Gertrude de Flandre

Gertrude de Flandre
Gertrude of Flanders.png
Titres de noblesse
Comtesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Vers ou date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers , ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Henri III de Louvain (à partir de )
Thierry II de Lorraine (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Thierry de Lorraine
Gisela de Lorraine (d)
Henri de Lorraine
Adélaïde de Louvain (en)
Ermengarde de Lorraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gertrude de Flandre née vers 1070, est la fille du comte Robert Ier de Flandre dit le Frison et de Gertrude de Saxe. Elle se marie une première fois avec Henri III de Louvain, puis une seconde fois avec Thierry II de Lorraine.

Elle est qualifiée parfois de « duchesse de Nancy », lieu où s'est transportée la résidence ducale. Elle y fonde le prieuré Notre-Dame[1].

DescendanceModifier

De son premier mariage avec Henri III de Louvain, une généalogie contemporaine lui attribue quatre filles (dont 2 sans nom). Certaines théories historiographiques citent (sans certitude) :

  • Adélaïde, mariée au duc Simon Ier de Lorraine ;
  • Gertrude, qui aurait été mariée à Lambert, comte de Montaigu et de Clermont[2].

Elle épousa en secondes noces vers 1095 Thierry II de Lorraine, fils de Gérard Ier de Lorraine, duc de Lorraine, et d'Hedwige de Namur, dont elle eut :

  • Thierry d'Alsace (1100-1168), seigneur de Bitche, puis comte de Flandre ;
  • Henri Ier († 1165), évêque de Toul ;
  • Ida, mariée à Sigefroy († 1104), comte de Burghausen ;
  • Ermengarde, mariée à Bernard III de Brancion ;
  • une fille, mariée à Frédéric, comte de Sarrebruck ;
  • Euphronie ou Fronia abbesse de Remiremont en 1150.

Notes et référencesModifier

  1. Jacqueline Carolus-Curien, Pauvres duchesses : l'envers du décor à la cour de Lorraine, Serpenoise, (ISBN 978-2-87692-715-5 et 2-87692-715-2, OCLC 136587621, lire en ligne), p. 10.
  2. Alphonse Wauters, « Henri III », [détail des éditions], p. 101-105, Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 9, Bruxelles, 1887, , p. 101-106.