Stade olympique de Berlin

stade à Berlin

Le stade olympique de Berlin (en allemand : Olympiastadion Berlin) est un stade omnisports situé dans le quartier de Westend, au sein de l'arrondissement de Charlottenburg-Wilmersdorf, à Berlin en Allemagne.

Stade olympique de Berlin
Olympiastadion Berlin
Le stade en 2015.
UEFA 4/4 étoiles
Généralités
Adresse
Olympischer Platz 3
14053 Berlin
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Werner March (1936)
Friedrich Wilhelm Krahe (1974)
Gerkan, Marg and Partner (2000-04)
Rénovation
Coût de construction
42 millions RM (1936)
242 millions €EUR (2000-04)
Utilisation
Clubs résidents
Hertha Berlin (depuis 1963)
Berlin Thunder (2004 à 2007)
1. FC Union Berlin (occasionnellement en Coupes d'Europe)
Équipe d'Allemagne de football
Propriétaire
Olympiastadion Berlin GmbH
Administration
Dyckerhoff & Widmann (en), Olympiastadion Berlin GmbH (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
74 475
Affluence record
▪ Avant rénovation : 100 000 le (cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de Berlin)
▪ Après rénovation : 75 550 le (Italie - France, finale de la coupe du monde de football 2006)
Dimensions
105 m × 68 m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Allemagne
voir sur la carte d’Allemagne
Localisation sur la carte de Berlin
voir sur la carte de Berlin

En dehors de son utilisation olympique, le stade a une forte tradition footballistique et historique, après avoir accueilli les Jeux olympiques de 1936. C'est le domicile historique du Hertha BSC Berlin qui évolue dans le Championnat d'Allemagne de football de deuxième division (2. Bundesliga). Il a également été utilisé pour trois rencontres de la Coupe du monde de football de 1974 et a accueilli six matchs, dont la finale, de la Coupe du monde de football de 2006. La finale de la Coupe d'Allemagne de football (DFB-Pokal) y a lieu chaque année.

Le stade a une capacité totale de 74 475 spectateurs et dispose de 133 suites de luxe ainsi que 4 413 sièges de classe affaires[1].

Histoire modifier

1916-1934 : Deutsches Stadion modifier

Durant les Jeux olympiques d'été de 1912, la ville de Berlin fut désignée par le Comité international olympique pour accueillir les Jeux de 1916.

Le premier stade construit sur le site fut une enceinte de 30 000 places (plus tard agrandie à 64 000) inaugurée le , devant être dédié aux Jeux olympiques d'été de 1916. Mais ceux-ci furent annulés en raison de la Première Guerre mondiale et le stade est alors rebaptisé « stade allemand » (Deutsches Stadion). Il était aussi connu sous le nom de Grunewald-Stadion.

Un stade pour les Jeux olympiques modifier

 
Le stade en 1936.

En 1931, Berlin est désigné pour accueillir les Jeux olympiques d'été de 1936. La tenue de ces jeux dans la capitale allemande permet aux nazis, arrivés au pouvoir en 1933, d'utiliser le sport à des fins de propagande. Werner March est alors désigné pour établir les plans du nouveau « stade olympique » (Olympiastadion). Quarante-deux millions de marks sont dépensés pour ériger une enceinte de 86 000 à 110 000 places, selon les configurations.

Coupe du monde de football de 1974 modifier

À l'occasion de la Coupe du monde de football de 1974, le stade connait une rénovation le dotant notamment d'un toit sur une partie des tribunes latérales.

Rénovations pour la Coupe du monde de football de 2006 modifier

Le , des travaux de rénovation débutent sur le stade en vue de la Coupe du monde 2006. Le stade est rouvert au public le et les travaux se terminèrent le 31 décembre.

Pour la Coupe du monde de football de 2006, la finale s'est tenue dans ce stade, marquée par le coup de tête de Zinédine Zidane sur Marco Materazzi mais surtout la victoire finale de l'Italie. De nouveaux travaux de rénovation ont doté l'enceinte de toits sur l'ensemble des tribunes. Il peut accueillir 74 475 spectateurs assis.

Utilisation actuelle modifier

Outre les Jeux olympiques et les Coupes du monde de football, ce stade est utilisé par le club de football du Hertha Berlin, reçoit des compétitions d'athlétisme (Golden League, par exemple) et accueille chaque année depuis 1985 la finale de la Coupe d'Allemagne de football. Les championnats du monde d'athlétisme s'y sont tenus en août 2009, avec une piste d'athlétisme bleue fabriquée par Mondo.

Projet de rénovation modifier

Le stade est menacé par le départ du club résident, l'Hertha Berlin, en 2025. Ce dernier n'arrive pas à remplir le stade et souhaite construire sa propre enceinte, plus intimiste, de 55 000 places, à côté de l'Olympiastadion, qui pourrait servir pour de grandes affiches[2].

Un projet de rénovation est voulu par la mairie de Berlin, qui a envisagé de reconvertir le stade pour en faire une utilisation exclusive au football, la piste d'athlétisme serait définitivement retirée, ce qui suscite différentes polémiques[3],[4],[5]. Finalement, il fut décidé de conserver la piste, mais cela pousse encore plus le Hertha Berlin à construire son propre stade[6].

Événements modifier

Sportifs modifier

Concerts et culture modifier

Coupe du monde de football de 1974 modifier

Le stade olympique de Berlin a accueilli des rencontres de la Coupe du monde de football de 1974.

Date Tour Équipe 1 Équipe 2 Spectateurs
14 juin Groupe A   Allemagne de l'Ouest 1   Chili 0 83 168
18 juin Groupe A   Chili 1   Allemagne de l'Est 1 20 000
22 juin Groupe A   Australie 0   Chili 0 14 681

Coupe du monde de football de 2006 modifier

Le stade olympique de Berlin a accueilli des rencontres de la Coupe du monde de football de 2006.

Date Heure (HNEC) Équipe #1 Score Équipe #2 Tour Spectateurs
21.00   Brésil
1 – 0
  Croatie Groupe F 72 000
21.00   Suède
1 – 0
  Paraguay Groupe B 72 000
16.00   Allemagne
3 – 0
  Équateur Groupe A 72 000
16.00   Ukraine
1 – 0
  Tunisie Groupe H 72 000
17.00   Allemagne
1 – 1 (4 – 2 PEN)
  Argentine Quarts de finale 72 000
20.00   Italie
1 – 1 (5 – 3 PEN)
  France Finale 72 000

Accès modifier

Ce site est accessible par :

Galerie modifier

 
Le stade olympique de Berlin lors du match de football Suède-Paraguay en 2006.

Notes et références modifier

  1. (de) « Olympiastadion Berlin », sur Olympiastadion Berlin (consulté le ).
  2. « Le Hertha Berlin veut jouer dans deux stades », sur So Foot,
  3. « Berlin warned taking athletics track out of Olympic Stadium would end any future Games bid », sur Inside the Games,
  4. « Il faut sauver le stade de Berlin », sur Francs Jeux,
  5. « Berlin pourrait perdre sa piste », sur Francs Jeux,
  6. « Le stade de Berlin gardera sa piste », sur Francs Jeux,

Annexe modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier