Mouloud Achour (journaliste)

acteur, journaliste et animateur de télévision franco-algérien
Mouloud Achour
Image illustrative de l’article Mouloud Achour (journaliste)
Mouloud Achour, à droite, en compagnie de Xavier Beauvois (2011).

Naissance (41 ans)
Montreuil, Seine-Saint-Denis, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Drapeau de l'Algérie Algérienne[1]
Profession acteur, animateur de télévision, journaliste, animateur
Spécialité Animateur de télévision
Autres activités Journaliste
Chroniqueur de télévision
Acteur

Mouloud Achour, né le à Montreuil, est un journaliste, animateur de télévision et acteur franco-algérien. Il est notamment présentateur de l'émission Clique sur Canal+ depuis .

BiographieModifier

Vie privéeModifier

Mouloud Achour naît le 1er août 1980 à Noisy-le-Sec dans le département de la Seine-Saint-Denis en France. Dés son plus jeune âge Mouloud se passionne rapidement pour le Rap et le Hip-hop. Il animera dés l'âge de 16 ans l'émission Conscious Style en y parlant de Hip-hop et de politique sur les ondes de la radio Fréquence Paris Plurielle[2].

Dés le début des années 2000 il deviendra l'un des piliers du journal Radikal. Plus tard, il enchainera des prestations au sein de la presse écrite du magazine américain The Source ou encore des magazines français Technikart et Be[2].

Dés son arrivé chez Canal+ il va conquérir le public en animant la matinal à partir de 2006. Il enchainera les interviews d'hommes politiques considéré comme « déconnectés » des nouvelles tendances musical et autres. Il interviewera Jean-Marie Le Pen qui restera l'un des moments phares de cette chronique jusqu'en 2008[2].

CarrièreModifier

Période (1999-2001)Modifier

De 1999 à 2001 Mouloud Achour, fait ses premières armes au sein du groupe de rap Assassin de Rockin' Squat sur la tournée "Tour de l'espoir".

Débuts (2002-2006)Modifier

De 2002 à 2005 Mouloud Achour, travaille sur la chaîne Game One, dans l'émission Game Zone, pour des chroniques consacrées aux sorties musicales ou aux nouvelles tendances.

Il est animateur sur la radio Fréquence Paris Plurielle et sur MTV avec China Moses.

Canal+ (depuis 2006)Modifier

La Matinale (2006-2008)Modifier

il tient une chronique dans La Matinale sur Canal+, appelée L'Avis de Mouloud.

Le Grand Journal (2008-2013)Modifier

De 2008 à 2013, Mouloud Achour intervient dans l'émission Le Grand Journal sur la chaîne Canal+ où il tient une chronique sur les nouveaux mouvements. Il participe également à la Bataille Musicale du vendredi, face à Tania Bruna-Rosso et, à partir de , il anime la rubrique Le Daily Mouloud dans Le Grand Journal.

Mouloud Achour est aussi journaliste dans la presse écrite : il tient le journal Radikal de la fin des années 1990 au début des années 2000, et écrit notamment les premiers articles sur Rohff, Booba, insérant dans le journal les interviews de rappeurs français, systématiquement mis en couverture.

Il participe ainsi à The Source, magazine spécialisé dans le hip-hop, et collabore actuellement à Technikart et au magazine féminin Be. Il est également un des premiers rédacteurs de l'édition française de Vice.

Il fonde le label Kerozen avec les groupes de rap TTC et La Caution[3].

En 2012, il fonde sa boîte de production intitulée « Première Fois Productions » ; elle emploie 40 salariés en 2019[4].

Après Le Grand Journal (2013-2016)Modifier

En , Mouloud Achour présente le magazine de culture populaire Clique, le samedi à 12h10 sur Canal+[5]. Personnalités venues dans Clique : Noam Chomsky, Pharrell Williams, Rick Ross, Usain Bolt, Vincent Cassel, Zinédine Zidane, Claude Hagège, Vladimir Cosma, Michel Serres, Ibrahim Maalouf, Iam, Kaaris, etc. Faute d'audiences suffisantes, le magazine Clique n'est pas reconduit pour la rentrée 2014. Certaines rubriques sont reprises en par Le Before : cinéma, les Perso de Louise Chen, etc.

L'émission se poursuit sur sa chaîne Youtube avec un succès immense, en comparaison aux audiences télévisuelles. Il y reçoit notamment Pharrell Williams, Kanye West (qui accorde là sa seule interview filmée en France), Omar Sy et Justin Bieber.

En 2014, Mouloud Achour est égérie pour la marque de vêtements Uniqlo[4].

En , il fait partie de la nouvelle équipe de l'émission Le Petit Journal sur Canal+.

En , Mouloud Achour fait la couverture du magazine O, le cahier des tendances de l'Obs, en tant que « Ministre du Cool ».

En , il fonde la revue Téléramadan, avec Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah[6], dont le projet est de « réagir aux approximations et aux humiliations diverses » pour raconter toutes les facettes de l’islam. Dans l’émission L'Instant M sur France Inter, il explique sa volonté : apporter une diversité véritable au sein du P.A.F. en donnant la parole aux pauvres et aux jeunes[7]. Les trois fondateurs créent leur propre maison d’édition, « Les éditions du Grand Remplacement »[6]. Pour Nicolas Delesalle de Télérama, Téléramadan est « la revue des musulmans qui en ont marre de s'excuser d'exister »[8].

Animateur sur Canal+ (depuis 2016)Modifier

De 2016 à 2017, il présente l'émission Le Gros Journal sur Canal+.

Clique fait son retour sur Canal+ à la rentrée 2017, dans une nouvelle version diffusée en clair le dimanche à 13 h 50 appelée Clique Dimanche.

En , Canal+ annonce le lancement d'une nouvelle chaîne Clique TV gérée par Mouloud Achour le .

À la rentrée 2019, Mouloud Achour présente l'émission Clique, chaque jour de la semaine de 19 h 55 à 21 h sur Canal+[9]. Prévue pour donner un nouveau souffle à « l'offre d'access prime time » de Canal+, l'émission semble néanmoins accélérer la chute d'audience de la chaîne et atteint un seuil critique le (0,3 % de l'ensemble du public) faisant de Canal+ la chaîne la moins regardée de toute l'offre TNT[10].

Animateur sur Europe 1 (à partir de fin septembre 2021)Modifier

À la rentrée 2021 , il est prévu que Mouloud Achour arrive sur Europe 1 pour nouveau programme nommé Verveine Underground, diffusé du lundi au jeudi de 20h à 22h[11]. Chaque soir, dans l'émission, un invité se livre en chansons et dévoile sa playlist. Une fois par semaine, un DJ s’invite dans l’émission et offre un set aux auditeurs.

Opinions politiquesModifier

En 2012, il cosigne avec Mokless et Félix Marquardt une tribune de ce dernier dans Libération, intitulée « Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous ! », abordant le sort qu'ils décrivent comme peu enviable de la génération Y en France[12],[13].

Ses émissionsModifier

FilmographieModifier

En tant qu'acteurModifier

En tant que doubleurModifier

En tant que réalisateur et scénaristeModifier

ClipsModifier

  • 2002 : (Je n'arrive pas à) Danser du groupe TTC
  • 2004 : Il y en a des biens de Didier Super ; dans le clip Thé à la menthe du groupe La Caution
  • 2006 : Dirty Dancing de Enhancer
  • 2008 : Je porte plainte du rappeur Tunisiano, membre du groupe Sniper
  • 2010 : N'importe Comment du DJ The Toxic Avenger feat. Orelsan
  • 2011 :
  • 2011 : tournée américaine de Mustapha El Atrassi ; à cette occasion, un film est tourné et diffusé dans le cadre d'une soirée spéciale sur Comédie+, le .
  • 2012 : remix de Invincible de Nakk
  • 2013 : Le Rap C Mieux (wesh !) de Disiz

DocumentairesModifier

Mouloud Achour est à l'origine, avec Ariel Wizman, de documentaires traitant notamment de la banlieue et du rap français, pour Canal+ :

  • La face B du hip hop (diffusé le dans Lundi investigation) ;
  • Banlieue superstar (diffusé le ) ;
  • Crunk : l'outrance des rappeurs (diffusé le dans Lundi investigation).

Il s'est également mis en scène dans un documentaire traitant de l'écologie, intitulé Mouloud passe au vert, diffusé sur Canal+ le .

Accompagné du réalisateur Kim Chapiron, il participe à un documentaire-voyage en 2014 sur des rencontres et interviews en Turquie[16].

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Mouloud Achour - Biographie et fiche d'identité », sur Television (consulté le ).
  2. a b et c Prisma Média, « Mouloud Achour - La biographie de Mouloud Achour avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le )
  3. Yem Raphäl, « Mouloud s'assoit sur le protocole ! », Fumigènes, no 10,‎ (lire en ligne).
  4. a et b François Rousseaux, « Mouloud Achour, tête à "Clique" », sur Libération,
  5. David Doucet, « "La Clique" : Mouloud Achour et sa bande à l'assaut de la contre-culture », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. a et b «Téléramadan», le nouveau projet de Mouloud Achour, ancien trublion de Canal+, 20minutes.fr, 7 juin 2016
  7. Mouloud Achour : une revue pour lire l'Islam autrement, l'Instant M, France Inter, 7 juin 2016 https://www.youtube.com/watch?v=HG_aXfrNqgY
  8. “Téléramadan”, la revue des musulmans qui en ont marre de s'excuser d'exister, telerama.fr
  9. Pierre Dezeraud, « "Clique" : Canal+ lance son nouvel access avec Mouloud Achour ce soir », sur PureMédias,
  10. Clique : Mouloud Achour accélère sa chute d’audience, Canal+ en zone rouge, toutelatele.com, 19 septembre 2019
  11. Florian Guadalupe, « Les voix de CNews s'installent sur Europe 1 », sur https://www.ozap.com, (consulté le )
  12. « Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous ! », sur Libération,
  13. « Barrez-vous ou com' as you are? », sur Huffington Post,
  14. « Mouloud Achour : Découvrez-le dans une pub délirante pour... Curly ! »
  15. « L'incroyable Mouloud ! », L'Express, 13 mai 2009.
  16. « CLIQUE x ISTANBUL - Le documentaire intégral », sur Clique.tv, (consulté le ).
  17. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - été 2019 - Ministère de la Culture », sur www.culture.gouv.fr (consulté le )

Autre sourceModifier

  • Stéphanie Binet, « Portrait : Son kif dans le PAF », Libération, no 8364,‎ , p. 32 (lire en ligne).

Liens externesModifier