Ouvrir le menu principal

Marguerite de Brabant (1323-1380)

politicien belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de Brabant (homonymie).
Marguerite de Brabant
Description de l'image Margaret de brabant.jpg.

Titre

Comtesse de Flandre
Comtesse de Nevers
Comtesse de Rethel


(32 ans, 9 mois et 26 jours)

Prédécesseur Marguerite de France
Successeur Philippe II de Bourgogne
Biographie
Naissance 9 février 1323
Décès v. 27 avril 1380
Château-Regnault
Sépulture Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille
Père Jean III de Brabant
Mère Marie d'Évreux
Conjoint Louis II de Flandre
Enfants Marguerite III
Description de l'image Blason Nord-Pas-De-Calais.svg.

Marguerite de Brabant ( – v. ) est la seconde fille du duc Jean III de Brabant et de Marie d'Évreux. Elle épouse en 1347 Louis II de Male, comte de Flandre, de Nevers et de Rethel. De leur union est issue une fille, Marguerite, seule héritière du couple.

En 1368, Marguerite de Brabant disparait de la scène politique pour des raisons encore obscures[1]. Elle part pour le comté de Rethel à la fin de 1371[2] où elle demeure recluse. Elle s'éteint peu avant le 27 avril 1380 dans la forteresse de Château-Regnault[2],[3].

À la mort de son époux, leur gendre Philippe le Hardi organise en leur honneur de grandes funérailles les 29 février et 1er mars 1384 à la collégiale Saint-Pierre de Lille. À cette occasion, le corps de Marguerite de Brabant est rapatrié à Lille et enterré aux côtés de celui de son époux en la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille[4].

DescendanceModifier

De son mariage avec Louis II de Flandre, Marguerite de Brabant n'a eu qu'une fille :

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Paul Thomas (Textes historiques sur Lille et le Nord de la France avant 1789, Revue du Nord Année 1930, Volume 16, Numéro 62, pp. 97-112, p. 105) penche pour une réclusion pour troubles mentaux, tandis que Fritz Quicke («Les circonstances de la réclusion et de la mort de Marguerite de Brabant, comtesse de Flandre» in Miscellanea L. Vand der Essen, éditions universitaires, Les presses de Belgique, 1947) évoque un drame de famille.
  2. a et b Correspondance, Revue du Nord, Année 1930, Volume 16, Numéro 63, pp. 230-232
  3. R.C. Famiglietti, Audouin Chauveron, t. 2 (2015), p. 158-159
  4. Paul Thomas Textes historiques sur Lille et le Nord de la France avant 1789, Revue du Nord Année 1930, Volume 16, Numéro 62, pp. 97-112, p. 105