Henri Calef

réalisateur et scénariste français

Henri Calef est un réalisateur et scénariste français né le à Plovdiv (Bulgarie) et mort le .

BiographieModifier

Juif originaire de Bulgarie, il est assistant de Pierre Chenal. Proche du Parti communiste français, il refuse de porter l'étoile jaune durant l'Occupation et se cache en France avec l'aide de plusieurs scénaristes sur la Côte d'Azur, dont Serge de Poligny pour qui il collabore à La Fiancée des ténèbres[1]

Il écrit son premier film majeur avec Charles Spaak, Jéricho (film), consacré à des résistants dans la prison d'Amiens[1], ce qui lui vaut, avec l'adaptation de Chouans, une « petite réputation »[2]. Il fait tourner ensuite Anouk Aimée pour la première fois, dans La Maison sous la mer[1].

Henri Calef est membre du jury lors du Festival de Cannes 1954.

En 1963, il réalise L'Heure de la vérité, en collaboration avec Edgar Morin et Maurice Clavel, histoire un ancien commandant de camp de concentration nazi se faisant passer pour un rescapé de la Shoah en Israël[1]. Il tente un retour en 1971 avec Féminin, féminin[2].

Il écrit également des ouvrages historiques[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

En tant qu'assistant réalisateur
En tant que réalisateur

TélévisionModifier

En tant que réalisateur

PublicationsModifier

  • Henri Calef, Jean Moulin, une vie : 20 juin 1899-21 juin 1943, Paris, Plon, , 430 p. (ISBN 2-259-00598-5)
  • Henri Calef, Le Sabordage de la Troisième République, Paris, Perrin, , 475 p. (ISBN 2-262-00519-2, ISSN 0981-7859)

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Voyages à travers le cinéma français : les méconnus, documentaire de Bertrand Tavernier, diffusé le .
  2. a b et c Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma : les réalisateurs, Bouquins, Robert Laffont, 2003

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Marie Calef et Philippe Esnault, Henri Calef : cinéma sans étoile, Paris, Pilote 24, coll. « Les Indépendants du Ier siècle / L'Image et la Mémoire », (ISBN 978-2-912347-34-3).

Liens externesModifier