Dario Moreno

chanteur turc
Dario Moreno
Description de cette image, également commentée ci-après
Buste de Dario Moreno) (face à celui d'Enrico Macias) à l'entrée de la rue Dario-Moreno, à Izmir (Turquie)
Informations générales
Nom de naissance David Arugete
Naissance
Aydın, Turquie
Décès (à 47 ans)
Istanbul, Turquie
Activité principale Chanteur
Activités annexes Acteur

Dario Moreno, de son vrai nom David Arugete, est un chanteur d'opérette et acteur turc, né le à Aydın, près d'Izmir, en Turquie, et mort le à Istanbul.

BiographieModifier

Sa carrière s'est déroulée simultanément en Turquie et en France. Polyglotte, il a connu un grand succès dans les pays francophones, du début des années 1950 à la fin des années 1960, en interprétant des rôles d’opérette et de nombreuses chansons latino-américaines.

Sa maison à İzmir est dans une rue qui porte aujourd'hui son nom, au pied du célèbre asansör (ascenseur) public.

Turc par son père, mexicain par sa mère[1], tous deux de confession juive séfarade, et de langue maternelle espagnole, Dario Moreno a commencé très jeune sa carrière de chanteur, chantant dans les bar mitzvah et à la synagogue d'Izmir. Il rencontre le succès grâce à sa voix de ténor. Engagé pour une tournée mondiale dans l'orchestre de l'Américain Mac Allen, il découvre Paris en 1948 et y enregistre, chez Odéon, son premier 78 tours, un boléro. Chanteur d'opérette au côté d'André Dassary, de Luis Mariano ou encore de Georges Guétary, il rejoint la société Polydor et chante les compositions des jeunes Charles Aznavour et Gilbert Bécaud. Il donne son premier concert en 1954, connaît le succès avec des chansons comme Quand elle danse (hymne des nuits parisiennes), Por favor (repris par la jeune Dalida), Si tu vas à Rio en 1958 ou Brigitte Bardot en 1961. Il tourne également de nombreux films, dans lesquels il joue toujours des personnages « exotiques ». Toute sa vie, Dario Moreno a gardé la Turquie au cœur ; il a enregistré plusieurs disques en turc.

En octobre 1968, il est le partenaire de Jacques Brel dans le spectacle musical L'Homme de la Mancha, créé à Bruxelles. Le spectacle devait être repris à Paris en décembre, mais le , Dario Moreno meurt à 47 ans d'une hémorragie cérébrale à l'aéroport d'Istanbul, avant le décollage de son avion (ou, selon d'autres sources, d'un infarctus du myocarde, dans un taxi en route pour l'aéroport)[1].

Il est enterré à Holon en Israël.

Il est cité dans le 228e des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans Je me souviens.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Chansons notoiresModifier

  • Viens ! (1953)
  • Istambul (1954)
  • C'est magnifique (1955)
  • Étranger au Paradis (1955)
  • Quand elle danse (1956)
  • Air du Brésilien (1956)
  • Je vais revoir ma blonde (1956)
  • Pour toi (1956, du film Le Feu aux poudres)
  • Coucouroucoucou (1957)
  • Misirlou
  • Si tu vas à Rio[2] (1958)
  • Tout l'amour (1959)
  • Le Marchand de bonheur (1959)
  • La Bamba (1960)
  • Ya Mustapha (1960)
  • Brigitte Bardot (1961)
  • La Marmite (1961)
  • Quizas quizas quizas (1963)
  • Corps à Corps ( 1965 )
  • La Quête (1968)
  • Seul (1968), accompagné par Raymond Lefèvre

En 1968, il enregistre avec Jacques Brel deux titres de L'Homme de la Mancha.

À sa sortie en salles française, la chanson du film Blowing Wild (The Ballad of Black Gold), initialement interprétée par Frankie Laine, fut adaptée en français et chantée par Dario Moreno (1953).

Airs d'opéra et d'opérettesModifier

DiscographieModifier

AlbumsModifier

  • 2e Série - Istamboul * : Philips, 1954
  • Nº 3 - Mambo Italiano * : 1955
  • Chante ses derniers succès : 1956
  • Offenbach : La Vie Parisienne ** : 1956
  • Nº 4 - Calypsos : 1957
  • Bravo Moreno ! : 1959
  • Amicalement : Fontana, 1960
  • Oh Qué Moreno ! : Philips, 1960
  • Exodus : Fontana, 1960
  • Tumba lê lê : 1961
  • La Marmite : 1962
  • Doralice : 1963
  • Tropical Dario : 1964 et relancé en 2000 en CD chez Mercury
  • L'Homme de la Mancha : Fontana, 1969 - album posthume

*Avec Michel Legrand et son orchestre.

**Participation spéciale.

SinglesModifier

  • Comédie : Philips, 1954
  • Jusqu'au bout du monde : 1955
  • C'est magnifique : 1955
  • Un ange comme ça : 1956
  • Le Grand Tour de l'amour : 1956
  • Toi l'inconnu : 1956
  • Je vais revoir ma blonde : 1956
  • Calypso Moreno : 1957
  • Imploration : 1957
  • Pépita de Majorca : 1957
  • Le Diable au corps : 1958
  • Sarah : 1958
  • Viens * : 1958
  • Chante en espagnol : 1958
  • Guitare et tambourin : 1958
  • Oh ! Qué Mambo : 1959
  • Je te tendrai les bras : 1959
  • C'est ça l'amore : 1959
  • Tango Moreno ! : Fontana, 1960
  • Itsi bitsi petit bikini : 1960
  • Bras dessus, bras dessous : 1960
  • Moreno Poy Poy : 1960
  • Viens à la casita : 1960
  • Roméo * : 1961
  • Tu parles trop : 1961
  • Dario à Rio : 1961 - enregistré pendant le Carnaval de Rio '61
  • Tumba lé lé : Pergola, 1961
  • La Marmite : Fontana, 1961
  • Toi, ma madone : 1961
  • Vieux Mac Donald : 1961
  • La Pachanga : 1961
  • Monsieur le Carnaval : 1962
  • Moi, Dario : 1962
  • Bossa nova : 1962
  • Au cœur de la Bohême : 1963
  • Le Samedi soir : 1963
  • Canım İzmir : 1964
  • Sois heureuse : 1964
  • Si tu vas à Rio: Pergola, 1964
  • Dansez le sirtaki : Barclay, 1965
  • Granada : Pergola, 1965
  • Mulata Ye Ye : Barclay, 1965
  • On ne peut jamais savoir : 1966
  • Her Akşam / Aşkımız Bitti : 1967
  • Desesperado : Fontana, 1968
  • Hatıralar Hayal Oldu / Olam Boyun Kurbanı : Philips, 1968
  • L'Homme de la Mancha : Fontana, 1969
  • Quand elle danse / Coucouroucoucou : Polygram, 1986
  • Brigitte Bardot Remix : Philips, 1994

*Relancé en 2001 en CD par Universal Music France.

PrixModifier

  • 1958 Grand Prix du disque en France
  • 1965 Grand Prix de la Rose d'Or '65, pour La Nuit, L'Été, L'Amour, chanson lauréate

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Dario Moreno », sur Universal music.fr.
  2. paroles-musique.com Si tu vas à Rio.

Liens externesModifier