Ouvrir le menu principal
Étoile de Bessèges 2014
Généralités
Course
44e Étoile de Bessèges
Compétition
Étapes
5
Date
Distance
623,3 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
158
Coureurs à l'arrivée
129
Vitesse moyenne
42,182 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 44e édition de l'Étoile de Bessèges a eu lieu du 5 au . La course fait partie du calendrier UCI Europe Tour 2014 en catégorie 2.1.

L'épreuve a été remportée par le Suédois Tobias Ludvigsson (Giant-Shimano) vainqueur du contre-la-montre lors de la dernière étape. Il devance le Français Jérôme Coppel (Cofidis) et son coéquipier l'Allemand John Degenkolb[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Ludvigsson termine par la même occasion meilleur jeune de la course tandis que Degenkolb gagne le classement par points et leur formation néerlandaise Giant-Shimano finit meilleure équipe. Le Français Clément Koretzky (Bretagne-Séché Environnement) s'adjuge quant à lui le classement de la montagne.

Sommaire

PrésentationModifier

L'épreuve est la première course par étape de l'UCI Europe Tour 2014[7], c'est donc la course de reprise pour une grande partie des coureurs. Le classement général a souvent souri aux puncheurs et sprinteurs tandis que les cinq dernières éditions ont été remportée par des Français. Cependant, aucun coureur tricolore n'a remporté la moindre course en 2014 avec d'aborder cette épreuve[8],[9],[10].

ParcoursModifier

Quatre étapes en ligne d'environ 150 km chacune et un contre-la-montre individuel sont au programme de l'épreuve. La première ainsi que la deuxième étapes sont plates et ne devront pas échapper au sprinteurs. La troisième étape propose trois tours de circuit d'environ 45 km comprenant plusieurs montées dont le col de Trelys d'une longueur de 5 km puis se termine par un autre circuit de 7 km à effectuer également à trois reprises qui pourrait peut être permettre au peloton d'organiser un sprint massif. Pour la quatrième étape, l'organisateur a proposé un double ascension inédite du mur de Laudin d'une longueur avoisinante d'1 km avec un passage à 17 % à 30 km et 15 km de l'arrivée qui se jugera en légère montée. Pour finir les coureurs effectueront un contre-la-montre individuel de 10,7 km dans les rues d'Alès avec une arrivée sur les hauteurs de la colline de l'Ermitage après avoir grimper sur 3 km à 7 % de moyenne[7],[8],[9],[10].

ÉquipesModifier

Classée en catégorie 2.1 de l'UCI Europe Tour, l'Étoile de Bessèges est par conséquent ouverte aux UCI ProTeams dans la limite de 50 % des équipes participantes, aux équipes continentales professionnelles, aux équipes continentales et aux équipes nationales[11].

L'organisateur a communiqué la liste des équipes invitées le [12] avant d'y ajouter une vingtième équipe[13]. 20 équipes participent à cette Étoile de Bessèges - 5 ProTeams, 8 équipes continentales professionnelles et 7 équipes continentales :

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale   France ALM
Europcar   France EUC
FDJ.fr   France FDJ
Giant-Shimano   Pays-Bas GIA
Lotto-Belisol   Belgique LTB
Équipes continentales professionnelles
Nom de l'équipe Pays Code
Bardiani CSF   Italie BAR
Bretagne-Séché Environnement   France BSE
Caja Rural-Seguros RGA   Espagne CJR
CCC Polsat Polkowice   Pologne CCC
Cofidis   France COF
Colombia   Colombie COL
Topsport Vlaanderen-Baloise   Belgique TSV
Wanty-Groupe Gobert   Belgique WGG
Équipes continentales
Nom de l'équipe Pays Code
An Post-ChainReaction   Irlande SKT
BigMat-Auber 93   France BIG
Itera-Katusha   Russie TIK
La Pomme Marseille 13   France LPM
Roubaix Lille Métropole   France RLM
Verandas Willems   Belgique WIL
Wallonie-Bruxelles   Belgique WBC

FavorisModifier

En l'absence du tenant du titre Jonathan Hivert et avec un contre-la-montre, les favoris pour le classement général peuvent être des rouleurs mais aussi des puncheurs ou des sprinteurs qui accumuleront assez de secondes de bonifications avant le contre-la-montre.

Le Français Tony Gallopin et le Belge Maxime Monfort (Lotto-Belisol)[14], les autres Français Jérôme Coppel (Cofidis) et Jérémy Roy (FDJ.fr)[15], les Estoniens Gert Jõeäär et Rein Taaramäe (Cofidis), le Polonais Jarosław Marycz (CCC Polsat Polkowice) et le Suédois Tobias Ludvigsson (Giant-Shimano) font partie des bons rouleurs présents alors que les Belges Bart De Clercq (Lotto-Belisol), Dries Devenyns (Giant-Shimano) et Yves Lampaert (Topsport Vlaanderen-Baloise), les Italiens Stefano Pirazzi (Bardiani CSF) et Davide Rebellin (CCC Polsat Polkowice) et le Français Arthur Vichot (FDJ.fr)[15] représenteront les puncheurs[7],[9],[10].

Pour les sprinteurs, les Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr), Bryan Coquard (Europcar), Samuel Dumoulin (AG2R La Mondiale) et Romain Feillu (Bretagne-Séché Environnement), les Belges Kenneth Vanbilsen (Topsport Vlaanderen-Baloise), vainqueur du récent Grand Prix d'ouverture La Marseillaise et Baptiste Planckaert (Roubaix Lille Métropole), son dauphin, et Fréderique Robert (Wanty-Groupe Gobert), l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) et le Biélorusse Yauheni Hutarovich (AG2R La Mondiale) seront favoris tandis que d'autres coureurs rapides comme les Français Justin Jules (La Pomme Marseille 13) et Stéphane Poulhiès (Cofidis), l'Italien Francesco Lasca (Caja Rural-Seguros RGA) et le Néerlandais Michel Kreder (Wanty-Groupe Gobert) seront également présents[7],[9],[10].

ÉtapesModifier

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

20 équipes inscrivent 8 coureurs sauf la formation italienne Bardiani CSF qui n'en compte que 7. De plus, un coureur est non-partant avant le début de l'épreuve : le Belge Gaëtan Bille (Verandas Willems). 158 coureurs sont donc au départ de la course.

L'étape d'une longueur de 154,4 km se déroule sous une forte pluie. L'échappée du jour est lancée sous l'impulsion du Français Benoît Jarrier (Bretagne-Séché Environnement). Il est rejoint quelques kilomètres plus loin par quatre Belges que sont Sander Helven (Topsport Vlaanderen-Baloise), Michael Goolaerts (Verandas Willems), Boris Dron (Wallonie-Bruxelles) et Laurens De Vreese (Wanty-Groupe Gobert). Le groupe des cinq possède 15 s d'avance sur le peloton au km 14 alors qu'une dizaine de kilomètres plus loin, l'Irlandais Marcus Christie (An Post-ChainReaction) fait la jonction pour porter à six le nombre de coureurs à l'avant. Au km 33, l'avance de l'échappée est de min 20 s.

Au km 40, l'écart passe à min 45 s, le maximum de la journée, tandis que le peloton est emmené par les formations FDJ.fr et La Pomme Marseille 13 pour leur sprinteurs français respectifs Nacer Bouhanni et Justin Jules. L'avance baisse donc à min 40 s à 89 km de l'arrivée mais augmente de nouveau pour repasser à min 45 s à 75 km de la ligne finale. Cependant, le peloton se scinde en deux à 50 km du but et dix kilomètres plus loin les écarts sont de min 10 s d'avance pour l'échappée sur le premier peloton et min 30 s sur le second d'une trentaine de coureurs dont font partie les Français Brice Feillu (Bretagne-Séché Environnement), Cyril Gautier (Europcar), Benjamin Giraud (La Pomme Marseille 13) et Blel Kadri (AG2R La Mondiale) notamment.

Avec min 45 s de retard sur l'échappée à 26,6 km de l'arrivée, le peloton passe pour la première fois sur la ligne qui marque l'entrée sur le circuit final comprenant quatre boucles de 6,6 km tandis que le deuxième peloton pointe encore plus loin. Au second passage l'écart est de min 15 s pour le peloton menée par la formation FDJ.fr, puis min 5 s lors du tour suivant. Lors de l'avant-dernier passage, l'avance passe à min 50 s puis à l'entame du dernier tour, Christie, De Vreese, Dron, Goolaerts, Helven et Jarrier possèdent min 10 s à 6,6 km de l'arrivée. La victoire se joue donc entre les six coureurs échappés depuis le début de l'étape et lors de ce sprint c'est Helven qui s'impose devant De Vreese et Jarrier. C'est la deuxième victoire de la saison pour l'équipe belge Topsport Vlaanderen-Baloise après la victoire de Kenneth Vanbilsen sur le Grand Prix d'ouverture La Marseillaise trois jours auparavant[16]. Le peloton réglé par l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) arrive 22 s plus tard.

Helven s'empare donc de la tête du classement général cinq secondes devant De Vreese et Jarrier qui sont dans le même temps. Helven prend également le commandement du classement par points tandis que De Vreese occupe la première place du classement de la montagne. Goolaerts en fait de même pour le classement du meilleur jeune alors que la formation Topsport Vlaanderen-Baloise prend place en première position du classement par équipes[17],[18],[19],[20].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Sander Helven Topsport Vlaanderen-Baloise en 3 h 27 min 02 s
2   Laurens De Vreese Wanty-Groupe Gobert + 0 s
3   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement 0 s
4   Boris Dron Wallonie-Bruxelles 0 s
5   Michael Goolaerts Verandas Willems 0 s
6   Marcus Christie An Post-ChainReaction 4 s
7   John Degenkolb Giant-Shimano 22 s
8   Tom Van Asbroeck Topsport Vlaanderen-Baloise 22 s
9   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale 22 s
10   Kenneth Vanbilsen Topsport Vlaanderen-Baloise 22 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Sander Helven    Topsport Vlaanderen-Baloise en 3 h 26 min 50 s
2   Laurens De Vreese   Wanty-Groupe Gobert + 5 s
3   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement 5 s
4   Boris Dron Wallonie-Bruxelles 12 s
5   Michael Goolaerts   Verandas Willems 12 s
6   Marcus Christie An Post-ChainReaction 16 s
7   John Degenkolb Giant-Shimano 34 s
8   Tom Van Asbroeck Topsport Vlaanderen-Baloise 34 s
9   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale 34 s
10   Kenneth Vanbilsen Topsport Vlaanderen-Baloise 34 s

2e étapeModifier

L'étape de 149,3 km, marquée par le retour du soleil, commence par quelques tentatives d'échappées dont une d'une quinzaine de coureurs. Cependant la bonne se détache au km 30 avec les Français Axel Domont (AG2R La Mondiale), Dimitri Le Boulch (BigMat-Auber 93), Clément Koretzky (Bretagne-Séché Environnement), Julien Fouchard (Cofidis) et Thomas Rostollan (La Pomme Marseille 13) et possède rapidement min 30 s d'avance au km 37 sur un peloton contrôlé par l'équipe Topsport Vlaanderen-Baloise.

L'écart passe ensuite min 38 s au km 94 puis les coureurs arrivent au premier passage sur la ligne d'arrivée marquant l'entame du premier des cinq tours de 7,5 km du circuit final. L'échappée possède à ce moment min 10 s d'avance à 36,5 km de l'arrivée sur le peloton toujours mené l'équipe Topsport Vlaanderen-Baloise du Belge Sander Helven leader du classement général. Un tour plus tard, l'avance n'est plus que de min 48 s pour les cinq Français à l'avant puis min 15 s à trois tours de l'arrivée au moment où l'équipe Europcar roule en tête du peloton pour leur sprinteur français Bryan Coquard.

Devant des attaques se succèdent entre les différents coureurs échappés mais un regroupement s'opère entre eux à l'entame de l'avant-dernier tour tandis que le peloton ne pointe plus qu'à 47 s des cinq hommes. Rostollan attaque et s'en va seul pour posséder une dizaine de secondes d'avance sur ses anciens compagnons mais un regroupement total s'effectue à 9 km de l'arrivée avec la formation Europcar qui emmène le peloton.

Un sprint massif, dans lequel manque le Belge Michael Goolaerts (Verandas Willems) meilleur jeune de l’épreuve, se prépare. Il est remporté par le Français Nacer Bouhanni (FDJ.fr), pour la première victoire française en 2014, devant l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) et le Biélorusse Yauheni Hutarovich (AG2R La Mondiale). Helven reste toujours leader du classement général, toujours cinq secondes devant son compatriote Laurens De Vreese (Wanty-Groupe Gobert) et le Français Benoît Jarrier (Bretagne-Séché Environnement), mais aussi de celui par points. De Vreese reste toujours leader du classement de la montagne tandis que l'Irlandais Marcus Christie (An Post-ChainReaction) s'empare de la tête du classement du meilleur jeune. La formation française Bretagne-Séché Environnement en fait de même pour le classement par équipes[21],[22],[23],[24].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Nacer Bouhanni FDJ.fr en 3 h 32 min 55 s
2   John Degenkolb Giant-Shimano + m.t
3   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale m.t
4   Romain Feillu Bretagne-Séché Environnement m.t
5   Bryan Coquard Europcar m.t
6   Jelle Mannaerts Verandas Willems m.t
7   Benjamin Giraud La Pomme Marseille 13 m.t
8   Kenneth Vanbilsen Topsport Vlaanderen-Baloise m.t
9   Jempy Drucker Wanty-Groupe Gobert m.t
10   Erwann Corbel Bretagne-Séché Environnement m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Sander Helven    Topsport Vlaanderen-Baloise en 6 h 59 min 45 s
2   Laurens De Vreese   Wanty-Groupe Gobert + 5 s
3   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement 5 s
4   Boris Dron Wallonie-Bruxelles 12 s
5   Marcus Christie   An Post-ChainReaction 16 s
6   Nacer Bouhanni FDJ.fr 24 s
7   John Degenkolb Giant-Shimano 28 s
8   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale 30 s
9   Clément Koretzky Bretagne-Séché Environnement 32 s
10   Axel Domont AG2R La Mondiale 33 s

3e étapeModifier

Le parcours se décompose en 152,6 km comprenant trois boucles d'environ 44 km avec plusieurs ascensions dont le col de Trelys long de 5 km puis un circuit final de 7 km à parcourir à trois reprises également. Après plusieurs tentatives d'échappées, c'est finalement le champion de France Arthur Vichot (FDJ.fr) qui prend les devants rejoint quelques kilomètres plus loin par les Français Rémy Di Grégorio (La Pomme Marseille 13) et Blel Kadri (AG2R La Mondiale) mais aussi par le Néerlandais Albert Timmer (Giant-Shimano). Ils sont ensuite rattrapés par un duo composé des Français Cyril Gautier (Europcar) et Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale). Cependant un regroupement général avec plusieurs coureurs s'effectue à l'avant tandis qu'une cinquantaine de coureurs sont lâchés à l'arrière du peloton.

Au km 20 Di Grégorio, Gautier, Vichot et Vuillermoz, accompagnés cette fois-ci par le Colombien Rodolfo Torres (Colombia) sont en tête avec 22 s d'avance un peloton qui récupère les anciens coureurs lâchés de derrière. À 120 km de l'arrivée, les échappés possèdent min sur le peloton. Celui-ci est emmené par la formation Giant-Shimano de son leader l'Allemand John Degenkolb au moment où l'échappée finit le premier tour de circuit à 108 km de la ligne finale. Au moment du deuxième tour bouclé c'est l'équipe Lotto-Belisol qui dirige le peloton avec un retard de min 30 s sur la ligne puis min 30 s au troisième passage de la journée du col de Trelys. Devant Torres attaque ses anciens compagnons d'échappée dans la côte du Grand Châtaignier et possède rapidement 20 s sur eux et min 11 s sur le peloton.

Mais à la fin du troisième tour un regroupement des cinq échappés s'opère pour entamer les 21 km restants coupés en trois tours de circuit avec min 20 s d'avance sur un peloton emmené par la formation Bretagne-Séché Environnement. Au tour suivant l'écart n'est plus que de 54 s puis le peloton rattrape l'échappée peu avant l'avant dernier passage sur la ligne marquant le dernier tour de 7 km. Un sprint massif d'une centaine de coureurs se prépare avec l'équipe Giant-Shimano qui mène pour Degenkolb. C'est finalement le Français Bryan Coquard (Europcar) qui gagne devant son compatriote Nacer Bouhanni (FDJ.fr) et Degenkolb. Au classement général, le Belge Sander Helven (Topsport Vlaanderen-Baloise) devance désormais le Français Benoît Jarrier (Bretagne-Séché Environnement) de cinq secondes et son compatriote Boris Dron (Wallonie-Bruxelles) de douze secondes puisqu'un autre Belge Laurens De Vreese (Wanty-Groupe Gobert), anciennement deuxième, a terminé l'étape attardé. Bouhanni, Vichot et Coquard deviennent respectivement leader des classements par points, de la montagne et du meilleur jeune tandis que la formation Bretagne-Séché Environnement reste toujours en tête du classement par équipes[25],[26],[27],[28].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Bryan Coquard Europcar en 3 h 46 min 11 s
2   Nacer Bouhanni FDJ.fr + m.t
3   John Degenkolb Giant-Shimano m.t
4   Benjamin Giraud La Pomme Marseille 13 m.t
5   Sonny Colbrelli Bardiani CSF m.t
6   Romain Feillu Bretagne-Séché Environnement m.t
7   Baptiste Planckaert Roubaix Lille Métropole m.t
8   Tom Van Asbroeck Topsport Vlaanderen-Baloise m.t
9   Tosh Van der Sande Lotto-Belisol m.t
10   Jempy Drucker Wanty-Groupe Gobert m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Sander Helven   Topsport Vlaanderen-Baloise en 6 h 59 min 45 s
2   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement + 5 s
3   Boris Dron Wallonie-Bruxelles 12 s
4   Nacer Bouhanni   FDJ.fr 18 s
5   John Degenkolb Giant-Shimano 24 s
6   Bryan Coquard   Europcar 24 s
7   Arthur Vichot   FDJ.fr 26 s
8   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale 30 s
9   Rémy Di Grégorio La Pomme Marseille 13 31 s
10   Clément Koretzky Bretagne-Séché Environnement 32 s

4e étapeModifier

D'une longueur de 156,3 km, l'étape est marquée par le double franchissement du mur de Laudin (1 km avec un passage à 17 %) à 30 et 15 km de l'arrivée. Au bout de 2 km, un groupe de huit coureurs s'échappe avec en son sein les Français Clément Koretzky (Bretagne-Séché Environnement), Romain Sicard (Europcar), Thomas Rostollan (La Pomme Marseille 13) et Rudy Barbier (Roubaix Lille Métropole), les Biélorusses Yauheni Hutarovich (AG2R La Mondiale) et Branislau Samoilau (CCC Polsat Polkowice), l'Américain Chad Haga (Giant-Shimano) et le Belge Sean De Bie (Lotto-Belisol). L'écart avec le peloton est de 45 s à 151 km de l'arrivée mais le peloton, emmenée par l'équipe Cofidis, ne laisse pas partir les échappés et compte 50 s à 139 km de Laudun puis 20 s 10 km plus loin.

Barbier et Haga se relèvent mais la formation Cofidis perd le Français Stéphane Poulhiès sur crevaison et laisse l'échappée filer pour retrouver 55 s à 155 km du final. Après le retour de Poulhiès dans le peloton, Cofidis reprend la chasse mais fini par perdre du terrain et lâche l'effort après une longue partie de manivelles avec l'échappée. L'écart grimpe à min 42 s à 117 km puis min 43 s à 110 km de l'arrivée. Plus tard c'est la formation Colombia qui se met à rouler pour faire descendre l'écart à min 50 s à 80 km puis à min 30 s à 50 km du but sous un nouvel effort de la formation Cofidis. À 30 km de l'arrivée, les échappées n'ont plus que 33 s au moment d'entamer le premier des deux tours de circuit de 15 km qui débute par l’ascension du mur de Laudin ou Sicard attaque mais se fait reprendre quelques kilomètres plus loin. Au deuxième passage du mur, Koretzky et Sicard sont seuls en tête, suivis par Hutarovich alors que les autres sont un peu plus loin et que le peloton n'est qu'à une dizaine de secondes cette fois-ci emmenée par l'équipe FDJ.fr.

Alors que la formation Topsport Vlaanderen-Baloise roule en tête de peloton, Koretzky, Sicard et Hutarovich possèdent 20 s à 10 km puis 34 s à 3 km du terme. Derrière les Français Stéphane Rossetto (BigMat-Auber 93) et Rudy Kowalski (Roubaix Lille Métropole) partent en contre et pointent à 12 s du trio de tête et ont le même écart sur le peloton. Le peloton avale tout le monde dans la dernière ascension mais une chute intervient alors que la formation Europcar mène pour le Français Bryan Coquard. Un nouveau sprint massif se profile au sommet d'une courte côte. Coquard l'emporte devant l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) et le Français Tony Gallopin (Lotto-Belisol) alors que tout le monde est classé dans le même temps par suite de la chute.

Le Belge Sander Helven (Topsport Vlaanderen-Baloise) reste toujours leader avec cinq secondes d'avance sur le Français Benoît Jarrier (Bretagne-Séché Environnement) et douze sur son compatriote Boris Dron (Wallonie-Bruxelles). Degenkolb prend la tête du classement par points, Koretzky celui de la montagne. Coquard et la formation Bretagne-Séché Environnement restent toujours premier de leur classement respectif du meilleur jeune et de la meilleure équipe[29],[30],[31],[32],[33].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Bryan Coquard   Europcar en 3 h 41 min 28 s
2   John Degenkolb Giant-Shimano + m.t
3   Tony Gallopin Lotto-Belisol m.t
4   Sonny Colbrelli Bardiani CSF m.t
5   Arthur Vichot   FDJ.fr m.t
6   Romain Feillu Bretagne-Séché Environnement m.t
7   Carlos Quintero Colombia m.t
8   Jempy Drucker Wanty-Groupe Gobert m.t
9   Björn Leukemans Wantu-Groupe Gobert m.t
10   Tobias Ludvigsson Giant-Shimano m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Sander Helven   Topsport Vlaanderen-Baloise en 14 h 27 min 24 s
2   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement + 5 s
3   Boris Dron Wallonie-Bruxelles 12 s
4   Bryan Coquard   Europcar 14 s
5   John Degenkolb   Giant-Shimano 18 s
6   Nacer Bouhanni FDJ.fr 18 s
7   Arthur Vichot FDJ.fr 26 s
8   Clément Koretzky   Bretagne-Séché Environnement 26 s
9   Yauheni Hutarovich AG2R La Mondiale 28 s
10   Tony Gallopin Lotto-Belisol 30 s

5e étapeModifier

Le contre-la-montre est long de 10,7 km et se court dans les rues d'Alès avec une arrivée au sommet de la colline de l'Ermitage (3 km à 7 % de moyenne). Avant ce chrono, 33 s sépare le leader le Belge Sander Helven (Topsport Vlaanderen-Baloise) du Français Axel Domont (AG2R La Mondiale) treizième. Puis 65 coureurs suivent à 34 s du Belge. Le classement général en est assez ouvert.

Le contre-la-montre est remporté par le Suédois Tobias Ludvigsson (Giant-Shimano) en 15 min 37 s, à une vitesse de 41,233 km/h. Il devance le Français Jérôme Coppel (Cofidis) de quatre secondes et l'Italien Sonny Colbrelli (Bardiani CSF) de onze. Les Français Jérémy Roy et Arthur Vichot, tous les deux membres de l'équipe FDJ.fr, terminent, respectivement, quatrième et cinquième, à quatorze et quinze secondes. Tandis que le premier sprinter, l'Allemand John Degenkolb (Giant-Shimano) les suit au classement de l'étape, à vingt-et-une secondes.

Sa victoire, le dernier jour, permet à Ludvigsson de remporter le classement général, quatre secondes devant Coppel et vingt-et-une devant son coéquipier Degenkolb. Le Suédois met un terme à cinq victoires de rang françaises, et termine, en outre, meilleur jeune de la course. Degenkolb gagne le classement par points, alors que leur formation Giant-Shimano termine meilleur équipe de l'épreuve. Le Français Clément Koretzky (Bretagne-Séché Environnement) s'adjuge, quant à lui, le classement de la montagne[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Tobias Ludvigsson Giant-Shimano en 15 min 37 s
2   Jérôme Coppel Cofidis + 4 s
3   Sonny Colbrelli Bardiani CSF 11 s
4   Jérémy Roy FDJ.fr 14 s
5   Arthur Vichot FDJ.fr 15 s
6   John Degenkolb   Giant-Shimano 21 s
7   Tony Gallopin Lotto-Belisol 27 s
8   Mateusz Taciak CCC Polsat Polkowice 27 s
9   Brice Feillu Bretagne-Séché Environnement 31 s
10   Cyril Gautier Europcar 33 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Tobias Ludvigsson    Giant-Shimano en 14 h 43 min 35 s
2   Jérôme Coppel Cofidis + 4 s
3   John Degenkolb   Giant-Shimano 5 s
4   Benoît Jarrier Bretagne-Séché Environnement 7 s
5   Arthur Vichot FDJ.fr 7 s
6   Jérémy Roy FDJ.fr 14 s
7   Tony Gallopin Lotto-Belisol 23 s
8   Rein Taaramäe Cofidis 33 s
9   Frederik Veuchelen Wanty-Groupe Gobert 36 s
10   Sander Helven Topsport Vlaanderen-Baloise 36 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Tobias Ludvigsson      Suède Giant-Shimano en 14 h 43 min 35 s
2 Jérôme Coppel   France Cofidis + 4 s
3 John Degenkolb     Allemagne Giant-Shimano 5 s
4 Benoît Jarrier   France Bretagne-Séché Environnement 7 s
5 Arthur Vichot   France FDJ.fr 7 s
6 Jérémy Roy   France FDJ.fr 14 s
7 Tony Gallopin   France Lotto-Belisol 23 s
8 Rein Taaramäe   Estonie Cofidis 33 s
9 Frederik Veuchelen   Belgique Wanty-Groupe Gobert 36 s
10 Sander Helven   Belgique Topsport Vlaanderen-Baloise 36 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   John Degenkolb   Giant-Shimano 65
2   Bryan Coquard Europcar 62
3   Romain Feillu Bretagne-Séché Environnement 34

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Clément Koretzky   Bretagne-Séché Environnement 28
2   Arthur Vichot FDJ.fr 22
3   Rémy Di Grégorio La Pomme Marseille 13 20

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
1   Tobias Ludvigsson    Giant-Shimano en 14 h 43 min 35 s
2   Bryan Coquard Europcar + 42 s
3   Yves Lampaert Topsport Vlaanderen-Baloise 48 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Giant-Shimano   Pays-Bas en 44 h 11 min 49 s
2 Cofidis   France + 6 s
3 Bardiani CSF   Italie 28 s

Évolution des classementsModifier

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Étoile de Bessèges Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
    Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa
spécialité
# Indique la meilleure équipe
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape, suivi du
numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi du numéro de
l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais, suivi du
numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1991)
FDJ.fr
FDJ
Num Coureur Pos
1   Arthur Vichot (FRA)   (Route) 5e
2   Jérémy Roy (FRA) 6e
3   Nacer Bouhanni (FRA) NP-5
4   Sébastien Chavanel (FRA) 63e
5   Benoît Vaugrenard (FRA) NP-5
6   Anthony Geslin (FRA) 59e
7   Laurent Pichon (FRA) NP-5
8   Cédric Pineau (FRA) 51e
CCC Polsat Polkowice
CCC
Num Coureur Pos
11   Davide Rebellin (ITA) 11e
12   Adrian Honkisz (POL) 96e
13   Łukasz Owsian (POL) 27e
14   Adrian Kurek (POL) 90e
15   Mateusz Taciak (POL) 87e
16   Jacek Morajko (POL) 93e
17   Maciej Paterski (POL) NP-3
18   Branislau Samoilau (BLR) 99e
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
21   Jérôme Coppel (FRA) 2e
22   Jérémy Bescond (FRA)* 97e
23   Julien Fouchard (FRA) 83e
24   Gert Jõeäär (EST) 106e
25   Guillaume Levarlet (FRA) 48e
26   Stéphane Poulhiès (FRA) 66e
27   Rein Taaramäe (EST)   (Route) 8e
28   Louis Verhelst (BEL) AB-1
Lotto-Belisol
LTB
Num Coureur Pos
31   Vegard Breen (NOR) 60e
32   Sean De Bie (BEL)* 29e
33   Bart De Clercq (BEL) 18e
34   Tony Gallopin (FRA) 7e
35   Maxime Monfort (BEL) 12e
36   Boris Vallée (BEL)* 92e
37   Dennis Vanendert (BEL) 65e
38   Tosh Van der Sande (BEL) 42e
Europcar
EUC
Num Coureur Pos
41   Bryan Coquard (FRA)* 15e
42   Jérôme Cousin (FRA) 75e
43   Jimmy Engoulvent (FRA) 25e
44   Cyril Gautier (FRA) 89e
45   Yohann Gène (FRA) 115e
46   Romain Guillemois (FRA)* 128e
47   Bryan Nauleau (FRA) 17e
48   Romain Sicard (FRA) 16e
Caja Rural-Seguros RGA
CJR
Num Coureur Pos
51   Fabricio Ferrari (URU) AB-4
52   David Arroyo (ESP) 58e
53   Ángel Madrazo (ESP) AB-3
54   Peio Bilbao (ESP) AB-3
55   Karol Domagalski (POL) 46e
56   Fernando Grijalba (ESP)* 36e
57   Rubén Fernández Andújar (ESP)* NP-3
58   Omar Fraile (ESP) 24e
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
61   Samuel Dumoulin (FRA) 30e
62   Maxime Bouet (FRA) AB-4
63   Axel Domont (FRA) 39e
64   Hubert Dupont (FRA) 35e
65   Alexis Vuillermoz (FRA) 86e
66   Yauheni Hutarovich (BLR) 70e
67   Blel Kadri (FRA) 94e
68   Julian Kern (GER) 78e
Giant-Shimano #
GIA
Num Coureur Pos
71   Tobias Ludvigsson (SWE)*    1er
72   Jonas Ahlstrand (SWE) 109e
73   Roy Curvers (NED) 61e
74   John Degenkolb (GER)   3e
75   Dries Devenyns (BEL) 20e
76   Chad Haga (USA) 105e
77   Tom Stamsnijder (NED) 116e
78   Albert Timmer (NED) 69e
Colombia
COL
Num Coureur Pos
81   Edward Díaz (COL)* 62e
82   Luis Largo (COL) 127e
83   Jarlinson Pantano (COL) 56e
84   Carlos Quintero (COL) 19e
85   Jonathan Paredes (COL) AB-2
86   Jeffry Romero (COL) 73e
87   Rodolfo Torres (COL) NP-5
88   Robinson Chalapud (COL) 119e
Wallonie-Bruxelles
WBC
Num Coureur Pos
91   Frédéric Amorison (BEL) AB-3
92   Boris Dron (BEL) 13e
93   Olivier Chevalier (BEL) 102e
94   Antoine Demoitié (BEL) 68e
95   Florent Mottet (BEL)* 124e
96   Loïc Pestiaux (BEL)* 76e
97   Sébastien Delfosse (BEL) 31e
98   Robin Stenuit (BEL) AB-3
Bretagne-Séché Environnement
BSE
Num Coureur Pos
101   Brice Feillu (FRA) 88e
102   Romain Feillu (FRA) 74e
103   Erwann Corbel (FRA)* 64e
104   Vegard Stake Laengen (NOR) 53e
105   Clément Koretzky (FRA)   41e
106   Benjamin Le Montagner (FRA) 120e
107   Christophe Laborie (FRA) 38e
108   Benoît Jarrier (FRA) 4e
Wanty-Groupe Gobert
WGG
Num Coureur Pos
111   Björn Leukemans (BEL) 67e
112   Laurens De Vreese (BEL) NP-4
113   Jempy Drucker (LUX) 43e
114   Jan Ghyselinck (BEL) 23e
115   Michel Kreder (NED) AB-1
116   Wesley Kreder (NED) AB-3
117   James Vanlandschoot (BEL) 103e
118   Frederik Veuchelen (BEL) 9e
BigMat-Auber 93
BIG
Num Coureur Pos
121   Frédéric Brun (FRA) NP-4
122   Flavien Dassonville (FRA)* 72e
123   Alo Jakin (EST) 108e
124   Dimitri Le Boulch (FRA) 123e
125   Théo Vimpère (FRA) 77e
126   Stéphane Rossetto (FRA) 91e
127   Steven Tronet (FRA) 49e
128   Yannis Yssaad (FRA)* AB-3
Topsport Vlaanderen-Baloise
TSV
Num Coureur Pos
131   Eliot Lietaer (BEL) NP-3
132   Sander Helven (BEL) 10e
133   Stijn Steels (BEL) AB-3
134   Edward Theuns (BEL)* 37e
135   Kenneth Vanbilsen (BEL) 110e
136   Tom Van Asbroeck (BEL) 40e
137   Yves Lampaert (BEL)* 21e
138   Arthur Vanoverberghe (BEL) 104e
Roubaix Lille Métropole
RLM
Num Coureur Pos
141   Rudy Barbier (FRA)* 113e
142   Timothy Dupont (BEL) NP-4
143   Julien Duval (FRA) 33e
144   Franck Vermeulen (FRA) 79e
145   Rudy Kowalski (FRA) 32e
146   Romain Pillon (FRA) 125e
147   Jean-Lou Paiani (FRA) 71e
148   Baptiste Planckaert (BEL) 52e
Bardiani CSF
BAR
Num Coureur Pos
151   Stefano Pirazzi (ITA) 14e
152   Francesco Manuel Bongiorno (ITA) 84e
153   Donato De Ieso (ITA) NP-4
154   Edoardo Zardini (ITA) 81e
155   Enrico Barbin (ITA) 26e
156   Sonny Colbrelli (ITA) 82e
157   Angelo Pagani (ITA) 28e
158
La Pomme Marseille 13
LPM
Num Coureur Pos
161   Thomas Rostollan (FRA) 118e
162   Benjamin Giraud (FRA) 98e
163   José Gonçalves (POR) 22e
164   Domingos Gonçalves (POR) 34e
165   Justin Jules (FRA) 129e
166   Yoann Paillot (FRA)* NP-4
167   Evaldas Šiškevičius (LTU) 80e
168   Rémy Di Grégorio (FRA) 55e
An Post-ChainReaction
SKT
Num Coureur Pos
171   Mark McNally (GBR) 57e
172   Jack Wilson (IRL)* 114e
173   Kevin Claeys (BEL) AB-3
174   Ryan Mullen (IRL)* 117e
175   Conor Dunne (IRL)* 112e
176   Laurent Vanden Bak (BEL) 50e
177   Wout Franssen (BEL)* 126e
178   Marcus Christie (IRL)* 107e
Verandas Willems
WIL
Num Coureur Pos
181   Gaëtan Bille (BEL) NP-1
182   Willem Wauters (BEL) 45e
183   Niels Vandyck (BEL) NP-3
184   Nicolas Vereecken (BEL) 47e
185   Olivier Pardini (BEL) 44e
186   Walt De Winter (BEL) AB-3
187   [[]] (nl) (BEL)* 121e
188   Michael Goolaerts (BEL)* AB-3
Itera-Katusha
TIK
Num Coureur Pos
191   Maksim Razumov (RUS) 100e
192   Dmytro Kosyakov (RUS) 122e
193   Mikhail Akimov (RUS)* 101e
194   Dmitrii Ignatiev (RUS) 95e
195   Igor Frolov (RUS) 54e
196   Sergey Nikolaev (RUS) AB-3
197   Kiril Yatsevich (RUS)* 111e
198   Roman Katirin (RUS)* 85e

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Ludvigsson en opportuniste, Coquard marque les esprits », sur chroniqueduvelo.fr,
  2. a et b « Etoile de Bessèges — Ludvigsson, étoile du chrono », sur velo101.com,
  3. a et b « Etoile de Bessèges : Tobias Ludvigsson doublement récompensé face à Jérôme Coppel », sur eurosport.fr,
  4. a et b « Ludvigsson, l'étape et le général ! », sur cyclismactu.net,
  5. a et b « Tobias Ludvigsson remporte le chrono et le général », sur 100pour100-velo.com,
  6. a et b « Tobias Ludvigsson remporte la 5e étape et le général de l’Etoile de Bessèges », sur be-celt.com,
  7. a b c et d « Les détails de l'édition 2014 », sur cyclismactu.net,
  8. a et b « Présentation - Startlist - Equipes - Coureurs - Etapes - Palmarès », sur 100pour100-velo.com,
  9. a b c et d « Passeport pour… l’Etoile de Bessèges », sur velochrono.fr,
  10. a b c et d « Etoile de Bessèges — Le sursaut tricolore », sur velo101.com,
  11. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le 30 janvier 2013)
  12. « 19 équipes seront présentes », sur cyclismactu.net,
  13. « Etoile de Bessèges : Les engagés », sur directvelo.com,
  14. « Gallopin et Monfort leaders pour Lotto-Belisol », sur 100pour100-velo.com,
  15. a et b « Etoile de Bessèges : Vichot et Roy leader de la FDJ.fr », sur eurosport.fr,
  16. « GP La Marseillaise — La Marseillaise n'est plus française », sur velo101.com,
  17. « Etoile de Bessèges — L'invasion belge », sur velo101.com,
  18. « Le Belge Helven règle l'échappée », sur cyclismactu.net,
  19. « Sander Helven s'impose à Beaucaire », sur 100pour100-velo.com,
  20. « Sander Helven remporte la première étape de l’Etoile de Bessèges, L’Irlandais Marcus Christie 6 ème », sur be-celt.com,
  21. « Etoile de Bessèges — Bouhanni ouvre la marque », sur velo101.com,
  22. « N. Bouhanni s'impose au sprint », sur cyclismactu.net,
  23. « Nacer Bouhanni règle le sprint de la 2e étape de l’Etoile de Bessèges », sur be-celt.com,
  24. « Nacer Bouhanni devance John Degenkolb », sur 100pour100-velo.com,
  25. « Etoile de Bessèges — Coquard en forme olympique », sur velo101.com,
  26. « Bryan Coquard débloque son compteur », sur 100pour100-velo.com,
  27. « Coquard ouvre son compteur ! », sur cyclismactu.net,
  28. « Coquard devance Bouhanni sur la troisième étape de l’Étoile de Bessège », sur be-celt.com,
  29. « Etoile de Bessèges — Coquard fait le Mur », sur velo101.com,
  30. « Bryan Coquard double la mise », sur cyclismactu.net,
  31. « Bryan Coquard ne s'arrête plus! », sur 100pour100-velo.com,
  32. « Bryan Coquard brille encore sur l’Etoile de Bessèges », sur be-celt.com,
  33. « Etoile de Bessèges 2014 - Etape 4 », sur cyclismactu.net,

Liens externesModifier