Théâtre du Point-Virgule

Théâtre du Point-Virgule
Description de l'image Point virgule.jpg.
Lieu Paris
Coordonnées 48° 51′ 28″ nord, 2° 21′ 25″ est
Inauguration 1975
Capacité 115 maximum (assis)
Site web www.lepointvirgule.com

Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Théâtre du Point-Virgule
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Théâtre du Point-Virgule

Structuré autour d'une ancienne menuiserie, le Point-Virgule est une salle de spectacles située au cœur du Marais, au 7 de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans le 4e arrondissement de Paris. Spécialisée dans l’humour et le one man show, elle a servi de première scène à de nombreux humoristes connus.

HistoriqueModifier

La salle de spectacles « La Veuve Pichard » est créée en sous l’impulsion des jeunes comédiens Martin Lamotte, Anémone et Gérard Lanvin[1]. On y donne notamment Le Secret de Zonga de Martin Lamotte, et La Revanche de Louis XI de Roland Giraud.

En avril 1978, un groupe de comédiens, metteurs en scène et auteurs (Michel Bouttier, Sissia Buggy, Pierre Chevallier, Christian Pernot, Bernard Turpin, Christian Varini) reprend cette salle et la rebaptise le Point-Virgule. Au fil des ans, Christian Varini en devient le directeur unique. Après sa disparition le , Marie-Caroline Burnat qui travaillait avec lui depuis plusieurs années, en devient la directrice. Un certain nombre d'humoristes connus ont fait leurs premiers pas sur cette petite scène, notamment Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade, Nicole Ferroni ou Florence Foresti.

Avec la volonté de poursuivre la vocation de café-théâtre du Point-Virgule, Jean-Marc Dumontet (directeur de plusieurs salles de spectacles dont Bobino) le rachète en 2007.

En octobre 2012, le Point-Virgule s'implante sur la rive gauche de Paris avec l'ouverture du Grand Point-Virgule[2], à Montparnasse (8 bis rue de l'Arrivée). Ces deux nouvelles salles de 430 et 220 places[3] sont installées dans d'anciennes salles de cinéma Gaumont, rue de l'Arrivée.

Notes et référencesModifier

  1. « Un peu d'histoire | Le Point Virgule », sur www.lepointvirgule.com (consulté le 4 juillet 2019)
  2. « Avec Le Grand Point Virgule, Paris gagne un nouveau temple de l'humour », sur Le Nouvel Observateur, (consulté le 13 octobre 2012)
  3. Aude Dassonville, « Le Point Virgule, petite fabrique du rire », Télérama, 11 septembre 2014.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier