Assemblée parlementaire franco-allemande

L'Assemblée parlementaire franco-allemande est une institution binationale entre la France et l'Allemagne. L’Assemblée est chargée de veiller à la mise en œuvre des dispositions du traité d'Aix-la-Chapelle, d'élaborer des propositions notamment sur les enjeux transfrontaliers, et de promouvoir la mise en œuvre conjointe des directives de l’Union européenne[1].

Assemblée parlementaire franco-allemande
France Germany Locator (Europe).svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège social
Pays
Organisation
Président
Site web

Elle est l'aboutissement des travaux du groupe de travail franco-allemand[2] qui s'est réuni tout au long de l'année 2018. Au terme de ces travaux, l'accord parlementaire franco-allemand, présenté le 14 novembre 2018, constitue le fondement de cette coopération institutionnalisée au niveau des parlements nationaux. Ratifié le 11 mars 2019 par l'Assemblée nationale française et le 20 mars par le Bundestag allemand, il a été signé le 25 mars 2019 par les présidents des deux chambres[3].

HistoireModifier

La réunion constitutive de l'Assemblée s'est tenue à Paris le 25 mars 2019, en présence de ses présidents, le président de l'Assemblée nationale française, Richard Ferrand, et le président du Bundestag allemand, Wolfgang Schäuble[3].

La deuxième session a eu lieu le 23 septembre 2019 à Berlin[4]. Puis la troisième les 5 et 6 février 2020 au parlement européen de Strasbourg.

MissionModifier

La création de l'Assemblée franco-allemande doit permettre de[1],[5]:

L'Assemblée parlementaire ne peut pas prendre de décisions contraignantes. Elle ne dispose pas d'un budget propre. Elle doit se réunir au moins deux fois par an, alternativement en France et en Allemagne[1].

CompositionModifier

L'Assemblée comprend 100 membres : 50 députés issus des groupes parlementaires de l'Assemblée nationale française et 50 députés issus des groupes politiques du Bundestag allemand[3].

Le 25 mars 2019, Sabine Thillaye, présidente de la Commission des Affaires européennes de l'Assemblée et membre du groupe REM, ainsi qu'Andreas Jung (de), président du groupe d'amitié France-Allemagne du Bundestag et membre du groupe parlementaire CDU-CSU, ont été élus présidents du Bureau de l'Assemblée.

Portrait Nom groupe politique Image Nom groupe politique
Membres allemands[3],[6] Membres français [6]
Présidents
  Wolfgang Schäuble CDU/CSU   Richard Ferrand REM
Présidents du Bureau
  Andreas Jung (de) CDU/CSU Christophe Arend REM
Membres du Bureau
  Reinhard Brandl CDU/CSU   André Chassaigne GDR
Franziska Brantner B’90/Grüne   Jean-Michel Clément LT
Fabio De Masi Die Linke   Antoine Herth UAI
  Angelika Glöckner SPD   Patrick Hetzel LR
  Norbert Kleinwächter AfD   Danièle Obono FI
  Michael Georg Link FDP   Cécile Untermaier SOC
  Thomas Oppermann SPD   Sylvain Waserman MoDem
Membres
  Christine Aschenberg-Dugnus FDP   Patrice Anato REM
  Nezahat Baradari SPD   Pieyre-Alexandre Anglade REM
  Danyal Bayaz B’90/Grüne   Christophe Arend REM
  Nicola Beer FDP   Jean-Louis Bourlanges MoDem
  Matthias W. Birkwald Die Linke   Jean-Jacques Bridey REM
  Anna Christmann B’90/Grüne   Pascal Brindeau UDI
  Sevim Dağdelen Die Linke   Fabienne Colboc REM
  Karamba Diaby SPD   Yolaine de Courson REM
  Harald Ebner B’90/Grüne   Marc Delatte REM
  Berengar Elsner von Gronow AfD   Marguerite Deprez-Audebert MoDem
  Ursula Groden-Kranich CDU/CSU   Pierre-Henri Dumont LR
  Markus Grübel CDU/CSU Pascale Fontenel-Personne REM
  Armin-Paul Hampel AfD   Jean-Jacques Gaultier LR
  Sebastian Hartmann SPD   Éric Girardin REM
  Martin Hebner AfD   Joël Giraud REM
  Gabriela Heinrich SPD   Carole Grandjean REM
  Heribert Hirte CDU/CSU   Christine Hennion REM
  Katja Keul B’90/Grüne   Michel Herbillon LR
  Roderich Kiesewetter CDU/CSU   Alexandre Holroyd REM
  Günther Krichbaum CDU/CSU   Marietta Karamanli SOC
  Rüdiger Kruse CDU/CSU   Constance Le Grip LR
  Kirsten Lühmann SPD   Martine Leguille-Balloy REM
  Oliver Luksic FDP   Gérard Menuel LR
  Matern von Marschall CDU/CSU   Thierry Michels REM
  Elisabeth Motschmann CDU/CSU   Jean-Michel Mis REM
  Henning Otte CDU/CSU   Sandrine Mörch REM
Christian Petry SPD   Christophe Naegelen UDI
  Joachim Pfeiffer CDU/CSU   Catherine Osson REM
  Tobias Pflüger Die Linke   Frédéric Petit MoDem
  Martin Renner AfD   Isabelle Rauch REM
  Stefan Ruppert FDP   Laurent Saint-Martin REM
  Nils Schmid SPD   Laëtitia Saint-Paul REM
  Patrick Schnieder CDU/CSU   Raphaël Schellenberger LR
  Katrin Staffler CDU/CSU   Éric Straumann LR
  Carsten Träger SPD   Bruno Studer REM
  Markus Uhl CDU/CSU   Liliana Tanguy REM
  Volker Ullrich CDU/CSU   Jean-Louis Thiériot LR
  Sandra Weeser FDP   Alice Thourot REM
  Harald Weyel AfD   Michèle Victory SOC
  Gülistan Yüksel SPD   Éric Woerth LR
  Sabine Zimmermann Die Linke   Martine Wonner LT

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « Accord parlementaire franco-allemand instituant l'Assemblée », sur bundestag.de (consulté le 21 octobre 2019)
  2. « Groupe de travail franco-allemand - Activités parlementaires internationales - Les relations parlementaires franco-allemandes - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 5 février 2020)
  3. a b c et d « Bundestag allemand - Assemblée parlementaire franco-allemande », sur bundestag.de (consulté le 21 octobre 2019)
  4. « Seconde session de l’Assemblée parlementaire franco-allemande à Berlin », sur Frankreich in Deutschland (consulté le 4 février 2020)
  5. (de) « Schäuble unterzeichnet deutsch-französisches Abkommen », sur Spiegel Online (consulté le 21 octobre 2019)
  6. a et b « Assemblée parlementaire franco-allemande - Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 21 octobre 2019)