Kenny King

catcheur (lutteur professionnel) américain
Kenny King
X Division Champion Kenny King.jpg
Kenny King lors d'un show de la TNA
Données générales
Nom de naissance
Kenny Layne
Nom de ring
Kenny King
Kenny
Kenny Layne
Tough Enough Kenny
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (41 ans)
QueensVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
230 lb (105 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Al Show
Chavo Guerrero, Jr.
Nick Bockwinkel
Scott Casey
Carrière pro.
2002 - aujourd'hui

Kenny Layne (né le à New York), plus connu sous le pseudonyme de Kenny King est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il travaille actuellement à Impact Wrestling

D'abord joueur de football américain à l'université d'État de Floride puis à l'université du Nevada à Las Vegas, il devient catcheur après avoir participé à la deuxième saison de WWE Tough Enough. Il travaille ensuite dans diverses fédérations du circuit indépendant américain puis à la Ring of Honor (ROH) à partir de 2008. Il y remporte avec Rhett Titus le championnat du monde par équipes de la ROH. En 2013, la Total Nonstop Action Wrestling (TNA) l'engage et il y remporte à deux reprises le championnat de la division X de la TNA. Il retourne à la ROH en 2015 et étoffe son palmarès dans cette fédération avec deux titres de champion du monde Télévision.

JeunesseModifier

Layne fait partie de l'équipe de football américain de l'université d'État de Floride puis de l'université du Nevada à Las Vegas[2].

Carrière de catcheurModifier

Participation à WWE Tough Enough (2002)Modifier

Alors qu'il est à l'université du Nevada à Las Vegas, Layne voit une publicité pour participer au casting de WWE Tough Enough et décide de s'y inscrire[3]. Il fait partie du casting final de cette émission et commence à apprendre les bases du catch auprès d'Al Snow, Bob Holly et Chavo Guerrero[3]. Il ne remporte pas cette saison et donc ne signe pas de contrat avec la World Wrestling Entertainment[3].

Diverses fédérations américaines (2003-2007)Modifier

Layne poursuit son entraînement à la Las Vegas Wrestling Academy auprès de Nick Bockwinkel et Scott Casey[3]. Bockwinkel lui apprend notamment à travailler ses segments d'interview[4]. Il lutte sous le nom de Kenny King d'abord en Californie notamment à l'Ultimate Pro Wrestling avant d'aller en Floride travailler d'abord comme jobber à la Total Nonstop Action Wrestling (TNA) fin 2005[3].

En plus d’apparaître à la TNA, King travaille aussi à la Full Impact Pro et est devient un des membres du clan Young Rich and Ready for Action (YRR), alors composé de Chasyn Rance et Steve Madison, le 7 juillet 2006[5],[6]. Ce jour-là, il change d'attitude et fait un heel turn d'abord en gagnant son combat face à Canadian Cougar en lui donnant un coup dans l'entrejambe[6].

Ring of Honor (2007–2012)Modifier

Il remporte le avec Rhett Titus le ROH World Tag Team Championship face à Charlie Haas et Shelton Benjamin lors de Best in the World 2012. Cependant, le contrat de King à la ROH expire le même jour. Sur un accord verbal, la ROH permet à King d'évaluer les options qu'il a avec les autres fédérations à condition de ne pas combattre pour elles. Mais Kenny King a combattu pour la TNA. En conséquence, la ROH indique trouver inacceptable "la violation de l'accord verbal" et brise le lien existant avec le catcheur. Son titre lui fut retiré 16 jours plus tard.

Total Nonstop Action Wrestling (2012-2015)Modifier

Course au X Division Championship (2012-2013)Modifier

Le à la TNA lors d'Impact Wrestling, Kenny King bat Lars Only pour se qualifier dans le tournoi visant à couronner un nouveau champion X Division à Destination X. Lors de Destination X, il bat Doug Williams se qualifie pour la finale. Lors de la finale, il perd un ultimate X match contre Zema Ion dans un match qui comprenait aussi Mason Andrews et Sonjay Dutt. Lors d'Hardcore Justice, il perd contre Zema Ion et ne remporte pas le X division championship.Lors de Bound for Glory, le titre passe aux mains de Rob Van Dam(RVD).Lors de Final Resolution, il perd contre Rob Van Dam et ne remporte pas le X division championship. Lors de Genesis 2013, il perd contre Christian York et ne devient pas challenger au X Division championship. Lors d'Impact du , il perd contre Rob Van Dam dans un match qui comprenait aussi Zema Ion et ne remporte pas le titre TNA X Division Championship.

X Division Champion et perte du titre (2013)Modifier

Lors de Genesis 2013, il perd contre Christian York et ne devient pas challenger au X Division championship. Lors d'Impact du , il perd contre Rob Van Dam dans un match qui comprenait aussi Zema Ion et ne remporte pas le titre TNA X Division Championship. Lors de l'Impact Wrestling du , il bat Rob Van Dam et Christian York en équipe avec Zema Ion et effectue un twenner-turn, Ion étant heel. Le a Impact Wrestling, il bat Rob Van Dam et remporte le TNA X Division Championship[7], qu'il défendra avec brio lors de TNA Lockdown 2013 face à Christian York et Zema Ion.

Lors de Slammiversary XI, il perd contre Chris Sabin dans un match qui comprenait aussi Suicide et perd le TNA X Division Championship. Lors de Impact Wrestling du , il perd avec Austin Aries et Bobby Roode contre le champion de la X Division Chris Sabin et les champions du monde par équipe Gunner et James Storm dans sa ville natale.

Retour et Blessure (2013-2014)Modifier

Il fait son retour le en perdant contre Austin Aries.Lors de Impact Wrestling du , il perd avec Chris Sabin contre Jeff Hardy et Manik

The Beat Down Clan et départ (2014-2015)Modifier

Lors de Impact Wrestling du , une vignette annonçant son retour prochainement sous un gimmick de King Of The Night. Kenny King forme une alliance avec Bobby Lashley et MVP le . A iMPACT Wrestling du , il bat Eddie Edwards et attaque Violemment Davey Richards le conduisant à l'hôpital

Le , il quitte la TNA.

Retour à la Ring of Honor (2015-2021)Modifier

Retour et reformation des All Night Express (2015-2017)Modifier

Il fait son retour le , lors de All Star Extravaganza VII en reformant The All Night Express avec Rhett Titus et battent The Briscoe Brothers[8]. Au cours de Final Battle 2015, le , lui et Titus battent les Briscoe Brothers et The Young Bucks et deviennent challengers pour les titres par équipe de la ROH[9].

Double Champion du monde de la télévision (2017-2018)Modifier

Lors de Death Before Dishonor XV, il bat Kushida et remporte le ROH World Television Championship[10]. Le , il perd le titre contre Silas Young et le récupère le pour le reperdre face à Young le au cours d'un Last man Standing match.

Le , il bat Chucky T[11]. Lors de Best in the World 2018, il perd contre Austin Aries[12].

Le lors de ROH/NJPW Global Wars (jour 4), il perd contre Jay Lethal et ne remporte pas le ROH World Championship[13].

La Faccion Ingobernable (2019-2021)Modifier

Peu après Final Battle 2019, il est annoncé comme membre de la branche américaine de La Facción Ingobernable, constitué de lui-même, Rush, Dragon Lee et Amy Rose[14].

Le 26 février 2021, lui et Dragon Lee battent The Foundation (Jay Lethal et Jonathan Gresham) pour remporter les ROH World Tag Team Championship[15],[16].

Le 10 septembre, lui et Dragon Lee battent Violence Unlimited (Chris Dickinson et Homicide) et remportent les ROH World Tag Team Championship pour la deuxième fois[17]. Lors de Honor For All 2021, ils perdent les titres contre The OGK (Michael Bennett et Matt Taven)[18].

Consejo Mundial de Lucha Libre (2017)Modifier

Retour à Impact Wrestling (2022-...)Modifier

Retour et Honor No More (2022)Modifier

Le 3 février 2022, il fait son retour à Impact Wrestling en attaquant Josh Alexander et rejoignant Honor No More.

Lors de No Surrender (2022), lui, Matt Taven, Mike Bennett, Vincent et PCO battent la Team Impact (Chris Sabin,Rhino, Rich Swann, Steve Maclin et Willie Mack) avec l'aide de Eddie Edwards et obtiennent le droit de rester à Impact Wrestling[19].

Retour en solo et rivalité avec Mike Bailey (2022-...)Modifier

CaractéristiquesModifier

  • Managers
  • Surnoms
    • The Natural
    • The Pretty Boy Pitbull
  • Thèmes Musicaux
Musique d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
We Fly High Jim Jones 2006-2009 FIP
This Is Why I'm Hot 50 Cent 2008 ROH
Swagga Like Us Jay-Z, Kanye West et Lil' Wayne 2008-2009
We's Hot Cadence Blaze 2009-2012
First Things First (avec Rhett Titus) Waste Management 2009-2012; 2015-2017; 2019
Magic Machine Dale Oliver 2012-2013 TNA
King Of The Ring 2013-2014
It's The Night 2014-2015
The Anthem
(avec The Beat Down Clan)
Jess Jamez et MVP 2015
Hail to the Chief (avec The Cabinet) Teri Journey-Duncan 2016 ROH
Every Man for Himself (avec The Rebellion) Omar Fadel 2016-2017
March to Glory Michael Farmer 2017-2021
Multiplicity (avec La Facción Ingobernable) Mark Moore 2019-2021
Tidal Wave (avec Honor No More) Slowburn 2022 IMPACT
Return of the King Panauh Kalayeh, Mikhail Johnson, Jo'lise Grant et James Desmond 2022-...

PalmarèsModifier

  • Future Stars of Wrestling
    • 1 fois FSW Elite Champion
    • 1 fois FSW Tag Team Champion avec Shogun Jones
  • Ultimate Wrestling Federation
    • 1 fois UWF Vegas Heavyweight Champion

Récompenses de magazinesModifier

Classement PWI 500 de Kenny King[20]
Année 2003 2004 à 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Rang 439 Non classé 453  202  96  101  85  36  99  106  148  222  90  117  241  380  326

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Kenny King sur Online World of Wrestling.
  2. (en) Mike Trask, « Ring of Honor's Kenny King also a chippendale », sur www.espn.com, (consulté le )
  3. a b c d et e (en) Greg Oliver, « Kenny King plenty tough enough for ROH », sur www.slam.canoe.com, (consulté le )
  4. (en) « Kenny King Talks Supercard Of Honor Match Vs. Silas Young, Nick Bockwinkel, WWE Promos », sur www.wrestlinginc.com, (consulté le )
  5. (en) « YRR », sur www.cagematch.net (consulté le )
  6. a et b (en) Brad Dykens, « *** Official OWW.com FIP DVD Reviews by Brad Dykens *** July 7, 2006 - HEAT STROKE (NIGHT #1) - Inverness, Florida », sur www.onlineworldofwrestling.com (consulté le )
  7. (en) « CALDWELL'S TNA IMPACT RESULTS 2/28: Complete "virtual-time" coverage of live Impact - TNA & Jeff Hardy return to Orlando; Angle unmasks A&E member, but cameraman misses the shot »
  8. (en) « Ring of Honor All-Star Extravaganza VII results, open thread tonight (Sept. 18, 2015) », CageSideSeats (consulté le )
  9. (en) Larry Csonka, « Csonka’s ROH Final Battle Review 12.18.15 », sur 411Mania, (consulté le ).
  10. (en-US) Sean Radican, « Radican's 9/22 ROH "Death Before Dishonor XV" PPV report – Cody vs. Suzuki, Young Bucks vs. MCMG, Kushida vs. King », Pro Wrestling Torch, (consulté le )
  11. Muzammil Arshad, « ROH Wresling 20th June 2018 Highlights HD Ring Of Honor Wrestling 6 20 2018 Highlights HD », (consulté le )
  12. « ROH Best in the World 2018 at UMBC Event Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le )
  13. « ROH/NJPW Global Wars 2018 - Day 4 at Mattamy Athletic Centre wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le )
  14. Robert Defelice, « RUSH Creates 'La Faccion Ingobernable' In ROH With Dragon Lee And Kenny King », sur Fightful, (consulté le )
  15. (en) « Kenny King and Dragon Lee Win ROH Tag Team Titles On ROH Television », fightful.com, (consulté le ).
  16. (en) « FEBRUARY WRESTLERS OF THE MONTH: DRAGON LEE AND KENNY KING », rohwrestling.com, (consulté le ).
  17. (en) « #ANDNew: Dragon Lee and Kenny King Win ROH Tag Titles », lastwordonsports.com, (consulté le )
  18. (en) « THE OGK WINS ROH WORLD TAG TEAM TITLE AT HONOR FOR ALL », rohwrestling.com, (consulté le )
  19. (en) « Eddie Edwards turns on Impact Wrestling, joins Honor No More at No Surrender PPV », wrestlingnews.co, (consulté le )
  20. (en) « PWI Ratings for Kenny King », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).

Liens externesModifier

Ressources relatives au sport  :