Ouvrir le menu principal

Pierre Palmade

acteur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmade.
Pierre Palmade
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Palmade à la cérémonie des Molières 2014.
Naissance (51 ans)
Bordeaux, Gironde, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Humoriste
Acteur

Pierre Palmade, né le à Bordeaux, est un humoriste et acteur français.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Pierre Palmade naît le 23 mars 1968 à Bordeaux (Gironde). Sa mère, issue d'une famille originaire tant de Paris, de Houplines (Nord), de Nantes que de Fontenay-le-Comte[1], est professeur d'anglais, tandis que son père est un médecin originaire des Pyrénées-Orientales[1].

C'est dans sa ville natale qu'il grandit, entouré de deux sœurs[1], et fait ses études, d'abord à l'école Paul-Antin, puis au collège Alain-Fournier et au lycée Michel-Montaigne.

Débuts et succèsModifier

Pierre Palmade est découvert lors de la Nuit du théâtre de Bordeaux (juin 1987) organisée par Jean-Pierre Terracol, directeur artistique du théâtre La Lucarne, il joue ensuite dans son spectacle et ses sketches Sucré, salé, qui rencontre un succès local. Il part ensuite à Paris[réf. nécessaire].

Il apparaît pour la première fois à la télévision en 1988 dans l'émission la Classe sur FR3[2] où il rencontre nombre de ses futurs camarades (notamment Michèle Laroque et Jean-Marie Bigard).

Il écrit en 1991 une pièce pour Jacqueline Maillan, Pièce montée[3].

Après de très nombreux succès en one-man-show (Ma Mère aime beaucoup ce que je fais, On s'connaît ?, Passez me voir à l'occasion), il triomphe ensuite avec Michèle Laroque dans deux spectacles coécrits avec sa complice Muriel Robin : Ils s'aiment (1996) et Ils se sont aimés (2001). Ces spectacles seront plusieurs fois nommés aux Molières et aux Victoires de la musique.

Il écrit également pour d'autres artistes tels Jean-Marie Bigard, Mimie Mathy et Guy Bedos. Il inspire et coécrit notamment tous les sketches des one-woman-shows de Muriel Robin. Il écrit les dialogues du film Pédale douce (1996). Il écrit et joue en 1995 la pièce Ma sœur est un chic type avec Dominique Lavanant.

 
Pierre Palmade au festival de Cannes 1994.

De 1993 à 2009, 2013, 2015 et 2016, il participe également aux spectacles des Enfoirés.

En 1998, il joue le rôle du barde Assurancetourix dans Astérix et Obélix contre César.

En 2001, il sort le single J'te flashe, j'te love, coécrit avec Jean Michel Jarre[4]. Mais, après le one-man show best of Mes premiers adieux (2000), les envies de Palmade se portent davantage vers la comédie : Au secours, j'ai 30 ans ! (2004), Trois pères à la maison (2004)...

Le renouveauModifier

 
Pierre Palmade en 2004.

Pierre Palmade participe en 2005 à l'émission En terre inconnue présentée par Frédéric Lopez qui l'emmène 10 jours au Niger à la découverte des girafes et du peuple Touareg.

À 37 ans, Pierre Palmade décide en effet de « changer de vie ». Il rompt avec une vie très festive[5] et se tourne dans le même temps vers de jeunes comédiens. En 2005, il met ainsi en scène deux jeunes comédiens (Brice Hillairet et Cédric Cizaire) dans Ils jouent Palmade. Ils reprennent sur la scène du Point-Virgule quelques textes de son début de carrière.

De à , il joue aux côtés d'Isabelle Mergault, la pièce Si c'était à refaire de Laurent Ruquier, au théâtre des Variétés. C'est après l'avoir vu dans cette pièce que Pierre Richard lui demande d'écrire une pièce pour eux deux. Il lui présente Christophe Duthuron avec qui Pierre Palmade écrit Pierre et fils[6], spectacle que les deux Pierre jouent avec succès de 2006[7] à 2008, puis la pièce de théâtre Fugueuses (2007), interprétée par Line Renaud et Muriel Robin.

De septembre à décembre 2007, il présente Made in Palmade sur France 3 chaque dimanche à 20 h 20. L'émission est arrêtée faute d'audience[8] mais Pierre Palmade décide d'écrire une pièce pour les participants de l'émission et pour lui-même[9]. Le , il fait ainsi sa grande rentrée sur la scène du théâtre Fontaine avec Le Comique[10], pièce dont il est l'auteur et qu'il interprète avec sa troupe de jeunes comédiens : Delphine Baril, Anne-Élisabeth Blateau, Noémie de Lattre, Bilco, Sébastien Castro, Jean Leduc et Arnaud Tsamere. Une pièce mise en scène par Alex Lutz où Pierre Palmade évoque de manière assez autobiographique, mais avec toute la dérision qu'on lui connaît, sa vie festive passée.

Il joue le rôle de Jacques Chazot en 2008 dans Sagan de Diane Kurys aux côtés de Sylvie Testud.

Il écrit la chanson Tu le reconnaîtras qui figure sur l'album Exhibition (2010) de Quentin Mosimann.

Le , a été diffusé Le Grand Restaurant[11], un divertissement sur France 2 en prime time écrit et joué par Pierre Palmade. Il s'agit d'un nouveau genre de divertissement relatant la vie d'un grand restaurant. Les personnages sont des célébrités du cinéma, du théâtre et de la chanson, mais avec des rôles écrits sur mesure par Pierre Palmade. L’émission s’est imposée en tête des audiences de première partie de soirée en rassemblant 4,89 millions de téléspectateurs soit 22 % de part d’audience moyenne[12]. Cette émission a été réalisée par Gérard Pullicino.

 
L'Amour sur un plateau à l'affiche du Théâtre de la Porte-Saint-Martin.

Après 10 ans, Pierre Palmade revient seul en scène dans un one-man-show intitulé J’ai jamais été aussi vieux[13], joué du 7 au [2] au Palace à Paris puis du 11 décembre au aux Bouffes-Parisiens, ainsi qu'en tournée en France, Suisse, Belgique et Maroc.

Il enchaîne à partir du une nouvelle comédie de et avec Isabelle Mergault, L'Amour sur un plateau, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

Le , un deuxième numéro du Grand Restaurant est diffusé sur France 2, toujours écrit par Pierre Palmade et réalisé par Gérard Pullicino.

En juillet 2013, il joue au théâtre Tristan-Bernard, dans L'Entreprise, de et par la Troupe à Palmade, des textes coécrits par Bilco, Anne-Élisabeth Blateau, Guillaume Clerice, Julien Ratel et Sarah Suco[14].

Il est également à l'affiche de sa nouvelle pièce, Le Fils du Comique, qu'il joue à partir du 27 septembre 2013 avec Anne-Élisabeth Blateau et Camille Cottin au théâtre Saint-Georges, dans une mise en scène d'Agnès Boury[15].

Il écrit plusieurs chansons pour Rose Laurens sur l'album de cette dernière, intitulé A.D.N. et paru en avril 2015.

Le , il devient sociétaire de l’émission radiophonique Les Grosses Têtes, sur RTL.

Vie privéeModifier

Pierre Palmade épouse en 1995 la chanteuse Véronique Sanson. Ils divorcent six ans plus tard[16].

À la suite de son divorce, des rumeurs insistantes circulent sur son homosexualité. Elles seront confirmées quelques années plus tard par Pierre Palmade lui-même[2],[a]. En 2010, dans son one-man show J’ai jamais été aussi vieux, il affirme : « Boujenah, Elmaleh, Jamel ont bâti leurs spectacles sur leurs racines, leur identité, eh bien moi, mon identité, c’est mon homosexualité »[17]. En septembre 2018, il confirme son homosexualité dans le magazine Têtu[16].

Affaires judiciairesModifier

En 1995, Pierre Palmade est condamné à une amende de 20 000 francs pour « usage de stupéfiants »[18].

En , il est interpellé à la suite d'un différend avec un jeune majeur étranger en situation irrégulière de 19 ans, avec qui il a passé la nuit sur fond d'alcool et de cocaïne[19],[20]. Après une enquête de flagrance, sa garde à vue est levée et son accusateur reconnaît avoir menti[21],[22]. Pierre Palmade fait cependant l'objet d'une procédure dite de plaider-coupable pour « usage et acquisition de stupéfiants »[23].

Dans un message posté sur les réseaux sociaux, il parle d'un week-end « un peu dingu[e] où [il a] fait les frais d’une mauvaise rencontre » et indique vouloir « se remettre au travail le plus vite »[24]. Son accusateur est remis en liberté après deux jours de garde à vue et doit se soumettre à un contrôle judiciaire qui comprend une obligation de soins et l’interdiction d’entrer en contact avec l’humoriste[24].

Par la suite, dans un entretien aux journalistes du Monde et du Parisien, il confie qu'il a « fait une mauvaise rencontre dans un bar », résultant de sa rechute dans ce qu'il appelle une « maladie illégale » qu'est la prise de stupéfiants et plus particulièrement, la cocaïne pour laquelle il a déjà fait deux cures de désintoxication, la première ayant duré trois jours, la deuxième trois semaines, et affirme « Les problèmes d’alcool et de drogue, je souhaite, je veux, je prie pour qu’ils soient derrière moi » ; il évoque également son envie de trouver l’amour[25],[26].

Il est finalement condamné à 1 500  d'amende pour usage et acquisition de stupéfiants[27],[28].

