Ouvrir le menu principal

Liste des députés de Loir-et-Cher

page de liste de Wikipédia

Liste des députés de Loir-et-Cher

Sommaire

Cinquième RépubliqueModifier

XVe législature (2017–2022)Modifier

Circonscription Identité Parti
1re Marc Fesneau MoDem
2e Guillaume Peltier LR
3e Maurice Leroy UDI


XIVe Législature (2012-2017)Modifier

Circonscription Identité Parti
1re Denys Robiliard PS
2e Patrice Martin-Lalande LR
3e Maurice Leroy NC


XIIIe Législature (2007-2012)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Nicolas Perruchot NC Conseiller municipal de Blois
2e circonscription Patrice Martin-Lalande UMP Vice-président du conseil général de Loir-et-Cher
3e circonscription Maurice Leroy puis Pascal Brindeau NC Président du conseil général de Loir-et-Cher

XIIe Législature (2002-2007)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Nicolas Perruchot UDF Maire de Blois
2e circonscription Patrice Martin-Lalande UMP Vice-président du conseil général de Loir-et-Cher
3e circonscription Maurice Leroy, Pascal Brindeau UDF Président du conseil général de Loir-et-Cher

XIe Législature (1997-2002)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Jack Lang[1]
2e circonscription Patrice Martin-Lalande
3e circonscription Maurice Leroy

Xe législature (1993-1997)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Jack Lang[1]
2e circonscription Patrice Martin-Lalande
3e circonscription Jean Desanlis

IXe législature (1988-1993)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Jack Lang[2],[3]
2e circonscription Jeanny Lorgeoux
3e circonscription Jean Desanlis

VIIIe législature (1986-1988)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats

VIIe législature (1981-1986)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription François Mortelette
2e circonscription Roger Corrèze
3e circonscription Jean Desanlis

VIe législature (1978-1981)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Pierre Sudreau
2e circonscription Roger Corrèze
3e circonscription Jean Desanlis

Ve législature (1973-1978)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Pierre Sudreau
2e circonscription Roger Corrèze
3e circonscription Jean Desanlis

IVe législature (1968-1973)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Pierre Sudreau
2e circonscription Roger Corrèze
3e circonscription Paul Cormier[4]

IIIe législature (1967-1968)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Pierre Sudreau
2e circonscription
3e circonscription

IIe législature (1962-1967)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription Roger Goemaere
2e circonscription SFIO
3e circonscription SFIO

Ire législature (1958-1962)Modifier

Circonscription Identité Parti Autres mandats
1re circonscription André Burlot
2e circonscription Pierre Comte-Offenbach
3e circonscription Pierre Mahias

IIIe RépubliqueModifier

Ire législature (1876 - 1877)Modifier

IIe législature (1877 - 1881)Modifier

IIIe législature (1881 - 1885)Modifier

IVe législature (1885 - 1889)Modifier

Ve législature (1889 - 1893)Modifier

VIe législature (1893 - 1898)Modifier

VIIe législature (1898 - 1902)Modifier

VIIIe législature (1902 - 1906)Modifier

IXe législature (1906 - 1910)Modifier

Xe législature (1910 - 1914)Modifier

XIe législature (1914 - 1919)Modifier

XIIe législature (1919 - 1924)Modifier

Les élections législatives de 1919 furent organisées au scrutin proportionnel de liste. Elles marquèrent au niveau national la victoire du "Bloc national" de centre-droit.

XIIIe législature (1924 - 1928)Modifier

Les élections législatives de 1924 furent organisées au scrutin proportionnel de liste. Elles marquèrent au niveau national national la victoire du "Cartel des gauches".

XIVe législature (1928 - 1932)Modifier

Les élections législatives furent au scrutin d'arrondissement majoritaire à deux tours de 1928 à 1936.

XVe législature (1932 - 1936)Modifier

XVIe législature (1936 - 1940)Modifier

Assemblée nationale (1871-1876)Modifier

Nom Département Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
François Joseph Ducoux (1808-1873) Loir-et-Cher
(Remplacé par Lesguillon)
Gauche républicaine
Jean-François-Charles Dufay (1815-1898) Loir-et-Cher
(en remplacement de Thiers qui a opté pour la Seine)
Gauche républicaine
Pierre Eugène Lesguillon (1811-1880) Loir-et-Cher
(en remplacement de Ducoux †)
Gauche républicaine
Henri Léopold de Sers (1822-1903) Loir-et-Cher Union des Droites
Pierre Tassin (1837-1908) Loir-et-Cher Centre gauche

Corps législatif (Second Empire)Modifier

IVe législature (1869-1870)Modifier

Nom Circonscription Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
François-Philibert Dessaignes (1805-1897) 2e circonscription Majorité dynastique
Pierre Tassin (1837-1908) 1re circonscription Centre gauche

IIIe législature (1863-1869)Modifier

Nom Circonscription Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
Justinien Nicolas Clary (1816-1896) 1re circonscription
(candidat officiel)
Tiers-parti
François-Louis Crosnier (1792-1867) 2e circonscription Majorité dynastique
François-Philibert Dessaignes (1805-1897) 2e circonscription
(en remplacement de Crosnier †)
Majorité dynastique

IIe législature (1857-1863)Modifier

Nom Circonscription Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
Justinien Nicolas Clary (1816-1896) 1re circonscription
(candidat officiel)
Majorité dynastique
François-Louis Crosnier (1792-1867) 2e circonscription
(candidat officiel)
Majorité dynastique

Ire législature (1852-1857)Modifier

Nom Circonscription Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
Justinien Nicolas Clary (1816-1896) 1re circonscription
(candidat officiel)
Majorité dynastique
François-Louis Crosnier (1792-1867) 2e circonscription Majorité dynastique

Assemblée législative (1849-1851)Modifier

Nom Département Date d'élection Date de fin de mandat Étiquette/Parti
François Cantagrel (1810-1887) Loir-et-Cher
(Condamné par la Haute Cour de justice de Versailles pour sa participation à l'affaire du 13 juin)
Extrême gauche
Justinien Nicolas Clary (1816-1896) Loir-et-Cher
(en remplacement de Sarrut)

(démission)
Droite
Vincent Charles Henri d'Etchegoyen (1818-1885) Loir-et-Cher
(en remplacement de Cantagrel)
Extrême gauche
Alexandre Léon Sébastien Gérard (1817-1896) Loir-et-Cher
(5e et dernier)
Droite
Jean-François Xavier Salvat (1791-1859) Loir-et-Cher
(1er sur 5)
Gauche
Dominique Germain Sarrut (1800-1863) Loir-et-Cher
(2e sur 5)

(élection invalidée : remplacé par Clary)
Gauche

Assemblée nationale constituante (1848-1849)Modifier

Chambre des députés (Monarchie de Juillet)Modifier

Ire législature (1830-1831)Modifier

IIe législature (1831-1834)Modifier

IIIe législature (1834-1837)Modifier

IVe législature (1837-1839)Modifier

Ve législature (1839-1842)Modifier

VIe législature (1842-1846)Modifier

VIIe législature (17/08/1846-24/02/1848)Modifier

Chambre des députés des départements (2e Restauration)Modifier

Chambre des représentants (Cent-Jours)Modifier

Chambre des députés des départements (1re Restauration)Modifier

Corps législatif (1800-1814)Modifier

Conseil des Cinq-Cents (1795-1799)Modifier

Convention nationale (1792-1795)Modifier

7 députés et 5 suppléants

DéputésModifier

  1. Henri Grégoire, évêque du département, ancien Constituant.
  2. François Chabot, vicaire épiscopal de Blois, ancien député à la Législative ; est condamné à mort le 16 germinal an II ().
  3. Marcou Brisson, procureur syndic du département, ancien député à la Législative.
  4. Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, intendant du Jardin des Plantes ; donne sa démission le  ; est remplacé par Foussedoire.
  5. Augustin Frécine, président du conseil du département, ancien député à la Législative.
  6. Claude-Nicolas Leclerc, accusateur public à Blois, ancien député suppléant à la Législative.
  7. Jean-Louis Carra, opte pour la Saône-et-Loire. Est remplacé par Venaille.

SuppléantsModifier

  1. Mercier (Louis-Sébastien). Est élu député dans Seine-et-Oise ; est remplacé comme suppléant par Rochejean.
  2. Pierre-Étienne Venaille-Bodin. Remplace, dès le début, Carra qui a opté pour Saône-et-Loire.
  3. André Foussedoire, administrateur du département. Remplace Saint-Pierre démissionnaire ; est enfermé à Ham le 12 germinal an III (1er avril 1795).
  4. Rochejean (Marie-Joseph-Philibert), prêtre. Demande à remplacer Chabot et est écarté comme se trouvant sous le coup d'un mandat de justice.
  5. Péan (François-Étienne), administrateur du département. N'a pas siégé.

Assemblée législative (1791-1792)Modifier

7 députés et 3 suppléants

DéputésModifier

  1. Marcou Brisson, procureur-général-syndic du département, domicilié à Selles, district de Romorantin.
  2. Antoine Pierre Savonneau, cultivateur à Saint-Firmin-des-Prés, district de Vendôme, membre du conseil du département.
  3. Augustin Frécine, président du tribunal du district de Saint-Aignan et Montrichard, membre du conseil du département.
  4. François Chabot, vicaire épiscopal à Blois.
  5. Louis Étienne Marchand, juge de paix du canton de Marolles, membre du conseil du département.
  6. Louis Charles Étienne Lemaistre, membre du directoire du département, domicilié à Montoire, district de Vendôme.
  7. Jacques Duval, ancien maître des forges, domicilié à Plessis-Dorin, district de Mondoubleau.

SuppléantsModifier

  1. Legros (Jean Dominique), juge au tribunal du district de Mer.
  2. Desfray fils, membre du directoire du district de Blois.
  3. Claude-Nicolas Leclerc, homme de loi, juge de paix du canton de Villedieu, accusateur public près le tribunal criminel du district de Vendôme.

Et avant le département ?Modifier

Le département de Loir-et-Cher a été créé le , en application de la loi du .
Représentants aux États généraux puis Assemblée constituante de 1789

Généralité d'OrléansModifier

Bailliage de BloisModifier

Bailliage secondaire : Romorantin. (8 députés)

  • Clergé.
    • 1. Chambault (Michel), curé de la Chaussée-Saint-Victor.
    • 2. La Roche-Negly (Jean-Baptiste de), prieur-curé de Saint-Honoré de Blois.
  • Noblesse.
    • 3. Beauharnois (Alexandre-François-Marie, vicomte de), major en deuxième du régiment de la Sarre-infanterie, chevalier, seigneur de la Ferté-Beauharnois.
    • 4. Phelines (Louis-Jacques de), chevalier novice des ordres royaux militaire et hospitalier de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem, capitaine du corps royal du génie, seigneur de Bois-Besnard.
  • Tiers état.
    • 5. Druillon (Pierre), conseiller du roi, lieutenant générai civil au bailliage de Blois.
    • 6. Turpin (Charles), lieutenant criminel au bailliage de Blois.
    • 7. Delaforge (Jean-Michel-Marguerite), avocat au parlement, exerçant en la justice de Châteaudun.
    • 8. Dinochau (Jacques-Samuel), avocat au parlement exerçant au siège de Blois, bailli de Pontlevoy.
Suppléants. (1)Modifier
  • Noblesse.
    • 1. Lavoisier (Antoine-Laurent), seigneur de Frechine, Villefrancœur et autres lieux, de l'Académie des Sciences, de la Société royale de Londres, fermier général.

Bailliage de VendômeModifier

Bailliages secondaires : Mondoubleau, Saint-Calais. (4 députés)

  • Clergé.
    • 1. Housseau (Joachim-Nicolas), curé de Saint-Martin de Sargé. Refuse son élection et est remplacé par son suppléant Bodineau (Jean-Pierre-Étienne-Lazare).
  • Noblesse.
    • 2. Sarrazin (Gilbert, comte de), ancien capitaine de dragons, chevalier de Saint-Louis, seigneur du fief Bromplessé, paroisse de Nourray.
  • Tiers état.
    • 3. Pothée Cheron (Louis-François), échevin à Montoire.
    • 4. Crénière (Jean-Baptiste), marchand de fer à Vendôme.
Suppléants. (1)Modifier
  • Clergé.
    • 1. Bodineau (Jean-Pierre-Étienne-Lazare), curé de Saint-Bienheuré de Vendôme. Remplace Housseau, qui refuse son élection.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Remplacé à partir du par Michel Fromet à la suite de sa nomination au gouvernement.
  2. Déclaré démissionnaire d'office par le Conseil Constitutionnel le . Michel Fromet occupe le siège de député à partir du .
  3. Décision no 93-1328/1487 AN du 9 décembre 1993 du Conseil constitutionnel
  4. Remplacé à partir du par Jean Desanlis à la suite de son décès.