fonctionnement des jurys littéraires », Le Monde, 21 janvier 2020
  7. Le Renaudot, un « prix d’amis » contre vents et marées par Clémentine Goldszal sur lemonde.fr du 29 novembre 2020
  8. Prix Renaudot : entachée par l’affaire Matzneff, une récompense empoisonnée par Elisabeth Philippe sur lobs.com du 30 novembre 2020
  9. La cuisine des prix sent le roussi par Isabelle Rüf sur le temps.ch du 6 novembre 2006
  10. Un témoignage sans prix par Olivier Le Naire sur lexpress.fr du 9 novembre 2006
  11. Une voiture contre un vote sur lefigaro.fr du 27 octobre 2007
  12. Littérature: La guerre des prix , Le Journal du dimanche, 12 novembre 2007.
  13. Daniel Pennac, invité surprise du prix Renaudot « Copie archivée » (version du sur Internet Archive), Agence France-Presse, 5 novembre 2007.
  14. Raphaëlle Leyris, « Sylvain Tesson distingué par le Renaudot », Le Monde, 5 novembre 2019.
  15. [https://www.acrimed.org/Eric-Neuhoff-entre-soi-misogynie-et-mepris-de Éric Neuhoff : entre-soi, misogynie et mépris de classe, par Thibault Roques, sur acrimed.org, le 12 février 2020
  16. a b c et d Dominique Perrin, « Prescription, déni, complaisance… Matzneff, une affaire toujours en souffrance », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  17. Cathartique, Vanessa Springora, émission L'Heure bleue, France Inter, 8 janvier 2020.
  18. (en) « A Pedophile Writer Is on Trial. So Is the French Elite », The New-York Times, 11 février 2020.
  19. « Affaire Matzneff : Jérôme Garcin démissionne du prix Renaudot », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  20. AFP, « Affaire Matzneff. Comme Garcin, Le Clézio quitte le jury du Renaudot », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  21. a et b « Stéphanie Janicot et Cécile Guilbert intègrent le jury du Renaudot », Livres Hebdo, 6 mai 2021.
  22. a b c d e f et g « Trois démissions » de Patrick Loriot, Le Nouvel Observateur, 1969
  23. a b c d e f g h i et j « Qui sont les jurés des quatre grands prix littéraires français ? », sur Le Monde des Livres,
  24. Frédéric Beigbeder et Jérôme Garcin, nouveaux membres du jury Renaudot dans Le Monde du 11 mars 2011.
  25. Raphaëlle Leyris, « Pour Delphine de Vigan, le Renaudot après le succès », sur Le Monde, (consulté le ).
  26. « Le prix Renaudot du roman remis à Yasmina Reza », sur Le Monde, (consulté le ).
  27. Florent Georgesco, « Le prix Renaudot pour « La Disparition de Josef Mengele », d’Olivier Guez », sur Le Monde, (consulté le ).
  28. Raphaëlle Leyris, « Un prix Renaudot surprise au « Sillon » de Valérie Manteau », sur Le Monde, (consulté le ).
  29. Lauren Provost, « Le prix Renaudot 2018 récompense Valérie Manteau et Le Sillon », Le HuffPost, 7 novembre 2018.
  30. Nicole Vulser, « Un Renaudot surprise pour Sylvain Tesson, récompensé pour son livre « La Panthère des neiges » », sur Le Monde, (consulté le ).
  31. « Le prix Renaudot décerné à Marie-Hélène Lafon pour « Histoire du fils » », sur Le Monde, (consulté le ).
  32. « Le prix Renaudot 2023 attribué à Ann Scott pour "Les Insolents" », sur Francetvinfo.fr,
  33. « Aude Lancelin et « Le monde libre » », sur Marianne,

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier