Peugeot 307 WRC

modèle d'automobile de compétition (2004-2005)
Peugeot 307 WRC
Peugeot 307 WRC
Marcus Grönholm sur une Peugeot 307 WRC au Rallye automobile Monte-Carlo 2004.
Présentation
Équipe Drapeau de la France Peugeot Sport
Drapeau de la France Bozian Racing
Constructeur Drapeau de la France Peugeot
Année du modèle 2004 - 2006
Spécifications techniques
Cylindrée 1 997 cm3
Puissance 300 ch
Configuration 4 cylindres en ligne
Nombre de rapports 5 rapports
Poids 1 230 kg
Dimensions Longueur : 4 303 mm
Largeur : 1 753 mm
Hauteur : 1 330 mm
Empattement : 2 610 mm
Pneumatiques Pirelli (2004)
Michelin (2005)
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau de la Finlande Marcus Grönholm
Drapeau de l'Estonie Markko Märtin
Drapeau de l'Autriche Manfred Stohl
Drapeau de la Norvège Henning Solberg
Début Rallye Monte-Carlo 2004
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
3

Chronologie des modèles

La Peugeot 307 WRC est une voiture de rallye basée sur la Peugeot 307. Elle est fabriquée par Peugeot Sport pour remplacer la 206 WRC.

Pour réaliser cette dernière, les ingénieurs de Peugeot Sport ont pris comme base une Peugeot 307 CC en condamnant le toit escamotable. Elle est l'une des rares sportives de rallye a prendre comme base un coupé cabriolet[1].

Historique des compétitionsModifier

Débuts (2004)Modifier

Le véhicule a été en proie à des problèmes de transmission tout au long de la saison et les styles de conduite des pilotes de l'équipe ne correspondaient pas aux caractéristiques de conduite de la voiture[2]. En 2004, la voiture a remporté sept podiums et une première victoire au Rallye de Finlande, mais n'a pas été en mesure de se battre pour le championnat. Marcus Grönholm termine cinquième du championnat des pilotes et Peugeot Sport quatrième du championnat des constructeurs[3].

Espoirs (2005)Modifier

 
Markko Märtin au volant de sa 307 WRC au Rallye de Chypre 2005 .

La saison 2005 est plus réussie, Peugeot mène le championnat après la 10e manche. Cependant les espoirs s'estompent lors de l'étape 15 du Rallye de Grande-Bretagne, Markko Märtin perd le contrôle de sa 307 WRC et entre en collision avec un arbre, tuant le copilote Michael Park sur le coup.

Il s'agit du premier décès dans une épreuve du WRC depuis Rodger Freeth en 1993[4].

Marcus Grönholm remporte le Rallye de Finlande et le Rallye du Japon ainsi que six autres podiums, tandis que Märtin remporte quatre autres podiums[5]. Peugeot termine finalement deuxième du championnat des constructeurs, tandis que Grönholm termine troisième du championnat des pilotes, à égalité de points avec Petter Solberg, deuxième.

Fin (2006)Modifier

La voiture a vu sa vie en compétition écourtée à la fin de 2005 par la décision de PSA de retirer Citroën Racing et Peugeot Sport du WRC[6]. L'entreprise privée Bozian Racing, société de préparation de Peugeot, sous le nom OMV Peugeot Norway World Rally Team, a en grande partie assumé la responsabilité du fonctionnement des 307 WRC pour la saison 2006. Manfred Stohl et Henning Solberg sont nommés pilotes. Stohl se classe quatrième au général et la 307 WRC remporte sept podiums par des équipes privées cette saison-là.

BilanModifier

Au total, la voiture compte trois victoires en WRC et 26 podiums à son actif.

La Peugeot 307 a également participé au championnat du monde des voitures de tourisme, au championnat britannique des voitures de tourisme, au Stock Car Brasil, au TC2000 et au championnat danois des voitures de tourisme .

Victoires en WRCModifier

Non. Événement Saison Conducteur Copilote
1   Rallye de Finlande 2004 2004   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen
2   Rallye de Finlande 2005 2005   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen
3   Rallye du Japon 2005 2005   Marcus Grönholm   Timo Rautiainen

Résultats WRCModifier

Year Entrant Driver 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 TC Points
2004 Peugeot Sport   Marcus Grönholm MON

4
SWE

2
MEX

6
NZL

2
CYP

DSQ
GRC

Ret
TUR

2
ARG

Ret
FIN

1
GER

Ret
JPN

4
GBR

Ret
ITA

7
FRA

4
ESP

2
AUS

Ret
4th 101
  Freddy Loix MON

5
SWE

Ret
ESP

Ret
  Harri Rovanperä MEX

10
NZL

5
CYP

DSQ
GRC

3
TUR

Ret
ARG

5
FIN

Ret
JPN

6
GBR

6
ITA

Ret
AUS

2
  Cédric Robert GER

5
FRA

Ret
  Freddy Loix MEX NZL CYP GRC TUR ARG FIN GER

6
JPN GBR ITA FRA

7
AUS
  Sebastian Lindholm MON SWE MEX NZL CYP GRC TUR ARG FIN

Ret
GER JPN GBR ITA FRA ESP AUS
  Daniel Carlsson MON SWE MEX NZL CYP GRC TUR ARG FIN GER JPN GBR

Ret
ITA FRA ESP AUS
2005 Peugeot Sport   Marcus Grönholm MON

5
SWE

Ret
MEX

2
NZL

2
ITA

3
CYP

Ret
TUR

3
GRC

4
ARG

2
FIN

1
GER

3
GBR

Ret
JPN

1
FRA

Ret
ESP

Ret
AUS

Ret
2nd 135
  Markko Märtin MON

4
SWE

2
MEX

3
NZL

5
ITA

4
CYP

3
TUR

5
GRC

8
ARG

6
FIN

3
GER

4
GBR

Ret
  Daniel Carlsson JAP

8
AUS

Ret
  Nicolas Bernardi FRA

8
ESP

6
  Daniel Carlsson MON SWE

6
MEX NZL ITA CYP TUR GRC ARG FIN GER GBR FRA ESP
  Sebastian Lindholm MON SWE MEX NZL ITA CYP TUR GRC ARG FIN

Ret
GER GBR JAP FRA ESP AUS

RéférencesModifier

  1. Caradisiac.com, « (Minuit chicanes) Peugeot 307 CC WRC: il fallait oser », sur Caradisiac.com (consulté le )
  2. « Peugeot 307 Profile », rallye-info.com (consulté le )
  3. « Finland Rally », juwra.com (consulté le )
  4. « Not forgotten – Rodger Freeth », amcn.com, (consulté le )
  5. « Rally Japan 2005 » (consulté le )
  6. « Peugeot rules out WRC return », autocar.co.uk, (consulté le )

Liens externesModifier