Henri Glaeser

cinéaste français
Henri Glaeser
Naissance
Paris
Nationalité Française
Décès (à 78 ans)
Paris
Profession cinéaste et réalisateur de télévision
Films notables

Henri Glaeser, né le à Paris et mort le à Paris, était un cinéaste et réalisateur de télévision français. Il est le fils de l'avocat Léo Glaeser et le frère du mathématicien Georges Glaeser.

CarrièreModifier

D'abord photographe d'art, de mode et réalisateur publicitaire, il signe ensuite des films de genres variés : L'Homme aux chats CM (1969, drame surréaliste), La Main (1969, thriller psychologique), Une larme dans l'océan (diffusé aux Etats-Unis sous le titre A tear in the ocean ,1972, un drame historique) ou encore Andréa (1976, satire d'Emmanuelle).

L'Homme aux chats et Une larme dans l'océan furent présentés au Festival de Cannes, le dernier s'étant vu décerner une étoile de cristal (pré-césar catégorie Grand Prix). Une larme dans l'océan fut également présenté au Moma - Museum of Modern Art - à New York avant d'être référencé parmi les sujets de philosophie du baccalauréat Français.

Décrit par le Los Angeles Times comme « un trésor enfoui déterré et qui vous renverse »[réf. nécessaire], par le New York Times comme « un film à la fois efficace et provocateur »[réf. nécessaire], par le journal La Croix comme « un film puissant et universel »[réf. nécessaire], par le magazine Elle comme « un film dont la pureté fait honneur au cinéma » il fut également prisé par André Malraux, Ionesco, Gilles Jacob (L'Express)[réf. nécessaire]... (réf: dossier de presse consultable à la BNF, voir lien externe et extrait ci-après)

Magazine ELLE Une Larme dans l'Océan d'Henri Glaeser - Une communauté juive en Pologne à l'heure des persécutions. Faut-il lutter ou céder ? S'abandonner aux desseins de dieu ou s'opposer à la folie des bourreaux ? Plier ou résister ? Questions que pose Henri Glaeser avec infiniment de pudeur, de sensibilité et d'émotion dans ce film dont le tact, la ferveur, la pureté font honneur au cinéma.

L'EXPRESS Gilles Jacob a vu Une Larme dans l'Océan. - Voici une œuvre rare, sensible, généreuse. La chronique de la vie d'une communauté juive, en Pologne, à l'heure des ghettos. Aux prises avec les nazis, mais aussi avec les paysans aux côtés de qui ils résistent, et avec les traditions séculaires. Henri Glaeser ( "La Main" ) pose sans emphase le dilemme des persécutés de la dernière guerre. Fallait-il céder à la résignation et se soumettre à la loi divine ? Ou mourir debout, en kamikaze de la dignité ? .... Dans l'Océan de violence et de vulgarité du cinéma contemporain, une larme de ferveur et de spiritualité, c'est toujours bon à recueillir.

Le Figaro littéraire Par Eugène Ionesco - ... c'est le film le plus douloureux, le plus profond, le plus tragique, le plus pensé que l'on puisse voir en ce moment...

France Soir Par Robert Chazal - "La Grandeur de la tragédie"

L'HUMANITÉ Par Albert CERVONI - "C'est un très beau film que celui d'Henri Glaeser, l'intimité du récit, l'intelligence de la mise en scène, le refus des effets excessifs ou conventionnels nous font tout admettre..."

Los Angeles Times By Charles Chaplin (Time Entertainment Editor) Unearthing à Buried Treasure Whatever else it does, if a film festival does not offer a sense of discovery, it has failed. The real thrill is not in the reconfirmation that masterpieces are masterpieces or that great directors make great movies; it lies in stumbling with a lonely, quirky film with an unfamiliar tittle by an unknown hand and be knocked out by it... And for me one of the most engaging and encouraging has been Henri Glaeser’s « a tear in the ocean » ...

Malgré ce succès d'estime, ses longs-métrages n'ont pas rencontrés de succès publics ; Glaeser s'oriente ensuite vers la réalisation d'émissions et de documentaires pour la télévision parmi lesquels un documentaire sur Michel Platini, Versailles, Les Jardins, Beaubourg, Les nouveaux seigneurs, Les mauvais démons, série Moi Je ... et devient parallèlement l'un des photographes phares de Van Cleef et Arpels (réf: voir lien externe)[réf. nécessaire].

Également scénariste et producteur (Les Films Oniris puis Sphéra films), il écrira notamment deux long-métrages "Le Roi et la Reine" (Épopée historique qui se déroule en Espagne) et "Hôtel Astoria" (Une histoire d'amour dans la Russie Tsariste)-le dernier bénéficiant d'une avance sur recettes- mais qui, somme toute, n'aboutiront pas.

Il reçoit un césar pour un court-métrage de fiction avec Hélène Vallier, sœur de Marina Vlady.

DÉCÈS

LE FIGARO (jeudi , page 11 "Henri Glaeser Photographe et témoin - Il était courageux, intellectuellement, moralement, physiquement. Si son métier l'avait conduit du côté de la réalisation et de la photographie, cet homme noble avait aussi consacré sa vie à la défense de la mémoire de son père... Un honnête homme de notre temps."

L'HUMANITE (jeudi, 30, Août, 2007 "Mort du cinéaste Henri Glaeser - ...Homme de grande culture et d'engagement, il avait réalisé sur ce thème le film Une larme dans l'océan, pour lequel il obtint, en 1973, le prix de cristal de l'Académie du cinéma. Photographe et cinéaste, Henri Glaeser avait toute sa vie combattu les souffrances humaines, ne cessant d'en témoigner..."

LE MONDE (publié le à 15h53 "Photographe et réalisateur, Henri Glaeser est mort lundi . Né à Paris le , l'auteur de la poupée , Hans Bellmer(1959), ou encore de La Main (1969), homme de grande culture et de caractère, avait marqué en 1994 le procès de Paul Touvier..."

LIBERATION ( "...D'abord photographe de mode, il signa des films dans des genres variés..."

FilmographieModifier

Courts métragesModifier

Longs métragesModifier

RécompensesModifier

FamilleModifier

Il a eu trois enfants: François, Laurent et Lisa. Son épouse, Phyllis Sloane Glaeser, était directrice exécutive du comité scientifique international CODATA, et dans un tout autre registre, produira le dernier album de Bob Lenox "Romance"au cours de sa retraite. (voir lien ext.)Son frère aîné Georges Glaeser, mathématicien, directeur de l'IREM, est l'auteur du théorème de Glaeser. Son père Léo Glaeser, avocat, fut l'une des victimes de l'exécution des sept Juifs au cimetière de Rillieux donnant suite au procès Touvier qui le verra condamné pour complicité de crimes contre l'humanité. [réf. nécessaire]

L'avocate de Henri Glaeser, Maître Marina Cousté, a également beaucoup contribué à la juste et sévère condamnation de Paul Touvier.

Effectivement, l'avocat de ce dernier, maître Jacques Trémolet de Villers, a singulièrement tenté de faire croire que "s'opposer à la relaxe de Paul Touvier reviendrait à s'opposer à l'église" sous prétexte qu'une partie l'avait dissimulé, voire soutenu (même auprès du Président Georges Pompidou...), au cours de sa cavale.

Or Maître Marina Cousté, catholique revendiquée, mère de l'animateur Raphaël de Casabianca et fille de Pierre-Bernard Cousté - longtemps député de Lyon -, a souligné l'aspect minoritaire de cette "protection", tout en saluant l'église de l'évangélisme et non celle d'une tradition religieuse dévoyée.

Concernant le délai de 50 ans de la condamnation, Paul Touvier n'ayant jamais eu ou manifesté le moindre regret quant à ses crimes, encore moins une sollicitation de pardon, il n'y avait, semble-t-il en toute logique, pas lieu de le lui accorder.

Henri Glaeser déclarait à l'issue du verdict:

"Ça peut peut-être faire réfléchir les petits Touvier d’aujourd’hui qui dans le monde entier rentrent dans des polices parallèles pour arrêter, torturer, faire le sale boulot pour les régimes d’exception qui renversent un Etat de droit. Ça peut peut-être les faire réfléchir parce que ça leur montrera que 50 ans après, on peut leur demander des comptes."

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

http://www.gaumontpathearchives.com/index.php?urlaction=doc&id_doc=220517

https://www.europe1.fr/culture/Deces-du-chanteur-americain-Bob-Lenox-492636.amp

  • Riss, Le Procès Touvier, hors série Charlie Hebdo no 1, préface de Cavanna,