Yves Allégret

cinéaste français
Yves Allégret
Yves Allégret en 1953, à la Mostra de Venise (Italie).
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Yves Édouard AllégretVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Conjoints
Simone Signoret (de à )
Michèle Cordoue (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Distinction
Archives conservées par
Œuvres principales

Yves Allégret est un réalisateur français, né le à Asnières-sur-Seine (actuellement dans les Hauts-de-Seine) et mort le à Jouars-Pontchartrain (Yvelines). Il a parfois tourné sous le pseudonyme d’Yves Champlain.

Biographie modifier

Origines modifier

Yves Édouard Allégret naît le au no 25 de la rue d'Anjou à Asnières-sur-Seine[2],[3],[4], commune alors dans le département de la Seine, de Élie Jean Baptiste Allégret, 40 ans, pasteur missionnaire au Congo français, et de Suzanne Ehrhardt[a], 36 ans, sans profession, son épouse[2].

Carrière modifier

Frère cadet du cinéaste Marc Allégret, Yves Allégret débute en 1930 comme assistant réalisateur aux côtés de son frère, puis occupe différents postes avec d'autres réalisateurs, parmi lesquels figure Jean Renoir. Parallèlement à cette formation à pied d'œuvre, il réalise ses premiers courts-métrages et fait partie du Groupe Octobre.

Au début de la seconde guerre mondiale en , il est mobilisé. En 1941, il tourne en zone libre son premier long métrage Tobie est un ange, mais le négatif est partiellement détruit lors d'un incendie. Il se fait remarquer ensuite avec des films d'une grande noirceur poétique comme Dédée d'Anvers ou Manèges écrits par Jacques Sigurd, avec Simone Signoret dans le premier rôle féminin, son épouse à cette époque.

 
Le général Michel Malaguti donnant des conseils au réalisateur Yves Allegret (à droite) lors du tournage des Démons de l'aube.

En 1957, Alain Delon interprète son tout premier rôle dans son long métrage, Quand la femme s'en mêle.

Vie privée modifier

Le à Paris 7e, Yves Allégret épouse Renée Louise Marguerite Naville[2] (née à Paris 7e en 1909, morte à Bonneville en 2000)[5], de laquelle il divorce le [2] et dont il a un fils né en 1936 — Gilles Allégret— qui, sous le pseudonyme de « Gilles Gallion », entame une carrière d'acteur (Mam'zelle Nitouche mis en scène par son père et Les Grandes Manœuvres de René Clair), avant de disparaître brutalement en 1955 dans un accident de voiture.

De 1948 à 1951, Yves Allégret est marié à Simone Signoret[2]. Ils ont une fille, Catherine Allégret. Par cette descendance, ils sont les grands-parents de l'animateur de télévision Benjamin Castaldi que Catherine Allégret a eu avec l'acteur Jean-Pierre Castaldi. De son côté, Yves Montand adopte Catherine après la mort de Simone Signoret en 1985.

À partir de 1951, sa troisième et dernière épouse Michèle Cordoue, joue dans plusieurs de ses films, parmi lesquels, Les Orgueilleux.

Mort modifier

Yves Allégret meurt d'une crise cardiaque[4] le à Jouars-Pontchartrain[2],[3] dans les Yvelines. Son corps est incinéré et ses cendres confiées à la famille.

Sa dernière épouse Michèle Cordoue meurt moins de quatre mois après lui. Certaines sources estiment qu'ils reposent tous deux au cimetière de Jouars-Pontchartrain (dans les Yvelines), où ils ont résidé[6] mais la localisation effective du lieu de leur inhumation n'est pas attestée[7]. Monsieur Yves Allégret et son épouse ne sont pas inhumés au cimetière de Jouars-Pontchartrain.

Filmographie modifier

Assistant réalisateur modifier

Réalisateur modifier

Chef costumier modifier

Théâtre modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. L'orthographe Erhardt (avec une seule fois la lettre H) est plus fréquente. Mais le nom de famille avec deux fois la lettre H est néanmoins utilisé : voir Ehrhardt (de). Une musicienne allemande du début du XXIe siècle porte d'ailleurs ce nom précisément, à la lettre Z près pour le prénom : Susanne Ehrhardt (de).

Références modifier

  1. « http://www.cineressources.net/repertoires/archives/fonds.php?id=meunier »
  2. a b c d e et f Archives départementales des Hauts-de-Seine - Registre des naissances de la commune d'Asnières-sur-Seine, « Acte de naissance n° 485 du 13 octobre 1905 d'Yves Édouard Allégret », voir les mentions marginales, sur archives.hauts-de-seine.fr (consulté le ) : « 
    Marié à Paris 7e le avec Henriette, Charlotte, Simonne, Kaminker
    Divorcé de Henriette Charlotte Simonne Kaminker le  »
  3. a et b Insee, « Fiche de Yves Édouard Allégret dans le fichier des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le )
  4. a et b Les Gens du cinéma, « Fiche d'Yves Édouard Allégret », sur lesgensducinema.com (consulté le )
  5. Insee, « Renée Louise Marguerite Naville dans le fichier des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le )
  6. Bertrand BEYERN, Guide des tombes d'hommes célèbres, Cherche Midi, , 385 p. (ISBN 978-2-7491-2169-7, lire en ligne)
  7. Collectif Sarka-SPIP, « JOUARS-PONTCHARTRAIN (78) : cimetière - Cimetières de France et d'ailleurs », sur www.landrucimetieres.fr (consulté le )
  8. Robert Collon sur data.bnf.fr

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • André Encrevé, « Yves Allégret », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 43-44 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes modifier