Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumont.

Pierre-Henri Dumont
Illustration.
À l'Assemblée, en juin 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 27 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 7e du Pas-de-Calais
Législature XVe
Groupe politique Les Républicains
Prédécesseur Yann Capet
Conseiller départemental du Pas-de-Calais

(2 ans, 3 mois et 18 jours)
Élection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Marck
Prédécesseur Canton créé
Successeur Frédéric Melchior
Maire de Marck

(3 ans, 3 mois et 13 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Serge Péron
Successeur Corinne Noël
Biographie
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Grande-Synthe (Nord)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Diplômé de IEP de Paris

Pierre-Henri Dumont, né le à Grande-Synthe, est un homme politique français.

Membres des Républicains, il est maire de Marck de 2014 à 2017 et conseiller départemental du Pas-de-Calais de 2015 à 2017. Il est élu député en 2017 dans la 7e circonscription du Pas-de-Calais.

BiographieModifier

Il étudie au lycée Saint-Pierre de Calais puis réussit le concours d'entrée de Sciences Po Paris (promotion 2011)[1]. En 2008, durant sa scolarité, il travaille comme stagiaire dans le cabinet de la femme politique américaine Carolyn McCarthy puis pendant quatre mois dans celui du médiateur de la République Jean-Paul Delevoye et l'année suivante au cabinet d’Armoogum Parsuramen. Entre 2010 et 2011, il est responsable administratif des Jeunes Populaires et entre 2011 et 2015 délégué national de cette organisation et membre du bureau national.

Après son cursus universitaire à Sciences Po, il est, de 2012 à 2014, collaborateur parlementaire du député Charles-Ange Ginésy[2].

Lors des élections municipales de 2014, il est élu maire de Marck. Le 8 avril, il est élu troisième vice-président de l'agglomération Cap Calaisis, le 28 mai premier vice-président du Pays du Calaisis et le 29 mars 2015 conseiller départemental du canton de Marck[2].

En 2016, il annonce que si la loi sur le non-cumul des mandats était maintenue et qu'il était élu député, un nouveau maire serait élu mais qu'il « resterai[t] le seul maître à bord ». « Je resterais aux manettes. Le nouveau maire ne porterait finalement que l’écharpe »[3].

Lors des élections législatives de 2017, il est élu député de la septième circonscription du Pas-de-Calais à l'issue du second tour, face à Philippe Olivier (FN)[4],[5].

À l'issue de la session extraordinaire qui s'achève en août 2017, le journal Les Échos estime qu'il « s'est imposé en quelques semaines comme l'icône du renouvellement à l'Assemblée nationale chez les Républicains, alors que le parti a vu plusieurs de ses ténors balayés aux législatives. [...] C'est dans l'hémicycle que Pierre-Henri Dumont s'est distingué par ses interventions offensives, que ce soit contre la majorité ou contre les groupes de gauche, notamment lors des discussions sur le projet de loi de moralisation de la vie publique »[6].

Il soutient activement Christian Jacob en vue du congrès des Républicains de 2019[7].

Mandats actuelsModifier

Anciens mandatsModifier

  • Maire de Marck (2014-2017)
  • Conseiller départemental du Pas-de-Calais

Notes et référencesModifier

  1. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/pierrehenri.dumont11.
  2. a et b « Qui est Pierre-Henri Dumont ? », ville-marck.fr, consulté le 19 juin 2017.
  3. Sylvia Flahaut, « Législatives : "Marck n’est pas une régence" pour Dumont », nordlittoral.fr, 17 juin 2017.
  4. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  5. Quentin Vasseur, « Législatives : Pierre-Henri Dumont (LR) élu à Calais face à Philippe Olivier (FN) », francetvinfo.fr, 18 juin 2017.
  6. Alexandre Rousset, « Assemblée : les cinq révélations de la session extraordinaire », sur lesechos.fr, (consulté le 24 août 2017).
  7. Julie Carriat, « Christian Jacob élu président des Républicains dès le premier tour », sur lemonde.fr, (consulté le 13 octobre 2019).

Liens externesModifier