Ouvrir le menu principal

Milovan Rajevac

joueur de football serbe

Milovan Rajevac
Image illustrative de l’article Milovan Rajevac
Milovan Rajevac en 2017.
Biographie
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Naissance (65 ans)
Lieu Čajetina (Yougoslavie)
Période pro. 19751986
Poste Défenseur puis entraîneur
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1975-1978Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Borac Čačak 064 0(2)
1978-1979Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Étoile rouge de Belgrade 013 0(0)
1979-1980Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Vojvodina Novi Sad 015 0(0)
1982-1984Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Borac Čačak 025 0(0)
1984-1985Drapeau : Suède Lunds BK 012 0(0)
1985-1986Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Sloboda Užice 003 0(0)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of Yugoslavia (1992–2003); Flag of Serbia and Montenegro (2003–2006).svg Yougoslavie
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1996Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Borac Čačak
2004Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade
2006-2007Drapeau : Serbie Vojvodina Novi Sad
2008Drapeau : Serbie Borac Čačak
2008-2010Drapeau : Ghana Ghana 13v 6n 11d
2010-2011Drapeau : Arabie saoudite Al-Ahly
2011Drapeau : Qatar Qatar 1v 1n 2d
2016Drapeau : Slovénie Rudar Velenje 0v 0n 0d
2016Drapeau : Algérie Algérie 1v 1n 0d
2017-2019Drapeau : Thaïlande Thaïlande 11v 3n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Milovan Rajevac, né le à Čajetina[1], est un footballeur yougoslave qui évoluait au poste de défenseur reconverti en entraîneur de football serbe.

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Rajevac évolue durant toute sa carrière en Yougoslavie. Il joue de 1975 à 1978 pour le FK Borac Čačak avant de rejoindre le FK Étoile rouge de Belgrade. Un an plus tard, il s'engage avec le FK Vojvodina Novi Sad[2],[3]. Il retourne au Borac Čačak pour deux ans avant de signer au FK Sloboda Užice en 1985, où il termine sa carrière.

Carrière d'entraîneur et de sélectionneurModifier

Il devient ensuite entraîneur de ses anciens clubs : le Borac Čačak en 1996 et en 2008, l'Étoile rouge de Belgrade en 2004 et le Vojvodina Novi Sad de 2006 à 2007.

Nommé sélectionneur de l'équipe du Ghana de football en 2008[4],[5], il réussit à la conduire en finale de la CAN 2010 puis en quart de finale de la Coupe du monde en Afrique du Sud[6].

Le , il s'engage avec le club saoudien d'Al Ahly Djeddah dans lequel il reste seulement un mois, avant de résilier son contrat[7]. Une semaine plus tard, Milovan est nommé sélectionneur du Qatar[8].

Mais son expérience à la tête de la sélection du Qatar prend fin le , quand il est remplacé par l'ancien sélectionneur du Brésil, Sebastiao Lazaroni[9],[10].

Le , il est nommé entraîneur du club slovène de Rudar Velenje[11].

Le , onze jours après avoir rejoint le Rudar, il est finalement nommé sélectionneur de l'Algérie en remplacement de Christian Gourcuff[12],[13]. Ainsi, son contrat est prévu pour s'étaler jusqu'en février 2019[14]. En parallèle, le club slovène en fait son conseiller[15]. Le , il démissionne du poste de sélectionneur d'Algérie après que les cadres de l'équipe aient réclamé son départ à la suite d'un match nul contre le Cameroun (1-1)[16]. Georges Leekens lui succède[17].

Le , il devient sélectionneur de la Thaïlande[18]. Le , il est démis de ses fonctions par la Fédération de Thaïlande de football, après que la Thaïlande se soit faite étriller par l'Inde (défaite 1-4, alors que les deux équipes faisaient jeu égal à la mi-temps) la veille pour son premier match de la Coupe d'Asie des nations de 2019[19], compromettant ainsi fortement ses chances de se qualifier pour les huitièmes de finale. Son adjoint, Sirisak Yodyardthai (en) lui succède[20].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Milovan Rajevac profile », sur ESPN Soccernet (consulté le 15 février 2010)
  2. (en) Filip Bondy et Michael Lewis, « Ghana coach Milovan Rajevac is concerned about injuries entering World Cup match with United States », sur NY Daily News, (consulté le 2 juillet 2010)
  3. (en) « Mike Rajevac », sur NASL Jerseys (consulté le 27 juin 2016)
  4. (en) « Rajevac named new Ghana coach », sur Ghana Football Association, (consulté le 4 mai 2009)
  5. (en) « Serbian coach for Black Stars », sur BBC News, (consulté le 4 mai 2009)
  6. Hocine K. (trad. Khaled Ben-Aïssa), « Milovan Rajevac : « Je suis heureux de driver les verts » », sur Echourouk Online, (consulté le 3 juillet 2016)
  7. (en) « Ex-Ghana coach Rajevac joins Saudi side », sur Ghana Soccernet, (consulté le 11 septembre 2010)
  8. (en) « Qatar hires Milovan Rajevac as coach », sur ESPN, (consulté le 27 février 2011)
  9. « Lazaroni remplace Rajevac », sur L'Équipe, (consulté le 27 juin 2016)
  10. (en) « Lazaroni replaces Rajevac Qatar coach », sur Doha Stadium Plus Qatar (consulté le 27 juin 2016)
  11. « Rajevac sur le banc de Velenje », sur L'Équipe (consulté le 27 juin 2016)
  12. « Milovan Rajevac nouvel entraîneur des Verts », sur TSA, (consulté le 26 juin 2016)
  13. (en) « Ex Ghana coach Milovan Rajevac gets Algeria job », sur BBC Sport, (consulté le 26 juin 2016)
  14. « Algérie : Rajevac jusqu'en 2019 - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », (consulté le 19 juillet 2016)
  15. Kreo, « Equipe d'Algérie : Coup de théâtre: Rudar Velenje nomme Milovan Rajevac conseiller du club ! », sur http://www.lebuteur.com (consulté le 2 juillet 2016)
  16. « Milovan Rajevac a démissionné de son poste de sélectionneur de l'Algérie », sur eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 12 octobre 2016)
  17. « Georges Leekens nommé sélectionneur de l'Algérie », sur Eurosport, (consulté le 15 octobre 2017)
  18. Rédaction, « Milovan Rajevac nouveau sélectionneur de la Thaïlande », sur L'ÉQUIPE (consulté le 12 octobre 2017)
  19. « Coupe d'Asie des nations : la Thaïlande limoge son sélectionneur, Milovan Rajevac », sur Lequipe.fr, (consulté le 7 janvier 2019)
  20. (th) « ด่วน! ปลด "ราเยวัช" เซ่นพ่ายอินเดียหมดรูป ตั้ง "ศิริศักดิ์" คุมแทนชั่วคราว », sur Manager Online,‎ (consulté le 7 janvier 2019)

Liens externesModifier