Ouvrir le menu principal

Augustin Frécine

personnalité politique française
Augustin Frécine
Naissance
Montrichard (France)
Décès
Montrichard (France)
Nationalité Drapeau : France français
Activité principale
Conventionnel

Augustin-Lucie Frécine, dit Frécine (né le à Montrichard, France et mort le dans la même ville), est un homme politique français, montagnard, membre de l'Assemblée législative et de la Convention nationale comme député de Loir-et-Cher. Il participa à l'organisation administrative de la Belgique (décret du 15 octobre 1794)[1]. Il se suicida en 1804, ne voulant pas survivre à la République.

Sommaire

Son action en BelgiqueModifier

Représentant du peuple de l'administration générale du Pays de Liège, installé dans l'Hôtel de Hayme de Bomal à Liège qui abrite la préfecture de l'Ourthe, il réunit à l'administration du Pays de Liège, le Limbourg, les pays de Stavelot, de Franchimont et de Logne[2] et met en place à Liège le tribunal révolutionnaire en octobre 1794[3].

Frécine fut aussi celui qui donna l'ordre, en 1794, de saisir le crâne du Mosasaurus de Maestricht appartenant à Th.J. Godding, pour le confisquer et le ramener au muséum national d'histoire naturelle à Paris, en application d'un décret de la Convention nationale[4].

PublicationsModifier

  • Frécine & Loysel, Précis historique sur l'uniformité des poids et mesures..., publié à Paris en l'An 2 de la République, lire en ligne sur Gallica.
  • Rapport et projet de décret concernant l'organisation de l'administration des assignats : présentés au nom du Comité des finances, le 4 janvier 1793, l'an 2me. de la République française.
  • Compte rendu à la Convention nationale de la mission aux armées du Nord et de Sambre et Meuse, depuis le 9 fructidor de l'an deuxième jusqu'au 11 ventôse de l'an troisième / par le représentant du peuple Frecine,... ; impr. par ordre de la Convention nationale, Floréal, l'An III, lire en ligne sur Gallica.
  • Rapport et projet de décret sur l'organisation des monnoies : présentés au nom du Comité des finances, Section des assignats et monnoies : séance du 12 vendémiaire an 4.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Recueil des proclamations et arrêtés des représentans du peuple français, édité s.d. à Bruxelles par G. Huyghe, Tome 1, p. 353-355.
  2. M. R. Thielemans, « Deux institutions centrales sous le Régime français en Belgique. L'administration centrale et supérieure de la Belgique et le Conseil de gouvernement. Première partie », Revue belge de philologie et d'histoire, Vol. 41, n° 4, 1963, p. 1105-1106.
  3. Georges de Froidcourt, « Le tribunal révolutionnaire de Liège, 1794-1795 », Revue belge de philologie et d'histoire, Vol. 30, n° 30-34, 1952, p. 985-987.
  4. (en) Florence F.J.M. Pieters, Peggy G.W. Rompen, John W.M. Jagt et Nathalie Bardet, « A new look at Faujas de Saint-Fond's fantastic story on the provenance and acquisition of the type specimen of Mosasaurus hoffmanni Mantell, 1829 », Bulletin de la Société Géologique de France, vol. 183, no 1,‎ , p. 55-65 (ISSN 0037-9409, lire en ligne)