Championnat de France de Rallycross

Championnat de France de Rallycross
Description de l'image Logo RCFR.png.
Généralités
Sport Sport automobile
Création 1977
Autre(s) nom(s) Rallycross France
Organisateur(s) FFSA, AFOR
Édition 42e (en 2019)
Catégorie Rallycross
Périodicité Annuelle
Lieu(x) France métropolitaine
Participants Supercar : 19
Super 1600 : 25
Division 3 : 29
Division 4 : 20
Total : 93
Épreuves 8
Site web officiel www.rallycrossfrance.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau : France Samuel Peu
Champion constructeur Drapeau : France Peugeot
Plus titré(s) Drapeau : France Jean-Luc Pailler (11)

Le Championnat de France de Rallycross est une compétition de rallycross créée en France par la Fédération française du sport automobile (FFSA) en 1977 et organisé par l'Association Française des Organisateurs de Rallycross (AFOR).

HistoireModifier

Le Championnat de France de Rallycross est le plus ancien Championnat de Rallycross au monde, crée septembre 1976. Il est aussi le Championnat le plus important au monde avec 8 manches réparties sur toute la France métropolitaine, ainsi qu'une manche de Championnat du monde de Rallycross FIA à Lohéac, ne faisant plus parti du Championnat de France de Rallycross depuis de 2014. Tout au long de son histoire, le championnat a connu de nombreux changements de règlement, afin de rendre la compétition plus dynamique. Depuis 1982, le Championnat de France de Rallycross est administré par l’AFOR (Association Française des Organisateurs de Rallycross) et labélisé par la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile).

Aujourd'hui, le Championnat de France de Rallycross est sponsorisé par de nombreuses marques, comme Yacco, les pneus Coopertires, la chaîne l'Équipe, et le magazine Échappement.

Organisation et règlesModifier

FormatModifier

Chaque week-end de course comprend :

  • Les essais : Ils ne sont plus qualificatifs depuis 2014, ils permettent uniquement aux pilotes de découvrir la piste et de connaître leur temps chronométré pour se faire une idée de leurs performances face à la concurrence. Ils sont aussi l’occasion de faire le point sur la préparation de la voiture et de faire les derniers réglages. La règle du placement sur la grille de la première manche qualificative se fait suite à un tirage au sort.
  • Les manches qualificatives : Entre 3 et 5 voitures s'élancent pour 4 tours, le pilote le plus rapide sur le total des 4 tours prend la tête d'un classement. Des points intermédiaires sont attribués suivant l'ordre de ce classement. À la fin des 4 manches, les points sont additionnés et les 16 premiers pilotes se qualifient pour les phases finales. Les 2 premières manches se déroulent le samedi, puis les 2 autres le dimanche.
  • Les 2 demi-finales : Les qualifiés pour les 2 demi-finales sont placés sur les grilles par rapport à leur nombre de points cumulés sur les 4 manches. Chaque demi-finale se fait par huit, sur 6 tours. Les huit meilleurs sont répartis sur les deux demi-finales (1,3,5,7,9,11,13,15 et 2,4,6,8,10,12,14 partent ensemble).
  • La finale : Les 4 premiers des 2 demi-finales sont qualifiés pour la finale, qui se déroule sur 7 tours. Les 3 premiers de la finale monteront sur le podium de la manche, et le vainqueur de la finale remporte l'épreuve[1].

Pole positionModifier

Le pilote ayant eu le meilleur temps peut choisir son couloir de départ (obligatoirement sur la première ligne), il n'est donc pas obligé de partir en couloir intérieur[1].

Zone de chauffeModifier

Située quelques mètres avant la ligne de départ, ce zone permet de chauffer les pneus de sa voiture en effectuant des burn[1].

CircuitsModifier

Le Championnat de France de Rallycross est composé de 8 circuits, répartis dans toute la France métropolitaine[2].

 
Jérôme Grosset-Janin après sa victoire à Dreux, en 2012.
 
Vue de la ligne de départ du Circuit de Kerlabo lors de la saison 2010.
Liste des circuits du Championnat de France de Rallycross
Manche Circuit Lieu Longueur % de terre % d'asphalte
#001   Circuit des Ducs[3] Essay 937 mètres 38 % 62 %
#002   Circuit de Faleyras[4] Faleyras 1026 mètres 74 % 26 %
#003   Circuit des Tourneix[5] Châteauroux / Saint-Maur 981 mètres 69 % 31 %
#004   Circuit de la Châtaigneraie / Touraine[6] Pont de Ruan / Saché 951 mètres 54 % 46 %
#005   Circuit de Kerlabo[7] Cohiniac 953 mètres 58 % 42 %
#006   Circuit de Lessay[8] Lessay 906 mètres 80 % 20 %
#007   Circuit Maurice Forget / Mayenne[9] Mayenne / Châtillon-sur-Colmont 1135 mètres 33 % 67 %
#008   Circuit de l'Ouest Parisien / Philippe Chanoine[10] Dreux 1010 mètres 70 % 30 %

CatégoriesModifier

Le championnat est composé de quatre catégories[11] :

SupercarModifier

 
Une Citroën Xsara Supercar de 2010.

Des voitures de série largement modifiées dans un esprit WRC/R5, avec quatre roues motrices et un poids de moins de 1 300 kg, elles sont propulsées par un moteur de 2 litres turbocompressé développant entre 520 et 550 ch et 850 N m de couple, le 0 à 100 km/h est en moyenne abattu en moins de 2,5 secondes, tandis que leur vitesse de pointe peut être supérieure à 235 km/h.

Super 1600Modifier

 
Une Peugeot 206 de la catégorie Super 1600 de 2009.

Voitures de série modifiées (de type JWRC/Groupe A), réservée aux voitures de moins de 1600 cm3 à moteur atmosphérique, les Super 1600 sont dotées d'une transmission aux roues avant, elles développent une puissance allant de 220 à 250 ch.

Division 3Modifier

Voitures aux réglementations T3F, tous les pilotes ont la même base, un un châssis tubulaire qui sera ensuite recouvert d’une carrosserie plastique ou composite pour habiller la monture. Elles comportent un moteur inférieur à 3500 cm3 en version atmosphérique, dont grande majorité sont des V6 Nissan 3.5. En 4 ou 2 roues motrices, elles développent 450 ch, pour un 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes.

Division 4Modifier

Catégorie la plus représentée, il s'agit de voitures de série type F2000 allant de 1600 à 2000 cm3, toutes à deux roues motrices, équipée d'un moteur 2 litres atmosphérique. Leur moteur pouvant aller jusqu’à 250 ch, le 0 à 100 km/h se fait en moins de 5,5 secondes.

PalmarèsModifier

En Supercar, au terme de la saison 2019, vingt-six pilotes ont été titrés ; le tenant en titre étant Samuel Peu. Le pilote le plus titré de l'histoire de la discipline est Jean-Luc Pailler avec onze titres. Le tableau ci-dessous recense les titres attribués depuis sa création, en 1977 pour les pilotes de la catégorie Supercar :

Année Voiture Voiture
1977 Jean Ragnotti   Alpine A310
1978 Bruno Saby   Alpine A110 1600
1979 Jean-Pierre Beltoise   Alpine A310 1600
1980 Pierre Brunetti   Talbot Rallye 2
1981 Raymond Touroul   Porsche 911 SC
1982 Max Mamers   Matra Murena
1983 Max Mamers   Matra Murena
1984 Roger Chevreton   Citroën Visa 1600 4x4
1985 Jacques Aïta   Audi Quattro
1986 Alain Coppier   BMW 325i
1987 Gérard Roussel   Renault 5 Maxi 4x4
1988 Guy Fréquelin   Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 2
1989 Philippe Wambergue   Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 2
1990 Jean-Manuel Beuzelin   Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 2
1991 Jean-Luc Pailler  Citroën BX Turbo 4x4
1992 Jean-Luc Pailler   Citroën BX Turbo 4x4
1993 Jean-Luc Pailler   Citroën BX Turbo 4x4
1994 Jean-Luc Pailler   Citroën Xantia Turbo 4x4
1995 Jean-Luc Pailler   Citroën Xantia Turbo 4x4
1996 Jean-Luc Pailler   Citroën Xantia Turbo 4x4
1997 Christian Ménier   Ford Escort Cosworth
1998 Jean-Luc Pailler   Citroën Xantia Turbo 4x4
1999 Jean-Luc Pailler   Citroën Xantia Turbo 4x4
2000 Laurent Terroitin   Citroën Xsara WRC
2001 Jean-Luc Pailler   Peugeot 206 WRC
2002 Jean-Luc Pailler   Peugeot 206 WRC
2003 Laurent Terroitin   Citroën Xsara WRC
2004 Laurent Terroitin   Citroën Xsara WRC
2005 Olivier Anne   Citroën Xsara WRC
2006 Alexandre Theuil   Volkswagen Golf IV WRC
2007 Jean-Luc Pailler   Peugeot 207 WRC
2008 David Meslier   Renault Clio II WRC
2009 Marc Laboulle   Citroën Xsara WRC
2010 Davy Jeanney   Citroën Xsara WRC
2011 Samuel Peu   Peugeot 207 WRC
2012 Gaëtan Sérazin   Peugeot 207 WRC
2013 Jérôme Grosset-Janin   Renault Clio III RS Supercar
2014 Fabien Pailler   Peugeot 208 Supercar
2015 Gaëtan Sérazin   Peugeot 208 Supercar
2016 Firmin Cadeddu   Citroën C4 Supercar
2017 Fabien Pailler   Peugeot 208 Supercar
2018 Antoine Massé   Peugeot 208 Supercar
2019 Samuel Peu

  Peugeot 208 Supercar

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Règles du jeu », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  2. « Calendrier de la saison 2020 », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  3. « Essay / Les Ducs », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  4. « Faleyras », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  5. « Châteauroux », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  6. « Touraine – Pont de Ruan », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  7. « Kerlabo », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  8. « Lessay », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  9. « Mayenne », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  10. « Dreux », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)
  11. « Catégories », sur rallycrossfrance.com (consulté le 31 mars 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier