Ouvrir le menu principal

Thomas Rostollan

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rostollan.
Thomas Rostollan
Lens - Paris-Arras Tour, étape 1, 23 mai 2014, départ (B035).JPG
Thomas Rostollan lors du départ de la 1reétape du Paris-Arras Tour 2014 à Lens.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (33 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires

Thomas Rostollan, né le [1] à Marseille, est un coureur cycliste français. Professionnel en 2013 et 2014 au sein de l'équipe continentale La Pomme Marseille 13, il est membre de l'AVC Aix-en-Provence en 2015 avant de réintégrer le peloton professionnel pendant deux ans grâce à la formation de l’Armée de terre. Son palmarès comprend notamment plusieurs victoires sur des épreuves organisées par l'UCI dont le Grand Prix Chantal Biya qu'il a remporté en 2008.

BiographieModifier

Débuts cyclistes et carrière amateurModifier

Thomas Rostollan est le petit-fils de Louis Rostollan, vainqueur du Critérium du Dauphiné libéré en 1958 et équipier de Jacques Anquetil lors de quatre de ses cinq victoires sur le Tour de France. Son père, Marc, a également été cycliste amateur.

Thomas Rostollan commence le cyclisme à l'âge de 17 ans, à la Pédale gombertoise, dans le quartier marseillais de Château-Gombert où il habite. L'année suivante, il rejoint Benjamin Giraud à l'AVC Aix-en-Provence. Il court ensuite pendant deux saisons avec le Chambéry CF, en poursuivant ses études en management des unités commerciales[2]. Avec cette équipe, il remporte en 2006 la quatrième étape du Tour de La Réunion.

En 2007, souhaitant retrouver un club du sud-est de la France après avoir décroché son diplôme, il s'engage au Vélo-Club La Pomme Marseille[2]. Il gagne durant cette saison le contre-la-montre par équipes du Cinturó de l'Empordà.

Lors de la saison 2008, il rejoint l'AVC Aix-en-Provence. Il termine deuxième du Grand Prix de Peymeinade mais surtout remporte en fin de saison le Grand Prix Chantal Biya au Cameroun.

En 2009, il gagne une étape du Tour de Navarre.

En 2011, il s'impose lors du Tour de la Manche, course par étapes figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour.

2012 - 2014 : première carrière professionnelleModifier

 
Rostollan au départ de la 1re étape des quatre jours de Dunkerque 2014

En août 2012, Thomas Rostollan est recruté par l'équipe continentale La Pomme Marseille afin d'y devenir coureur professionnel l'année suivante[3].

En 2014, il remporte le classement par points du Tour du Gévaudan Languedoc-Roussillon. Non conservé par ses dirigeants à l'issue de la saison, il annonce au mois de septembre qu'il signe un contrat en faveur de l'AVC Aix-en-Provence pour y tenir un rôle de capitaine de route auprès des jeunes coureurs du club et préparer sa reconversion professionnelle[4].

2015 : le retour chez les amateursModifier

Au mois d'avril de la saison cycliste 2015, il remporte le classement du meilleur grimpeur lors du Tour du Loir-et-Cher après avoir porté le maillot de leader de ce classement spécifique pendant une étape lors du Circuit des Ardennes international. En mai il glane son premier succès de l'année lors de la troisième étape du Tour du Jura. Un mois plus tard il devient champion de France amateur du contre la montre. Il effectue les 42,7 km en une heure et 22 secondes et s'impose devant Anthony Perez et Romain Bacon[5]. Cette performance lui permet d'être sélectionné au sein de l'équipe de France de cyclisme sur route pour disputer la Polynormande où il remporte le classement des grimpeurs[6]. En fin de saison il s'aligne au départ du Tour cycliste de La Réunion avec ses coéquipiers de l'AVC Aix-en-Provence et s'illustre en remportant les 1re, 7e (contre-la-montre) et 8e étapes ainsi que le classement général et le classement par points de l'épreuve[7].

2016 - 2017 : seconde carrière professionnelleModifier

Ses bonnes performances de l'année 2015 permettent à Rostollan de signer un contrat avec l'équipe continentale française Armée de terre et de retrouver le peloton des coureurs professionnels[8],[9]. Au premier semestre, il gagne la sixième étape du Tour de Bretagne. En juillet, il chute lourdement lors du Grand Prix Torres Vedras, au Portugal, et souffre de fractures à une clavicule et une côte[10].

Dans l’impossibilité de retrouver un contrat professionnel après l’annonce tardive de la dissolution de la formation Armée de terre cyclisme, il décide d’arrêter sa carrière de coureur à la fin de l’année 2017.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI Europe Tour 442e[11] nc[12] 302e[13] nc[14] nc[15] 1 039e[16]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

  1. « Thomas Rostollan », sur avcaix.com (consulté le 11 mars 2011)
  2. a et b « Thomas Rostollan "Concilier le plaisir d'être entre potes et la performance" », sur veloclublapomme.com (consulté le 6 septembre 2012)
  3. « Thomas Rostollan néo-pro à La Pomme Marseille », sur directvelo.com, (consulté le 5 septembre 2012)
  4. « Thomas Rostollan de retour à l'AVC Aix-en-Provence », sur directvelo.com, (consulté le 29 septembre 2014)
  5. « Vidéo : Rostollan comme dans un rêve », sur directvelo.com, (consulté le 5 août 2015)
  6. Dominique T, « Thomas Rostollan fait briller le maillot », sur directvelo.com, (consulté le 5 août 2015)
  7. Nicolas Mabyle, « Une saga Rostollan à la Réunion », sur directvelo.com, (consulté le 8 octobre 2015)
  8. Nicolas Gachet, « Poulhiès et Rostollan à l'Armée de terre », sur directvelo.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  9. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 27 octobre 2015)
  10. « Thomas Rostollan : « La frayeur de ma vie » », sur directvelo.com, (consulté le 14 juillet 2016)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :