Ouvrir le menu principal

Yoann Paillot

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paillot.
Yoann Paillot
Dunkerque - Quatre jours de Dunkerque, étape 1, 7 mai 2014, départ (A068).JPG
Yoann Paillot lors de la présentation des équipes à la 1re étape des Quatre Jours de Dunkerque 2014 à Dunkerque.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
AngoulêmeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires
Yoann PAILLOT décembre 2018

Yoann Paillot, né le à Angoulême, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Saint-Michel-Auber 93. En 2011, il est devenu champion d'Europe du contre-la-montre espoirs à Offida en Italie.

BiographieModifier

Débuts cyclistes et carrière chez les amateursModifier

En 2009, Yoann Paillot est membre du CO Couronnais en catégorie juniors. Il se classe cette année-là deuxième du Chrono des Nations juniors et troisième du championnat de France du contre-la-montre de cette catégorie, et premier espoir de première année au classement[1].

En 2010, il passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans) et intègre l'équipe de Division nationale 1 Mosaic-Diffusion.com-Top 16, alimentée entre autres par le CO Couronnais. Il est huitième du championnat de France du contre-la-montre espoirs cette année-là.

Il est membre de la même équipe en 2011. Vainqueur du Tour Val de Saintonge[2] et deuxième du Grand Prix de Vassivière, un contre-la-montre comptant pour la Coupe de France des clubs, durant le mois de mai[3], il est sélectionné en équipe de France des moins de 23 ans. Après une première sélection lors du Tour des Pays de Savoie[1], il devient en juillet champion d'Europe du contre-la-montre dans cette catégorie. Aux championnats de France en août, il est deuxième du contre-la-montre espoirs, battu par Johan Le Bon. Aux championnats du monde sur route, qui ont lieu en septembre au Danemark, il se classe treizième du contre-la-montre des moins de 23 ans, un résultat qu'il juge décevant[4]. Il termine sa saison avec une victoire au Chrono des Nations espoirs[5].

En 2012, il se classe troisième du championnat de France du contre-la-montre alors qu'il est encore amateur[6].

Première carrière professionnelleModifier

Au deuxième semestre 2012, Yoann Paillot est engagé comme stagiaire au sein de l'équipe continentale La Pomme Marseille et signe dans la foulée un contrat le liant à cette formation pour la saison suivante[7].

En tant que membre de l'équipe de France, il est médaillé d'or du contre-la-montre aux Jeux méditerranéens puis médaillé d'argent au championnat du monde du contre-la-montre espoirs le dans la région de la Toscane, en Italie. Il s'adjuge également le titre de Champion de France du contre-la-montre espoirs[8].

À la fin de la saison 2014, le site Internet du quotidien La Provence annonce que le coureur prolonge son contrat avec La Pomme Marseille 13[9].

En 2015, il remporte le contre-la-montre par équipes du premier tronçon de la troisième étape du Circuit des Ardennes international.

Retour chez les amateursModifier

Non conservé par Marseille 13 KTM à l'issue de la saison 2015, Yoann Paillot réintègre l'équipe Océane Top 16 en 2016[10]. Au début de l'année, il remporte le Circuit de l'Essor devant son coéquipier Mathias Le Turnier[11], termine second du Tour du Canton de l'Estuaire et troisième du Circuit de la vallée de la Loire. Au mois d'avril, il gagne le classement général de la Boucle de l'Artois après s'être imposé lors du contre-la-montre de cette course par étapes. En mai, il s'impose au Tour du Loiret où il glane une étape et le classement général de l'épreuve. Quelques semaines plus tard, il s'adjuge le titre de champion de France du contre-la-montre amateurs devant Jérémy Cabot et Romain Bacon[12]. Il connait un mois de juillet fastueux où il remporte le Tour des Deux-Sèvres, termine second du Tour d'Auvergne et s'adjuge la dernière étape du Kreiz Breizh Elites[13] le 1er août. Il n'obtient pas d'autres résultats probants durant ce mois mais renoue avec la victoire au Chrono des Achards en septembre[14]. Il devance à cette occasion Sébastien Fournet-Fayard et Thibault Guernalec.

Un temps annoncé dans l'éphémère équipe continentale MG Sporgagne de l'homme d'affaires nordiste Guy Mollet[15] à la fin de l'année 2016, il reste une saison supplémentaire dans les rangs des amateurs. Il renoue avec le succès dès le premier trimestre de la saison 2017 grâce à des victoires obtenues sur le Circuit des plages vendéennes et Nantes-Segré. Ces deux bouquets lui permettent de retrouver l'équipe de France espoirs et le cyclisme professionnel lors du Tour La Provence au mois de février[16] et de la Classic Loire-Atlantique quelques semaines plus tard. En mai, il s'adjuge le contre-la-montre de l'Essor breton et termine troisième du classement général de cette course par étapes. Toujours en mai il remporte le Tour du Loiret pour la seconde fois consécutive. Au mois de juin il gagne la première étape et le classement général de La SportBreizh (manche de la coupe de France DN1) puis décroche un nouveau titre de champion de France du contre-la-montre amateurs[17]. En juillet et en août, il s'octroie deux victoires sur des étapes du Tour des Deux-Sèvres, la Route d'or du Poitou, la nocturne de Jarnac et le Trophée des châteaux aux Milandes.

Seconde carrière professionnelleModifier

Deux jours après sa douzième victoire de la saison, l'équipe Saint-Michel-Auber 93 annonce le 12 août 2017 son arrivée pour la saison 2018[18]. Stéphane Javalet, manager de l'équipe, compte sur ses performances contre la montre pour renforcer son groupe[19].

Pour son retour au sein du peloton professionnel il termine troisième de l'Étoile de Bessèges puis second du Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini au premier trimestre 2018[20]. En juin, il s’adjuge la sixième du championnat de France du contre-la-montre[21]. Un mois plus tard, il est sélectionné par Cyrille Guimard pour représenter la France en août aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[22]. Choisi pour participer à l'épreuve contre-la-montre, il se classe vingtième de cette course remportée par le Belge Victor Campenaerts après avoir chuté sur la deuxième partie du parcours[23]. Quelques jours plus tard il s'impose lors du Prix Marcel Bergereau devant Geoffrey Bouchard[24]. Toujours en août, il termine troisième du Tour Poitou-Charentes derrière Arnaud Démare et Sylvain Chavanel[25].

Au premier trimestre 2019, il termine sixième de l'Étoile de Bessèges, dixième du contre-la-montre du Tour de La Provence et se montre à son avantage lors de la Drôme Classic où il fait partie d'une échappée qui ne sera reprise qu'à quelques dizaines de kilomètres de l'arrivée[26]. Début juin, il débute les Boucles de la Mayenne par une quatrième place sur le prologue mais abandonne dès le lendemain sur une étape disputée dans des conditions dantesques. Il retrouve cette quatrième place lors du championnat de France de contre-la-montre. Fin juillet, il est sélectionné pour représenter la France aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[27]. Il s'adjuge à cette occasion la treizième place du contre-la-montre individuel[28] puis termine sixième de la Polynormande, remportée par Benoît Cosnefroy, dix jours plus tard[29]. Auteur d'un bon contre-la-montre (8e), il prend la cinquième place au classement général du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine.

Palmarès sur routeModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI Asia Tour 315e[30] 368e[31]
UCI Europe Tour 559e[32] 280e[33] 493e[34] 934e[35] 1 173e[36] 1 137e[37] 744e[38]

DistinctionModifier

  • Lauréat du classement Vélo 101-Powertap.fr 2016[39]

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Yoann Paillot en bref », sur directvelo.com, (consulté le 20 mars 2012)
  2. « Tour Val de Saintonge : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 20 mars 2012)
  3. « Grand Prix de Vassivière : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le 20 mars 2012)
  4. « Mondial - Yoann Paillot : « Ce soir, je suis déçu » », sur directvelo.com, (consulté le 20 mars 2012)
  5. « Chrono des Nations - Espoirs : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 20 mars 2012)
  6. « Championnat de France - CLM : Réaction de Yoann Paillot », sur directvelo.com, (consulté le 25 juin 2012)
  7. « Interview de Yoann Paillot », sur velo101.com, (consulté le 23 septembre 2013)
  8. « Cyclisme - Albi Paillot (La Pomme) champion de France Espoirs », sur laprovence.com, (consulté le 23 septembre 2013)
  9. « Cyclisme : les deux dernières recrues de La Pomme-Marseille 13 », sur laprovence.com, (consulté le 10 octobre 2014)
  10. Nicolas Gachet, « Océane Top 16 : Paillot et Saint-Martin de retour », sur directvelo.com, (consulté le 30 octobre 2015)
  11. « L'actu amateur du 15 février », sur velo101.com, (consulté le 15 février 2016)
  12. Nicolas Mabyle, « Yoann Paillot tient son rang », sur directvelo.com, (consulté le 24 juin 2016)
  13. Fédéric Gachet, « Kreiz Breizh Elites - Et. 4 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 1er août 2016)
  14. Frédéric Gachet, « Chrono des Achards : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 24 septembre 2016)
  15. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 10 avril 2017)
  16. Nicolas Gachet, « Tour de La Provence : Paillot retrouve les pros », sur directvelo.com, (consulté le 10 avril 2017)
  17. Nicolas Gachet, « Yoann Paillot : « Je fais chier les Amateurs » », sur directvelo.com, (consulté le 23 juin 2017)
  18. Direct Vélo, « Yoann Paillot repasse pro », sur directvelo.com, (consulté le 13 août 2017)
  19. « Yoann Paillot dans l’équipe pro 2018 – HP BTP – AUBER 93 », sur auber93cyclisme.com (consulté le 15 août 2017)
  20. Jean-Charles Dancerelle, « Grand Prix de Lillers : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 5 mars 2018)
  21. Nicolas Horlait, « Championnat de France – CLM : Pierre Latour écrase l’épreuve et conserve son titre », sur cyclingpro.net, (consulté le 29 juin 2018)
  22. « Championnat d'Europe - Elite H. : La sélection française », sur directvelo.com, (consulté le 30 juillet 2018)
  23. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 août 2018)
  24. Freddy Guérin, « Prix Marcel Bergereau : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 12 août 2018)
  25. « Tour du Poitou-Charentes : Arnaud Démare réalise le Grand Chelem », sur lequipe.fr, (consulté le 25 août 2018)
  26. Nicolas Gachet, « Yoann Paillot : « Un bon mois de février » », sur directvelo.com, (consulté le 4 mars 2019)
  27. Corentin Parbaud, « Championnats d'Europe : la France avec Démare en leader », sur lequipe.fr, (consulté le 1er aout 2019)
  28. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  29. Dominique Turgis, « La Polynormande : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 20 aout 2019)
  30. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  31. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  33. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  34. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  35. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  36. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  37. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  38. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  39. « Classement Vélo 101-Powertap.fr », sur velo101.com (consulté le 12 novembre 2016)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :