Ouvrir le menu principal

Une femme par jour

film sorti en 1949
Une femme par jour
Réalisation Jean Boyer
Scénario Jean Boyer
Serge Veber
Acteurs principaux
Sociétés de production Hoche Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 98 minutes
Sortie 1949

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une femme par jour est un film français réalisé par Jean Boyer, sorti en 1949.

SynopsisModifier

Guy de Kerentrec est un jeune héritier oisif. Au casino il ruine littéralement le prince arabe Ali Bey qui voulant se refaire se retrouve avec une énorme dette de jeu. Ce dernier promet de rembourser dans quelques jours quand il aura trouvé l'argent. Par ailleurs la duchesse de Kerentrec arrange le mariage de sa filleule Sabine avec Guy qui est attendu au château pour les présentations devant un parterre d'invités. Guy se fait attendre et finit par envoyer un télégramme expliquant qu'il à mieux à faire que de se rendre à ce genre de réception. Excédée la duchesse part s'expliquer avec son neveu suivi de son majordome Léon. Sabine part également mais seule. Après quelques explications entre la tente et le neveu qui n'aboutissent pas, Guy charge Léon d'aller récupérer sa dette chez le prince. Le prince s'en avère incapable, Léon a alors l'idée de prendre en gage les épouses du prince jusqu'au réglemente de la somme due. Toutes les femmes du prince acceptent à l'exception de Brigitte qui s'enfuit. Sabine (que Guy n'a jamais vu) prend alors sa place. S'en suivra une très longue séquence dans laquelle la duchesse mettre tout en oeuvre pour empêcher Guy de coucher avec ses demoiselles... et au bout d'une semaine de frustrations il se jettera dans les bras de Sabine en lui promettant un amour éternel

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Si le film défend une morale très traditionnelle, il n'en renferme pas moins une audace rare pour l'époque, en nous laissant sous-entendre que Aïcha et Chrysis, deux des épouses du prince ont bien plus que des affinités l'une pour l'autre.

Liens externesModifier