Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile d'Espagne

course de Formule 1

Grand Prix d'Espagne
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 66
Longueur du circuit 4,655 km
Distance de course 307,104 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 2019 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 35 min 50 s 443
(moyenne : 192,259 km/h)
Pole position 2019 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 15 s 406
(moyenne : 222,237 km/h)
Record du tour en course 2019 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 18 s 492
(moyenne : 213,499 km/h)
Tribune de supporters de Fernando Alonso, durant l'édition 2009.

Le Grand Prix d'Espagne (Gran Premio de España) est une manche du championnat du monde de Formule 1, courue habituellement sur le circuit de Catalogne, à Montmeló, à 20 kilomètres de Barcelone, en Espagne.

HistoireModifier

Le 26 mai 1912 se dispute le premier Championnat automobile d'Espagne, sur 120 kilomètres. Les tribunes sont alors recouvertes d'un large velum pour lutter contre le soleil, ainsi que le tronçon de piste en contrebas[1].

Le tout premier grand prix d'Espagne de juin 1913 n'a pas été couru selon la formule des Grands Prix d'aujourd'hui, mais selon les règles des courses de voiture de tourisme, sur un circuit de 300 km se trouvant à Guadarrama, près de Madrid, sur la route de Valladolid par une chaleur écrasante. Les Rolls-Royce de Salamanca et Platford arrivent première et troisième à l'issue du parcours, en présence de S.M. Alphonse XIII (troisième la Lorraine-Dietrich conduite par le français d'Avaray, quatrième une Panhard et Levassor).

Mais des courses de sport mécanique avait eu lieu en Espagne avant cela, les éléments les plus importants étant la coupe Catalane de 1908 et 1909, sur les routes de Stiges près de Barcelone. Ces deux évènements furent remportés par Jules Goux, établissant ainsi une forte tradition de course en Catalogne, qui a perduré jusqu'à aujourd'hui. L'enthousiasme et l'engouement pour les courses automobiles conduisit à la construction d'un circuit permanent à Stiges, en forme ovale et long de 2 km, plus connu sous le nom de Sitges-Terramar, et qui fut le théâtre du premier grand prix d'Espagne en 1923.

Après cette première course, le circuit se retrouva empêtré dans des difficultés financières, et la principale course automobile d'Espagne fut transférée sur le Circuit de Lasarte à Lasarte-Oria sur la côte nord. Après la course de 1936, l'Espagne entre dans une guerre civile et les courses cessèrent. En 1946, les courses reprennent en Espagne avec le Grand Prix de Penya-Rhin sur le circuit de Pedralbes à Barcelone.

L'Espagne ne réintégra pas le calendrier international avant 1951, rejoignant ainsi la liste des courses comptant pour le championnat du monde de Formule 1. En 1955, le terrible accident du Mans eu des conséquences concernant la sécurité des spectateurs, et le circuit pédestre de Pedralbes fut retiré du calendrier officiel.

Dans les années 1960, l'Espagne fit une tentative pour réintégrer le calendrier officiel du championnat du monde de F1. Le Royal Automobile Club d'Espagne commanda un nouveau circuit à Jarama, le circuit de Catalogne fut transféré au Parc Montjuïc à Barcelone. Une course ne comptant pas pour le championnat du monde de F1 eu lieu à Jarama en 1967, course qui fut remportée par Jim Clark au volant d'une Lotus.

En 1968, le circuit de Jarama accueille le grand prix d'Espagne. À la suite de cette course, il a été décidé que le grand prix d'Espagne de F1 se déroulerait alternativement sur le circuit de Jarama et celui de Montjuïc.

La course de 1975 fut marquée par une tragédie. Il y avait eu des soucis au niveau de la sûreté de la piste durant les tours d'essais, et le double vainqueur Emerson Fittipaldi, se retira au bout d'un seul tour. Au 26e tour, la voiture de Rolf Stommelen sortit dans la route, tuant quatre spectateurs. La course fut stoppée et la victoire fut attribuée à Jochen Mass, bien que la moitié des points seulement furent distribués.

Le Grand Prix d'Espagne 1980 fut la victime de la Conflit FISA-FOCA. Prise à la gorge par les mesures drastiques de la FISA, la FOCA tente de réagir en menant une sorte de guérilla contre Jean-Marie Balestre. Premier point visé : les briefings organisés avant chaque épreuve par la direction de course, et auxquels les pilotes ont désormais l'obligation d'assister. De leur côté, les écuries FOCA demandent à leurs pilotes de boycotter ces réunions obligatoires. Jean Marie Balestre distribue des amendes aux pilotes absents, mais ceux-ci refusent de payer et récidivent lors de l'épreuve suivante. La FISA monte le ton d'un cran, et menace de suspendre les contrevenants. C'est lors du Grand Prix d'Espagne que la situation arrive à sa limite : les trois constructeurs légalistes refusent de prendre le départ si la quinzaine de pilotes absents aux briefings ne sont pas réellement suspendus. Aucun compromis n'étant trouvé, Renault, Ferrari et Alfa Roméo quittent le circuit, immédiatement suivis par les officiels de la FISA. La course a lieu, uniquement avec les écuries FOCA (la victoire reviendra au pilote australien Alan Jones, sur Williams), mais est aussitôt déclarée illégale par la FISA, et retirée du championnat du monde.
Dans les semaines qui suivent, tout le monde accepte de mettre de l'eau dans son vin, et l'affaire des briefings boycottés et des amendes non réglées est oubliée. Le championnat 1980 peut donc se poursuivre sans nouvelle perturbation.

