Liste des ducs et duchesses de Brabant

page de liste de Wikipédia
(Redirigé depuis Liste des comtes de Louvain)

Le titre de duc de Brabant a été créé lorsque l'empereur Frédéric Barberousse éleva en 1183/1184 le landgraviat de Brabant en duché en faveur de Henri Ier de Brabant. En 1190, Henri Ier (11831235) succède à son père Godefroid III de Louvain comme duc de Basse-Lotharingie (Lothier), mais sans autorité territoriale ou judiciaire en dehors de ses propres comtés. À partir de 1288, les ducs de Brabant deviennent aussi ducs de Limbourg.

Maison des ducs de Brabant, Grand-Place de Bruxelles.
Le duc Henri II de Brabant, ancêtre de la maison de Brabant-Hesse, branche subsistante actuelle de la maison de Brabant.

Actuellement, le titre de duc ou duchesse de Brabant désigne, depuis l'arrêté royal du , le fils ou la fille aînée du roi des Belges, prince héritier ou princesse héritière du trône de Belgique.

La Maison de Brabant-HesseModifier

 
Lord Mountbatten, descendant direct en ligne patrilinéaire ininterrompue de la maison de Brabant et du duc Henri II de Brabant.

La maison de Brabant ne s'est pas éteinte dans les mâles et existe toujours d'une façon ininterrompue jusqu'à nos jours. La branche cadette s'est perpétuée dans le Saint-Empire en devenant landgraves puis grand-ducs de Hesse.

Cette branche subsistante est issue de Henri II, duc de Brabant, époux en premières noces de Marie von Hohenstaufen, et en secondes noces de Sophie de Thuringe, fille de Louis IV et de sainte Élisabeth de Hongrie. Ils sont les parents de Henri Ier de Hesse dit « l'Enfant de Brabant » (das Kind von Brabant) né le à Marbourg et mort le dans cette même ville et qui fut landgrave de Hesse de 1275 à sa mort.

Parmi les descendants de cette lignée figure lord Mountbatten.

Les ancêtres des ducs de BrabantModifier

Les États de Brabant énuméraient traditionnellement la dynastie nationale brabançonne à partir de Pépin de Landen auquel était donné le numéro I dans l'ordre dynastique. Ils mentionnaient avant eux huit générations non reprises dans l'ordre et que l'on peut qualifier de fabuleuse ou légendaire, mais qu'il est bon de connaître car ils figurent dans certaines chroniques[1] et sont représentés dans les arts.

Premiers dynastes légendairesModifier

  • I. Taxandre.
  • II. Ansegise.
  • III. Charles le Bel.
  • IV. Lando.
  • V. Austrasius.
  • VI. Charles Naso.
  • VII. Charles Hasbanius.
  • VIII. Carloman.

Premiers dynastes ayant régné sur le futur duché de BrabantModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes
1   Pépin de Landen
(v. 580-640)
v. 624-632 et 639-640 Prince de Hesbaye et de Tongres, descendant d'un mythique duc Carloman, il est reconnu, selon l'historiographie ancienne comme premier « duc » de Brabant : c'est par lui que commence la numérotation dynastique. Il est le père de sainte Gertrude et de sainte Begge.
2   Grimoald
(v. 615-657)
640-657 Fils de Pépin, ses sujets se rebellèrent contre lui. Il fut peut-être mis à mort par le roi Clovis II en 657 ou plus tard en 662.
3   Sainte Begge
(† 693)
657-693 Sœur de Grimoald, elle gouverna avec son mari le duc Ansegisel, fils de saint Arnoul, évêque de Metz.
4   Pépin II de Herstal
(v. 645-714)
693-714 Fils d'Ansegisel et de sainte Begge, il épousa Plectrude, fille du comte Hugobert, riche aristocrate rhénan. Il fut remplacé dans ses pouvoirs et ses biens par Charles Martel, fils de sa concubine Alpaïde.
5   Charles Martel
(v. 688-741)
714-741 Maire du palais des royaumes francs de 716 à sa mort.
6   Pépin III le Bref
(714-768)
741-768 Fils de Charles Martel, il fut sacré roi des Francs en 751.
7   Charlemagne
(† 814)
768-814 Fils de Pépin III le Bref, il fut couronné empereur des Romains par le pape Léon III.
8   Louis Ier le Pieux
(778-840)
814-840 Fils de Charlemagne.
9   Lothaire Ier
(795-855)
840-855 Fils aîné de Louis Ier le Pieux, il succéda à son père à la tête de l'Empire carolingien en 840. Il devint moine à l'abbaye de Prüm en 855.
10   Lothaire II
(v. 835-869)
855-869 Fils cadet de Lothaire Ier, mort à Plaisance en 869, il n'eut point d'enfant légitime.
11   Charles II le Chauve
(823-877)
870-877 Fils cadet de Louis Ier le Pieux, roi de Francie occidentale en 843 puis empereur en 875, il hérita du Lothier à la mort de son neveu Lothaire II.
12   Louis II le Bègue
(846-879)
877-879 Fils de Charles II le Chauve, roi de Francie occidentale, il mourut à Compiègne en 879.
13   Louis III
(entre 863 et 865-882)
879-882 Fils aîné de Louis II le Bègue, il partage le pouvoir avec son frère Carloman II.
13   Carloman II(v. 867-884) 879-884 Fils cadet de Louis II le Bègue, il règne seul à partir de 882.
14   Charles III le Simple
(879-929)
884-929 Fils posthume de Louis II, roi de Francie occidentale ; déposé en 923, il mourut emprisonné à Péronne en 929.
15   Louis IV d'Outremer
(920 ou 921-954)
929-954 Fils de Charles III le Simple, il revient d'exil et devient roi des Francs en 932.
16   Lothaire III
(941-986)
954-986 Fils aîné de Louis IV d'Outremer, roi des Francs.
17   Charles III
(953-991)
986-991 Fils cadet de Louis IV d'Outremer, il devint duc de Basse-Lotharingie tandis que son neveu Louis V le Fainéant devenait roi des Francs.
18   Otton
(v. 970-1012)
991-1012 Fils de Charles III et duc de Basse-Lotharingie, dernier descendant mâle de la dynastie carolingienne, il mourut sans postérité.

Comtes de Louvain et de BruxellesModifier

 
Boîte-reliquaire dite « Reliure de Maastricht ». Première moitié du XIe siècle. Contenait le livre du serment des ducs de Brabant. Musée du Louvre, département des Objets d'art, ancien trésor de la cathédrale de Maastricht.
Rang Portrait Nom Règne Notes
19   Lambert Ier le Barbu
(950 - 1015)
988-1015 Fils de Régnier III, comte de Hainaut, comte de Louvain en 988, et reçoit Bruxelles en dot de son mariage en 994 avec Gerberge, fille de Charles, duc de Basse Lotharingie.
20   Henri Ier le Vieux
(† 1038)
1015-1038 Fils de Lambert Ier le Barbu.
21   Lambert II Balderic le Ceinturé
(† 1054)
1040-1054 Frère d'Henri Ier et fils de Lambert Ier le Barbu, il épouse Oda de Verdun (v.995 - après 1047), fille de Gothelon Ier, duc de Basse-Lotharingie et de Haute-Lotharingie. Il fut tué en 1054 dans une bataille près de Tournai.
22   Henri II
(1020 - 1079)
1054-1079 Fils de Lambert II Balderic le Ceinturé, il épouse Adèle d'Orthen.

Landgraves de Brabant, comtes de Louvain et BruxellesModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
23   Henri III
(† 1095, à Tournai, dans une joute)
1079-1095 Fils d'Henri II, landgrave de Brabant à partir de 1085, il épouse Gertrude de Flandre (1080 - 1117), fille de Robert Ier le Frison, comte de Flandre, et de Gertrude de Saxe. Il ne laissa pas d'enfants.
14   Godefroid Ier le Barbu
(v. 1060-1139)
1095-1139 Frère d'Henri III, landgrave de Brabant, comte de Louvain et de Bruxelles et duc de Basse-Lotharingie de 1106 à 1125, il épouse en 1099 Ide de Chiny (1078 † 1117), fille d'Otton II, comte de Chiny, et d'Adélaïde de Namur puis vers 1120 Clémence de Bourgogne († 1133), fille de Guillaume Ier, comte de Bourgogne et d'Étiennette.  
Note : après Godefroid Ier, le titre de comte de Bruxelles n'apparaît plus dans le protocole diplomatique (dernière attestation en 1138).
15   Godefroid II de Louvain
(1107 † 1142)
1139-1142 Fils de Godefroid Ier le Barbu, duc de Basse-Lotharingie de 1140 à 1142, il épouse vers 1139 Lutgarde de Soulzbach (1109 † 1163), fille de Bérengar II, comte de Soulzbach et seigneur de Bamberg, et d'Adelaïde de Lechsgemünd.  
16   Godefroid III au Berceau
(1140 † 1190)
1142-1190 Fils de Godefroid II, duc de Basse-Lotharingie de 1142 à 1190, il épouse en 1155 Marguerite de Limbourg (1135 † 1172), fille d'Henri II, duc de Limbourg, et de Mathilde de Saffenberg, puis en 1180 Imagina de Looz († 1214), fille de Louis Ier, comte de Looz, et d'Agnès de Metz.

Ducs de Brabant et de LothierModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
27   Henri Ier le Courageux ou le Guerroyeur
(1165 - 1235)
1183-1235 Également appelé Henri IV dans la nomenclature, fils de Godefroid III de Louvain, comte de Bruxelles en 1179, duc de Brabant en 1183, comte de Louvain et duc de Basse-Lotharingie (ou Lothier) en 1190. Il fut le premier à avoir mis aux armes de Brabant le lion d'or sur fond de sable. Il épouse en 1179 Matilde de Boulogne (1170 † 1210), fille de Mathieu d'Alsace et de Marie de Blois, comte et comtesse de Boulogne, puis en 1213 Marie de France (1198 † 1224), fille de Philippe II Auguste, roi de France, et d'Agnès de Méranie. Il meurt à Cologne.  
28   Henri II
(1207 - 1248)
1235-1248 Également appelé Henri V dans la nomenclature ancienne, fils d'Henri Ier, il épouse avant 1215 Marie de Hohenstaufen (1201 † 1235), fille de Philippe de Souabe, roi des Romains, et d'Irène Ange, puis vers 1240 Sophie de Thuringe (1224 † 1275), fille de Louis IV, landgrave de Thuringe, et d'Élisabeth de Hongrie.
29   Henri III le Débonnaire
(† 1261)
1248-1261 Également appelé Henri VI dans la nomenclature ancienne, fils d'Henri II, il épouse en 1251 Adélaïde ou Alix de Bourgogne (1233 † 1273), fille d'Hugues IV, duc de Bourgogne, et de Yolande de Dreux. Il est assassiné par quelques gentilshommes en 1261.
Adélaïde ou Alix de Bourgogne, épouse d'Henri III, gouverna le Brabant à titre de régente durant sept ans.
30   Henri IV
(1251 - ap. 1272)
1261-1267 Fils d'Henri III, il abdique au profit de son frère Jean Ier et entre à l'abbaye de St-Bénigne, à Dijon.  

Ducs de Brabant, de Lothier et de LimbourgModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
31   Jean Ier le Victorieux
(1253 - 1294)
1267-1294 Second fils de Henri III et d'Alice de Bourgogne, il épouse en 1269 Marguerite de France (1254-1272), fille de saint Louis, roi de France, et de Marguerite de Provence, puis en 1273 Marguerite de Flandre (1251 - 1285), fille de Gui de Dampierre, comte de Flandre, et de Mahaut de Béthune. En 1288, il fait la conquête du duché de Limbourg.  
32   Jean II le Pacifique
(1275 - 1312)
1294-1312 Fils de Jean Ier le Victorieux, il épouse en 1290 Marguerite d'Angleterre (1275 - 1333), fille d'Édouard Ier, roi d'Angleterre, et d'Éléonore de Castille.
33   Jean III le Triomphant
(1300 - 1355)
1312-1355 Fils de Jean II le Pacifique, il épouse en 1311 Marie d'Évreux († 1335), fille de Louis de France, comte d'Évreux, et de Marguerite d'Artois.
34   Jeanne de Brabant
(1322 - 1406)
1355-1406 Fille de Jean III le Triomphant, elle épouse en 1334 Guillaume II d'Avesnes (1307 - 1345), comte de Hainaut et de Hollande, puis en 1352 Venceslas Ier de Luxembourg (1337 - 1383). Elle dut affronter son beau-frère Louis II de Male, comte de Flandre, qui revendiquait la part de son épouse Marguerite de Brabant (1323-1380) et obtint au traité d'Ath (1357) Anvers et Malines. Après la mort de Venceslas, elle désigna comme héritiers sa nièce Marguerite de Flandre (1350 - 1405), comtesse de Flandre, et le mari de celle-ci, Philippe le Hardi (1342 - 1404), duc de Bourgogne. Ils léguèrent leurs droits, en 1404 et 1405, à leur second fils, Antoine, comte de Rethel, frère du duc Jean sans Peur.


Maison de Valois-BourgogneModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
35   Antoine
(1384 - 1415)
1406 - 1415 Il épouse Jeanne de Luxembourg-Saint-Pol en 1402. Veuf en 1407, remarié en 1409 à Élisabeth de Goerlitz, il meurt à la bataille d'Azincourt en 1415.  
36   Jean IV
(1403 - 1427)
1415 - 1427 Fils d'Antoine et de Jeanne de Luxembourg-Saint-Pol, il épouse en 1418 sa cousine Jacqueline de Bavière. Il meurt sans enfant en 1427.
37   Philippe Ier de Saint-Pol
(1404 - 1430)
1427 - 1430 Frère de Jean IV, il lui succède en 1427 mais meurt à son tour sans enfant.
38   Philippe II le Bon
(13961467)
1430-1467 Il est le fils unique du duc de Bourgogne Jean sans Peur et de Marguerite, fille du duc Albert de Bavière. Il hérite du Brabant à la mort de son cousin Philippe de Saint-Pol.  
39   Charles le Téméraire
(14331477)
1467-1477 Fils unique de Philippe le Bon, il est le dernier homme de la maison de Valois-Bourgogne. Malgré trois différentes épouses, il n'a eu qu'un seul enfant qui était une fille.
40   Marie de Bourgogne
(14571482)
1477-1482 Après Philippe II le Hardi, Jean sans Peur, Philippe III le Bon et Charles le Téméraire, elle est la cinquième et dernière duchesse de Bourgogne de la branche des Valois-Bourgogne.

Maison de HabsbourgModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
41   Philippe III le Beau
(1478-1506)
1482 - 1506 Fils de Maximilien d'Autriche et de Marie de Bourgogne. Par héritage : duc de Bourgogne en titre, comte de Bourgogne et souverain des Pays-Bas. Par mariage avec Jeanne Ire de Castille : roi de Castille et de Léon (1504-1506).  
42   Charles VII de Gand
(1500-1558)
(Charles Quint)
1506-1555 Fils de Philippe le Beau. Par héritage : duc de Bourgogne en titre, comte de Bourgogne et souverain des Pays-Bas (Dix-Sept Provinces), roi de Castille et d'Aragon (Charles Ier), et autres titres, notamment en Amérique. Par élection : empereur (Charles V, dit « Charles Quint »).  
43   Philippe IV le Catholique
(1527-1598)
(Philippe II d'Espagne)
1555-1598 Fils de Charles Quint. Roi d'Espagne (1556) ; il quitte les Pays-Bas pour l'Espagne en 1559 après le traité du Cateau-Cambrésis ; déchu de ses droits aux Pays-Bas par les États généraux insurgés (1581), il ne peut empêcher la sécession des Provinces-Unies, mais son armée parvient à reprendre Anvers (1585).  

Maison de ValoisModifier

 
Le duc d'Alençon, proclamé duc de Brabant par les États à Anvers en 1582.

Maison de HabsbourgModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
44   Isabelle d'Espagne
(1566 - 1633)
1598 - 1621 Fille de Philippe IV, elle dirigea les Pays-Bas à titre personnel jusqu'à la mort d'Albert, puis au nom de son neveu, Philippe V.  
45   Albert d'Autriche
(1559 - 1621)
1598 - 1621 Fils de Maximilien II, empereur élu des Romains, neveu de Charles VII de Gand, il gouverna les Pays-Bas au nom de Philippe le Catholique à partir de 1595, puis à titre personnel de son mariage avec son arrière-cousine Isabelle jusqu'à sa mort.  
46   Philippe V le Grand
(1605 - 1665)
1621 - 1665 Fils de Philippe, lui-même fils de Philippe III le Catholique, il hérita des Pays-Bas quand Albert mourut sans qu'Isabelle ait de descendance mâle, deux mois et demi après qu'il fut devenu roi des Espagnes et roi de Portugal (il perdra ce dernier trône lors de la révolution de 1640).  
47   Charles VIII l'Ensorcelé
(1661 - 1700)
1665 - 1700 Fils de Philippe V le Grand, il régna jusqu'en 1677 sous la régence de sa mère, Marie-Anne d'Autriche, et mourut sans héritier du fait de sa dégénérescence congénitale, ce qui entraîna la guerre de Succession d'Espagne.  

Maison de BourbonModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
48   Philippe VI le Brave
(1682 - 1746)
1700 - 1713 Arrière-arrière-petit-fils de Philippe III (roi d'Espagne) et arrière-petit-fils de Philippe V le Grand, il se vit léguer les Espagnes par Charles III mais dut affronter les revendications des Habsbourg d'Autriche, à qui il céda les Pays-Bas au traité d'Utrecht (1713).  

Maison de Habsbourg (1713-1780) puis Maison de Habsbourg-LorraineModifier

Rang Portrait Nom Règne Notes Armoiries
49   Charles IX
(1685 - 1740)
1713 - 1740 Arrière-arrière-arrière-petit-fils de Ferdinand Ier, frère de Charles III de Gand, il est prétendant au trône d'Espagne de 1700 à 1713 et empereur élu des Romains à partir de 1711. Il reçoit les Pays-Bas par le traité d'Utrecht, en échange de sa renonciation à l'Espagne.  
50   Marie-Thérèse
(1717 - 1780)
1740 - 1780 Fille de Charles, elle voit ses droits à la couronne d'Autriche contestés par Charles de Bavière puis s'impose en 1748 après que son époux ait été élu empereur des Romains.  
51   Joseph
(1741 - 1790)
1780 - 1790 Fils aîné de Marie-Thérèse, il est élu empereur des Romains à la mort de son père, puis hérite des possessions de sa mère à la mort de celle-ci. Un mois avant sa mort, les Pays-Bas se révoltent contre lui et forment les États-Belgiques-Unis.  
52   Léopold
(1747 - 1792)
1790 - 1792 Deuxième fils de Marie-Thérèse, il est élu empereur des Romains à la mort de son frère, puis écrase la Révolution brabançonne et signe la déclaration de Pillnitz.  
53   François
(1768 - 1835)
1792 - 1795 Fils de Léopold, élu empereur des Romains, il voit les Pays-Bas occupés (1792) puis annexés (1795) par la France, annexion qu'il reconnaît en 1797 par le traité de Campo-Formio.

Prince héritier du royaume de BelgiqueModifier

Depuis peu après la proclamation du royaume de Belgique, le titre de duc de Brabant est réservé à l'héritier du roi des Belges.

Instauré par l'arrêté royal du [3], celui-ci est réservé initialement au fils aîné du Roi, ou à défaut au fils aîné du fils aîné[4]. Puisque la Couronne de Belgique se transmet par primogéniture simple depuis 1991, il est réservé, depuis une réforme par l'arrêté royal du , à l’enfant (fils ou fille) aîné du roi des Belges, ou à son défaut, à l’enfant aîné de l’enfant aîné du roi[5].

UsageModifier

Le duc de Brabant (qui est automatiquement l'héritier du roi), vient directement derrière les souverains belges dans l'ordre de préséance en Belgique. Les titres dynastiques prennent préséances avant le titre de prince de Belgique.

L'héritier est nommé automatiquement duc de Brabant, même quand il est mineur. Aucun arrêté royal n'est nécessaire pour l'admission au titre dynastique.

Maison de Saxe-Cobourg et Gotha puis de BelgiqueModifier

  • 1840-1865 : Léopold II de Brabant (1835-1909), duc de Brabant (1840-1865), prince de Saxe-Cobourg et Gotha, duc de Saxe ; Léopold II, 2e roi des Belges (1865-1909), souverain du Congo (1885-1908) ; fils du roi Léopold Ier.
  • 1865-1869 : Léopold de Brabant, duc de Brabant (1865-1869), comte de Hainaut (1859-1869), prince de Saxe-Cobourg et Gotha, duc de Saxe ; fils du roi Léopold II.
  • 1909-1934 : Léopold III de Brabant (1901-1983), duc de Brabant (1909-1934), prince de Belgique ; Léopold III, 4e roi des Belges (1934-1951) ; fils d'Albert Ier.
  • 1934-1951 : Baudouin Ierde Brabant (1930-1993), duc de Brabant (1934-1951), comte de Hainaut (1930-1934), prince de Belgique ; Baudouin, 5e roi des Belges (1951-1993) ; fils de Léopold III.
  • 1993-2013 : Philippe VII de Brabant (1960-), duc de Brabant (1993-2013), prince de Belgique ; Philippe, 7e roi des Belges (2013-) ; fils d'Albert II.
  • Depuis 2013 : Élisabeth Ire de Brabant (2001-), duchesse de Brabant (2013-), princesse de Belgique ; fille de Philippe.

GénéalogieModifier

Notes et référencesModifier

  1. La liste officielle des « ducs » de Brabant est reprise ici des Délices des Pays-Bas, Liège : chez J.F. Bassompierre, 1769, p. 160 à 179.
  2. Traité de Plessis-lès-Tours, de 1580.
  3. Arrêté royal du 16 décembre 1840 attribuant à l'héritier présomptif de la Couronne le titre de duc de Brabant et au Prince Philippe celui de Comte de Flandre
  4. Article 1er alinéa 2: "Ce titre (= Duc de Brabant) sera toujours à l'avenir, porté par le prince fils aîné du roi, et, à son défaut, par le prince petit-fils aîné du roi."
  5. 16 OCTOBRE 2001. - Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 16 décembre 1840 attribuant à l'héritier présomptif de la Couronne le titre de Duc de Brabant et au Prince Philippe celui de Comte de Flandre, et l'arrêté royal du 10 septembre 1930 octroyant le titre de Comte de Hainaut au fils aîné du Duc de Brabant. Publication au Moniteur belge : 17 octobre 2001. Entrée en vigueur 16 octobre 2010.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier