Eugène Valentin Oberlin De Mittersbach

personnalité politique française

Le baron Eugène Valentin Oberlin de Mittersbach est un homme politique français né le à Bouxwiller (Bas-Rhin) et décédé le à Villeherviers (Loir-et-Cher).

Eugène Valentin Oberlin de Mittersbach
Fonctions
Pair de France
-
Député de Loir-et-Cher
-
Député de Loir-et-Cher
-
Conseiller général de Loir-et-Cher
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Distinctions

Colonel de cavalerie et chevalier de l'Empire (1813), il est conseiller général et député de Loir-et-Cher de 1830 à 1837, puis pair de France de 1841 à 1848. Il était officier de la Légion d'honneur.

BibliographieModifier

Député de 1830 à 1831, de 1834 à 1837, et pair de France, né à Bouxwiller (Bas-Rhin) le 25 avril 1785, mort au château du Portail, commune de Villeherviers (Loir-et-Cher) le 21 octobre 1848, « fils d'André d'Oberlin Mittersbach, colonel général de hussards, et de Louise-Madeleine Jacob-Philippe de Moncheton » il suivit une carrière militaire et parvint au grade de colonel de cavalerie.

Engagé au service de l'Autriche en 1798, il se retrouva en 1808, aide de camp du général Dessolles, participa aux campagnes d'Allemagne, d'Espagne et de Russie, où il fut grièvement blessé à la Moskowa, avant de passer, aux Cent-jours, sous le commandement du duc de Berry.

Chevalier de l'Empire du 25 février 1813, il entra dans la vie politique le 19 juillet 1830, ayant été élu député de Loir-et-Cher, au grand collège, par 83 voix (152 votants, 171 inscrits), contre 68 à M. de Salaberry. M. d'Oberlin se montra le partisan zélé de la monarchie de Louis-Philippe et siégea jusqu'en 1831 dans la majorité conservatrice.

Les élections du 21 juin 1834 le ramenèrent à la Chambre : élu cette fois dans le 2e collège de Loir-et-Cher (Romorantin), par 99 voix (151 votants, 201 inscrits), contre 50 à M. Durand, il continua à soutenir de ses votes le gouvernement.

Une ordonnance royale du 25 décembre 1841 l'éleva à la pairie; il appartint à la Chambre haute jusqu'à la révolution de février, et mourut peu après (21 octobre) en son château du Portail (Loir-et-Cher). Il était conseiller général de son département. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 15 août 1812, il en était devenu officier le 9 janvier 1815. Il était également chevalier de l'ordre de Saint-Louis, du 25 août 1814.

Il épouse Laure De Guercheville, parente du Général Dussolle.

ParcoursModifier

  • École du Génie 09.10.1796
  • Servi en Autriche de 1796 à 1801
  • Cadet Gentilhomme Régiment BERCHINY HUSSARD en Autriche 08.02.1798
  • Lieutenant Chasseurs de I'Archiduc 19.11.180
  • Lieutenant Regt de la Cour d'Auvergne en France 18.02.1808
  • Aide de Camp du Général Levasseur État-Major des Armées 27.03.1808
  • Aide de Camp du Général Dessolle État-Major des Armées 20.09.1808
  • Chef d'Escadron du Général Dessollle État-Major des Armées 16.04.1814
  • Sous-Lieutenant Garde de corps de S.A.R. Monsieur 15.07.1814
  • Major ou Lieutenant-Colonel Garde du Corps de S.A.R 03.09.1814
  • Lieutenant-Colonel Carabinier de S.A.R. Monsieur 22.11.1815

CampagnesModifier

  • 1799-1800 : Allemagne 1808-1809 : Espagne 1810-1811 : Espagne 1812 : Russie 1815 : Belgique sous les ordres de Monsieur le Duc de Berry
  • Chevalier de la Légion d'Honneur le 15 août 1812
  • Chevalier de Saint-Louis le 25 août 1814
  • Officier de la Légion d'Honneur le 9 janvier 1815
  • Blessures : bras droit fracassé par un boulet Ie 07.09.1812 Bataille de la Moskova

SourcesModifier

Liens externesModifier