Le grand prix d'Espagne demeura à Jamara jusqu'en 1981, après quoi il fut supprimé du calendrier des épreuves. En 1985, la maire de Jerez commanda la construction d'un circuit sur le territoire de sa ville afin de promouvoir le tourisme. Cette piste, le circuit permanent de Jerez, fut terminé à temps pour le Grand Prix de 1986, grand prix qui a vu une bataille serrée entre Nigel Mansell et Ayrton Senna, dont les voitures terminèrent côte à côte. Les commissaires attribuèrent la victoire à Senna au bénéfice de 0.014 seconde, l'un des résultats les plus serrés de l'histoire de la F1.

Le Grand Prix de 1990 fut le dernier couru à Jerez, bien que ce grand prix ait été estampillé « Grand Prix d'Europe » en 1994 et 1997. Durant les essais, la voiture de Martin Donnelly fut détruite dans une collision à grande vitesse dans un virage, et Donnelly fut grièvement blessé. Les travaux sur le circuit de Catalogne étaient en cours, et en 1991, l'épreuve fut déplacée sur ce circuit, lieu où elle se déroule toujours.

Avec sa ligne droite de 1 200 m, la plus longue du championnat, des appuis élevés sont donc nécessaires aux monoplaces. Les dépassements sont difficiles, ce qui rend souvent la course monotone et favorise les pilotes bien placés aux essais.


 
Vue panoramique au freinage du premier virage de Montmeló du circuit de Catalogne, toujours en 2009.

Les différents circuits utilisésModifier

Records du circuit de PedralbesModifier

Records du circuit de CatalogneModifier

Faits marquantsModifier

PalmarèsModifier

À noter la victoire de:

Les événements qui ne faisaient pas partie du championnat du monde de Formule 1 sont indiqués par un fond rose ; les évènements qui faisaient partie du championnat d'Europe des pilotes avant guerre sont indiqués par un fond jaune.

Année Vainqueur Écurie Circuit Résultats
1913   Carlos de Salamanca   Rolls Royce (Tourisme) Guadarrama Résultats
1914-1922 Non couru
1923   Albert Divo   Sunbeam Sitges-Terramar Résultats
1924-1925 Non couru[2]
1926   Meo Costantini   Bugatti Lasarte Résultats
1927   Robert Benoist   Delage Lasarte Résultats
1928   Louis Chiron   Bugatti (Sport) Lasarte Résultats
1929[3]   Louis Chiron   Bugatti Lasarte Résultats
1929[4]   Goffredo Zehender
  Achille Varzi
  Louis Rigal
  Carlo Canavesi
  Alfa Romeo (Sport) Lasarte Résultats
1930   Achille Varzi   Maserati Lasarte Résultats
1931-1932 Non couru
1933   Louis Chiron   Alfa Romeo Lasarte Résultats
1934   Luigi Fagioli   Mercedes Lasarte Résultats
1935   Rudolf Caracciola   Mercedes Lasarte Résultats
1936-1950 Non couru
1951   Juan Manuel Fangio   Alfa Romeo Pedralbes Résultats
1952-1953 Non couru
1954   Mike Hawthorn   Ferrari Pedralbes Résultats
1955-1966 Non couru
1967   Jim Clark   Lotus-Ford Jarama Résultats
1968   Graham Hill   Lotus-Ford Jarama Résultats
1969   Jackie Stewart   Matra-Ford Montjuïc Résultats
1970   Jackie Stewart   March-Ford Jarama Résultats
1971   Jackie Stewart   Tyrrell-Ford Montjuïc Résultats
1972   Emerson Fittipaldi   Lotus-Ford Jarama Résultats
1973   Emerson Fittipaldi   Lotus-Ford Montjuïc Résultats
1974   Niki Lauda   Ferrari Jarama Résultats
1975   Jochen Mass   McLaren-Ford Montjuïc Résultats
1976   James Hunt   McLaren-Ford Jarama Résultats
1977   Mario Andretti   Lotus-Ford Jarama Résultats
1978   Mario Andretti   Lotus-Ford Jarama Résultats
1979   Patrick Depailler   Ligier-Ford Jarama Résultats
1980   Alan Jones   Williams-Ford Jarama Résultats
1981   Gilles Villeneuve   Ferrari Jarama Résultats
1982-1985 Non couru
1986   Ayrton Senna   Lotus-Renault Jerez Résultats
1987   Nigel Mansell   Williams-Honda Jerez Résultats
1988   Alain Prost   McLaren-Honda Jerez Résultats
1989   Ayrton Senna   McLaren-Honda Jerez Résultats
1990   Alain Prost   Ferrari Jerez Résultats
1991   Nigel Mansell   Williams-Renault Barcelone Résultats
1992   Nigel Mansell   Williams-Renault Barcelone Résultats
1993   Alain Prost   Williams-Renault Barcelone Résultats
1994   Damon Hill   Williams-Renault Barcelone Résultats
1995   Michael Schumacher   Benetton-Renault Barcelone Résultats
1996   Michael Schumacher   Ferrari Barcelone Résultats
1997   Jacques Villeneuve   Williams-Renault Barcelone Résultats
1998   Mika Häkkinen   McLaren-Mercedes Barcelone Résultats
1999   Mika Häkkinen   McLaren-Mercedes Barcelone Résultats
2000   Mika Häkkinen   McLaren-Mercedes Barcelone Résultats
2001   Michael Schumacher   Ferrari Barcelone Résultats
2002   Michael Schumacher   Ferrari Barcelone Résultats
2003   Michael Schumacher   Ferrari Barcelone Résultats
2004   Michael Schumacher   Ferrari Barcelone Résultats
2005   Kimi Räikkönen   McLaren-Mercedes Barcelone Résultats
2006   Fernando Alonso   Renault Barcelone Résultats
2007   Felipe Massa   Ferrari Barcelone Résultats
2008   Kimi Räikkönen   Ferrari Barcelone Résultats
2009   Jenson Button   Brawn-Mercedes Barcelone Résultats
2010   Mark Webber   Red Bull-Renault Barcelone Résultats
2011   Sebastian Vettel   Red Bull-Renault Barcelone Résultats
2012   Pastor Maldonado   Williams-Renault Barcelone Résultats
2013   Fernando Alonso   Ferrari Barcelone Résultats
2014   Lewis Hamilton   Mercedes Barcelone Résultats
2015   Nico Rosberg   Mercedes Barcelone Résultats
2016   Max Verstappen   Red Bull-TAG Heuer Barcelone Résultats
2017   Lewis Hamilton   Mercedes Barcelone Résultats
2018   Lewis Hamilton   Mercedes Barcelone Résultats
2019   Lewis Hamilton   Mercedes Barcelone Résultats

