Roland Armontel

acteur français
Roland Armontel
Description de l'image Image manquante.jpg.
Nom de naissance Auguste Louis Magnin
Naissance
Vimoutiers, Orne
Nationalité Flag of France.svg Française
Décès (à 78 ans)
15e arrondissement de Paris
Profession Acteur

Auguste Louis Magnin dit Roland Armontel ou Armontel, né le à Vimoutiers[1] et mort le dans le 15e arrondissement de Paris, est un comédien français de théâtre et de cinéma.

BiographieModifier

Il débute très jeune grâce à son grand-père, qui possédait trois théâtres ambulants. Quelques jours après sa naissance, il « interprète » l'Enfant Jésus. Par la suite, son oncle lui fait jouer de petits rôles, comme Cosette dans Les Misérables. Enfant, il se produit aussi au cinéma dans des films Max Linder[2].

Alors qu'il jouait dans la pièce Arsène Lupin à Bruxelles, on lui conseille de monter à Paris. Les débuts sont difficiles mais il réussit à intégrer la troupe de Pile ou face de Louis Verneuil aux côtés d'Elvire Popesco et à être embauché par Max Maurey au théâtre des Variétés[2].

Au théâtre, il se produit dans de nombreuses pièces, en particulier  : Le Train pour Venise de Louis Verneuil, Les Jours heureux de Claude-André Puget, Bichon de Jean de Létraz, La Bonne Soupe de Robert Thomas, Messieurs mon mari, Mon bébé, Il faut marier maman, Une femme par jour, etc. Créateur de 129 pièces, il joua 300 rôles au théâtre au cours de sa carrière[2].

Sous l'Occupation, il dirige le théâtre de Paris[2].

Au cinéma, il apparaît dans plus de 80 films entre 1932 et 1979. Son premier vrai rôle est dans Touchons du bois (1925). Dans Les Gaîtés de l'escadron, il tourne aux côtés de Jean Gabin, Fernandel et Raimu. Même si la critique le salua pour son rôle de Célestin dans Le silence est d'or (1947) de René Clair, il resta cantonné aux seconds rôles[2].

Il est inhumé dans le cimetière d'Arcachon[3] (carré 35), ville où il aimait passer ses vacances[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

ComédienModifier

Metteur en scèneModifier

BibliographieModifier

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus 694 portraits, 2147 noms, Mormoiron, Y. Foucart, , 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7, OCLC 494530531)
  • Biographie par Aimé Nouailhas sur le site de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, 24 juillet 2014.

Notes et référencesModifier

  1. Archives en ligne de l’état civil de l'Orne, commune de Vimoutiers, acte de naissance no 82 avec mention marginale de décès, année 1901 (pages 39/75 et 40/75).
  2. a b c d e et f « 150 ans d’histoire au cimetière d’Arcachon », sur Société historique et archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch, (consulté le ).
  3. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (présentation en ligne).

Liens externesModifier