FilmographieModifier

SpectaclesModifier

ThéâtreModifier

AuteurModifier

Pierre Palmade est aussi l'auteur de tous ses sketches, des pièces Le Comique, Le Fils du comique ainsi que des sketchs de Muriel Robin, des pièces qu'il a jouées avec Michèle Laroque (Ils s'aiment, Ils se sont aimés et Ils se re-aiment) et de celle qu'il a jouée avec Pierre Richard (Pierre & Fils).

DiscographieModifier

SoloModifier

  • 2013 : Interdit aux moins de 30 ans

Comme auteurModifier

PublicationsModifier

DécorationModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. « J’ai vécu mon homosexualité comme une maladie. (..) Je commence petit à petit à envisager d’être ami avec mon homosexualité. Aujourd’hui encore il m’arrive de très mal le vivre et parfois je donnerais tout pour être hétéro. Quand je me regarde dans un miroir, je me dis que je suis un homme qui est fait pour protéger une femme, pour la faire rêver et je ne me vois pas être l’amant d’un autre homme, je ne me reconnais pas dans cela. Pourtant mon corps est électrisé par un beau mec, je suis sexuellement attiré par les hommes donc je suis foncièrement homosexuel.(...) Beaucoup plus que de dire, à propos de mon mariage avec Véronique, que je tentais de me cacher vis-à-vis du public, que c’était un problème d’image. Non, c’était entre moi et moi. Je l’aimais et en même temps je pouvais me dire, intimement, qu’il y avait une erreur. Une erreur de la nature qui me tombait dessus » – Interview parue dans Paris Match, 8 septembre 2008.

RéférencesModifier

  1. a b et c Généalogie magazine, Pierre Palmade, de la scène au grand écran, 3 décembre 2010
  2. a b et c « Pierre Palmade, comique vintage », sur lefigaro.fr,
  3. « Pièce montée », sur lesoir.be,
  4. « J'te flashe, j'te love », sur ozap.com
  5. « Pierre Palmade : « Je suis indemne » », sur leparisien.fr,
  6. « Pierre et fils », sur theatreonline.com,
  7. « « Pierre et fils » a surpris les spectateurs », sur leparisien.fr,
  8. « Fin de partie pour Made in Palmade », sur ozap.com,
  9. « La troupe de « Made in Palmade » sur scène avec Pierre Palmade », sur leblogtvnews.com,
  10. « Le comique », sur kimaimemesuive.fr
  11. « Le Grand Restaurant », sur kimaimemesuive.fr
  12. « «Le grand restaurant» de Pierre Palmade fait le plein », sur 20minutes.fr,
  13. « J’ai jamais été aussi vieux », sur kimaimemesuive.fr
  14. " "L'Entreprise" de Pierre Palmade ne connaît pas la crise", Sandrine Blanchard, Le Monde, 4 juin 2013
  15. http://www.evous.fr/Le-Fils-du-comique-Pierre-Palmade-est-encore-Pierre-Mazar,1183085.html
  16. a et b « Pierre Palmade évoque son mariage avec Véronique Sanson : "Personne n'y croit mais je m'en fous" », sur Gala.fr, .
  17. « Palmade : le one man choc », sur parismatch.com,
  18. « Pierre Palmade : l'enquête se poursuit, le comédien victime d'un affabulateur ? », sur Linternaute.com, .
  19. « Pierre Palmade accusé de viol sur un jeune sans papiers », France-Soir.fr, 11 Avril 2019.
  20. « Pierre Palmade : l'affaire de viol était un gros mensonge, les explications », sur Linternaute.com, .
  21. « Pierre Palmade : sa garde à vue dans une enquête pour "viol" levée », 20 minutes.fr, 12 avril 2019.
  22. « L'homme qui a accusé Pierre Palmade de viol jugé en octobre », Le Figaro.fr, 13 avril 2019.
  23. L'homme qui a accusé Pierre Palmade de viol présenté à la justice, Le Figaro.fr, 13 avril 2019.
  24. a et b « Pierre Palmade: "Je compte bien me remettre au travail et retrouver mon humour" », Le Figaro.fr, 14 avril 2019.
  25. « Pierre Palmade : libéré, il sera tout de même jugé », sur L'Internaute.com.
  26. « Pierre Palmade évoque ses démons : "J’ai repris de la cocaïne" », sur Le Figaro.fr, .
  27. « Pierre Palmade condamné à 1500 euros d’amende pour usage de cocaïne », sur Le Figaro.fr, .
  28. « Pierre Palmade a été condamné à une amende de 1.500 euros pour usage et acquisition de stupéfiants », 20 minutes.fr, 6 juin 2019.
  29. Reims, « Ils s'aiment depuis 20 ans », sur www.operadereims.com (consulté le 16 janvier 2017)
  30. Décret du 16 mai 2008 paru au Journal officiel de la République française du 17 mai 2008.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier