Groupe Les Républicains (Sénat)

groupe parlementaire des Républicains au Sénat français

Groupe Les Républicains
Image illustrative de l’article Groupe Les Républicains (Sénat)
Chambre Sénat
Ancien(s) nom(s) Groupe de l'Union pour un mouvement populaire
Partis membres Les Républicains
Soyons libres
La France audacieuse
Alliance solidaire des Français de l'étranger
Union pour la démocratie
Le Rassemblement
Divers droite
Président Bruno Retailleau
(sénateur de la Vendée)
Représentation
146  /  348
Positionnement Centre droit à droite
Idéologie Gaullisme[1],[2],[3]
Conservatisme[4],[5]
Libéral-conservatisme[6],[7],[8],[3]
Démocratie chrétienne[4],[3]
Site Web lesrepublicains-senat.fr

Le groupe Les Républicains (REP[a]), anciennement groupe de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), est un groupe parlementaire de droite et de centre droit au Sénat français. Il regroupe principalement des sénateurs du parti Les Républicains, nouveau nom de l'UMP depuis 2015.

HistoriqueModifier

 
Logo avant 2015.

Le groupe UMP est créé en 2002, lors de la création de l'UMP, par fusion des groupes du RPR (94 sénateurs), des Républicains et indépendants (associés à Démocratie libérale, 40 sénateurs sur 41) et des dissidents de l'Union centriste (représentant l'UDF, 29 sénateurs sur 54) et du Rassemblement démocratique et social européen (réunissant des élus de tendance radicale depuis le XIXe siècle, quatre sénateurs sur 21) ainsi qu'un non-inscrit.

Depuis 2014, il n'y a plus qu'un des huit sénateurs du Parti radical et un des treize sénateurs du Nouveau Centre à siéger au sein de ce groupe. S'y ajoutent plusieurs sénateurs divers droite. Il compte 126 membres, 4 apparentés et 13 rattachés[10]. Il a détenu la majorité absolue (jusqu'en 2004) puis la majorité relative (jusqu'en 2011).

En , le journal Le Parisien révèle que le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire sur des faits de possibles détournements de fonds publics de 400 000 euros ponctionnés dans les caisses du Sénat au profit de plusieurs sénateurs UMP, dont Jean-Claude Carle, trésorier du groupe[11].

En 2015, le groupe UMP est renommé groupe « Les Républicains », suivant le changement de nom du parti[12].

En , Le Journal du dimanche indique que le groupe UMP au Sénat aurait entre 2002 et 2014 organisé une comptabilité occulte qui permettait à certains élus de détourner pour eux-mêmes de l'argent normalement destiné à rémunérer leurs assistants parlementaires[13]. Selon Michel Talgorn, ancien collaborateur du groupe UMP mis en examen, une quarantaine de sénateurs auraient collaboré à ce système[14]. Cette pratique était surnommée « les chocolats du Sénat »[15].

OrganisationModifier

PrésidentsModifier

Mandats Noms
- Josselin de Rohan
- Henri de Raincourt
- Gérard Longuet
- Jean-Claude Gaudin
depuis le Bruno Retailleau

Secrétaires générauxModifier

  • 1983-1992 : Jean-François Probst (groupe RPR)
  • 2002-2014 : Alain Sauret
  • depuis 2014 : Jean-François Dejean

Composition actuelleModifier

Liste des membresModifier

En , le groupe est composé des 148 sénateurs (121 membres, 14 apparentés et 13 rattachés) suivants[16].

Département Nom Parti
Ain Patrick Chaize LR
Sylvie Goy-Chavent LR
Aisne Antoine Lefèvre LR
Pascale Gruny LR
Allier Bruno Rojouan DVD
Alpes-Maritimes Dominique Estrosi Sassone LR
Henri Leroy LR
Alexandra Borchio-Fontimp LR
Philippe Tabarot LR
Patricia Demas LR
Ardèche Mathieu Darnaud LR
Anne Ventalon LR
Ardennes Marc Laménie LR
Else Joseph LR
Aveyron Jean-Claude Anglars LR
Bouches-du-Rhône
Valérie Boyer LR
Stéphane Le Rudulier LR
Calvados Pascal Allizard LR
Cantal Stéphane Sautarel LR
Charente-Maritime Daniel Laurent LR
Corinne Imbert LR
Cher Rémy Pointereau LR
Marie-Pierre Richer LR
Corrèze Claude Nougein LR-SL
Corse-du-Sud Jean-Jacques Panunzi LR
Côte-d'Or Alain Houpert LR
Côtes-d'Armor Alain Cadec LR
Doubs Jacques Grosperrin LR
Drôme Gilbert Bouchet LR
Eure Kristina Pluchet LR
Eure-et-Loir Albéric de Montgolfier LR
Chantal Deseyne LR
Daniel Guéret LR
Finistère Philippe Paul LR
Gard Vivette Lopez LR
Laurent Burgoa LR
Haute-Garonne Alain Chatillon LR
Brigitte Micouleau LR
Gironde Florence Lassarade LR
Hérault Jean-Pierre Grand DVD
Ille-et-Vilaine Dominique de Legge LR
Indre Frédérique Gerbaud LR
Nadine Bellurot LR
Indre-et-Loire Serge Babary LR
Isabelle Raimond-Pavero LR
Isère Michel Savin LR
Frédérique Puissat LR
Jura Marie-Christine Chauvin LR
Loire Bernard Fournier LR
Bernard Bonne LR
Haute-Loire Laurent Duplomb LR
Loire-Atlantique Laurence Garnier LR
Loiret Jean-Noël Cardoux LR
Hugues Saury LR
Lot-et-Garonne Christine Bonfanti-Dossat LR
Maine-et-Loire Stéphane Piednoir LR
Catherine Deroche LR
Manche Béatrice Gosselin LR
Philippe Bas LR
Marne René-Paul Savary LR
Haute-Marne Bruno Sido LR
Charles Guené LR
Mayenne Guillaume Chevrollier LR
Meurthe-et-Moselle Philippe Nachbar LR
Jean-François Husson LR
Meuse Gérard Longuet LR
Morbihan Muriel Jourda LR
Moselle Catherine Belrhiti LR
Nord Marc-Philippe Daubresse LR
Brigitte Lherbier LR
Oise Édouard Courtial LR
Jérôme Bascher LR
Olivier Paccaud DVD
Orne Vincent Segouin LR
Paris Pierre Charon LR
Philippe Dominati DVD
Céline Boulay-Espéronnier LR
Catherine Dumas LR
Pas-de-Calais Jean-François Rapin LR
Puy-de-Dôme Jean-Marc Boyer LR
Pyrénées-Atlantiques Max Brisson LR
Pyrénées-Orientales François Calvet LR
Jean Sol LR
Bas-Rhin André Reichardt LR
Laurence Muller-Bronn LR
Elsa Schalck LR
Haut-Rhin Christian Klinger LR
Sabine Drexler DVD
Rhône François-Noël Buffet LR
Catherine Di Folco LR
Étienne Blanc LR
Haute-Saône Alain Joyandet LR
Olivier Rietmann LR
Saône-et-Loire Marie Mercier LR
Fabien Genet LR
Sarthe Louis-Jean de Nicolaÿ LR
Jean-Pierre Vogel LR
Savoie Martine Berthet LR
Cédric Vial LR
Haute-Savoie Cyril Pellevat LR
Sylviane Noël LR
Seine-Maritime Agnès Canayer LR
Seine-et-Marne Anne Chain-Larché LR
Pierre Cuypers LR
Claudine Thomas LR
Deux-Sèvres Philippe Mouiller LR
Gilbert Favreau LR
Somme Laurent Somon LR
Tarn-et-Garonne François Bonhomme LR
Var Michel Bonnus LR
Françoise Dumont LR-SL-LFA
Jean Bacci LR-LFA
Vaucluse Alain Milon LR
Jean-Baptiste Blanc LR
Vendée Bruno Retailleau (président) LR
Didier Mandelli LR
Vienne Yves Bouloux LR
Bruno Belin LR
Vosges Daniel Gremillet LR
Yvelines Gérard Larcher LR
Sophie Primas LR
Marta de Cidrac LR
Toine Bourrat LR
Territoire de Belfort Cédric Perrin LR
Essonne Jean-Raymond Hugonet LR
Laure Darcos LR-SL
Hauts-de-Seine Roger Karoutchi LR
Philippe Pemezec LR
Christine Lavarde LR
Seine-Saint-Denis Thierry Meignen SL
Annie Delmont-Koropoulis LR
Val-de-Marne Christian Cambon LR
Catherine Procaccia LR
Val-d'Oise Arnaud Bazin LR
Jacqueline Eustache-Brinio LR
Sébastien Meurant LR
La Réunion Viviane Malet LR
Saint-Barthélemy Micheline Jacques LR
Saint-Martin Annick Petrus UD-LR
Nouvelle-Calédonie Pierre Frogier R-LR
Français de l'étranger (série 1) Joëlle Garriaud-Maylam LR
Ronan Le Gleut LR
Damien Regnard LR-ASFE
Évelyne Renaud-Garabedian ASFE
Français de l'étranger (série 2) Jean-Pierre Bansard ASFE
Christophe-André Frassa LR

Répartition partisaneModifier

Parti Nombre
LR 131
DVD 5
LR-SL 2
ASFE 2
LR-SL-LFA 1
LR-LFA 1
LR-ASFE 1
UD-LR 1
R-LR 1
SL 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Depuis le , le groupe Les Républicains est officiellement abrégé « REP » par les services du Sénat bien que le parti porte l’abréviation « LR »[9].

RéférencesModifier

  1. « L'UMP devient « Les Républicains », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  2. « Les Républicains » : comment Sarkozy veut dépasser la logique de parti », sur lessechos.fr, (consulté le ).
  3. a b et c (es) « Sarkozy apela a las esencias republicanas para reconquistar el poder », sur abc.es, (consulté le ).
  4. a et b (en) « Hollande and Sarkozy are battling for the French Presidency — but France doesn't want either of them », sur uk.businessinsider.com, (consulté le ).
  5. (en) « The ‘Republican Party’ is coming to France », sur washingtonpost.com, (consulté le ).
  6. (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur parties-and-elections.eu.
  7. Causeur - Fillon, le triomphe du libéral-conservatisme - Pierre-Henri Picard - 28 novembre 2016
  8. Le Parisien - Jannick Alimi - VIDEOS. Libéral et conservateur : le programme de François Fillon pour la France - 22 novembre 2016
  9. Sénat, Informations sur la composition et les activités du Sénat au 31 décembre 2015, (lire en ligne).
  10. Liste des sénateurs par groupes politiques.
  11. Mathilde Mathieu, « Au Sénat, l'argent du groupe UMP échappait aussi à tout contrôle », Mediapart, (consulté le ).
  12. « Groupes politiques », sur senat.fr.
  13. « Mise au jour d'un système d'emplois fictifs au groupe UMP du Sénat », RT en français,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « «Je rédigeais les chèques, les sénateurs venaient dans mon bureau» », Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « 117 sénateurs sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros », lepoint.fr, 13 octobre 2017.
  16. Composition, en temps réel, des groupes politiques sur le site du Sénat

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier