Ouvrir le menu principal

Liste des souverains du Saint-Empire

liste d'un projet Wikimedia
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liste des souverains d'Allemagne.

Empereur du Saint-Empire romain germanique (« Empereur des Romains »)
Image illustrative de l’article Liste des souverains du Saint-Empire
Armoiries impériales

Image illustrative de l’article Liste des souverains du Saint-Empire
François II
(dernier « empereur des Romains »)

Création
(empereur d'Occident)


(« empereur des Romains »)
Abrogation
(empereur d'Occident)


(« empereur des Romains »)
Premier titulaire Charles Ier le Grand, dit Charlemagne
(empereur d'Occident)

Otton Ier
(« empereur des Romains »)
Dernier titulaire François II
(« empereur des Romains »)

Avant de dresser la liste des empereurs dits du Saint-Empire romain germanique, il convient de dresser la liste des rois des Francs carolingiens arborant le titre d'empereur des Romains, ce titre ayant été porté initialement par ceux-ci avant ceux-là. Créateur de fait de l'Empire carolingien, le roi des Francs Charles Ier, dit Charlemagne, se fait couronner Imperator Romanorum (« empereur des Romains ») par le pape Léon III en 800, et s'institue ainsi de droit continuateur légitime de l'Empire romain d'Occident, créé en 395, après la mort de Théodose le Grand (en même temps que l'Empire romain d'Orient). Cette prise d'un titre impérial égal à celui des empereurs d'Orient (officiellement Imperator Romanorum ou Βασιλεύς Ῥωμαίων soit « Empereur des Romains ») lui est permise par la possession de Rome depuis sa victoire sur les Lombards en 774, par le soutien du pape Léon III et par l'approbation d'Irène, impératrice d'Orient (les empereurs d'Orient étant en théorie empereurs de toute la « Romania » depuis la vacance du trône d'Occident avec la mort en 480 du dernier empereur d'Occident Julius Nepos, l'Empire romain d'Occident ayant théoriquement disparu en 476 après la déposition de Romulus Augustule par Odoacre). Plusieurs diplômes de Charlemagne sont signés du titre d’imperator Romanorum gubernans imperium (« empereur des Romains gouvernant l'empire »). Louis le Pieux revient au titre romain d’imperator augustus.

Le titre d’imperator Romanorum (« empereur des Romains ») n'est pourtant pas utilisé par ceux que l'on appelle empereurs romains. Imperator n’est qu’un prænomen de l'empereur qui utilise comme « titres » le nomen de Cæsar et le cognomen d'Augustus. Dans la réforme de la tétrarchie, on distingue quatre empereurs, deux Augustes et deux Césars. C'est à l’époque de Justinien que l'on voit apparaître, de manière officieuse, le titre d’Imperator Romanorum, mais les empereurs romains d'Orient qui succèdent à Justinien continuent à utiliser officiellement les traditionnels nomina romains. À partir d'Héraclius, ils abandonnent ce système et utilisent le titre grec de Basileus. Le terme de Basileus désigne à l'époque antique le roi mais le sens que lui donne Héraclius est bien celui d'empereur, puisqu'il est traduit en latin par Imperator. Les autres souverains doivent se contenter du terme de rigas, roi, néologisme grec forgé à partir du latin.

En reprenant le titre d'« empereur des Romains » (Imperator Romanorum), Otton Ier fonde, en 962, le Saint-Empire romain. Otton III, lointain successeur de Louis le Pieux, revient au Xe siècle au titre d'empereur des Romains, qui est repris par ses héritiers, les souverains du Saint-Empire romain germanique. L'historiographie, en langue française, a consacré l'usage pour ces souverains du terme d’empereur romain germanique. Il était élu par le collège des princes-électeurs. Du XIVe siècle au XVIIe siècle, ces princes sont au nombre de sept.

Selon les usages de la chancellerie impériale, notamment sous Charles Quint, la titulature complète en était « par la divine clémence, empereur des Romains toujours auguste », « divina favente clementia Romanorum imperator semper augustus » en latin. À cela, s’ajoutait selon les époques les diverses autres possessions personnelles ; ainsi Joseph II avait pour titulature complète : « Joseph, par la divine clémence empereur des Romains toujours auguste, roi de Germanie, de Jérusalem, de Bohême, de Hongrie, de Dalmatie, de Croatie, de Slavonie, de Galicie et de Lodomérie, archiduc d’Autriche, grand-prince de Transylvanie, prince de Souabe, duc de Bourgogne, de Lothier, de Brabant, de Limbourg, de Luxembourg, de Gueldre, de Silésie, de Milan, de Mantoue, marquis de Moravie, de Burgau, de Lusace, comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol, de Hainaut, de Kybourg, de Gorice et de Gradisca, de Namur, seigneur de Malines ».

Entre le moment de son élection et son couronnement, ce prince était titré roi des Romains. Les conflits permanents entre le pape et les empereurs puis la réforme protestante modifièrent cet usage au XVIe siècle. Sur le modèle des évêques qui portaient le titre d’évêque élu entre leur élection et leur consécration, Maximilien Ier décida, en 1508, de se faire appeler « empereur élu des Romains » (electus Romanorum imperator), faute d’avoir pu être couronné par Jules II. Après un retour à la tradition sous son petit-fils et successeur Charles Quint, couronné par le pape en 1530, Ferdinand Ier et ses successeurs se contentèrent du titre introduit sous Maximilien Ier.


Empire d'Occident (800-924)Modifier

Charlemagne, roi des Francs, deuxième de la dynastie des Carolingiens, vainc les Lombards et leur roi Didier en 774. Le nouvel Empire d'Occident se caractérise par le couronnement impérial par le pape, qui confère une légitimité certaine au nouvel empereur. Le titre d'empereur n'est — en théorie — pas héréditaire. Mais dans les faits, seuls des Carolingiens le porteront. C'est pourquoi les historiens modernes parlent d'Empire carolingien.

Dynastie carolingienneModifier

Article détaillé : Carolingiens.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres
1   Charles Ier le Grand, dit Charlemagne
( ou 748, Aix-la-Chapelle)
25 décembre
800
28 janvier
814
Empereur gouvernant
l'Empire romain d'occident
Roi des Francs
2   Louis Ier le Pieux
(778)
28 janvier
814
22 juin
840
« Empereur auguste des Romains » Roi des Francs
3   Lothaire Ier
(795)
22 juin
840
23 septembre
855
« Empereur auguste des Romains »
Roi de Francie (médiane)
4   Louis II le Jeune
(825)
23 septembre
855
12 août
875
« Empereur auguste des Romains »
Roi de Francie (médiane)
5   Charles II le Chauve
()
25 décembre
875
6 octobre
877
« Empereur auguste des Romains »
Roi des Francs
6   Charles III le Gros
(839)
12 février
881
13 janvier
888
« Empereur auguste des Romains »
Roi de Francie orientale
Roi de Francie médiane

Dynastie widonideModifier

Article détaillé : Widonides.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres
7   Guy de Spolète
(? – )
21 février
891
12 décembre
894
« Empereur des Romains »
Roi d'Italie
8 Lambert de Spolète
(vers 880898)
12 décembre
894
15 octobre
898
« Empereur des Romains »
Roi d'Italie

Dynastie carolingienneModifier

Article détaillé : Carolingiens.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres
9   Arnulf Ier de Carinthie
(? - )
22 février
896
8 décembre
899
« Empereur auguste des Romains »
Roi de Francie orientale et de Francie médiane

Dynastie bivinideModifier

Article détaillé : Bivinides.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres
10 Louis III l'Aveugle
(vers 882 - )
22 février
901
21 juillet
905
« Empereur des Romains »
Roi de Provence
Roi d'Italie

Dynastie unrochideModifier

Article détaillé : Unrochides.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres
11   Bérenger Ier
(vers 845 - )
novembre
915
7 avril
924
« Empereur des Romains »
Roi d'Italie

Après sa mort, le titre d'empereur subit une longue vacance jusqu'au couronnement d'Otton Ier en 962.

Saint-Empire romain germanique (962-1806)Modifier

En reprenant le titre d'« empereur des Romains » (Imperator Romanorum), Otton Ier fonde, en 962, le Saint-Empire romain germanique.

Dynastie ottonienneModifier

Article détaillé : Ottoniens.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Notes
1   Otton Ier le Grand
(, Wallhausen, Thuringes)
2 février
962
7 mai
973
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Henri Ier de Germanie et de Mathilde de Ringelheim.
2   Otton II le Roux ou le Sanguinaire
(955, Rome)
25 décembre
967
7 décembre
983
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Otton Ier et d'Adélaïde de Bourgogne.
3   Otton III
(980, Kessel, Paterno)
21 mai
996
23 janvier
1002
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Otton II et de Théophano Skleraina.
4   Henri II le Saint ou le Boiteux
(, Bavière, Göttingen)
14 février
1014
13 juillet
1024
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Henri II de Bavière et de Gisèle de Bourgogne.

Dynastie franconienne (empereurs saliens)Modifier

Article détaillé : Dynastie franconienne.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Notes
5   Conrad II le Salique
(990, Utrecht)
26 mars
1027
4 juin
1039
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Henri de Franconie.
6   Henri III le Noir
(, Bodfeld (en))
25 décembre
1046
5 octobre
1056
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils de Conrad II et de Gisèle de Souabe.
7   Henri IV
(, Goslar, Liège)
31 mai
1084
31 décembre
1105
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Henri III et d'Agnès de Poitiers.
8   Henri V
(, Goslar, Utrecht)
12 février
1111
23 mai
1125
« Empereur des Romains » Roi de Germanie, Roi d'Italie
Fils d'Henri IV et de Berthe de Turin.

Maison de SupplimbourgModifier

Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Notes
9   Lothaire III le Saxon
(, Unterlüß)
4 juin
1133
4 décembre
1137
« Empereur des Romains »
Duc de Saxe (1106-1137)
Roi des Romains (1125-1137)
Fils de Gebhard de Supplinbourg.

Maison de HohenstaufenModifier

Article détaillé : Maison de Hohenstaufen.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
10   Conrad III
(1093, Bamberg)
7 mars
1138
15 février
1152
« Empereur des Romains »
Roi d'Italie (1128-1133)
Roi des Romains (1138-1152)

 
11   Frédéric Ier Barberousse
(1122, rivière Göksu Nehri)
18 juin
1155
10 juin
1190
« Empereur des Romains »
Roi de Bourgogne (1152-1190)
Roi des Romains (1152-1190)
Roi d'Italie (1155-1190)
Comte palatin de Bourgogne (1156-1190)
 
12   Henri VI le Sévère ou le Cruel
(Novembre 1165, Nimègue, Messine)
15 avril
1191
28 septembre
1197
« Empereur des Romains »
Roi de Germanie (1169-1197)
Roi de Sicile (1194-1197)
 

Famille WelfModifier

Article détaillé : Welf.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
13   Otton IV
(Vers 1175, Normandie, Harzburg (en))
4 octobre
1209
1215 « Empereur des Romains »
Duc de Souabe (1208-1212)
 

Maison de HohenstaufenModifier

Article détaillé : Maison de Hohenstaufen.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
14   Frédéric II
(, Jesi, Fiorentino)
23 juillet
1215
13 décembre
1250
« Empereur des Romains »
Roi de Sicile (1194-1250)
« Roi des Romains » (1212-1250)
Duc de Souabe (1212-1216)
Roi de Jérusalem (1225-1250)
 

Maison de HabsbourgModifier

Article détaillé : Maison de Habsbourg.
15 Rodolphe Ier de Habsbourg

(1er mai 121815 juillet 1291 à Spire)

1er septembre

1273

15 juillet

1291

« Roi des Romains » (n'a pas été sacré par le pape)

duc de Carinthie (1276-1291)

duc d'Autriche et de Styrie (1278-1291)

 

AUSSI :

17 Albert Ier de Habsbourg

(juillet 1255 - 1er mai 1308)

23 juin 1298 1er mai 1308 « Roi des Romains »

duc d'Autriche et de Styrie, assassiné.

 

Maison de Luxembourg et Maison de WittelsbachModifier

Articles détaillés : Maison de Luxembourg et Maison de Wittelsbach.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
16   Henri VII
(1275, Valenciennes, Buonconvento)
29 juin
1312
24 août
1313
« Empereur des Romains »
Roi de Germanie (1308-1313)
Roi d'Italie (1311-1313)
 
17   Louis IV le Bavarois
(, Munich, Puch)
1323 11 octobre
1347
« Empereur des Romains »
Roi de Germanie (1314-1347)
Duc de Bavière (1317-1347)
Roi d'Italie (1327-1347)
 
18   Charles IV
(, Křivoklát, Prague)
26 novembre
1346
29 novembre
1378
« Empereur des Romains »
Roi de Germanie (1346-1378)
Roi de Bohême (1346-1378)
 
19   Sigismond Ier
(, Nuremberg, Znojmo)
11 juillet
1411
9 décembre
1437
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie (1387-1437)
Roi de Germanie (1410-1437)
Roi de Bohême (1419-1437)
 

Maison de HabsbourgModifier

Article détaillé : Maison de Habsbourg.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
20   Frédéric III
(, Innsbruck, Linz)
19 mars
1452
19 août
1493
« Empereur des Romains »
« Roi des Romains » (1440-1486)
Archiduc d'Autriche (1457-1493)
 
21   Maximilien Ier
(, Wiener Neustadt, Wels)
4 février
1508
12 janvier
1519
« Empereur des Romains »
Roi de Germanie (1486-1519)
Archiduc d'Autriche (1493-1519)
 
22   Charles V dit Charles Quint
(, Gand, monastère de Yuste)
28 juin
1519
24 février
1558
« Empereur des Romains »
Roi des Espagnes (1516-1556)
Roi de Naples et de Sicile (1516-1556)
Duc de Bourgogne (1506-1555)
Comte de Hollande et de Zélande (1506-1555)
et autres titres…
 
23   Ferdinand Ier
(, Alcalá de Henares, Vienne)
16 janvier
1556
25 juillet
1564
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie (1526-1564)
Roi de Bohême (1526-1564)
 
24   Maximilien II
(, Vienne - , Ratisbonne)
25 juillet
1564
12 octobre
1576
« Empereur des Romains »
Roi de Bohême (1562-1576)
Roi de Germanie (1562-1576)
Roi de Hongrie et de Croatie (1563-1576)
Archiduc d'Autriche (1564-1576)
 
25   Rodolphe II
(, Vienne – , Prague)
12 octobre
1576
20 janvier
1612
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1572-1608)
Roi de Germanie (1575-1612)
Roi de Bohême (1576-1611)
Archiduc d'Autriche (1576-1608)
 
26   Matthias Ier
(, Vienne – , Vienne)
20 janvier
1612
20 mars
1619
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1608-1619)
Roi de Bohême (1611-1619)
Roi de Germanie (1612-1619)
Archiduc d'Autriche (1608-1619)
 
27   Ferdinand II
(, Graz, Vienne)
20 mars
1619
15 février
1637
« Empereur des Romains »
Roi de Bohême (1617-1637)
Roi de Hongrie et de Croatie (1618-1637)
Roi de Germanie (1619-1637)
Archiduc d'Autriche (1619-1637)
 
28   Ferdinand III
(, Graz – , Vienne)
15 février
1637
2 avril
1657
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1625-1657)
Roi de Bohême (1627-1657)
Roi de Germanie (1636-1657)
 
29   Léopold Ier
(, Vienne – , Vienne)
1er août
1658
5 mai
1705
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie (1655-1705)
Roi de Bohême (1656-1705)
Roi de Croatie (1657-1705)
Roi de Germanie (1658-1705)
Archiduc d'Autriche (1657-1705)
 
30   Joseph Ier
(, Vienne – , Vienne)
5 mai
1705
17 avril
1711
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie (1687-1711)
Roi de Croatie (1705-1711)
Roi de Bohême (1705-1711)
Archiduc d'Autriche (1705-1711)
 
31   Charles VI
(, Vienne – , Vienne)
17 avril
1711
20 octobre
1740
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1711-1740)
Roi de Bohême (1711-1740)
Roi de Sardaigne (1714-1720)
Roi de Naples (1714-1738)
Roi de Sicile (1720-1735)
Archiduc d'Autriche (1711-1740)
Duc de Milan (1707-1740)
Duc de Brabant, de Lothier, de Limbourg… (1715-1740)
Duc de Parme et de Guastalla (1735-1740)
 

Maison de WittelsbachModifier

Article détaillé : Maison de Wittelsbach.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
32   Charles VII
(, Bruxelles, Munich)
24 janvier
1742
20 janvier
1745
« Empereur des Romains »
Électeur de Bavière (1726-1745)
 

Maison de LorraineModifier

Article détaillé : Maison de Lorraine.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
33   François Ier
(, Nancy, Innsbruck)
13 septembre
1745
18 août
1765
« Empereur des Romains »
Duc de Lorraine et de Bar (1729-1737)
Grand-duc de Toscane (1737-1765)
 .

Maison de Habsbourg-LorraineModifier

Article détaillé : Maison de Habsbourg-Lorraine.
Rang Portrait Nom Début du règne Fin du règne Titres Armoiries
34   Joseph II
(, Vienne – , Vienne)
18 août
1765
20 février
1790
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1780-1790)
Roi de Bohême (1780-1790)
Archiduc d'Autriche (1780-1790)
Duc de Brabant, de Lothier, de Limbourg… (1780-1790)
Duc de Milan (1780-1790)
 
35   Léopold II
(, château de Schönbrunn, Vienne)
30 septembre
1790
1er mars
1792
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1790-1792)
Roi de Bohême (1790-1792)
Archiduc d'Autriche (1790-1792)
Grand-duc de Toscane (1765-1790)
Duc de Brabant, de Lothier, de Limbourg… (1790-1792)
Duc de Milan (1790-1792)
 
36   François II
(, Florence – , Vienne)
1er mars
1792
12 juillet
1806
« Empereur des Romains »
Roi de Hongrie et de Croatie (1792-1835)
Roi de Bohême (1792-1835)
Archiduc d'Autriche (1792-1835)
Duc de Brabant, de Lothier, de Limbourg… (1792-1797)
Duc de Milan (1792-1796)
 

Après la défaite de l'Empereur François II et la déposition de son titre impérial lors du traité de Presbourg (1805), Napoléon, après avoir repris à son profit le titre d'Empereur (1804), met fin au Saint-Empire, il maintient dans l'Empire français ses provinces déjà rattachées à la France par la République, il détache du Saint-Empire les provinces occidentales de langue allemande et les transforme en duchés et en royaumes souverains amis de la France et groupés dans la Confédération du Rhin et crée l'empire d'Autriche avec les parties orientales de l'ex-Saint-Empire, transformant l'Autriche en puissance centrale et orientale et l'en éloignant ainsi du poids géo-stratégique de la France.

Une longue continuité historique prenait ainsi fin et, comme l'écrit Ferdinand Lot, le «  » — date de l'abandon par François II de sa qualité d'empereur des Romains — peut être considéré comme l'acte de décès légal de l'Empire romain[1].

NotesModifier

  1. Ferdinand Lot, La fin du monde antique et le début du moyen âge, Paris, Albin Michel, coll. « L'évolution de l'Humanité », , p. 278 : « Empereurs, historiens, juristes du Moyen Âge et des temps modernes ont cru sincèrement que l'Empire, quoique son chef fût de nation germanique, était réellement la continuation de l'Empire romain d'Occident. Si bien que, au point de vue du droit constitutionnel, si l'on veut dresser l'acte de décès légal de l'Empire romain, il faut descendre jusqu'au , jour où François II renonça à son titre d'empereur romain de nation germanique pour prendre celui d'empereur d'Autriche ».

Voir aussiModifier