Philips Records

label discographique hollandais
Philips Records
Description de l'image Philips old logo.svg.
Fondation 1950
Fondateur Koninklijke Philips B.V.
Statut Inactif
Maison de disques Universal Music Group
(depuis 1999)
Genre Variétés, Pop, Rock, Jazz, Musique classique
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Philips Records est un label discographique multinational fondé en 1950 par le groupe électronique néerlandais Philips[1].

HistoireModifier

En 1950, Philips regroupe toutes ses activités discographiques au sein d'une nouvelle compagnie baptisée "Philips Phonografische Industrie" (PPI). Les premiers albums publiés sous le label Philips sont des disques de musique classique. Paraissent ensuite des albums de musique de varietés enregistrés par des artistes de différentes nationalités.

Philips veut faire de PPI le leader européen du disque et se lance dans une politique d'acquisition d'autres maisons de disques à travers le monde. L'une des plus importantes acquisitions est le rachat de Mercury Records en 1962, qui permet à PPI de s'implanter aux États-Unis.

En 1962, PPI et la societé allemande Deutsche Grammophon, filiale de Siemens, s'associent et créent une coentreprise sous le nom de "Grammophon-Philips Group" (GPG), rebaptisée PolyGram en 1972 après une réorganisation de l'entreprise[2]. Au milieu des années 1980, Philips rachètent les parts de Siemens dans PolyGram[2].

En 1998, Philips décide de vendre PolyGram à Seagram, propriétaire de la maison de disques Universal Music Group (UMG). PolyGram fusionne avec UMG l'année suivante[2].

L'utilisation du label discographique Philips tombe en désuétude dans les années qui suivent la fusion entre PolyGram et UMG. Il est employé sporadiquement pour des rééditions d'albums de musique classique.

Philips Records en FranceModifier

La Société Phonographique Philips a été fondée en 1951 après le rachat par PPI de la Société Phonographique Française Polydor S.A. [3]. Sous l'impulsion de Jacques Canetti, son directeur artistique, la Société Phonographique Philips devient une force majeure de la chanson française. En 1956, Philips France introduit un nouveau label, Fontana, pour développer la chanson de variétés[4].

 
Le logo de Phonogram.

Suite à l'alliance entre PPI et Deutsche Grammophon en 1962, la filiale française de PPI est rebaptisée Phonogram S.A., nom qu'elle conserve jusqu'à la fusion entre PolyGram et Universal Music Group en 1999. Phonogram S.A. va publier des albums sous le label Philips jusqu'en 1998.

À partir de 1999, l'activité de Phonogram S.A. est reprise par Universal Music France. Les albums publiés originellement sous le label Philips en France sont réédités sous le label Mercury.

Artistes signés par Philips en FranceModifier

Parmi les artistes qui ont enregistré pour le label Philips en France, on peut citer[5] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Label Philips », sur Discogs.com (consulté le 23 mai 2021)
  2. a b et c (en) « PolyGram », sur Discogs.com (consulté le 23 mai 2021)
  3. (en) « Société Phonographique Philips », sur Discogs.com (consulté le 23 mai 2021)
  4. (en) « Fontana Label », sur Discogs.com (consulté le 12 juin 2021)
  5. (en) « Phonogram S.A. », sur Discogs.com (consulté le 23 mai 2021)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier