Pierre Palmade

humoriste, metteur en scène et acteur français
Pierre Palmade
Pierre Palmade à la cérémonie des Molières 2014.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
Bordeaux (France)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pierre René Paul PalmadeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Véronique Sanson (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Taille
1,84 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Films notables

Pierre Palmade est un humoriste, auteur de théâtre, metteur en scène et acteur français, né le à Bordeaux.

Révélé comme humoriste à la fin des années 1980, il devient rapidement une vedette et multiplie les apparitions à la télévision. Au théâtre, il écrit, met en scène et interprète de nombreuses pièces avec Michèle Laroque et Muriel Robin, notamment la série composée d’Ils s'aiment et ses suites ; il est plusieurs fois nommé aux Molières.

En , il est mis en examen après avoir été impliqué dans un accident de la route survenu alors qu'il conduisait sous l'emprise de stupéfiants.

Biographie modifier

Enfance et formation modifier

Pierre Palmade naît le à Bordeaux[1]. Sa mère, enseignante d'anglais[2], est d'une famille originaire de Paris, Houplines (Nord), Nantes et Fontenay-le-Comte.

Son père, un obstétricien originaire des Pyrénées-Orientales, est muté à Dax en 1975. La famille s'installe alors à Mimbaste[3] (Landes). Une nuit d'août 1976, en revenant d'un accouchement, il meurt dans un accident de la route alors que Pierre a huit ans[4].

De retour à Bordeaux, Pierre fréquente l'école Paul-Antin, le collège Alain-Fournier puis le lycée Michel-Montaigne. Il a deux jeunes sœurs, Hélène et Claire[4].

Débuts et succès modifier

À 18 ans, Pierre Palmade rencontre Sylvie Joly au théatre Tristan-Bernard, à Paris, qui le prend comme élève[4].

Il est découvert à Bordeaux en lors de la première Nuit du théâtre, organisée par Jean-Pierre Terracol, directeur artistique du théâtre La Lucarne[5], puis par ses sketches Sucré, salé, qui rencontrent un succès local, et abandonne sa prépa HEC pour monter à Paris[1].

Il apparaît pour la première fois à la télévision en 1988 dans l'émission la Classe sur FR3[6] où il rencontre nombre de ses futurs camarades (notamment Michèle Laroque et Jean-Marie Bigard).

Après la décennie des années 1980 marquées par les humoristes dont les satires politiques relèvent du registre de la bouffonnerie contestataire, Palmade confirme sur scène en puisant dans le quotidien les traits d'un comique de personnages et de situation[7]. En 1991, il écrit une pièce pour Jacqueline Maillan, Pièce montée[8].

Après de très nombreux succès en one-man-show (Ma mère aime beaucoup ce que je fais, On s'connaît ?, Passez me voir à l'occasion), il triomphe avec Michèle Laroque dans deux spectacles écrits avec sa complice Muriel Robin : Ils s'aiment (1996) et Ils se sont aimés (2001). Ces spectacles seront plusieurs fois nommés aux Molières et aux Victoires de la musique.

Il écrit également pour d'autres artistes tels Jean-Marie Bigard, Mimie Mathy et Guy Bedos. Il inspire et coécrit notamment tous les sketches des one-woman-shows de Muriel Robin. En 1995, il écrit et joue la pièce Ma sœur est un chic type avec Dominique Lavanant, et écrit les dialogues du film Pédale douce (1996).

 
Pierre Palmade au festival de Cannes 1994.

De 1993 à 2009, 2013, 2015, 2016, 2020 et 2021, il participe également aux spectacles des Enfoirés.

En 1998, il joue le rôle du barde Assurancetourix dans Astérix et Obélix contre César.

En 2001, il sort le single J'te flashe, j'te love, écrit avec Jean-Michel Jarre[9]. Il s'agit d'une reprise, dont l'œuvre originale a été créée et composée par le groupe The Vizitors dont Jean-Michel Jarre était l'un des membres fondateurs. Le titre était alors My name is Arthur, composée en 2000, en vue de la préparation d'un concert joué au Japon le 31 décembre 2000, en hommage à Arthur C. Clarke pour la nouvelle année 2001[10],[9].

Après son spectacle Mes premiers adieux (2000), ses envies se portent davantage vers la comédie : Au secours, j'ai 30 ans ! (2004), Trois pères à la maison (2004), etc.

Le renouveau modifier

 
Pierre Palmade en 2004.

À 37 ans, l'humoriste décide en effet de « changer de vie ». Il rompt avec une vie très festive[11] et se tourne dans le même temps vers de jeunes comédiens. En 2005, il met ainsi en scène Brice Hillairet et Cédric Cizaire dans Ils jouent Palmade. Ils reprennent sur la scène du Point-Virgule quelques textes de son début de carrière.

De à , il joue avec Isabelle Mergault, la pièce Si c'était à refaire de Laurent Ruquier, au théâtre des Variétés. C'est après l'avoir vu dans cette pièce que Pierre Richard lui demande d'écrire une pièce pour eux deux. Il lui présente Christophe Duthuron avec qui Pierre Palmade écrit Pierre et Fils[12], spectacle que les deux Pierre jouent avec succès de 2006[13] à 2008, puis la pièce de théâtre Fugueuses (2007), interprétée par Line Renaud et Muriel Robin.

De septembre à , il présente Made in Palmade sur France 3 chaque dimanche à 20 h 20. L'émission est arrêtée faute d'audience[14] mais Pierre Palmade décide d'écrire une pièce pour les participants de l'émission et pour lui-même[15]. Le , il fait ainsi sa grande rentrée sur la scène du théâtre Fontaine avec Le Comique[16], pièce dont il est l'auteur et qu'il interprète avec sa troupe de jeunes comédiens : Delphine Baril, Anne-Élisabeth Blateau, Noémie de Lattre, Bilco, Sébastien Castro, Jean Leduc et Arnaud Tsamere. La pièce est mise en scène par Alex Lutz et Pierre Palmade y évoque de manière assez autobiographique et avec humour sa vie festive.

En 2008, il joue le rôle de Jacques Chazot dans Sagan de Diane Kurys auprès de Sylvie Testud.

Le est diffusé sur France 2 Le Grand Restaurant[17], un divertissement de première partie de soirée écrit et joué par Pierre Palmade. Il s'agit d'un nouveau genre de divertissement relatant la vie d'un grand restaurant. Les personnages sont des célébrités du cinéma, du théâtre et de la chanson, mais avec des rôles écrits sur mesure par Pierre Palmade. L’émission s’est imposée en tête des audiences de première partie de soirée en rassemblant 4,89 millions de téléspectateurs, soit 22 % de part d’audience moyenne[18]. Cette émission a été réalisée par Gérard Pullicino.

 
L'Amour sur un plateau à l'affiche du théâtre de la Porte-Saint-Martin.

Après dix ans d’absence, Pierre Palmade revient seul en scène dans un one-man-show intitulé J’ai jamais été aussi vieux[19], joué du 7 au [6] au Palace à Paris puis du au aux Bouffes-Parisiens, ainsi qu'en tournée en France, Suisse, Belgique et Maroc. Il enchaîne à partir du une nouvelle comédie de et avec Isabelle Mergault, L'Amour sur un plateau, au théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

En , il joue au théâtre Tristan-Bernard, dans L'Entreprise, de et par la Troupe à Palmade, des textes coécrits par Bilco, Anne-Élisabeth Blateau, Guillaume Clerice, Julien Ratel et Sarah Suco[20].

Dans Le Fils du Comique, qu'il joue à partir du avec Anne-Élisabeth Blateau et Camille Cottin au théâtre Saint-Georges, dans une mise en scène d'Agnès Boury, il incarne à nouveau son alter ego de sa pièce Le Comique, Pierre Mazar, cette fois en quête de procréation[21].

Vie privée modifier

Pierre Palmade épouse en 1995 la chanteuse Véronique Sanson, malgré son homosexualité (qu'il rendra publique en 2008[a]). Ils se séparent six ans plus tard[22] et divorcent en 2004[23].

En 2010, dans son one-man-show J’ai jamais été aussi vieux, il affirme : « Boujenah, Elmaleh, Jamel ont bâti leurs spectacles sur leurs racines, leur identité, eh bien moi, mon identité, c’est mon homosexualité[24] ».

En , il confie au magazine Têtu qu'il se trouvait « romantiquement hétéro et sexuellement homo »[22].

Dans son autobiographie Dites à mon père que je suis célèbre (2019), il dévoile son addiction à l'alcool et à la cocaïne, et ses tentatives de désintoxication[25].

En 2020, dans son spectacle Assume bordel, il met en scène la difficulté d'être homosexuel[26]. Il déclare qu'il aurait parfois préféré être hétérosexuel car, mal à l'aise dans le milieu gay, il s'y est créé quelques inimitiés[26],[22].

Engagements humanitaires et politiques modifier

Le 26 février 1993, il intervient pour la première fois avec le groupe Les Enfoirés soutenant l'action des Restos du Coeur, pour la soirée spectacle Les Enfoirés chantent Starmania. Ensuite, il participe à de nombreuses représentations annuelles de la troupe Les Enfoirés puis au début de l'année 2017, Pierre Palmade annonce qu'il n'a plus envie d'y participer, parce que désormais, il ne reconnait pas « ses copains » parmi les nouveaux artistes[27]. Toutefois, il participe ponctuellement à certaines représentations des Enfoirés en 2020 ou 2021 et prévoit son retour pour l'édition 2023[28].

À partir de 2004, Pierre Palmade soutient la candidature de Nicolas Sarkozy[29]. Dans une interview donnée en mai 2019, il avoue toutefois que son engagement à droite relèverait d'un certain « conformisme bourgeois » et il plaide en une relative « immaturité » en matière de questions citoyennes et politiques, notamment celles qu'il a soutenues en faveur de Nicolas Sarkozy puis d'Emmanuel Macron[30].

En septembre 2020, il soutient l'association Le Refuge, laquelle apporte aide à la fois matérielle et psychologique, prévient de l’isolement ou du suicide des jeunes LGBT+, âgés de 14 à 25 ans, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rupture familiale[31].

Affaires judiciaires modifier

Condamnation pour usage de stupéfiant modifier

En 1995, Pierre Palmade est condamné à une amende de 20 000 francs pour « usage de stupéfiants »[32].

Fausse accusation de viol et usage de stupéfiant modifier

En , il est interpellé à la suite d'un différend avec un étranger en situation irrégulière de 19 ans, avec qui il avait passé la nuit et qui l'accuse de viol[33],[34]. Après une enquête de flagrance, sa garde à vue est levée et son accusateur reconnaît avoir menti[35],[36]. Pierre Palmade fait cependant l'objet d'une procédure dite de plaider-coupable pour « usage et acquisition de stupéfiants », ayant pris de la cocaïne lors de cette soirée[37], et est condamné à 1 500  d'amende pour usage et acquisition de stupéfiants[38],[39].

Accident de la route modifier

Le , la voiture conduite par Pierre Palmade entre en collision frontale avec un véhicule roulant en sens inverse sur la D372 entre Perthes et Villiers-en-Bière, à quelque cinq kilomètres de sa maison de Cély-en-Bière (Seine-et-Marne)[25]. À bord du véhicule percuté, un homme de 38 ans, son fils de six ans et sa belle-sœur de 27 ans, enceinte et dont le bébé n'a pas survécu, sont gravement blessés[40].

Pierre Palmade, lui-même blessé, est testé positif à la cocaïne et aux médicaments de substitution[25],[41],[42]. Le , son domicile est perquisitionné et il est placé en garde à vue[43]. Deux jours plus tard, il est mis en examen pour « homicide et blessures involontaires par conducteur ayant fait usage de produits stupéfiants en état de récidive légale »[40] et assigné à résidence au sein du service d'addictologie de Villejuif[44]. Les deux passagers qu'il transportait, qui avaient pris la fuite après l'accident, sont placés sous le statut de témoins assistés[45].

Victime d'un accident vasculaire cérébral le , Pierre Palmade est placé en détention provisoire le [46],[47] mais remis en liberté sous contrôle judiciaire le (confirmé en appel le 14 mars[40]) tout en poursuivant sa désintoxication[48] à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux[49] où il s'est installé pour se rapprocher de sa famille[50].

Le , l'enquête est bouclée et le dossier transmis au parquet de Melun[51], qui requerra le suivant son renvoi devant le tribunal correctionnel pour « homicide et blessures involontaires aggravés »[b],[52]. Son procès devrait avoir lieu en 2024[53],[52].

Le , la personne lui ayant procuré les drogues est condamnée à un an de prison ferme[51].

Théâtre modifier

En tant qu'acteur modifier

 
Pierre Palmade lors du spectacle Pierre Palmade and Friends au théâtre d'Yerres en .

En tant qu'auteur modifier

Pierre Palmade est aussi l'auteur de tous ses sketches et des pièces dans lesquelles il a joué (cf. section En tant qu'acteur) et a participé à l'écriture de spectacles de Muriel Robin (Tout m'énerve, dont les sketchs cultes « L'Addition », « Le Noir » et « Le Répondeur »), et de Jean-Marie Bigard (Oh Ben oui)[1].

Filmographie modifier

Cinéma modifier

Télévision modifier

Émissions modifier

Discographie modifier

Chanteur modifier

  • 2013 : Interdit aux moins de 30 ans

Auteur modifier

Publications modifier

Distinctions modifier

Décoration modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. « J’ai vécu mon homosexualité comme une maladie. […] Je commence petit à petit à envisager d’être ami avec mon homosexualité. Aujourd’hui encore il m’arrive de très mal le vivre et parfois je donnerais tout pour être hétéro. Quand je me regarde dans un miroir, je me dis que je suis un homme qui est fait pour protéger une femme, pour la faire rêver et je ne me vois pas être l’amant d’un autre homme, je ne me reconnais pas dans cela. Pourtant mon corps est électrisé par un beau mec, je suis sexuellement attiré par les hommes donc je suis foncièrement homosexuel. […] Beaucoup plus que de dire, à propos de mon mariage avec Véronique, que je tentais de me cacher vis-à-vis du public, que c’était un problème d’image. Non, c’était entre moi et moi. Je l’aimais et en même temps je pouvais me dire, intimement, qu’il y avait une erreur. Une erreur de la nature qui me tombait dessus. » – Interview parue dans Paris Match n°3094 du 4 au 10 septembre 2008.
  2. Selon une expertise, le bébé était viable mais ne serait pas né vivant. La jurisprudence actuelle de la Cour de cassation ne retient pas la qualification d'homicide dans un tel cas.

Références modifier

  1. a b et c Jean-Luc Wachthausen, Valentine Arama, « De ses succès au drame : la descente aux enfers de Pierre Palmade », sur Le Point, (consulté le )
  2. Émission Long Format sur BFM TV
  3. « Histoire et patrimoine / Notre village / Accueil - mimbaste », sur modetexte.mimbaste.fr (consulté le )
  4. a b et c « Pierre Palmade ou les ombres du rire », sur L'Express, (consulté le )
  5. Dominique Mirassou, « Cinquante ans de Théâtre à Bordeaux : Entretien avec Jean-Pierre Terracol ….. », sur Bordeaux Gazette (consulté le )
  6. a et b « Pierre Palmade, comique vintage », sur lefigaro.fr,
  7. Nelly Quemener, Le pouvoir de l'humour : politiques des représentations dans les médias en France, Armand Colin, , p. 58.
  8. « UNE COMEDIE DE PIERRE PALMADE:JACQUELINE MAILLAN, DERNIERE », sur Le Soir (consulté le ).
  9. a et b « J'te flashe, j'te love par Pierre Palmade », sur www.bide-et-musique.com (consulté le ).
  10. « Jean Michel Jarre & Tetsuya "TK" Komuro - The Vizitors - Rendez-Vous in Space Okinawa 2001 » (consulté le )
  11. « Pierre Palmade : “Je suis indemne” », sur Le Parisien, .
  12. « Pierre et Fils », sur theatreonline.com,
  13. « Pierre et Fils a surpris les spectateurs », sur leparisien.fr,
  14. « Fin de partie pour Made in Palmade », sur ozap.com,
  15. leblogtvnews.com, « La troupe de « Made in Palmade » sur scène avec Pierre Palmade. », sur LeBlogTVNews (consulté le ).
  16. « Le Comique », sur kimaimemesuive.fr
  17. « Le Grand Restaurant », sur kimaimemesuive.fr
  18. « Le Grand Restaurant de Pierre Palmade fait le plein », sur 20minutes.fr,
  19. « J’ai jamais été aussi vieux », sur kimaimemesuive.fr
  20. « "L'Entreprise" de Pierre Palmade ne connaît pas la crise », Sandrine Blanchard, Le Monde, 3 juin 2013.
  21. Morgan, « Le Fils du comique  : Pierre Palmade est (encore) Pierre Mazar ! », sur evous.fr, (consulté le ).
  22. a b et c « Pierre Palmade évoque son mariage avec Véronique Sanson : “Personne n'y croit mais je m'en fous” », sur Gala, .
  23. Prisma Média, « Pierre Palmade homosexuel et marié à Véronique Sanson : ce mot qu’il ne voulait pas prononcer - Gala », sur Gala.fr, (consulté le )
  24. « Palmade : le one man choc », sur parismatch.com,
  25. a b et c Le Point.fr, « Accident de Pierre Palmade : ce que l’on sait de l’enquête », sur Le Point, (consulté le )
  26. a et b Aline Mayard, « Pierre Palmade, la voix gay dont la France a besoin », sur Slate,
  27. « Les Enfoirés : Pierre Palmade a arrêté à cause d'un des chanteurs », sur lepoint.fr,
  28. « Les Enfoirés : Pierre Palmade annonce une bonne nouvelle concernant les Restos du cœur », sur programme-tv.net,
  29. « La panoplie people de « Nico » : Une flopée de célébrités ont manifesté leur soutien à Sarkozy », sur liberation.fr,
  30. « Pierre Palmade, blanchi - Innocenté dans une récente affaire de mœurs, l’humoriste égrène sans fard ses addictions pour la comédie, les garçons, l’alcool et la coke », sur liberation.fr,
  31. « Le Refuge : découvrez l'association soutenue par Pierre Palmade », sur programme-tv-net,
  32. « Pierre Palmade : l'enquête se poursuit, le comédien victime d'un affabulateur ? », sur L'Internaute, .
  33. « Pierre Palmade accusé de viol sur un jeune sans papiers », France-Soir , 11 avril 2019.
  34. « Pierre Palmade : l'affaire de viol était un gros mensonge, les explications », sur L'Internaute, .
  35. « Pierre Palmade : sa garde à vue dans une enquête pour “viol” levée », 20 Minutes, 12 avril 2019.
  36. « L'homme qui a accusé Pierre Palmade de viol jugé en octobre », Le Figaro, 13 avril 2019.
  37. L'homme qui a accusé Pierre Palmade de viol présenté à la justice, Le Figaro, 13 avril 2019.
  38. « Pierre Palmade condamné à 1500 euros d’amende pour usage de cocaïne », sur Le Figaro, .
  39. « Pierre Palmade a été condamné à une amende de 1 500 euros pour usage et acquisition de stupéfiants », 20 Minutes, 6 juin 2019.
  40. a b et c « Pierre Palmade reste sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter l’hôpital », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  41. « Accident impliquant Pierre Palmade : l'humoriste positif à la cocaïne », sur Le Point, (consulté le ).
  42. « Pierre Palmade, sous l’emprise de drogue, impliqué dans un accident de la route », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  43. « Accident de Pierre Palmade : l’humoriste en garde à vue, cinq jours après avoir provoqué un drame », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  44. « L'assignation à résidence de Pierre Palmade à l'hôpital valable 6 mois », sur BFM TV,
  45. « Pierre Palmade : quelles sont les obligations liées au contrôle judiciaire de l'humoriste ? », sur www.rtl.fr (consulté le )
  46. Par Florian Loisy et Jérémie Pham-Lê et Jean-Michel Décugis Le 25 février 2023 à 22h58, « Pierre Palmade a été victime d’un AVC », sur leparisien.fr, (consulté le )
  47. « Accident de Pierre Palmade : la cour d'appel de Paris ordonne le placement en détention provisoire de l'humoriste », sur Franceinfo, (consulté le ).
  48. « Biographie de Pierre Palmade », sur rireetchansons.fr
  49. « PIERRE PALMADE : L'HUMORISTE DE NOUVEAU HOSPITALISÉ, CETTE FOIS À SA DEMANDE », sur cnews.fr (consulté le )
  50. Pierre Palmade : voici la maison à Bordeaux dans laquelle il se réfugie
  51. a et b « INFO RTL - Affaire Pierre Palmade : l'enquête sur le grave accident est terminée », sur www.rtl.fr, (consulté le )
  52. a et b Par Jérémie Pham-Lê et Jean-Michel Décugis Le 4 mars 2024 à 16h32 et Modifié Le 4 Mars 2024 À 17h08, « Accident de Pierre Palmade : pourquoi le parquet réclame un procès pour « homicide involontaire » », sur leparisien.fr, (consulté le )
  53. « Quand aura lieu le procès de Pierre Palmade ? », sur parismatch.com, (consulté le )
  54. « Ils s'aiment depuis 20 ans », sur operadereims.com (consulté le ).
  55. Décret du 16 mai 2008 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :