Emerson Fittipaldi

pilote automobile brésilien
Emerson Fittipaldi
Description de cette image, également commentée ci-après
Emerson Fittipaldi en 1973.
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Drapeau du Brésil São Paulo, Brésil
Nationalité Drapeau du Brésil Brésilien
Carrière
Années d'activité 1970-1980
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
1970-1973 Drapeau : Royaume-Uni Lotus 38 (9)
1974-1975Drapeau : Royaume-Uni McLaren 28 (5)
1976-1980 Drapeau : Brésil Fittipaldi Automotive 74 (0)
Statistiques
Nombre de courses 149
Pole positions 6
Podiums 35
Victoires 14
Champion du monde 2 (1972, 1974)

Temple international de la renommée du sport automobile 2003

Emerson Fittipaldi (São Paulo, ) est un ancien pilote automobile brésilien. Il a notamment été le premier pilote de son pays à remporter le championnat du monde de Formule 1 à deux reprises (en 1972 et 1974), ainsi que le championnat CART (1989) et les 500 miles d'Indianapolis (1989 et 1993). Il a été nommé membre de la Laureus World Sports Academy.

BiographieModifier

FamilleModifier

Emerson Fittipaldi est le frère cadet de Wilson Fittipaldi, ancien propriétaire de l'écurie Fittipaldi. Il est l'oncle du pilote Christian Fittipaldi. Marié à Maria Helena de 1970 à 1982, ils ont eu trois enfants ensemble, Juliana, Jayson et Tatiana qui a épousé Max Papis. Marié en deuxièmes noces à Teresa, au milieu des années 1980, ils ont une fille, Joana, et un fils, Luca. En 2012, Emerson Fittipaldi épouse Rossana Fanucchi à São Paulo après avoir vécu avec elle durant onze ans. Ils ont un fils, Emerson, né en 2007, et une fille Vittoria, née au début de 2012. Ses trois petits-fils Pietro Fittipaldi, né en 1996, Enzo Fittipaldi, né en 2001 et Emerson Fittipaldi Jr, né en 2006 [1] sont également pilotes.

Les débutsModifier

 
Fittipaldi sur Lotus 59 de F3 à Brands Hatch en 1969.

Emerson Fittipaldi débute comme mécanicien avant de courir en moto et de passer au karting. Pour sa deuxième saison en monoplace, il remporte le titre brésilien de Formule Vee à 21 ans. En 1969, il débarque en Grande-Bretagne, pour courir en Europe, avec l'ambition de parvenir en trois mois à convaincre les responsables d'écuries de son talent. Après quelques podiums et ses premières victoires (Champion de Grande-Bretagne de Formule 3 sur Lotus-Ford-Holbay dans le Lombank F3), Emerson est engagé par Jim Russell, propriétaire d'une écurie de Formule 3. Il enchaîne aussitôt les victoires, au point d'attirer immédiatement l'attention de Colin Chapman, le concepteur des Lotus, qui cherche un pilote pour épauler l'Autrichien Jochen Rindt lors de la saison 1970 de Formule 1. La mort de Jochen Rindt en place très vite le jeune Fittipaldi devant de lourdes responsabilités. En s'imposant dès son cinquième Grand Prix, à Watkins Glen aux États-Unis, il contribue grandement au titre mondial à titre posthume du pilote autrichien.

Double consécration en Formule 1Modifier

 
Emerson Fittipaldi en 1974.

Cette éclosion rapide, l'une des plus fulgurantes que le sport automobile ait connues, place d'emblée le jeune pilote brésilien parmi les favoris pour le titre de champion du monde. Toujours chez Lotus en 1971, même s'il ne remporte aucune course, il termine sixième du championnat (avec 16 points), et affiche ses ambitions pour la saison suivante. En 1972, il remporte la Race of Champions et le BRDC International Trophy deux courses hors-championnat puis, avec 61 points et cinq victoires en douze épreuves, il devient champion du monde de F1 avec 16 points d'avance sur le double champion du monde Jackie Stewart. À 25 ans et 9 mois, Emerson Fittipaldi devient le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1. Ce record tiendra jusqu'en 2005 et le titre mondial de l'Espagnol Fernando Alonso, âgé de 24 ans depuis le .

Avec trois victoires dans les quatre premières manches de la saison 1973, Fittipaldi semble bien parti pour se succéder à lui-même. Mais une blessure lors d'essais privés met un terme à sa marche triomphale vers un second titre et permet à Jackie Stewart de prendre sa revanche en obtenant sa troisième couronne. En 1974, il est recruté par l'écurie McLaren[1] avec laquelle il conquiert un deuxième titre de champion du monde (55 points, 3 victoires).

L'échec du projet CopersucarModifier

 
La Copersucar FD04 de 1976.

En 1976, Emerson Fittipaldi rejoint de manière surprise son frère Wilson au sein de la nouvelle écurie brésilienne Copersucar-Fittipaldi, montée un an plus tôt, et qui se traîne en fond de grille. Il s'agit, pour le double champion du monde, qui a convaincu Jo Ramírez de rejoindre le projet, d'un beau challenge. Sa qualification en cinquième place au premier Grand Prix de la saison, à domicile, laisse entrevoir une possible progression, mais elle ne se reproduira plus jamais au cours des cinq années de collaboration familiale. De mieux en mieux, 1978 s'ouvre sur une belle deuxième place, à Rio devant une foule brésilienne en délire. Hormis un podium chanceux à Long Beach en 1980, Emerson vit deux dernières saisons désastreuses et décide de jeter l'éponge.

Continuant malgré tout à croire dans le potentiel de l'écurie qui porte son nom, il s'occupera de son management pendant deux saisons, en 1981 et 1982, faisant courir le futur champion du monde Keke Rosberg et Chico Serra. Mais au terme de ces deux nouvelles années la famille et les sponsors doivent baisser le rideau définitivement.

Carrière aux États-UnisModifier

Après une tentative avortée de retour en Formule 1 au début de la saison 1984, Fittipaldi tire un trait définitif sur la F1 et s'installe aux États-Unis pour courir dans le championnat CART. Devenu l'une des stars du sport automobile américain, Fittipaldi remporte le championnat CART en 1989. Il remporte deux fois l'épreuve reine de la série, les 500 miles d'Indianapolis , en 1989 et 1993[2], sur le célèbre Indianapolis Motor Speedway. Il est également sacré vice-champion CART en 1993 et en 1994. En juillet 1996, il est victime d'un grave accident sur le Michigan International Speedway[3],[4] et décide de mettre un terme à sa carrière en février 1997, après sa convalescence[5].

En septembre 1997, il est victime d'un accident d'ULM lors d'un survol de sa plantation d'orangers et s'en sort avec un simple mal de dos[6].

Retour à la compétitionModifier

Neuf ans après sa retraite, en 2005, Emerson Fittipaldi retourne à la compétition dans le cadre des Grand Prix Masters qui mettent aux prises d'anciennes gloires de Formule 1 et termine deuxième de la première course et ne marque aucun point lors des deux autres courses de cet éphémère championnat. En 2008, avec son frère Wilson, il participe au championnat brésilien de GT3 ; avec deux podiums, il se classe douzième de la série.

Il arrête alors la compétition pour devenir, en 2011, président du site d'informations de sport automobile Motorsport.com. En 2014, à 67 ans, il reprend le volant à l'occasion des 6 Heures de São Paulo, dans le cadre du Championnat du monde d'endurance FIA, en catégorie GTE Am, sur une Ferrari 458 Italia GT2, d'AF Corse.

Constructeur automobileModifier

En 2016, Emerson Fittipaldi fonde Fittipaldi Motors et, avec Pininfarina et HWA AG, crée sa première voiture de sport, la Fittipaldi EF7 (en)[7].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Tableau synthétique des résultats d'Emerson Fittipaldi en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP
disputés
Victoires Pole
positions
Meilleurs
tours
Points
inscrits
Classement
1970 Gold Leaf Team Lotus 49C
72C
Ford-Cosworth V8 Firestone 5 1 0 0 12 10e
1971 Gold Leaf Team Lotus
World Wide Racing
72C
72D

56B
Ford-Cosworth V8
Ford-Cosworth V8
Pratt & Whitney Turbine
Firestone 6 0 0 0 16 6e
1972 Gold Leaf Team Lotus
World Wide Racing
72D Ford-Cosworth V8 Firestone 12 5 3 0 61 Champion
1973 Gold Leaf Team Lotus 72D
72E
Ford-Cosworth V8 Goodyear 15 3 1 5 55 2e
1974 Marlboro Team Texaco M23 Ford-Cosworth V8 Goodyear 15 3 2 0 55 Champion
1975 Marlboro Team Texaco M23 Ford-Cosworth V8 Goodyear 13 2 0 1 45 2e
1976 Copersucar-Fittipaldi FD04 Ford-Cosworth V8 Goodyear 15 0 0 0 3 17e
1977 Copersucar-Fittipaldi FD04
F5
Ford-Cosworth V8 Goodyear 14 0 0 0 11 12e
1978 Fittipaldi Automotive F5A Ford-Cosworth V8 Goodyear 16 0 0 0 17 9e
1979 Fittipaldi Automotive F5A
F6
F6A
Ford-Cosworth V8 Goodyear 15 0 0 0 1 21e
1980 Skol Fittipaldi Team F7
F8
Ford-Cosworth V8 Goodyear 14 0 0 0 5 15e
Résultats détaillés des saisons d'Emerson Fittipaldi en Formule 1
Année Écurie Châssis Moteur 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 Classement Points
1970 Gold Leaf Team Lotus Lotus 49C Ford V8 RSA
ESP
MON
BEL
NED
FRA
GBR
8
GER
4
AUT
15
10e 12
Lotus 72C Ford V8 ITA
Np
CAN
USA
1
MEX
Abd.
1971 Gold Leaf Team Lotus Lotus 72C Ford V8 RSA
Abd.
ESP
Abd.
6e 16
Lotus 72D Ford V8 MON
5
NED
FRA
3
GBR
3
GER
Abd.
AUT
2
CAN
7
USA
NC
World Wide Racing Lotus 56B P&W turbine à gaz ITA
8
1972 John Player Team Lotus Lotus 72D Ford V8 ARG
Abd.
RSA
2
ESP
1
MON
3
BEL
1
FRA
2
GBR
1
GER
Abd.
AUT
1
CAN
11
USA
Abd.
1er 61
World Wide Racing Lotus 72D Ford V8 ITA
1
1973 John Player Team Lotus Lotus 72D Ford V8 ARG
1
BRA
1
RSA
3
2e 55
Lotus 72E Ford V8 ESP
1
BEL
3
MON
2
SWE
12
FRA
Abd.
GBR
Abd.
NED
Abd.
GER
6
AUT
Abd.
ITA
2
CAN
2
USA
6
1974 Marlboro Team Texaco McLaren M23 Ford V8 ARG
10
BRA
1
RSA
7
ESP
3
BEL
1
MON
5
SWE
4
NED
3
FRA
Abd.
GBR
2
GER
Abd.
AUT
Abd.
ITA
2
CAN
1
USA
4
1er 55
1975 Marlboro Team McLaren McLaren M23 Ford V8 ARG
1
BRA
2
RSA
NC
ESP
Np
MON
2
BEL
7
SWE
8
NED
Abd.
FRA
4
GBR
1
GER
Abd.
AUT
9
ITA
2
USA
2
2e 45
1976 Copersucar-Fittipaldi Fittipaldi FD04 Ford V8 BRA
13
RSA
17
USW
6
ESP
Abd.
BEL
Nq
MON
6
SWE
Abd.
FRA
Abd.
GBR
6
GER
13
AUT
Abd.
NED
Abd.
ITA
15
CAN
Abd.
USA
9
JPN
Abd.
17e 3
1977 Copersucar-Fittipaldi Fittipaldi FD04 Ford V8 ARG
4
BRA
4
RSA
10
USW
5
ESP
14
MON
Abd.
SWE
18
12e 11
Fittipaldi F5 Ford V8 BEL
Abd.
FRA
11
GBR
Abd.
GER
Nq
AUT
11
NED
4
ITA
Nq
USA
13
CAN
Abd.
JPN
1978 Fittipaldi Automotive Fittipaldi F5A Ford V8 ARG
9
BRA
2
RSA
Abd.
USW
8
MON
9
BEL
Abd.
ESP
Abd.
SWE
6
FRA
Abd.
GBR
Abd.
GER
4
AUT
4
NED
5
ITA
8
USA
5
CAN
Abd.
10e 17
1979 Fittipaldi Automotive Fittipaldi F5A Ford V8 ARG
6
BRA
11
USW
Abd.
ESP
11
BEL
9
MON
Abd.
FRA
Abd.
GBR
Abd.
21e 1
Fittipaldi F6 Ford V8 RSA
13
Fittipaldi F6A Ford V8 GER
Abd.
AUT
Abd.
NED
Abd.
ITA
8
CAN
8
USA
7
1980 Skol Fittipaldi Team Fittipaldi F7 Ford V8 ARG
NC
BRA
15
RSA
8
USW
3
BEL
Abd.
MON
6
FRA
Abd.
15e 5
Fittipaldi F8 Ford V8 GBR
12
GER
Abd.
AUT
11
NED
Abd.
ITA
Abd.
CAN
Abd.
USA
Abd.
Légende : ici

Résultats en Formule 1 hors-championnatModifier

Saison Écurie Châssis Moteur 1 2 3 4 5 6 7 8
1971 Gold Leaf Team Lotus Lotus 72 Ford V8 ARG
Abd.
QUE
Abd.
SPR
7
RIN OUL VIC
2
Lotus 56B P&W turbine à gaz ROC
Abd.
INT
Abd.
1972 John Player Team Lotus Lotus 72D Ford V8 ROC
1
BRA
Abd.
INT
1
OUL
2
REP
1
VIC
Abd.
1973 John Player Team Lotus Lotus 72 Ford V8 ROC
Abd.
INT
Abd.
1974 Marlboro Team Texaco McLaren M23 Ford V8 PRE
1
ROC
3
INT
1975 Marlboro Team McLaren McLaren M23 Ford V8 ROC
5
INT
2
SUI
Abd.
1978 Fittipaldi Automotive Fittipaldi F5A Ford V8 INT
2
1980 Skol Fittipaldi Team Fittipaldi F7 Ford V8 ESP
5
Légende : ici

Résultats aux 500 miles d'IndianapolisModifier

Année Écurie Châssis Moteur Départ Arrivée
1984 WIT March Cosworth 23e 32e
1985 Patrick March Cosworth 5e 13e
1986 Patrick March Cosworth 11e 7e
1987 Patrick March Chevrolet 33e 16e
1988 Patrick March Chevrolet 8e 2e
1989 Patrick Penske Chevrolet 3e Vainqueur
1990 Penske Penske Chevrolet 1er 3e
1991 Penske Penske Chevrolet 15e 11e
1992 Penske Penske Chevrolet 11e 24e
1993 Penske Penske Chevrolet 9e Vainqueur
1994 Penske Penske Ilmor-Mercedes 3e 17e
1995 Penske Lola Ilmor-Mercedes Non qualifié

PalmarèsModifier

 
La Penske PC-22 de Fittipaldi, à l'Indy 500 1993.

FilmographieModifier

Voir aussiModifier

 
La Formule Vee de Fitipaldi, en 1966.

Notes et référencesModifier

  1. La saison prochaine en formule I Fittipaldi chez Mac Laren Ickx chez Lotus, www.lemonde.fr, 3 novembre 1973.
  2. SPORTS AUTOMOBILISME : les 500 Miles d'Indianapolis Emerson Fittipaldi surprend Nigel Mansell, www.lemonde.fr, 1er juin 1993.
  3. (en) Fittipaldi Injured in Accident, www.latimes.com, 29 juillet 1996.
  4. Emerson Fittipaldi blessé lors d'une course IndyCar, www.lemonde.fr, 30 juillet 1996.
  5. Automobile. Emerson Fittipaldi lâche le volant., www.liberation.fr, 1er février 1997.
  6. Emerson Fittipaldi. Encore un coup sur la colonne., www.liberation.fr, 9 septembre 1997.
  7. Emerson Fittipaldi dévoile sa voiture de course
  8. Alexandre Penigaut, Moteur ! L’Anthologie du Sport Auto au Cinéma, CultuRacing, , 136 p. (ISBN 2955032913), p. 103

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :