Vingtième législature du Bundestag

période législative du Bundestag allemand depuis 2021

La 20e législature du Bundestag est la législature du Bundestag, chambre basse de l'Allemagne, ouverte depuis le .

20e législature du Bundestag

Depuis le
(2 ans, 7 mois et 24 jours)

Description de cette image, également commentée ci-après
Emblème de l'Allemagne.
Présentation
Type Chambre basse
Présidence
Présidente Bärbel Bas (SPD)
Élection
Structure
Membres 736 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (416)

Opposition (320)

Élection
Système électoral Représentation proportionnelle personnalisée
Dernier scrutin 26 septembre 2021

Palais du Reichstag

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.

Président de la République

modifier

Frank-Walter Steinmeier est désigné candidat par le SPD, il reçoit quelques jours plus tard, le , le soutien de la CDU/CSU dirigée par Angela Merkel, ce qui rend son élection à la présidence fédérale inéluctable puisque les trois formations bénéficient de la majorité absolue à l'Assemblée fédérale[1]. Dans les semaines qui suivent, il promet, dans la lignée des précédents présidents fédéraux, de maintenir le pays uni autour de ses valeurs fédérales et dit sa détermination à ne pas succomber « sans limite à la simplification », qui favoriserait selon lui la montée des populismes en Allemagne comme en Europe[2].

En 2022, Frank-Walter Steinmeier est éligible à un second mandat. Il est présenté comme candidat à sa réélection avec un nouveau soutien du SPD, du FDP, les Verts, la Fédération des électeurs du Schleswig du Sud (SWW) ainsi que la CDU/CSU. Ces derniers renouvellent leur soutien malgré leur défaite lors des élections législatives de 2021. Néanmoins, il doit affronter une candidature dissidente du CDU et un indépendant soutenu par Die Linke. Il est réélu dès la premier tour avec la trois quarts des voix[3]. Lors de son discours postélectoral, il se distingue du chancelier Olaf Scholz en prenant une position très ferme contre la Russie et sa responsabilité dans la crise en cours en Ukraine et appelant les responsables politique à tout faire pour préserver la paix[4].

Chancelier et gouvernements successifs

modifier

À l'issue du scrutin de 2021, le Parti social-démocrate vire en tête avec plus de 25 % des voix, soit une progression de cinq points par rapport à , et Olaf Scholz revendique publiquement le rôle de formateur du prochain gouvernement fédéral alors que les Unions chrétiennes, deuxièmes, ont réalisé leur plus mauvais résultat depuis [5]. Ce succès social-démocrate est dû au style rassurant de son candidat, qui a su se montrer comme le fidèle héritier d'Angela Merkel tout en évitant les erreurs et polémiques qui ont entaché les campagnes d'Armin Laschet et Annalena Baerbock[6]. Il se dit ensuite favorable à la formation d'une « coalition en feu tricolore » avec Les Verts et le Parti libéral-démocrate et indique avoir pour objectif de s'installer « avant Noël » à la chancellerie fédérale[7].

En octobre 2021, les trois partis de la coalition « feu tricolore » tiennent une conférence de presse, avec Olaf Scholz (SPD), Annalena Baerbock (Les Verts) et Christian Lindner (Parti libéral-démocrate). Ils annoncent avoir finalisé un document commun dessinant les mesures et objectifs du gouvernement pour les quatre prochaines années[8].


Liste des gouvernements successifs
Gouvernement Dates (Durée) Partis Chancelier Composition initiale
  Cabinet Scholz - en fonction
(2 ans, 6 mois et 11 jours)
SPD-Grünen-FDP Olaf Scholz 16 ministres

Présidium du Bundestag

modifier
Fonction Groupe parlementaire Circonscription
  Présidente Bärbel Bas SPD Duisbourg-I
  Vice-présidente Aydan Özoğuz SPD Hambourg-Wandsbek
  Vice-présidente Yvonne Magwas CDU/CSU Vogtlandkreis
  Vice-présidente Katrin Göring-Eckardt Grünen Thuringe
  Vice-président Wolfgang Kubicki FDP Schleswig-Holstein
  Vice-présidente Petra Pau Linke Berlin

Commissions permanentes

modifier

Au , le Bundestag est organisé en 26 commissions permanentes composées comme suit[9] :

Commission Membres Présidence Vice-présidence
Groupe Groupe
Affaires de l’Union européenne 40 Grünen Anton Hofreiter SPD Markus Töns
Affaires étrangères 47 SPD Michael Roth CDU/CSU Thomas Erndl
Alimentation et agriculture 35 CDU/CSU Hermann Färber FDP Gero Clemens Hocker
Budget 45 CDU/CSU Helge Braun SPD Bettina Hagedorn
Coopération économique et développement 24 vacant FDP Christoph Hoffmann
Culture et médias 19 SPD Katrin Budde CDU/CSU Marco Wanderwitz
Défense 38 FDP Marie-Agnes Strack-Zimmermann CDU/CSU Henning Otte
Droits de l’homme et aide humanitaire 19 FDP Renata Alt CDU/CSU Norbert Maria Altenkamp
Économie 33 CDU/CSU Michael Grosse-Brömer SPD Hannes Walter
Éducation recherche et évaluation des répercussions technologiques 38 Grünen Kai Gehring Linke Petra Sitte
Environnement, protection de la nature, sûreté nucléaire et protection des consommateurs 37 Grünen Harald Ebner vacant
Famille, personnes âgées, femmes et jeunesse 39 SPD Ulrike Bahr CDU/CSU Astrid Timmermann-Fechter
Finances 45 CDU/CSU Alois Rainer Grünen Katharina Beck
Intérieur et territoire 46 vacant SPD Lars Castellucci
Justice 39 CDU/CSU Elisabeth Winkelmeier-Becker FDP Thorsen Lieb
Logement, développement urbain, construction et communes 34 FDP Sandra Weesert vacant
Mediation 16
Numérique 33 Grünen Tabea Rößner SPD Anna Kassautzki
Pétitions 30 SPD Martina Stamm-Fibich CDU/CSU Bernhard Loos
Protection du climat et énergie 34 Linke Klaus Ernst vacant
Santé 42 vacant Grünen Kristen Kappert-Gonther
Sports 19 SPD Frank Ullrich Grünen Philip Krämer
Tourisme 19 CDU/CSU Jana Schmike SPD Gülistan Yüksel
Transports 34 SPD Udo Schiefner Grünen Nyke Slawik
Travail et affaires sociales 49 SPD Bernd Rützel CDU/CSU Axel Knoerig
Validation des élections, immunités et règlement 19 CDU/CSU Daniela Ludwing SPD Esther Dilicher

Groupes parlementaires

modifier
Répartition des députés par groupes selon le Bundestag[10]
Députés Président déclaré
Membres
SPD Parti social-démocrate d'Allemagne 206 Rolf Mützenich
CDU/CSU Union chrétienne-démocrate d'Allemagne/Union chrétienne-sociale en Bavière 152 Ralph Brinkhaus puis Friedrich Merz
Grünen Alliance 90 / Les Verts 108 Katrin Göring-Eckardt et Anton Hofreiter
FDP Parti libéral-démocrate 92 Christian Lindner puis Christian Dürr
AfD Alternative pour l'Allemagne 82 Tino Chrupalla et Alice Weidel
Linke Die Linke 39 Dietmar Bartsch et Amira Mohamed Ali
Total de députés membres de groupes 734
Députés non-inscrits 2
Total des sièges pourvus 736

Références

modifier
  1. (fr) « La coalition gouvernementale allemande a choisi le futur président du pays », L'Obs, .
  2. (fr) « Allemagne: Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président prêt à défier Trump », L'Express,
  3. « Allemagne : le président Frank-Walter Steinmeier réélu pour un mandat de 5 ans », sur Le Figaro, (consulté le )
  4. « Allemagne: réélu président, Frank-Walter Steinmeier hausse le ton vis-à-vis de la Russie », sur RFI, (consulté le )
  5. Thomas Wieder, « Elections en Allemagne : un paysage politique émietté, des extrêmes contenus et une victoire disputée entre CDU et SPD », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Thomas Wieder, « Elections en Allemagne : la revanche d’Olaf Scholz, le mal-aimé du SPD », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Thomas Wieder, « Elections en Allemagne : début des discussions pour parvenir à une coalition « feu tricolore » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Thomas Wieder, « En Allemagne, la coalition réunissant le SPD, les Verts et les libéraux du FDP est en bonne voie », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « Bundestag allemand - Les commissions permanentes », sur www.bundestag.de (consulté le ).
  10. « Les groupes parlementaires au Bundestag allemand », sur .bundestag.de (consulté le ).