Classement des pilotes par nombre de victoiresModifier

Nombre de victoires Pilote Années
6 victoires   Michael Schumacher 1995 · 1996 · 2001 · 2002 · 2003 · 2004
4 victoires   Lewis Hamilton 2014 · 2017 · 2018 · 2019
3 victoires   Jackie Stewart 1969 · 1970 · 1971
3 victoires   Nigel Mansell 1987 · 1991 · 1992
3 victoires   Alain Prost 1988 · 1990 · 1993
3 victoires   Mika Häkkinen 1998 · 1999 · 2000
2 victoires   Emerson Fittipaldi 1972 · 1973
2 victoires   Mario Andretti 1977 · 1978
2 victoires   Kimi Räikkönen 2005 · 2008
2 victoires   Fernando Alonso 2006 · 2013
1 victoire   Sebastian Vettel 2011
1 victoire   Max Verstappen 2016
Bilan par nation
Pos. Nations Victoires
1er   Royaume-Uni 16
2e   Allemagne 9
3e   France 6
4e   Brésil 5
4e   Finlande 5
6e   Espagne 3
7e   Monaco 2
7e   Italie 2
7e   Canada 2
7e   Australie 2
8e   Pays-Bas 1

Classement des constructeurs par nombre de victoiresModifier

Nombre de victoires Écurie Années
12 victoires   Ferrari 1954 · 1974 · 1981 · 1990 · 1996 · 2001 · 2002 · 2003 · 2004 · 2007 · 2008 · 2013
8 victoires   McLaren 1975 · 1976 · 1988 · 1989 · 1998 · 1999 · 2000 · 2005
7 victoires   Williams 1987 · 1991 · 1992 · 1993 · 1994 · 1997 · 2012
6 victoires   Lotus 1968 · 1972 · 1973 · 1977 · 1978 · 1986
5 victoires   Mercedes 2014 · 2015 · 2017 · 2018 · 2019
3 victoires   Red Bull 2010 · 2011 · 2016

Notes et référencesModifier

  1. La Vie au grand air, 8 juin 1912, p.411.
  2. Pour les années 1924 et 1925, les vainqueurs du Grand Prix de Saint-Sébastien ces saisons-là sont parfois reconnus - à tort - comme les vainqueurs du Grand Prix espagnol, soit Henry Segrave sur Sunbeam (1924, par la version hispanique de Wikipédia), et Albert Divo déjà cité en 1923 (1925, lors d'un triplé Delage, cf. Le Miroir des sports du 23 septembre 1925, p.256).
  3. VI Gran Premio de España, 25 juillet 1929, team DAN.
  4. Gran Premio de España Sport, le 28 juillet 1929, L'Auto, 30 juillet 1929.

Articles connexesModifier

Lien externeModifier