Ouvrir le menu principal
Eddie Keizan

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Nom complet Edward Keizan
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau d'Afrique du Sud Johannesbourg
Date de décès
Lieu de décès Drapeau d'Afrique du Sud Johannesbourg
Nationalité Sud-africaine
Carrière
Années d'activité 1967-1979
Qualité Pilote automobile
Championnat d'Afrique du Sud de Formule Ford

Championnat d'Afrique du Sud de Formule 1
Champion 1
Meilleur classement 1er

Championnat du monde de Formule 1
Nombre de courses 3
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0
Podiums 0
Victoires 0
Champion du monde 0
Meilleur classement 13e

Eddie Keizan est un pilote automobile sud-africain né le à Johannesbourg et décédé le dans la même ville. Il est notamment connu pour avoir participé à trois Grand Prix automobiles d'Afrique du Sud, en 1973, 1974 et 1975.

CarrièreModifier

Eddie Keizan commence sa carrière en 1967 dans le championnat d'Afrique du Sud de voitures de tourisme qu'il remportera, de même qu'en 1968, 1969 et 1970[1].

En 1971, il passe à la Formule Ford avant de tenter sa chance dans la catégorie Formule 5000 du Championnat d'Afrique du Sud de Formule 1 en 1972 au volant d'une Surtees TS5. Avec une victoire et quatre podiums, il termine troisième[1],[2].

 
Une Tyrrell 004 (ici celle de Jackie Stewart), comparable à celle qu'Eddie Keizan pilote.

Fort de ce résultat, Alex Blignaut décide de lui confier le volant de sa Tyrrell 004 afin de courir la saison 1973, qui débute par le Grand Prix automobile d'Afrique du Sud. Qualifié vingt-deuxième, il ne sera pas classé en raison du retard important qu'il a accumulé durant la course (12 tours)[3]. Le reste de la saison sera bien meilleure puisque Keizan terminera deuxième du championnat[4].

Il tente une nouvelle fois sa chance avec sa Tyrrell 004 pour le Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1974. Il ne se qualifie que vingt-quatrième mais finit néanmoins la course quatorzième[3]. Il décide de troquer sa Tyrrell pour une Lotus 72A du Team Gunston pour finir la saison. Il terminera 4 fois sur le podium avant d'abandonner 4 fois consécutives[5].

Cette même année il part en Europe le temps de participer à deux courses du Championnat d'Europe de Formule 5000, marquant un total de huit points[1].

Il garde cette monture pour le Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1975. Il se qualifie vingt-deuxième et parvient à réaliser une belle performance en course, finissant treizième, proche des Lotus officielles[3]. Il finira cinquième du championnat sud-africain cette année-là[6].

 
Jante d'une Datsun 160Z de la marque Tiger Wheels.

En raison de la crise pétrolière et de la modification du règlement technique du championnat d'Afrique du Sud de Formule 1, Eddie Keizan décide de retourner aux courses de voitures de tourisme, sur une BMW 535[1].

Sa dernière course seront les 1000 kilomètres de Kyalami 1979, sur une BMW M1, course qu'il remportera, avec son coéquipier Helmut Kelleners[1].

Eddie Keizan est également le fondateur de la marque de jantes et de pneumatiques Tiger Wheel & Tyre[1].

Il décède le d'un cancer[7].

Résultats en Championnat d'Afrique du Sud de Formule 1Modifier

Saison Écurie Châssis Moteur Courses Victoires Podiums Pole positions Meilleurs tours Points Classement
1972 Privé Surtees TS5 Ford V8 12 1 4 0 0 40 3e
1973 Blignaut Lucky Strike Racing Tyrrell 004 Ford-Cosworth V8 12 1 8 2 1 53 2e
1974 Blignaut Embassay Racing SA Tyrrell 004 Ford-Cosworth V8 11 0 4 1 0 25 5e
1975 Team Gunston Lotus 72A Ford-Cosworth V8 9 0 3 0 0 17 5e

Résultats en Championnat du monde de Formule 1Modifier

Saison Écurie Châssis Moteur Courses Victoires Podiums Pole positions Meilleurs tours Points Classement
1973 Blignaut Lucky Strike Racing Tyrrell 004 Ford-Cosworth V8 1 0 0 0 0 0 Nc.
1974 Blignaut Embassy Racing SA Tyrrell 004 Ford-Cosworth V8 1 0 0 0 0 0 Nc.
1975 Team Gunston Lotus 72A Ford-Cosworth V8 1 0 0 0 0 0 Nc.

PalmarèsModifier

  • Champion d'Afrique du Sud de voitures de tourisme 1967, 1968, 1969 et 1970
  • Champion d'Afrique du Sud de Formule 1 (catégorie Formule 5000) 1972
  • Vainqueur des 1000 kilomètres de Kyalami 1979[8]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (en) « Eddie Keizan | Motor Sport Magazine Database », sur Motor Sport Magazine, (consulté le 13 mai 2019)
  2. « 1972 Non-World Championship Formula One Races », sur www.silhouet.com (consulté le 13 mai 2019)
  3. a b et c « Eddie KEIZAN - Grands Prix disputés • STATS F1 », sur www.statsf1.com (consulté le 13 mai 2019)
  4. « 1973 Non-World Championship Formula One Races », sur www.silhouet.com (consulté le 13 mai 2019)
  5. « 1974 Non-World Championship Formula One Races », sur www.silhouet.com (consulté le 13 mai 2019)
  6. « 1975 Non-World Championship Formula One Races », sur www.silhouet.com (consulté le 13 mai 2019)
  7. www.vaimo.com, « TIGER WHEEL & TYRE REMEMBERS EDDIE KEIZAN », sur www.twt.co.za (consulté le 13 mai 2019)
  8. « 1979 Kyalami 1000 km », sur touringcarracing.net (consulté le 13 mai 2019)