Ouvrir le menu principal
François Migault

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau : France Le Mans, Sarthe, France
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Drapeau : France Le Mans, Sarthe, France
Nationalité Drapeau : France français
Carrière
Années d'activité 1972, 1974-1975
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Connew Racing Team
BRM
Embassy Racing
Frank Williams Racing Cars
Statistiques
Nombre de courses 16 (13 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

François Migault, né le au Mans et mort le [1], est un pilote automobile français. Après de bons débuts en Formule 3, il tente l'aventure en Formule 1 au sein de l'écurie de Peter Connew, Connew Racing Team, en 1972. François Migault a disputé treize Grands Prix de Formule 1 de 1972 à 1975, sans inscrire de point. Sa meilleure performance est une quatorzième place au Grand Prix automobile de France 1974 et sa meilleure qualification est une quatorzième place sur la grille lors du Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1974.

CarrièreModifier

Vainqueur du Volant Shell, François Migault décroche un volant en Formule 3 chez Tecno pour les saisons 1970 et 1971. Il passe ensuite en Formule 2 où il ne dispute que deux courses et se classe quatrième à Albi puis cinquième à Rouen.

En 1972, il accède à la Formule 1 au sein de l'écurie Connew Racing Team, équipe privée aux faibles moyens avec laquelle il parvient à prendre le départ du Grand Prix automobile d'Autriche 1972 au volant de la Connew PC1. Déçu par cette expérience frustrante, Migault retourne alors en Formule 2 au sein de l'écurie Pygmée pour disputer la saison 1973.

Il retente sa chance en Formule 1 en 1974, chez BRM, avec un contrat de troisième pilote, et il prend le départ en dix occasions, lorsque BRM engage trois BRM P160E. Au Grand Prix du Canada, son écurie lui signifie la clôture de son contrat. Il trouve alors refuge en 1975 chez Embassy-Hill, l'écurie de Graham Hill. Au volant de la GH1, Migault se qualifie deux fois en vingt-deuxième position sur la grille de départ. Il termine non classé en Espagne et abandonne en Belgique. Ses performances médiocres provoquent son éviction de l'équipe. Son ultime chance en Formule 1 lui est donnée par Frank Williams, au sein du Williams F1 Team, mais Migault est victime d'une casse moteur dans le tour de formation de l'unique Grand Prix auquel il participe.

En 1976, il retourne en Formule 2, avec Osella, sans résultat notable. Il participe alors à d'autres compétitions automobiles, notamment l'Endurance. Migault s'engage vingt-sept fois aux 24 Heures du Mans et signe trois podiums[2]. Il termine à la troisième place en 1974 avec Jean-Pierre Jabouille sur une Matra Simca MS670C puis finit deuxième en 1976, sur une Mirage GR8 en compagnie de Jean-Louis Lafosse et troisième en 1981 sur une Rondeau M 379 C aux côtés de Gordon Spice.

Le 4 juin 1987, sur l'autoroute de Saint-Quentin-Reims (A26) fermée, à bord d'une WM P87, il atteint 416 km/h et bat le précédent record de Mark Donohue (413 km/h à bord de sa Porsche CanAm)[3].

Il est le troisième français en nombre de participations aux 24 Heures, derrière Henri Pescarolo (33) et Bob Wollek (30).

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1972 Darnval Connew Racing Team PC1 Cosworth V8 Firestone 1 0 n.c.
1974 Team Motul BRM P160E
P201
BRM V12 Firestone 10 0 n.c.
1975 Embassy Racing with Graham Hil

Frank Williams Racing Cars
GH1
T370
FW
Cosworth V8 Goodyear 2 0 n.c.

Résultats aux 24 Heures du MansModifier

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1969 Ferrari Dino 206S North American Racing Team Robert Mieusset Non partant (accident aux essais)
1972 Ferrari 365 GTB4 Charles Pozzi Daniel Rouveyran Abandon (embrayage)
1973 Ferrari 365 GTB4 North American Racing Team Luigi Chinetti jr. 13e
1974 Matra Simca MS670 B Équipe Gitanes Jean-Pierre Jabouille 3e
1975 Ligier JS2 Automobiles Ligier Gitanes Henri Pescarolo Abandon (crevaison)
1976 Mirage GR8 Grand Touring Cars Inc. Jean-Louis Lafosse 2e
1977 Ferrari 365 GT4/BB North American Racing Team Lucien Guitteny 16e
1978 Ferrari 365 GT4/BB North American Racing Team Lucien Guitteny 16e
1979 De Cadenet LM Alain de Cadenet Alain de Cadenet Abandon (boite de vitesses)
1980 De Cadenet LM Alain de Cadenet Alain de Cadenet 7e
1981 Rondeau M 379 C Jean Rondeau Gordon Spice 3e
1982 Rondeau M 382 Jean Rondeau - Malardeau Xavier Lapeyre/Gordon Spice Abandon (moteur)
1983 Ford C 100 Peer Racing Martin Birrane (en) / David Kennedy (en) Abandon (pompe à essence)
1984 Lola T610 John Bartlett Racing Steve Kempton (pl) / François Sérvanin (en) Abandon (accident)
1986 WM P85 WM Secateva Michel Pignard / Jean-Daniel Raulet (en) Abandon (moteur)
1987 WM P86 Secateva Jean-Daniel Raulet (en) / Pascal Pessiot (de) Abandon (moteur)
1988 Cougar C22-Porsche Courage Compétition Ukyo Katayama / Paul Belmondo Abandon (accident)
1990 ALD C 289 Louis Descartes Gérard Tremblay / Jacques Heuclin Abandon (transmission)
1991 Cougar C26S-Porsche Courage Compétition Jean-Daniel Raulet (en) / Lionel Robert 11e
1992 Spice SE 90 C Team TDR Chris Hodgetts / Thierry Leclerf Non partant
1993 Porsche 962 CK 6 Porsche Kremer Racing Andy Evans / Tomas Saldana (en) 13e
1994 Dodge (Chrysler) Viper RT10 Rent A Car Racing Team Philippe Gache / Denis Morin (pl) Non classé (distance parcourue insuffisante)
1995 Marcos LM 600 Team Marcos David Leslie / Chris Marsh Non classé (distance parcourue insuffisante)
1997 Marcos Mantara LM 600 Team Marcos Dominic Chappell (en) / Henri Louis Maunoir Non qualifié
1998 Ferrari 333 SP Pilot Racing Pascal Fabre / Michel Ferté Abandon (boite de vitesses)
2001 Pilbeam MP 84 S+R Rowan Racing Warren Carway / Martin O'Connell Abandon (accident)
2002 Dome S101 Kondo Racing Ian Mac Kellar / Masahiko Kondō Abandon (boite de vitesses)

Notes et référencesModifier

  1. F1 : Décès de François Migault - Pitstop.com.fr, 30 janvier 2012
  2. Palmarès de François Migault sur le site officiel des 24 Heures du Mans
  3. (en) Michel BONTÉ et François HUREL, « 416 km/h on the motorway - François's amazing feat ! », Le Mans Racing, no 73,‎ , p. 64