Ouvrir le menu principal

Henri Leroy (homme politique)

homme politique français

Henri Leroy
Fonctions
Sénateur des Alpes-Maritimes
En fonction depuis le
(2 ans et 15 jours)
Groupe politique LR
Prédécesseur Louis Nègre
Conseiller départemental des Alpes-Maritimes

(2 ans, 6 mois et 29 jours)
Élection 22 mars 2015
Circonscription Canton de Mandelieu-la-Napoule
Prédécesseur Canton créé
Successeur David Konopnicki
Maire de Mandelieu-la-Napoule

(22 ans et 4 mois)
Prédécesseur Louise Moreau
Successeur Sébastien Leroy
Biographie
Nom de naissance Henri Leroy
Date de naissance (74 ans)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Profession Officier de gendarmerie

Henri Leroy, né le , est un homme politique français. Il appartient au parti de droite Les Républicains.

Biographie

La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (février 2019). Découvrez comment la « wikifier ».

Fils de Pierre Leroy, un officier de gendarmerie, ancien des forces françaises libres ayant terminé sa carrière dans les Alpes de Hautes Provence, Henri Leroy est né au Liban en 1945. Chevalier de la légion d'honneur il est le frère du journaliste Charles Villeneuve grand reporter, producteur, homme de télévision mais aussi de presse écrite et ancien parachutiste militaire passé par l'école de saint Maixent. Son autre frère, Alain Leroy est médecin à Cannes. Avant de choisir d'entrer dans la gendarmerie, il a effectué son service national en 1963 à la 40ème compagnie de transmissions, alors en Allemagne.

Rentré en gendarmerie en 1966 comme sous officier après sa scolarité à l'ESOG de Chaumont il a servi dans les forces françaises en Allemagne (FFA) puis à Berlin avant de passer le concours d'officier. A sa sortie de l'EOGN, promotion Capitaine Ettori il a servi comme chef de peloton sur VBC (Véhicule Blindé Canon) à l'Escadron 2/1 de Satory puis Commandant du PMO du Var à Toulon. Il a ensuite été nommé commandant de Compagnie en Nouvelle Calédonie à Poindimié. Il a pris sa retraite en 1990 à 45 ans pour se consacrer à la politique à Mandelieu-La Napoule.

Henri Leroy est maire de Mandelieu-la-Napoule de 1995 à 2017, conseiller général du canton de Mandelieu-Cannes-Ouest de 1999 à 2015 et conseiller départemental du Canton de Mandelieu-la-Napoule de 2015 à 2017.

Le , il devient sénateur à la suite de la démission de Louis Nègre, l'un des 41 sénateurs à avoir choisi de privilégier ses mandats locaux en vertu de la loi du 14 février 2014 sur le non-cumul des mandats en France[1],[2]. Il quitte dès lors ses fonctions exécutives locales.

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel ce dernier est élu président du parti[3].

Controverses et prises de position

En 2007, Henri Leroy, alors maire de Mandelieu-la-Napoule, fait l'objet d'une plainte par un opposant divers droite au conseil municipal, Bernard David. Ce dernier fait état d'un contrat passé sans publicité ni appel d'offres pour l'organisation de vœux de fin d'année, pour un montant de 93 748 euros[4].

En 2011, Henri Leroy compare la décision de la préfecture de créer une intercommunalité à une « charia à l'ouest du département en mariant les filles de la République contre leur gré »[5].

En 2013, Henri Leroy prend un arrêté interdisant de se baigner habillé. Cet arrêté est en réalité un arrêté « anti-burkini », maillot de bain destiné aux femmes musulmanes qui veulent profiter de la plage ou de la baignade dans cette tenue[6],[7].

En 2014, la famille Leroy et notamment Sébastien Leroy, neveu et adjoint d'Henri Leroy à la mairie, est accusée de conflit d'intérêt pour ses liens financiers avec le milliardaire marchand d'armes Iskandar Safa, mécène de la commune[8]. Des délibérations du conseil municipal sont mises en cause[8].

Cette même année, il rejoint Éric Ciotti et son ex amie Michèle Tabarot déclare « Apparemment, il a été bien récompensé car la trahison lui a permis de se retrouver sur la liste des sénatoriales »[9]. Lui-même déclarait en 2011 « Cela fait dix fois qu’on me propose d’être sénateur. Si je fais ça, je crache sur toute ma vie. Je vends mon âme »[10].

En 2017, Henri Leroy se déclare « gêné par la tenue vestimentaire à caractère religieux » de vendeuses d'un magasin H&M portant le voile et déclare que « les signes religieux sont proscrits »[11]. L'Observatoire de la laïcité lui indique qu'il fait fausse route et que « la neutralité s'impose aux services publics, pas aux entreprises privées »[11].

En 2018, Henri Leroy crée la polémique en comparant les dérives possibles de la PMA pour toutes aux expériences du médecin nazi Josef Mengele à Auschwitz[12].

En 2019, Henri Leroy écrit une lettre pour réclamer l'exclusion du chanteur Bilal Hassani, par ailleurs victime d'une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux, du Concours Eurovision de la chanson 2019[13]. Il accuse celui-ci de se moquer des attentats du 13 novembre 2015 dans une vidéo alors que celle-ci est elle-même une parodie d'une autre vidéo[14].

Notes

  1. Alexandre Poussart, « Non cumul des mandats : 41 sénateurs ont quitté le Sénat », sur Public Sénat, .
  2. « Avis de démission de sénateurs », sur Journal officiel de la République française, .
  3. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  4. J-F.P., Mes chers voisins : Michèle Tabarot, Henri Leroy, 2 mai 2008, Le Ravi.
  5. Une semaine "politiquement indiscrète" sur la Côte d'Azur, 5 décembre 2011, Nice-Matin.
  6. Burkini : comment certains maires continuent à l'interdire, 8 juillet 2017, Ouest-France.
  7. Emilie Tôn et Anna Benjamin, Arrêtés anti-burkini: ces communes qui s'entêtent en dépit du droit, 6 juillet 2017, L'Express.
  8. a et b Marion Chantreau, Le maire de Mandelieu, accusé de conflit d'intérêts, veut saisir la justice, 10 mars 2018, France Bleu.
  9. Quelques citations..., Nice-Matin, 19 juillet 2014.
  10. Quelques citations..., Nice-Matin, 21 janvier 2011.
  11. a et b Mandelieu : des vendeuses voilées chez H&M irritent le maire Henri Leroy, 14 juin 2017, L'Express.
  12. Simon Barbarit, PMA : le sénateur Henri Leroy crée la polémique avec une référence à Mengele, 14 novembre 2018, Public Sénat.
  13. Mathilde Frénois, Eurovision: Le sénateur LR Henri Leroy demande que Bilal Hassani soit « écarté d'urgence du concours », 3 février 2019, 20 Minutes.
  14. Eurovision : un sénateur réclame l'éviction de Bilal Hassani, 3 février 2019, Orange Actu.

Liens externes