Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de Formule 1 1970

compétition de sport automobile
Championnat du monde de Formule 1 1970
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 21e
Nombre de manches 13 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Autriche Jochen Rindt
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus-Ford

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1970 a été remporté à titre posthume par l'Autrichien Jochen Rindt sur une Lotus-Ford. Lotus remporte le championnat du monde des constructeurs.

Sommaire

Règlement sportifModifier

  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 9, 6, 4, 3, 2, 1.
  • Seuls les six meilleurs résultats des sept premières manches et les cinq meilleurs résultats des six dernières manches sont retenus.

Règlement techniqueModifier

  • Moteurs atmosphériques : 3 000 cm³
  • Moteurs suralimentés : 1 500 cm3

Principaux engagésModifier

  • L'inter-saison a été marquée par la séparation surprise entre Stewart et Matra. Après avoir été mis entre parenthèses durant une saison, le projet Matra V12 est réactivé : chez Matra, on souhaite en outre que l'équipe Tyrrell (qui engage depuis 1968 des Matra-Ford sous le nom de « Matra International ») utilise ce V12. Peu convaincus par les vertus de ce moteur qu'ils estiment inférieur au V8 Ford-Cosworth, Ken Tyrrell et Stewart décident donc de rompre leur collaboration avec Matra pour se tourner vers March, un tout nouveau constructeur de châssis qui engage par ailleurs sa propre équipe avec Chris Amon et Joseph Siffert comme pilotes. Mais les premiers essais hivernaux de la nouvelle March s'avérant peu concluants, l'équipe Tyrrell (qui outre Stewart alignera Johnny Servoz-Gavin) envisage de devenir constructeur à part entière.
  • L'équipe Matra récupère quant à elle Jean-Pierre Beltoise et aligne également Henri Pescarolo, devenu très populaire en France à la suite de ses prestations aux 24 Heures du Mans.
  • Chez Lotus, malgré des rapports fortement détériorés avec son employeur (le pilote autrichien se plaint de la fragilité récurrente des voitures conçues par Colin Chapman), Jochen Rindt est resté. Par contre, le vétéran Graham Hill à peine remis de son terrible accident de la saison précédente n'a pas été conservé et s'alignera sur une Lotus privée de l'écurie de Rob Walker. Il est remplacé par John Miles, le pilote essayeur de l'écurie.
  • Présentée comme la principale rivale de l'écurie Lotus, la Scuderia Ferrari enregistre le retour de Jacky Ickx. Il sera épaulé par le prometteur pilote suisse Clay Regazzoni.
  • Chez Brabham, Jack Brabham est contraint d'annuler ses projets de retraite à la suite de la défection de Ickx et engage par ailleurs le pilote allemand Rolf Stommelen.


Liste complète des écuries et pilotes ayant couru dans le championnat 1970 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
  Tyrrell Racing Organisation March
Tyrrell
701
001
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
D
  Jackie Stewart Toutes
  Johnny Servoz-Gavin 1-3
  François Cevert 5-13
  Équipe Matra Elf Matra MS120 Matra MS12 3.0 V12
G
  Jean-Pierre Beltoise Toutes
  Henri Pescarolo Toutes
  Bruce McLaren Motor Racing McLaren M14A
M7D
M14D
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
Alfa Romeo T33 3.0 V8
G
  Bruce McLaren 1-3
  Denny Hulme 1-3, 6-13
  Andrea de Adamich 2-3, 5-12
  Peter Gethin 5, 8-13
  Dan Gurney 5-7
  Nanni Galli 10
  Team Surtees McLaren
Surtees
M7C
M7A
TS7
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  John Surtees 1-3, 5, 7-13
  Derek Bell 12
  STP Corporation March 701 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Mario Andretti 1-2, 7-9
  Gold Leaf Team Lotus
  Garvey Team Lotus
  World Wide Racing
Lotus 49C
72A
72B
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Jochen Rindt 1-10
  John Miles 1-10
  Alex Soler-Roig 2, 4, 6
  Emerson Fittipaldi 7-10, 12-13
  Reine Wisell 12-13
  Rob Walker Racing Team
  Brooke Bond Oxo Racing - Rob Walker
Lotus 49C
72C
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Graham Hill 1-8, 10-13
  Motor Racing Developments Ltd
  Auto Motor und Sport
Brabham BT33 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Jack Brabham Toutes
  Rolf Stommelen Toutes
  March Engineering March 701 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Chris Amon Toutes
  Joseph Siffert Toutes
  Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312B Ferrari 001 3.0 Flat-12
F
  Jacky Ickx Toutes
  Ignazio Giunti 4, 6, 9-10
  Clay Regazzoni 5, 7-13
  Owen Racing Organisation
  Yardley Team BRM
BRM P153
P139
BRM P142 3.0 V12
D
  Jackie Oliver Toutes
  Pedro Rodríguez Toutes
  George Eaton 1-3, 5-7, 9-12
  Peter Westbury 12
  Frank Williams Racing Cars De Tomaso 505 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
D
  Piers Courage 1-5
  Brian Redman 7-8
  Tim Schenken 9-12
  Team Gunston Lotus
Brabham
49
BT26A
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
D
G
  John Love 1
  Peter de Klerk 1
  Scuderia Scribante Lotus 49C Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Dave Charlton 1
  Antique Automobiles Racing Team March 701 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Ronnie Peterson 3-4
  Tom Wheatcroft Racing Brabham BT26A Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Derek Bell 4
  Colin Crabbe Racing March 701 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Ronnie Peterson 5-8, 10-12
  Silvio Moser Racing Team Bellasi F1 70 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Silvio Moser 5-6, 8-10
  Pete Lovely Volkswagen Inc. Lotus 49B Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Pete Lovely 5-7, 12
  Hubert Hahne March 701 Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
  Hubert Hahne 8
  Ecurie Bonnier McLaren M7C Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Joakim Bonnier 10, 12
  Gus Hutchison Brabham BT26A Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
  Gus Hutchison 12

Résumé du championnat du monde 1970Modifier

Pour l'ouverture de la saison en Afrique du Sud, Jackie Stewart fait sensation en réalisant la pole position au volant de sa March dont c'est la toute première apparition en Grand Prix. Après quelques tours, il se fait déborder par Jack Brabham qui décroche facilement la victoire. Stewart prend sa revanche en Espagne et offre à March son premier succès en Formule 1. Profitant de l'hécatombe des autres tenors du championnat, il prend la tête du championnat.

À Monaco, on attend un nouvel épisode du duel Stewart-Brabham. Le renoncement prématuré de Stewart semble offrir à Brabham la victoire sur un plateau mais c'est sans compter sur le retour de Rindt en fin de course. Sous pression, Brabham part à la faute dans le dernier virage du dernier tour en tentant de dépasser Piers Courage au ralenti et doit céder la victoire au pilote autrichien. Deuxième, Brabham se console en reprenant la tête du championnat. Non-qualifié sur la March de l'équipe Tyrrell, Johnny Servoz-Gavin annonce dans la foulée son retrait de la compétition. Il sera remplacé à partir de Zandvoort par un autre jeune pilote français, François Cevert.

Le Grand Prix de Belgique se déroule en l'absence des deux pilotes McLaren car Denny Hulme s'est gravement blessé lors des essais des 500 Miles d'Indianapolis au mois de mai et souffre de sérieuses brulures aux mains alors que Bruce McLaren a trouvé la mort au début du mois de juin sur le circuit de Goodwood en essayant une CanAm. La course est remportée par le Mexicain Pedro Rodríguez sur BRM.

Aux Pays-Bas, au volant de la révolutionnaire Lotus 72 qui, avec ses radiateurs latéraux, préfigure l'esthétique des Formule 1 des prochaines décennies à venir, Rindt décroche son deuxième succès de la saison, endeuillé par l'accident mortel de son grand ami Piers Courage. Deuxième sans avoir pu lutter pour la victoire, Stewart reprend à Brabham la tête du championnat mais ne compte qu'un seul point d'avance sur Rindt.

Rindt s'empare de la tête du championnat à Clermont-Ferrand après avoir profité des abandons successifs de Ickx et de Beltoise. Puis l'Autrichien s'envole irrésistiblement à la suite de son succès à Brands-Hatch (victoire non dénuée de chance puisque solide leader, Brabham tombe en panne d'essence dans le dernier tour) puis à Hockenheim malgré la belle résistance de Ickx sur une Ferrari de plus en plus performante. La série de quatre succès consécutifs de Rindt s'achève chez lui en Autriche où il est vaincu par le doublé des pilotes Ferrari Ickx et Regazzoni.

Ce revers n'empêche pas Rindt d'arriver à Monza avec une large avance au championnat. Il compte en effet 20 points d'avance sur Jack Brabham son plus proche poursuivant. Denny Hulme pointe lui à 25 points et Ickx et Stewart à 26 points. Aussi est-ce avec stupeur que l'on apprend la mort du pilote autrichien à l'occasion des derniers essais du Grand Prix d'Italie. Victime d'une sortie de piste à l'abord de la courbe Parabolica pour des raisons jamais totalement élucidées (on parlera d'une défaillance du système de freinage), Rindt est tué sur le coup. La course est remportée par Regazzoni dont le V12 Ferrari excelle sur les longues lignes droites italiennes.

En l'absence de l'écurie Lotus forfait pour la deuxième course consécutive en signe de deuil, les Ferrari ont le champ libre pour s'imposer facilement au Canada : comme à l'Österreichring, c'est un doublé Ickx-Regazzoni. Revenant à 17 points de Rindt, Ickx conserve une chance de lui ravir le titre. À l'occasion de cette épreuve Tyrrell fait ses débuts officiels en tant que constructeur : déçu par les prestations du châssis March qui après des débuts prometteurs est complètement rentré dans le rang, Ken Tyrrell a en effet décidé de construire sa propre voiture. En réalisant la pole position, Stewart démontre d'emblée le potentiel de la nouvelle monoplace.

Aux États-Unis, Lotus effectue son retour. Décimée par la mort de Rindt et le renoncement de John Miles profondément marqué par la mort de son équipier, l'équipe de Colin Chapman fait appel à un duo inédit pour tenter de sauvegarder la place de Rindt au championnat. Jusque-là suppléant et ne comptant que trois courses à son actif, le jeune pilote brésilien Emerson Fittipaldi est promu premier pilote. Il est accompagné du Suédois Reine Wisell. Parti en pole, Ickx est rapidement retardé par des soucis techniques. Dominateurs, Stewart puis Rodríguez sont à leur tour contraints de renoncer et la victoire revient de manière chanceuse à Fittipaldi. Ickx seulement quatrième, Jochen Rindt est sacré champion du monde des pilotes, près d'un mois après sa mort. C'est la seule fois dans l'histoire de la Formule 1 qu'un pilote est couronné à titre posthume.

Au Mexique, dans des conditions de course ahurissantes où le public a quitté les tribunes pour se masser au bord de la piste, Ickx et Regazzoni offrent pour l'honneur un nouveau doublé à la Scuderia Ferrari et s'assurent des deuxième et troisième place au championnat.

Grands Prix de la saison 1970Modifier

Calendrier des Grands Prix de la saison 1970
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
185 7 mars   Grand Prix d'Afrique du Sud Kyalami   Jack Brabham   Brabham-Ford   Jackie Stewart   John Surtees Résumé
186 19 avril   Grand Prix d'Espagne Jarama   Jackie Stewart   March-Ford   Jack Brabham   Jack Brabham Résumé
187 10 mai   Grand Prix de Monaco Monaco   Jochen Rindt   Lotus-Ford   Jackie Stewart   Jochen Rindt Résumé
188 7 juin   Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps   Pedro Rodriguez   BRM   Jackie Stewart   Chris Amon Résumé
189 21 juin   Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort   Jochen Rindt   Lotus-Ford   Jochen Rindt   Jacky Ickx Résumé
190 5 juillet   Grand Prix de France Charade   Jochen Rindt   Lotus-Ford   Jacky Ickx   Jack Brabham Résumé
191 18 juillet   Grand Prix de Grande-Bretagne Brands Hatch   Jochen Rindt   Lotus-Ford   Jochen Rindt   Jack Brabham Résumé
192 2 août   Grand Prix d'Allemagne Hockenheim   Jochen Rindt   Lotus-Ford   Jacky Ickx   Jacky Ickx Résumé
193 16 août   Grand Prix d'Autriche Österreichring   Jacky Ickx   Ferrari   Jochen Rindt   Clay Regazzoni Résumé
194 6 septembre   Grand Prix d'Italie Monza   Clay Regazzoni   Ferrari   Jacky Ickx   Clay Regazzoni Résumé
195 20 septembre   Grand Prix du Canada Mont-Tremblant   Jacky Ickx   Ferrari   Jackie Stewart   Clay Regazzoni Résumé
196 4 octobre   Grand Prix des États-Unis Watkins Glen   Emerson Fittipaldi   Lotus-Ford   Jacky Ickx   Jacky Ickx Résumé
197 25 octobre   Grand Prix du Mexique Mexico   Jacky Ickx   Ferrari   Clay Regazzoni   Jacky Ickx Résumé
Calendrier des Grands Prix hors-championnat de la saison 1970[1]
Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
22 mars   V Race of Champions Brands Hatch   Jackie Stewart   March-Ford   Jackie Stewart   Jack Brabham Résumé
26 avril   XXII BRDC Daily Express International Trophy Silverstone   Chris Amon   March-Ford   Chris Amon   Chris Amon Résumé
22 août   XVII International Gold Cup Oulton Park   John Surtees   Surtees-Ford   John Surtees   Jackie Stewart Résumé

Classement des pilotesModifier

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Jochen Rindt   Autriche Lotus-Ford 45
2e Jacky Ickx   Belgique Ferrari 40
3e Clay Regazzoni   Suisse Ferrari 33
4e Denny Hulme   Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 27
5e Jack Brabham   Australie Brabham-Ford 25
6e Jackie Stewart   Royaume-Uni March-Ford 25
7e Pedro Rodríguez   Mexique BRM 23
8e Chris Amon   Nouvelle-Zélande March-Ford 23
9e Jean-Pierre Beltoise   France Matra 16
10e Emerson Fittipaldi   Brésil Lotus-Ford 12
11e Rolf Stommelen   Allemagne Brabham-Ford 10
12e Henri Pescarolo   France Matra 8
13e Graham Hill   Royaume-Uni Lotus-Ford 7
14e Bruce McLaren   Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 6
15e Mario Andretti   États-Unis March-Ford 4
16e Reine Wisell   Suède Lotus-Ford 4
17e Ignazio Giunti   Italie Ferrari 3
18e John Surtees   Royaume-Uni McLaren-Ford et Surtees-Ford 3
19e John Miles   Royaume-Uni Lotus-Ford 2
20e Jackie Oliver   Royaume-Uni BRM 2
21e Johnny Servoz-Gavin   France March-Ford 2
22e François Cevert   France March-Ford 1
23e Peter Gethin   Royaume-Uni McLaren-Ford 1
24e Dan Gurney   États-Unis McLaren-Ford 1
25e Derek Bell   Royaume-Uni Surtees-Ford 1


Classement des constructeursModifier

Classement Pays Voiture Nombre
de points
1er   Royaume-Uni Lotus-Ford 59
2e   Italie Ferrari 52
3e   Royaume-Uni March-Ford 48
4e   Royaume-Uni Brabham-Ford 35
5e   Royaume-Uni McLaren-Ford 35
6e   Royaume-Uni BRM 23
7e   France Matra 23
8e   Royaume-Uni Surtees-Ford 3


Notes et référencesModifier

  1. (en) « 1970 Non-World Championship Grands Prix », sur silhouet.com (consulté le 29 avril 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :