Ouvrir le menu principal

Sociedade Esportiva Palmeiras

club brésilien de football
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmeiras.
Palmeiras
Logo du Palmeiras
Généralités
Nom complet Sociedade Esportiva PalmeirasCopa Rio fora de reunião sobre Mundi
Surnoms Alviverde,
Verdão,
The Green Giant,
Porco
Noms précédents Società Sportiva Palestra Italia
Fondation
Couleurs vert et blanc (alviverde)
Stade Allianz Parque
(46 000 places)
Siège Rua Turiassu 1840 Água Branca
CEP 05005-000 São Paulo/SP
Championnat actuel Brésil - Série A
Président Drapeau : Brésil Mauricio Galiotte
Entraîneur Drapeau : Brésil Mano Menezes
Joueur le plus capé Drapeau : Brésil Ademir da Guia (902)
Meilleur buteur Drapeau : Brésil Heitor (327)
Site web www.palmeiras.com.br
Palmarès principal
National[1] Championnat du Brésil (10)
Championnat de São Paulo (22)
Coupe du Brésil (3)
Coupe des champions (1)
International[1] Copa Libertadores (1)
Copa Mercosur (1)
Copa Rio intercontinentale (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Brésil de football 2019
0

La Sociedade Esportiva Palmeiras est un club brésilien de football basé à São Paulo et fondé le sous le nom de Sociedade Esportiva Palestra Itália. Le nom actuel du club est donné le .

La SE Palmeiras est l'équipe la plus titrée sur le plan national, avec dix championnats, trois Coupes du Brésil, et une Coupe des champions[2]. Le club possède également à son actif une Copa Libertadores.

Palmeiras joue en maillot vert, short blanc, et chaussettes vertes. C'est l'un des clubs les plus populaires du Brésil.

HistoriqueModifier

FondationModifier

Palmeiras fut fondé par Luigi Cervo, Vincenzo Ragognetti, Luigi Emanuele Marzo et Ezequiel Simone, quatre italiens membres de la communauté italophone de São Paulo. Au début, le club est appelé Societá Sportiva Palestra Italia. Ses couleurs sont le rouge, le blanc et le vert (celles de l'Italie). Le nom changera pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Brésil s'engageant dans la guerre au sein des Alliés, la dictature impose au club de changer de nom en raison de la référence à l'Italie, ennemie des Alliés. Le blason originel (un "P" dans un blason) est toujours celui du club mais le rouge est devenu la troisième couleur, utilisée pour les matchs de gala comme celui du 75e anniversaire.

D'autres clubs dont le nom faisait référence à un pays ennemi (comme l'Allemagne) ont dû changer de dénomination voire disparaitre. Aussi, le Brésil a connu d'autre club appelé Palestra Italia comme Cruzeiro (Belo Horizonte). Mais Palmeiras fut le premier à s'appeler comme cela.

Champion du siècleModifier

Dans son histoire, le club a remporté à 22 reprises le Championnat de São Paulo mais le plus important fut ses 8 Championnat du Brésil, sa Copa Libertadores, sa Copa Rio et sa Copa Mercosur. Palmeiras est reconnu comme le club brésilien le plus titré de l'histoire. En 1999, la Federação Paulista de Futebol et la presse brésilienne désignèrent Palmeiras comme étant le 'Champion du XXe siècle'.

Copa RioModifier

En 1951, Palmeiras gagne son premier titre international, la Copa Rio. Ils remportèrent la finale contre la Juventus[3]. Ses principaux joueurs étaient Jair da Rosa Pinto et Rodrigues. Le titre a été reconnue par FIFA comme une Coupe du monde avec un fax à la Sociedade Esportiva Palmeiras daté 23/04/2013.[4] FIFA précisant toutefois que, il a été reconnu au niveau du secrétariat, comme ce fut le cas en 2007 et que le sujet aurait été traité par le comité exécutif. En 2014 la fédération mondiale annonce que le premier tournoi organisé exclusivement par FIFA a été joué en 2000 mais le Palmeiras a été vainqueur du premier tournoi mondial de l'histoire; une partie de la presse citée incorrectement comme titre mondial[5]. Ce trophée c'est cités dans l’instagram officiel de la FIFA (2016) comme le premier tournoi intercontinental joué dans le monde[6]. Selon le réglement intégrée dans le statut base de la FIFA et et le statut lui-même, toutefois, au niveau international sont compétitions officielles ceux organisées par la FIFA ou au moins de une des confédérations continentales, donc ce n'est pas le cas de la Copa Rio[7],[8],[9], officiellement organisé par la fédération brésilienne et la préfecture de Rio de Janeiro; en fait le Conmebol ne l'inclut pas parmi les compétitions officielles[10] et la FIFA, contrairement à la Coupe intercontinentale officialisé en 2017, dans ses documents ne le mentionne pas comme un record officiel du championnat du monde des clubs[11]. En juin 2018 le Palmeiras a demandé aide a la Conmebol pour s'assurer que la FIFA reconnaît le trophée comme titre du monde officiel[12]. À l'avenir, le comité exécutif FIFA pourrait changer le statut de la compétition[13]. En avril 2019, le président de la FIFA, Gianni Infantino, interrogé par les médias brésiliens, a enfin rappelé que pour la fédération mondiale, seuls les vainqueurs de la Coupe intercontinentale et de la Coupe du monde des clubs sont officiellement champions du monde.[14]

Hauts et basModifier

Le club a connu des cycles de gloire et d'autres plus difficiles. Dans les années 1960 et la fin des années 1970, le club a connu de nombreux succès, jouant souvent la Copa Libertadores et gagnant le Championnat du Brésil à deux reprises (1972/1973). Il s'est ensuivi une période de disette qui a pris fin avec la signature, en 1992, d'un contrat de sponsoring avec le groupe italien de la Parmalat, faisant de Palmeiras l'un des clubs les plus riches du Brésil. Durant l'ère Parmalat, Palmeiras remporte deux Championnat du Brésil (1993/1994), la Coupe du Brésil 1998, la Copa Mercosur 1998 et la Copa Libertadores 1999.

Copa LibertadoresModifier

Le célèbre entraîneur Luiz Felipe Scolari a mené Palmeiras vers son titre le plus important, la Copa Libertadores 1999. La finale fut remportée contre le Deportivo Cali (Colombie). Les joueurs les plus importants étaient le gardien Marcos (vainqueur de la Coupe du monde 2002), Alex, Evair, Paulo Nunes et César Sampaio.

Dernières annéesModifier

Le sponsoring de la Parmalat prend fin en 2000 et laisse le club dans une situation délicate. Après une saison moyenne en 2001 (même si Palmeiras joua la demi-finale de la Copa Libertadores), le club est relégué en Seconde Division en 2002, après une saison très difficile. Il ne retrouve l'élite qu'en 2004. Depuis, le club semble retrouver ses lettres de noblesse, se qualifiant à deux reprises pour la Copa Libertadores.

Nouveau Palmeiras EstadioModifier

L'Allianz Parque, populairement connu comme Arena do Palmeiras ou Arena Palestra Italia, est une arène polyvalente pour accueillir des spectacles, des concerts, des événements d'entreprise, et en particulier des matches de football du Palmeiras. Le projet comprend la construction de l'un des espaces polyvalents les plus modernes du Brésil, que répondra aux strictes exigences de la FIFA, qui l'a accréditée pour les tournois de sport les plus pertinents. Le nouveau stade du Palmeiras est en cours de construction sur le site de l'ancien Stade Palestra Itália, entre les quartiers Barra Funda et Perdizes, à São Paulo.

La construction a débuté en 2010, il est prévu que les travaux seront terminés au premier trimestre de 2014, l'année du centenaire du club et aussi de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Le 24 avril 2013, le club a annoncé la vente des droits d'appellation de l'arène à Allianz, l'important groupe allemand opérant dans le domaine des assurances dont il est le deuxième acteur mondial derrière son rival français AXA, et qui possédait déjà d'autres exemples de ce type de négociation, en quatre arènes sportives: l'Allianz Arena en Allemagne, l'Allianz Stadium en Australie, l'Allianz Parc en Angleterre et l'Allianz Riviera, en France. L'accord avec Alianz a une durée de 20 ans avec une option de renouvellement pour d'autres 10 ans à la fin de la période. La transaction est estimée en 100 millions d'euros.

Le stade aura 45 000 places couvertes et 160 cabines privées de luxe en mesure d'accueillir plus de 2 800 personnes, un restaurant panoramique, des cafés, des boutiques, un centre de congrès et un parking avec 2 000 places. Le projet prévoit également un espace pour un maximum de 1 000 membres de la presse.

Le complexe Allianz Parc sera livré avec un bâtiment poli-sportif, érigé où était autrefois situé le vieux club de gym. Le nouveau bâtiment abritera un gymnase pour le basketball, le volleyball, le football en salle, et le tennis; tandis que le bâtiment polyvalent abritera le siège administratif du club, les sports d'intérieur tels que le judo et la gymnastique, et même un espace noble, sur le toit, offrant une vue panoramique sur le club et la région. Les attractions de l'Allianz Parc seront ouvertes au grand public. L'accès aux installations du club, cependant, demeurent limitée aux membres de la Société Sport Palmeiras.

PalmarèsModifier


Compétitions nationales Compétitions internationales

Autres tournoisModifier

  • Coupe Firenze (Italie) : 1963
  • Tournoi Ramon de Carranza (Espagne) : 1969, 1974, 1975
  • Tournoi Brésil-Argentina (Brésil) : 1985, 1986, 1987,1988*, 1990*, 2000*
  • Coupe Euro-Américaine : 1991, 1996, 2014
  • Coupe Nagoya (Japon) : 1994
  • Tournet de Mexico (Mexico) : 1952, 1959
  • Tournei de Barcelona (Espanha) : 1969
  • Tournei de Manizales (Colombia) : 1963
  • Tounei de Mar del Plata (Argentina/Uruguai) : 1972
  • Coupe Brésil-Italie : 1994
  • Coupe Naranja (Espagne) : 1997

Effectif actuel 2019-2020Modifier

Effectif de Sociedade Esportiva Palmeiras
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[15] Nom Date de naissance Sélection[16] Club précédent
1 G   Prass, FernandoFernando Prass 09/07/1978 (41 ans) Brésil olympique CR Vasco da Gama
21 G   , WevertonWeverton 13/12/1987 (31 ans) Brésil Athletico Paranaense
42 G   , JailsonJailson 20/07/1981 (38 ans) Ceará SC
2 D   Rocha, MarcosMarcos Rocha 11/12/1988 (30 ans) Brésil Atlético Mineiro
3 D   Dracena, EduEdu Dracena 18/05/1981 (38 ans) Brésil Corinthians
4 D   Hugo, VitorVitor Hugo 20/05/1991 (28 ans) Brésil ACF Fiorentina
6 D   Barbosa, DiogoDiogo Barbosa 17/08/1992 (27 ans) Cruzeiro EC
12 D   , MaykeMayke 10/11/1992 (27 ans) Cruzeiro EC
13 D   , LuanLuan 10/05/1993 (26 ans) Brésil CR Vasco da Gama
15 D     Gómez, GustavoGustavo Gómez 06/05/1993 (26 ans) Paraguay AC Milan
25 D   Carlos, AntônioAntônio Carlos 07/03/1993 (26 ans) AA Ponte Preta
26 D   Luis, VictorVictor Luis 23/06/1993 (26 ans) Botafogo FR
5 M   , Thiago SantosThiago Santos 05/09/1989 (30 ans) América FC
8 M   Rafael, ZéZé Rafael 16/06/1993 (26 ans) EC Bahia
14 M   Scarpa, GustavoGustavo Scarpa 05/01/1994 (25 ans) Brésil Fluminense FC
17 D   , JeanJean 24/06/1986 (33 ans) Brésil Fluminense FC
18 M   , RamiresRamires 24/03/1987 (32 ans) Brésil Jiangsu Suning FC
19 M   Henrique, BrunoBruno Henrique   21/10/1989 (30 ans) USC Palermo
20 M   Lima, LucasLucas Lima 09/07/1990 (29 ans) Brésil Santos FC
23 M   Veiga, RaphaelRaphael Veiga 19/06/1995 (24 ans) Athletico Paranaense
28 M   , HyoranHyoran 25/05/1995 (24 ans) Chapecoense
30 M   Melo, FelipeFelipe Melo 26/06/1983 (36 ans) Brésil Internazionale Milano
35 M   Fernandes, MatheusMatheus Fernandes 30/06/1998 (21 ans) Botafogo FR
7 A   , DuduDudu 07/01/1992 (27 ans) Brésil Grêmio FBPA
9 A   , Miguel BorjaMiguel Borja 26/01/1993 (26 ans) Colombie Atlético Nacional
10 A   Adriano, LuizLuiz Adriano 12/04/1987 (32 ans) Brésil Spartak Moscou
16 A   , DeyversonDeyverson 08/05/1991 (28 ans) Deportivo Alavés
27 A     Dourado, HenriqueHenrique Dourado 15/09/1989 (30 ans) Henan Jianye FC
29 A   , WillianWillian 19/11/1986 (32 ans) Cruzeiro EC
37 A   Eduardo, CarlosCarlos Eduardo 10/10/1996 (23 ans) Pyramids FC
38 A   Angulo, IvánIván Angulo 22/03/1999 (20 ans) Colombie Catégories de base.
Entraîneur(s)

Légende

 

Personnalités du clubModifier

AnnexeModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « Copa do Brasil (edizione di 2012) », sur Globo Esporte Foundation (consulté le 26 septembre 2012)
  3. (en) « Coppa Rio (edizione di 1951) », sur Record Sport Soccer Statistics Foundation (consulté le 26 septembre 2008)
  4. « Exclusivo: Documento da FIFA chamou Palmeiras de primeiro campeão mundial », ESPN Brasil, (consulté le 6 décembre 2017)
  5. « Ministro recebe da Fifa a confirmação: Palmeiras é campeão mundial de 1951 (in Portuguese) », Globo Esporte, (consulté le 21 janvier 2017)
  6. « Green is the colour of envyurl », FIFA Instagram=https://www.instagram.com/p/BIK_ELQBTTh/?hl=pt--,‎
  7. « FIFA Statute », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , p. 5 (lire en ligne [PDF])
  8. Jusqu'en 1955, la FIFA se limitait à autoriser la création de compétitions internationales de clubs uniquement si celles-ci étaient organisées par au moins deux associations membres. À partir de 1955, il confia aux confédérations le droit exclusif d'organiser des compétitions considérées comme officielles. cfr. (en) Union des Associations Européennes de Football, « 50 years of the European Cup » [PDF], octubre 2004
  9. Conformément aux les règlements intégrés dans le Statut de la FIFA, les compétitions officielles d'équipes de clubs peuvent être définies comme celles organisées sous les auspices de la FIFA, de confédérations et d'associations, ou autorisées par celles-ci, à l'exclusion des matches amicaux et des matches de test. dites les coupes confédératives et interconfédératives (organisées par la FIFA ou par les confédérations), les championnats nationaux et les coupes (organisées par les associations membres) cfr. (en) « LAWS OF THE GAME 2015/16 » cfr. (en) « REGULATIONS on the Status and Transfer of Players 2016 » [PDF] cfr. (en) « FIFA Governance Regulations (FGR) 2016 » cfr. (en) « FIFA Statutes, April 2016 edition » cfr. (en) « Regulations Governing International Matches » [PDF] cfr. (pt) « FIFA ignora Taça Latina do Benfica, FC Porto é o clube português com mais títulos », 25 mayo 2011
  10. http://conmebol.com/es/19082015-1742/las-competiciones-oficiales-de-la-conmebol
  11. « FIFA Club World Cup 2017 », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , pàg. 15, 40, 41, 42 (lire en ligne [PDF])
  12. « Palmeiras pediu ajuda da Conmebol para reconhecer 1951 como Mundial », FOX SPORTS, (consulté le 16 juin 2018)
  13. « FIFA Statute », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , p. 29, 30 (lire en ligne [PDF])
  14. (pt) « Presidente da Fifa, Infantino não reconhece Palmeiras como campeão mundial », jovempan.uol.com.br,‎ (lire en ligne)
  15. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  16. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externesModifier